1. //
  2. // Tour préliminaire
  3. // Stjarnan/Inter Milan

Inter, l'Europe pour se relancer

Cela fait bien trois ans que l'Inter ne fait plus rêver grand monde, pas même ses tifosi. Ce soir, l'équipe nerazzurra fait ses débuts en Europa League (23h) sur la pelouse de Stjarnan, en Islande. Un passage obligatoire pour Mazzarri et ses ouailles, s'ils veulent retrouver leur aura de l'époque Mancini-Mourinho.

8 30
Le football est parfois un joli spectre de la vie. Un spectre qui vous montre à quel point tout peut basculer vite, à quel point tout peut changer en l'espace de quelques années. Il y a quatre ans, le 22 mai 2010, l'Inter dispute à Santiago Bernabéu la finale de Ligue des champions face au Bayern Munich. L'armada de Mourinho, qui compte dans ses rangs certains des meilleurs joueurs du monde (Eto'o, Sneijder, Milito, Cambiasso, Maicon, Júlio César…) s'impose 2-0 et soulève la coupe aux grandes oreilles. Apothéose. Rideau. Quatre années plus tard, 20 août 2014. Pendant que le Bayern Munich, le grand perdant de la finale 2010, a remporté depuis une C1 et des titres à la pelle, l'Inter, elle, joue le tour préliminaire de l'Europa League. Un déplacement sur la pelouse de l'actuel leader du championnat islandais, l'UMF Stjarnan. Une équipe qui compte dans ses rangs 24 joueurs islandais, 4 Danois et un Américain, peut-être coincé ici depuis l'éruption du volcan Eyjafjallajökull, et qui est surtout connue pour ses célébrations de but complètement folles. De Bernabéu au stade Samsung Völlurinn, c'est l'histoire de la chute du géant interista, qui a régné sur l'Italie pendant les années 2000, et qui peine à voir le bout du tunnel dans lequel il est engouffré depuis 2010.

15 millions d'euros pour cinq joueurs


À son arrivée à Milan, lors de l'été 2013, Walter Mazzarri s'était fixé, avec le président Moratti, un premier objectif simple : retrouver l'Europe au terme de la saison. De fait, la saison précédente, Andrea Stramaccioni (aujourd'hui sur le banc de l'Udinese) n'avait pas réussi à qualifier l'Inter pour l'Europe, une première depuis des années et des années. La première saison de Mazzarri sur le banc de l'Inter est loin d'avoir été enthousiasmante. Le coach a même été discuté à plusieurs reprises. Il se disait même que le nouveau président du club, Erick Thohir, arrivé fin 2013, voulait l'écarter pour mettre sur le banc quelqu'un de plus prestigieux. Et puis, finalement, ce bon vieux Walter a fait le dos rond, a engrangé les résultats, profitant aussi de la faiblesse de certains « historiques » comme le Milan AC, la Lazio et l'Udinese, et a réussi à terminer à la cinquième position, qualificative pour le tour préliminaire de l'Europa League. Objectif atteint.

Débute maintenant l'acte II. Mazzarri a eu un an pour roder son équipe. À partir de maintenant, plus rien ne lui sera pardonné. D'autant que le recrutement a été malin. On est encore loin des stars à 40 millions d'euros que l'on s'imaginait voir débarquer à Milan suite à l'arrivée du riche Thohir, mais au niveau du rapport qualité/prix, l'Inter a bien joué le coup. Sont arrivés à Appiano Gentile Gary Medel, excellent avec le Chili pendant le Mondial, Pablo Osvaldo, mais aussi Yann M'Vila, Dodô, et le désormais ex-Mancunien Nemanja Vidić. Coût total des transactions ? 15 millions d'euros. À peine une jambe de James Rodríguez. Alors, certes, il a fallu pallier les départs des Argentins du Triplete, Diego Milito, Esteban Cambiasso, Walter Samuel et Javier Zanetti. Mais cette Inter new look s'est renforcée dans tous les secteurs. Peut-être pas encore de quoi lutter avec la Juve et la Roma, mais de quoi venir enquiquiner un certain nombre d'équipes, ça, oui.

