En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options

Iran, foot et alcool

Modififié
Attention danger travail. Trois joueurs et un entraineur iraniens ont été virés de leurs clubs respectifs pour avoir fait la bringue. Histoire vraie.

En Iran, il est illégal d'organiser des fêtes mixtes, de danser et de boire de l'alcool.
Environ 90% des Iraniens pratiquent l'islam chiite, la religion d'État, qui interdit ces comportements “déviants” depuis la Révolution Islamique. La répression s'est intensifiée ces dernières années, notamment à Téhéran, la capitale. Ville de débauche... où les jeunes écoutent de la musique occidentale et picolent de la bière, rien que ça !

Selon crethiplethi.com, les trois footballeurs mis en cause sont :

1. Hossein Kaebi, 25 ans et 89 sélections en équipe nationale. Il est surtout connu pour s'est bagarré au cours d'un match contre les Emirats Arabes Unis. Insulté, il a répondu par la violence et la police par des coups de matraque. Il est aussi passé par Leicester.


2. Hamid Reza Khatibi, inconnu au bataillon.


3. Alireza Noormohammadi, 29 ans, sélectionné en l'équipe nationale, mais aucune entrée en jeu. Il joue pour Persepolis, le club pas le film hein.

Tous sont suspendus à titre provisoire par la ligue iranienne.

ViR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
À lire ensuite
Ronaldo vs Casillas