1. //
  2. // 1re journée
  3. // Real Madrid/Bétis Séville (2-1)

Isco offre sa première à Ancelotti

Le Real Madrid a eu peur. Mais le Real Madrid a gagné. Et c'est bien tout ce que pourra retenir Carlo Ancelotti de cette victoire sur le fil face à un bon Betis Séville. En attendant, le Bernabéu lui a attribué une mention peut mieux faire.

Modififié
7 28
Real Madrid - Bétis Séville 2-1
Buts : Benzema 26' et Isco 86' / Jorge Molina 14'


Il aura fallu attendre les cinq dernières minutes pour voir le Bernabéu exploser. Refroidi par un Betis Séville bien en place et un Real à court d'idées, l'antre du Real s'en est remis à un coup de casque de son nouveau joyau, Isco. Une délivrance tant les Merengues se sont montrés fébriles en défense et en manque d'inspiration offensive. Ces trois points apparaissent donc comme un moindre mal. Un moindre mal qui leur permet de ne pas laisser filer un Barcelone déjà en mode rouleau-compresseur (7-0 face à Levante). Surtout, ils offrent à Carlo Ancelotti un premier succès à domicile. Et une semaine de travail où le coach italien devra huiler les rouages de son jeu.

Un Real coupé en deux

Pour sa première au Santiago Bernabéu, Carlo Ancelotti n'a pas tout à fait mis fin à l'ère Mourinho. Certes, son XI, très offensif, fait la part belle aux techniciens. Mais, caché au milieu des Özil, Isco et autres Modrić, le nom de Diego López s'est glissé sur la feuille de match. Un choix pas si anodin, que le Real Madrid et ses supporters vont vite regretter. Car peu rassurant, à la limite de la fébrilité, le gardien merengue donne quelques sueurs froides au Bernabéu. Pas aidé par sa charnière, Diego López va même céder lorsque Cedrick, petite mobylette congolaise, déborde Sergio Ramos, et sert en retrait sa pointe Jorge Molina. Ficelle. Une ouverture du score, ni volé ni mérité, qui met en exergue les difficultés de la charnière Pepe-Sergio Ramos. Des problèmes que ne rencontre pas le quatuor offensif madrilène. À trois reprises (3e, 19e, 42e), pour cause de hors-jeu, il se voit refuser l'occasion de recoller à la marque. Une égalisation qui devra attendre un service sur mesure d'Isco pour Benzema. Revenu au score, le Real n'en demeure pas moins fébrile. Facilement dépassé par les rushs sévillans, il n'y a bien que la barre de Diego López – sur une tête de Nosa (34e) – qui leur permet de rentrer aux vestiaires avec ce score de parité.

Isco, d'une courte tête

Revenu avec de meilleures intentions sur le pré, le Real Madrid ne perd pas de temps à se mettre en action. Les retardataires n'ont pas le même temps d'engloutir leur casse-dalle que Cristiano Ronaldo fracasse la barre transversale d'Andersen. Une alerte sans conséquence qui remet illico le Bétis dans le match. Plus regroupé, le XI andalou bloque à la perfection un axe d'où Karim Benzema tente de créer du mouvement. Également recentré, Cristiano Ronaldo retombe lui dans ses travers. S'imaginant en sauveur – un rôle qui lui sied à la perfection – le Portugais enchaîne les frappes sans danger. Le nouveau portier danois du Bétis Séville, Balompié, sans broncher, en profite pour se mettre en valeur. Bien bloqué par les plans de Pepe Mel, Carlo Ancelotti décide alors de sortir du banc Di María puis Morata. Des changements qui n'apportent pas grand-chose, la grinta du Canterano mis à part. Blasé, le Bernabéu s'attend donc à un raté pour la première de la saison. Oui, mais non. Car, d'une tête pleine d'envie, Isco offre sa première victoire à Ancelotti dans son nouveau chez lui à cinq minutes du terme. La saison peut commencer.

Robin Delorme, à Santiago Bernabéu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

InspectorNorse Niveau : Ligue 2
Y'avait qui au milieu devant la défense? Bah c'était quoi la compo?
Pepe avec des cheveux, c'est vraiment bizarre.
J'ai vu l'intégralité du match et il faut ajouter que Diego Lopez sort une parade décisive dès les premières minutes avant de faire une grosse sortie dans les pieds de l'attaquant du Bétis sur un contre.
Sinon, oui Benzema qui marque mais... sorti sous les sifflets ! 7 hors jeu en 1ère mi temps !!!
OZIl c'est un magicien dont on a plus besoin de présenter. Mais le niveau que ISCO montre depuis qu'il est au Real Madrid est épatant. Il va chiper la place de OZIL qui va devoir s'exiler sur les cotés comme ce soir d'ailleurs.

La bonne affaire du mercato: ISCO!
Salopard de stream qui pète à la 84ème...

Donc ouais, on en a chié, mais bon, la victoire est là !

(Et oui, le placement de Benzema était exécrable.)
La coupe de cheveux de la benz est encore plus exécrable que son placement !! Pour son prochain en but en équipe de France, ils devraient le bizuter en le tondant !
Romansochaux Niveau : CFA
Note : 6
D'après ce que j'ai vu Carjaval va bientôt s'ajouter à la longue liste des arrières droits qui ont voulu prendre la place d'Arbeloa et qui ont fini sur le banc.
Le nouveau gardien danois du Betis c'est Andersen, Balompié ça fait partie du nom complet du club "Real Betis Balompié".
Note : 9
Message posté par ericfan
OZIl c'est un magicien dont on a plus besoin de présenter. Mais le niveau que ISCO montre depuis qu'il est au Real Madrid est épatant. Il va chiper la place de OZIL qui va devoir s'exiler sur les cotés comme ce soir d'ailleurs.