Validation du ticket européen


S'il n'a jamais été considéré comme un maître tacticien, Walter Mazzarri a en tout cas une qualité que personne ne lui retirera : celle de savoir motiver ses hommes. À quelques heures du match de son Inter en Islande, le coach met la pression en conférence de presse. La pression sur ses propres joueurs. « Si nous ressentons de la pression ? Il est clair que ce tour préliminaire, nous devons le passer. D'abord, parce que nous devons jouer l'Europe, et surtout parce que nous sommes l'Inter et que, avec ce nom que nous portons, nous sommes favoris » , a-t-il affirmé. Une façon pas franchement codée de dire à ses joueurs qu'il n'est pas question de perdre. Car Mazzarri le sait, d'autres, avant lui, se sont fait avoir par ce genre de matchs dits « faciles » . En 2011, par exemple, l'AS Roma de Luis Enrique s'était fait sortir au tour préliminaire de C3 par le Slovan Liberec. Le technicien ne veut évidemment pas envisager ce genre de scénario. Débuter la saison par la validation du ticket européen est essentiel, tant d'un point de vue économique que moral.

L'Inter a réalisé une préparation estivale relativement convaincante (victoires contre la Roma, nuls contre le Real Madrid et Manchester United, défaite contre l'Eintracht Francfort), et les tifosi veulent désormais voir ce que leur équipe a dans le ventre. Légende de l'Inter, Walter Zenga (que de Walter, décidément) juge que cette équipe a largement les moyens d'aller jouer la qualification en Ligue des champions. « Le Scudetto de l'Inter, c'est d'arriver en Champions. Parce que quand on termine cinquième, l'objectif, c'est de faire mieux. Parce que depuis janvier, de Hernanes à Medel, sept bons joueurs sont arrivés. Et peut-être un dernier arrivera encore » , a-t-il affirmé dans une interview à la Gazzetta dello Sport. Un dernier avant la reprise du championnat, dans dix jours, où l'Inter devra immédiatement se déplacer sur la pelouse du Torino, l'autre équipe italienne qui dispute les préliminaires de C3. Le début de l'an II, pour l'Inter de Mazzarri.

Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Il fait quand même vraiment pas rêver ce recrutement.
Recrutement pas extraordinaire il est vrai, mais le président indonésien a sorti le chéquier cette année pour effacer les dettes qui s'élevaient à près de 80 millions d'euros. A la fin de l'année, ou de la saison, les comptes seront purs et là peut-être qu'il mettra un peu plus d'argent pour acheter quelques pointures.
A noter d'ailleurs que Thohir a engagé tout un commando de cracks en marketing (notamment Bolingbroke de MU) afin de vendre la marque Inter dans le monde et ainsi de suivre le modèle économique des plus riches clubs européens.
Toto Valencony Niveau : DHR
Qq un sait comment l'équipe devrait évoluer ?
Perso je les vois pas retrouver la LDC, la Roma et Naples sont au dessus, et la Juve malgré ses conneries est assuré d'être dans le top 3.
Note : -1
"s'ils veulent retrouver leur aura de l'époque Mancini-Mourinho"

L'aura de l'Inter sous Mancini? C'est une blague? Mancini avait comme d'habitude un des plus beaux effectifs d'Europe et il en quasiment rien fait... A force je me dis que les effectifs à qui l'on donne Mancini comme coach partent avec un handicap tellement ce mec pue la loose et tire ses équipes vers le bas...
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Message posté par kevick
Recrutement pas extraordinaire il est vrai, mais le président indonésien a sorti le chéquier cette année pour effacer les dettes qui s'élevaient à près de 80 millions d'euros. A la fin de l'année, ou de la saison, les comptes seront purs et là peut-être qu'il mettra un peu plus d'argent pour acheter quelques pointures.
A noter d'ailleurs que Thohir a engagé tout un commando de cracks en marketing (notamment Bolingbroke de MU) afin de vendre la marque Inter dans le monde et ainsi de suivre le modèle économique des plus riches clubs européens.


nEXT STEP la cotation à Wall Street ??? Comme pour les giallorossi si je me trompe pas
Très très curieux de voir ce que va donner M'Villa, pari intéressant.

