Mercato
Italie - Serie A - Mercato d'hiver 2013

Eric Maggiori

Inter : mais pourquoi Rocchi ?

Le transfert de Tommaso Rocchi de la Lazio vers l’Inter est le premier coup improbable du mercato italien. L’attaquant chauve, qui ne jouait plus à Rome, quitte son club après huit années et demi et rejoint l’Inter. Mais, pour faire quoi ?

Note
8 votes
8 votes pour une note moyenne de 4.63/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Tommaso Rocchi, avec le brassard de capitaine de la Lazio
Tommaso Rocchi, avec le brassard de capitaine de la Lazio
C’est un au revoir, pas un adieu. Après plus de sept années de bons et loyaux services, Tommaso Rocchi, l’un des meilleurs buteurs de Serie A en activité, a décidé de mettre les voiles. Direction l’Inter. L’Inter ? Oui oui. A 35 ans, l’attaquant est parvenu à se dégoter un petit contrat de six mois avec le club nerazzurro, qui devrait tranquillement l’amener vers la retraite. Mais la vraie question, c’est : pourquoi donc l’Inter a-t-elle décidé de miser sur un joueur qui ne jouait plus à la Lazio, et qui n’a plus marqué le moindre but depuis le 1er février 2012, il y a près d’un an. Difficile de comprendre. Le président Moratti affirme que Rocchi sera « le substitut idéal de Milito ». Oui, il y a cinq ans, il l’aurait été. Mais aujourd’hui, le transfert semble insensé. Insensé aussi pour le président de la Lazio, Claudio Lotito, qui a proposé à Rocchi un rôle de dirigeant, jugeant que sa carrière de footballeur arrivait à sa ligne d’arrivée. Mais Rocchi voulait encore jouer. Au moins six mois. Voilà donc pourquoi il a choisi l’Inter. Et dès son arrivée à Milan, il n’a pas hésité à dégainer : « L’Inter va arriver devant la Lazio ». Sympa, l’ancien capitaine.

Un triplé contre la Juve et le derby

L’histoire d’amour entre la Lazio et Tommaso Rocchi commence lors de l’été 2004. Le joueur vient de disputer quatre saisons avec le maillot d’Empoli, et a claqué 17 pions pour ses deux premières années en Serie A, dont un triplé contre la Juventus, son club formateur qui n’avait pas souhaité le garder. Claudio Lotito, qui vient alors de reprendre la Lazio et de la sauver de la faillite, fait signer neuf joueurs lors de la dernière journée de mercato, dont Tommaso Rocchi. Le joueur va faire ses armes aux côtés de Paolo Di Canio et Goran Pandev, ses deux coéquipiers sur le front de l’attaque. Il entre rapidement dans le cœur des tifosi en inscrivant un but lors du derby Romain, participant à la victoire 3-1 de la Lazio, qui n’avait plus gagné le moindre derby depuis la saison 1999/2000. Rocchi va s’avérer être une redoutable machine à marquer des buts. Il en inscrit 83 toutes compétitions confondues lors de ses cinq premières saisons à Rome. Au terme de la cinquième saison (2008/09), il remporte son premier trophée, la Coupe d’Italie, puis la Supercoupe, où il marque un but décisif lors de la finale face à l’Inter de Mourinho.

La suite va être toutefois plus compliquée. Rocchi connaît des blessures, et vieillit. Il est de moins en moins décisif, marque moins de buts, et connaît la concurrence des nouveaux arrivants, Zárate, Floccari et autres Julio Cruz. Lors de l’été 2011, Djibril Cissé et Miroslav Klose débarquent à la Lazio, et "Tommasino" comprend bien qu’il devient un deuxième choix. Pourtant, dès qu’il est appelé, il répond présent. En 29 apparitions, il inscrit 9 buts, le dernier face au Milan AC, en devançant Nesta et Thiago Silva. Pendant le mercato 2012, Rocchi reçoit des offres de clubs modestes. Mais il refuse. Lui veut rester à la Lazio, il veut finir sa carrière ici. Toutefois, il sent bien que son corps est dépassé par les évènements. Les rares fois où le nouveau coach, Vladimir Petković, l’aligne, il est transparent, ou rate des occasions colossales. La Laio conclut l’année 2012 à la deuxième place, mais Rocchi a compris : il n’a plus sa place ici. Du moins, plus sa place en tant que joueur.

Une recrue pour jouer quoi ?