La bonne affaire du mercato: ISCO!


A seulement 30M en plus !
Alors comme ça le Real sera facilement champion devant le Barça? :P
P.S: "Le nouveau portier danois du Bétis Séville, Balompié"
A vous lire on pourrait croire que le gardien s'appelle Balompié!
Je ne vois pas comment ils vont pouvoir suivre le rythme du Barça sans la Grinta légendaire du Mou et avec le charisme d’écureuil de Zizou sur le banc.
Parce que niveau foot, c'est faible et niveau LDC, faudra réessayer l'année prochaine.
Quel club risible!
Si le Barça continue son pressing et continue de jouer avec sa hargne c'est sur que le Real va avoir du mal à les suivre cette année, surtout sans fond de jeu.
De plus Marcelo à déclarer: "No voy a mentir, centré sin ver a nadie" (je ne vais pas mentir, j'ai centré sans voir personne) en gros à Madrid quand on fait 1-1 face à un club en D2 il y a 3 ans à domicile lors de la première journée on centre au pif. C'est beau. On parle du Real là, un club qui est censé remporté cette Liga facilement grâce a son effectif de salaud mais qui galère face au Betis. (Bon c'est vrai que les andalous sont chiant, y a qu'à voir l'année dernière quasiment tous les matchs perdu du Real ont étaient face à des équipes andalouses, comme les deux Seville, Granada, Malaga...)
C'est sur, les noms ne font pas tout. Demandez aux Galactiques.
@FC K: je suis supporter du Barça mais on va rester prudent après une journée... mais c'est vrai que pour avoir vu le Barça, j'ai vu des choses très positives. D'abord, la première mi-temps a évidemment été un régal, même si quelque chose me dit que le Levante de Caparrós ne jouera pas le haut du tableau... Le pressing haut a été constant, les combinaisons plus verticales et surtout plus rapides, on a revu une grosse possession mais moins de touches de balle, et Alexis et Pedro virevoltants sur les côtés. Fàbregas s'est régalé dans l'axe... Mais rien que la compo est un bon signe: Iniesta, Neymar et Alba sur le banc, cela veut dire que Tata ne fera pas jouer toujours les mêmes. Surtout, pour la première fois en Liga depuis 2 ans (!) Messi est sorti en cours de jeu, et sans blessure! La gestion de l'effectif est bonne. Donc très bon départ, mais il faudra voir dans des circonstances plus difficiles.
Quant au Real, jouer le Betis de Pepe Mel, c'est jamais évident. C'est une victoire étriquée, mais il faudra sans doute un peu de temps à Ancelotti pour que tout se mette bien en place, mais ce sera un adversaire très sérieux, Isco est une pépite, et avec Özil, Modric et Ronaldo, ça va jouer!
Ignatius_Reilly Niveau : District
1 but, 1 passe décisive : c'était vraiment la soirée d'Isco... top délire méga groove !
julián basañez Niveau : DHR
Le Real a tres mal joué en premiere mi-temps, on ne comprenait rien du tout au jeu de l'equipe, Ronaldo apparement jouait au coté de Benzema avec derriere ozil et isco qui se marchait dessus et un boulevard a droite que Carvajal comblait que tres rarement par ses montées. Bref, Ancelotti a du pain sur la planche... J'ai du mal a voir jouer ensemble Isco et Ozil.
lepapierseulnesuffitpas Niveau : DHR
Un match de jouer et certains en tirent limite des conclusions sur Ozil, Isco, Carvajal, le niveau de jeu, l'opposition à distance avec le Barça.
Les gars, L'Equipe 21, RTL et RMC recrute, alors postulez-y !
nononoway Niveau : CFA
Message posté par Ignatius_Reilly
1 but, 1 passe décisive : c'était vraiment la soirée d'Isco... top délire méga groove !


EVE-RY-BO-DY
C'est clair que c'est absurde de tirer des conclusions sur le 1er match de Carlo. Mais cela n'empêche pas de faire quelques remarques.

Özil sur un côté c'est toujours une aberration, le milieu est complètement désorganisé à la perte de balle, Carjaval (+ un penalty non sifflé) a laissé des boulevards dans son dos, Ramos s'est fait violer par l'excellent Cedrick. Par contre, j'ai vu un très bon D.Lopez en début de match, peut être que vu du stade ce n'était pas pareil..........

La satisfaction est clairement Isco, qui montre de belles capacités dans les petits espaces.

Il reste du travail, beaucoup de travail, de trouver au mister un équilibre que l'arrivée de Bale rendrait encore plus difficile à trouver, si ce n'est de sacrifier Özil.

Match pauvre mais trois points, c'est tout pour le moment.
Les barcelonais ont joué face à une équipe niveau Segunda B au mieux, après des amicaux contre des équipes ridicules : Thailande, Malaisie etc. Et ça s'enflamme...
Ensuite quand ils vont rencontrer une vraie bonne équipe, ils vont se faire tordre, comme l'année dernière par le Real et le Bayern...

Je suis pas inquiet, le Real a plus forcé pendant la pré-saison + semaine internationale qui précédait le match, mais avec cet effectif ça devrait bien tourner d'ici peu.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
La Juve atomise la Lazio
7 28