Sans être fan du club, ce serait bien pour le foot Italien que le club retrouve son lustre d'il y a quelques années.
Juve, Napoli, Roma au top, la Fio en embuscade avec l'Inter ça serait sympa... en attendant que le Milan AC se réveille et que la Samp redevienne un outsider crédible.
le redempteur Niveau : Loisir
L'effectif au complet:
http://www.inter.it/it/coversquadra

C'est quand meme trés moyen, entre des mecs en fin de carriére(vidic) .

Des types qui passent leur temps à essayer de relancer leur carriére(m'vila) .Et enfin des mecs qui ne cessent de décevoir ( hernanes) .

Pour les 2 clubs de milan c'est quand meme pas terribles .

En meme temps quels sont leurs objectifs?

Quitte à avoir des équipes moyennes pourquoi ils ne recrutent pas de jeunes italiens plutot que de récupérer des M'vila , vidic et compagnie qui sont cuits.
Peppino_Prisco Niveau : DHR
Message posté par le redempteur
L'effectif au complet:
http://www.inter.it/it/coversquadra

C'est quand meme trés moyen, entre des mecs en fin de carriére(vidic) .

Des types qui passent leur temps à essayer de relancer leur carriére(m'vila) .Et enfin des mecs qui ne cessent de décevoir ( hernanes) .

Pour les 2 clubs de milan c'est quand meme pas terribles .

En meme temps quels sont leurs objectifs?

Quitte à avoir des équipes moyennes pourquoi ils ne recrutent pas de jeunes italiens plutot que de récupérer des M'vila , vidic et compagnie qui sont cuits.




Tu exagères pas mal je trouve. L'effectif est bon et cohérent. M'Vila il me semble que c'est la première tentative de relance de carrière, il faut pas oublier que le gonze n'a que 24 ans et qu'avant son pétage de câble avec les bleuets on en parlait dans tous les plus gros clubs, s'il revient à son niveau, c'est l'affaire de l'année, moi j'y crois. Et depuis quand Hernanes ne cesse de décevoir ? Demande aux Tifosi de la Lazio, c'est un dieu là-bas, alors avec le Brésil il a pas énormément joué, mais il était pas aux niveaux comme les autres. Vidic cuit ? On a pas vu la même pré-saison alors. L'Inter a prit un but contre des équipes comme le Real, la Roma et M.U. C'est loin d'être dégueulasse.


L'objectif c'est simple, c'est de assainir les comptes, il y avait énormément de dettes et la masse salariale énorme. Là ils se sont débarrassés des gros contrats comme Milito ou Cambiasso. Il le fallait. Le Thohir a injecté sa thune pour remettre les comptes à flot et surtout recruter de vrais dirigeants et pas mettre sa belle-soeur ou son cousin comme le faisait Moratti. Il a prit Bolingbroke de Manchester United, il a prit un type qui bossait dans les plus grandes multinationales, il a prit Claire Lewis qui bossait chez Apple, bref il a totalement réorganisé le club afin de le faire grandir. Je préfère une méthode du genre plutôt que flamber sans avoir les bases saines.

Pour ce qui est du sportif, il faudra faire en sorte d'accrocher la 3ème place, ça ne sera pas infaisable. Je vois que la Juve et la Roma au-dessus, l'Inter peut jouer cette troisième place avec le Napoli et la Fiorentina. Faudra aussi voir comment la Roma gère le championnat et la Ligue des Champions.


La base est vraiment solide, Handanovic dans les cages c'est une valeur sûre, la défense centrale est plus que très bonne (Vidic, Ranocchia, Juan Jesus, Andreolli et sûrement le retour de Rolando), les latéraux sont pas mauvais, surtout le jeune Dodo qui pour moi va finir en Seleçao. Et le milieu de terrain est de qualité, Medel, M'Vila, Kovacic, Hernanes, Guarin (s'il reste), Alvarez, ... En attaque Osvaldo, Palacio et Icardi, c'est bon.