Voilà pourquoi le choix de l’Inter est surprenant. Certes, Rocchi reste l’un des meilleurs buteurs italiens en activité. Le joueur est resté bloqué depuis près d’un an à 99 buts en Serie A, ce qui en fait le 75e meilleur buteur de l’histoire de la Serie A, et le 6e meilleur en activité derrière Totti (221), Di Natale (163), Gilardino (152), Toni (107) et Miccoli (100). Il aurait souhaité passer la barre symbolique des 100 avec le maillot biancoceleste pour lequel il a tout donné lors de ces dernières années. Ce sera finalement, peut-être, avec celui de l’Inter. « Ma réalité, c’est que je suis désormais un joueur de l’Inter. À Milan, je vais jouer ma chance à fond, car je me considère encore comme un attaquant. À la Lazio, je n’avais plus de futur en tant que joueur » a-t-il affirmé aux micros de Lazio Style Radio. D’ailleurs, Rocchi a déjà coché sur son calendrier la première date importante de son aventure interista. « La vraie date, c’est le 20 janvier, match contre la Roma au stadio Olimpico. Celui-là, je ne veux pas le louper » a-t-il assuré.

Reste à savoir ce qu’un joueur comme Rocchi peut espérer en cette deuxième partie de saison. L’attaquant a déjà disputé l’Europa League avec la Lazio cette saison. A priori, donc, il ne pourra pas jouer cette compétition avec l’Inter (à moins qu’une sombre règle ne permette de tout réinitialiser après les phases de poules). Reste donc le championnat et la Coupe d’Italie. La Coupe, c’est simple : même si l’Inter va en finale, il n’y a que quatre matchs à disputer (quart, demie aller, demie retour, finale). Quant au championnat, on voit mal quand Rocchi va pouvoir jouer, à moins qu’une sale grippe contagieuse ne vienne clouer au lit en même temps Milito, Cassano, Palacio et le jeune Livaja. Bref, à moins que Stramaccioni n’ait une idée en tête, c’est là un drôle de transfert auquel on vient d’assister. Après, peut-être que Rocchi va connaître une nouvelle jeunesse sous le maillot de l’Inter, et va planter but sur but comme à la belle époque. On est tout de même en droit d’être dubitatif sur le sujet.

Parier sur les matchs de AS Roma

 





Votre compte sur SOFOOT.com

15 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Bestounet le 03/01/2013 à 17:37
      

    Avant toute chose : il existe toujours lui ??

  • Message posté par Chattard le 03/01/2013 à 17:44
      Note : 8  /

    C'est pourtant simple le pourquoi:
    1) Livaja est le seul attaquant de pointe qu'a l'Inter avec Milito. Il est très jeune, et jouer des bouts de matchs c'est pas idéal pour progresser. Faut donc un mec à qui ca ne dérange pas de peu jouer.

    2) le peu de budget qu'a l'Inter pour le mercato d'hiver, il veut le consacrer au milieu. Fallait donc qu'il coute 3 cacahuettes, l'entonnoir débute.

    3) L'Inter veut attendre cet été pour investir sur un attaquant de haut niveau. Comment faire pour prendre un mec qui sait qu'il ne restera pas plus de 6 mois? Peu de joueurs l'accepteraient, la plupart demandent des contrats de 18 mois minimum ou des prets avec obligations d'achat. Un mec qui dit "je sais que je suis un bouche-trou mais c'est pas grave", ca pousse pas sur les arbres.

    4) Si possible le mec devrait connaitre la Série A du bout des doigts

    5) Si possible pas un type qui a déjà fait Milan, Juventus, Roma et les autres, donc pas Borriello. De plus la Laziales ont la sympathie des intéristes et vice-versa.

    6) Si possible un mec qui passe bien au vestiaire, pas un fou furieux. Rocchi a toujours été très apprécié de ses co-équipiers.

    Voilà, si tu mets tout ca ensemble, le choix de Rocchi est logique. De plus, il n'aurait aucune pression, ni des supporters, ni des médias. Personne ne s'attend à ce qu'il apporte vraiment qqch, donc c'est tout bénéf pour l'Inter. C'était ca ou garder Livaja (qui manque des buts vides à 30 centimètres)

    amicalement

  • Message posté par SEGA le 03/01/2013 à 17:47
      

    Il a toujours existé des liens privilégiés entre l'Inter et la Lazio, et plusieurs joueurs ont souvent fait le chemin entre les deux clubs (Crespo, Veron, Zarate...) ainsi qu'entre les supporters des deux clubs (cf le Lazio-inter de 2010 avec la fameuse banderolle).

    L'inter cherchait un remplaçant d'un remplaçant (Milito, Cassano, Palacio sont devant). Donc un joueur italien de 35 ans ayant planté presque 100 buts au cours de sa carrière, pour une pige de six mois, ça se conçoit aisément.

    Bref, ça ne méritait pas un article. C'est un peu comme se prendre la tête sur le choix du troisième gardien. Et encore là, c'est juste pour six mois, nous dit-on.

    De toute façon, l'Inter comme les clubs italiens n'a pas les moyens de recruter quelqu'un de plus cher, sinon il le ferait.

  • Message posté par Alessio Tacchikardi le 03/01/2013 à 17:53
      Note : 4  /

    Si je peux me permettre, c'est en droite ligne à ce que je m'évertue à dire depuis 6 mois : l'inter n'a plus de politique sportive, et retombe dans ses travers morattiens (transfert de Davids, j'en rigole encore).
    Je résume : je prends des vieux, des étrangers de seconde zone, et je fais tout pour ne pas lancer en phase de transition de jeunes italiens qui pourraient être le noyau d'une future équipe.
    Bref, je me prépare à 5 ans de galère, le temps de remonter une équipe.
    Quand je vois que dans leur équipe de chèvres ils sont même pas été capables de faire une place à Poli et qu'ils sont allés cherche Mudingayi... Alors oui, pourquoi pas Rocchi. A ce propos, Simone Inzaghi se fait chier dans sa trattoria, Strama pourrait lui passer un coup de fil !

  • Message posté par Mark Renton le 03/01/2013 à 18:00
      Note : 2 

    Mais pourquoi pas Romain Rocchi ?

  • Message posté par forzalazio le 03/01/2013 à 18:09
      

    Bon post chattard tes arguments se tiennent . En tous cas la dans fm je me frotterai les mains ^^

  • Message posté par Hilda de Polaris le 03/01/2013 à 18:45
      Note : 1 

    Clair l'inter et la lazio, leurs supporters sont jumelés, et les joueurs vont d'un club à l'autre, sinisa en a été le plus grand exemple, a été capitaine de la lazio joueur adulé par les ultra' il part à l'inter et reste toujours l'idole.
    Lors des Lazio Inter, les supp boivent ensemble etc.. c'est le grand rassemblement festif et joyeux !

  • Message posté par Lothaire le 03/01/2013 à 20:03
      

    Parce qu'on a pas de fric c'est tout. Faut pas chercher plus loin...

  • Message posté par phc le 03/01/2013 à 22:25
      Note : 2 

    @Chattard, si je peux me permettre, tu expliques très bien pourquoi l'inter a intérêt à faire venir Rocchi, mais pas du tout pourquoi Rocchi a lui intérêt à quitter sa Lazio à ce moment là de sa carrière. C'est justement la question que pose l'article et dont les raisons semblent, en effet, assez obscures ...


  • Message posté par chiliconfondue le 03/01/2013 à 22:44
      

    Empoli, à l'époque, c'est Rocchi-Di Natale en pointe ! Fou !

  • Message posté par Chattard le 04/01/2013 à 03:40
      

    @phc : il l'a très bien expliqué lui-même à son arrivée :"à la Lazio je n'étais même pas le vice-Klose. L'entraineur en comptait plus sur moi. Stramaccioni m'a fait sentir important." Voilà, après des années de loyaux services, il s'en va à l'Inter, un club quand même plus prestigieux que la Lazio, avec lequelle il a une chance de remporter quelque chose (j'ai dit une chance hein..), tout en jouant davantage. De plus, comme je l'ai dit, la tifoseria ne lui en voudrait pas, l'Inter étant étant apprécié à la Curva Nord de l'Olimpico.

  • Message posté par Trap le 04/01/2013 à 10:15
      

    Perte de 77 millions au bilan 2011/2012.
    Baisse de 12% des recettes.
    Endettement stable mais patrimoine net négatif de 21 millions malgré une valorisation comptable de l'effectif inscrite à 148 millions d'euros.
    L'actionnaire de référence a remis au pot 7 millions en août + garantie d'un prêt de 9,5 millions pour faire face aux échéances.
    Chattard a bien expliqué et Lothaire a bien résumé.

  • Message posté par Hwoarang le 04/01/2013 à 12:15
      Note : 1 

    "A priori, donc, il ne pourra pas jouer cette compétition avec l’Inter (à moins qu’une sombre règle ne permette de tout réinitialiser après les phases de poules)"

    Ben alors monsieur Maggiori, on a la flemme de chercher sur le site de l'UEFA?

  • Message posté par Lothaire le 04/01/2013 à 17:27
      

    Cela dit la masse salariale est passé sous les 100M je crois ce qui est pas mal.

  • Message posté par Trap le 04/01/2013 à 21:23
      

    @Lothaire, les charges de personnel sont inscrites au bilan pour 165,3 millions contre 190,2 millions l'exercice précédent. L'objectif annoncé est de réduire l'enveloppe de 40 millions pour l'année en cours.


15 réactions :
Poster un commentaire