Bref les noms ne sont pas ronflants, mais c'est solide et homogène. Et puis le mercato est pas fini, si ils réussissent à vendre Guarin et/ou Alvarez, ils prendront un autre en attaque, on parle beaucoup de Firmino d'Hoffenheim ou d'un prêt de Jovetic.
J'ai une question: comment en sont-ils arrivés là? Aucune idée de ma part car j'ai pas suivi la chute et ne suis pas trop la série A. Ya un après Mourinho?
Note : 1
La défense avec Vidic, Ranocchia, Nagatomo, Medel et l'attaque avec Palacio et Osvaldo, ça tient la route.

C'est le milieu qui est inquiétant... On est loin des Cambiasso, Vieira, Stankovic...
Je ne me lasse toujours pas de la décadence du championnat italien.
Que c'est bon de les piller à notre tour.
Bayer Leverkusec Niveau : DHR
Message posté par Den187
J'ai une question: comment en sont-ils arrivés là? Aucune idée de ma part car j'ai pas suivi la chute et ne suis pas trop la série A. Ya un après Mourinho?


Y'a toujours un après-Mou (aka coup de Mou). Ce mec lessive ses joueurs en 2 ans. Après, c'est aussi un problème de renouvellement de génération un peu comme à Lyon. L'équipe du triplé était pas toute jeune, il y a eu quelques transferts foireux (dans les 2 sens), les mecs qui restaient ont pas forcément continuer à leur niveau (Maicon, Samuel, Sneijder, par exemple), y'a eu les blessures (Milito, ...) et ceux qui sont arrivés étaient tout simplement moins bons (Hernanes, Forlan, entre autres).

Ça fait quand même bien mal de voir les 2 Milan au fond du trou, mais l'ami Thorir a pas l'air trop couillon, assainir les bases pour reconstruire dessus, ça reste la valeur sure pour éviter une Malagite aigüe.
Note : 1
Moi c'est plutot l'attaque qui me fait douter... Icardi, je sais pas, je l'ai pas ssez vu joue mais Osvaldo et Palacio j'ai jamais trouve ces joueurs extraordinaires et souvent maladroit a la finition...

D'ailleurs, outre la gestion des mercatos un peu bizarre avec 47 départs et 75 arrivees, je pense que si le Genoa n'a jamais reussi a franchir le palier de bon club moyen a outsider pour l'Europa league c'est en grande partie a cause de lui... trop de mangeage... il a d'ailleurs etint l'attaque de l'Argentine deja pas vraiment illuminee lors de son entree en finale de la CdM...
Peppino_Prisco Niveau : DHR
Message posté par Den187
J'ai une question: comment en sont-ils arrivés là? Aucune idée de ma part car j'ai pas suivi la chute et ne suis pas trop la série A. Ya un après Mourinho?



L'année post-Mourinho était pas si mauvaise. Benitez est arrivé et il a eu tout le vestiaire à dos, il est resté 5 mois et au revoir, Leonardo est arrivé, ils font une super seconde partie de saison en finissant second derrière Milan et se font sortir en quart de la Champion's par Schalke alors que le tour d'avant ils avaient sorti le Bayern chez lui. Bref, le club n'a pas su capitaliser après ce succès, ils n'ont pas voulu recruter et ont grassement augmenté tout les membres du triplé.

Il y a eu une très mauvaise gestion de ce côté là. Bref, ils se sont carrément plantés, car quand tu offres des contrats de longues durées à des trentenaires à plusieurs millions d'€, c'est toujours super risqués, surtout quand ceux-ci ont déjà tout gagné et n'ont plus aucune motivation. Les finances ont plombés le club.



Pour en revenir à l'effectif, le milieu de terrain je le trouve très bon, faut arrêter de croire que Hernanes est mauvais, je vois pas d'où vous sortez ça. En Italie, il faut des travailleurs au milieu, Medel et M'Vila ont été très pour ça, le physique prime sur le reste en Serie A. Il faut du muscle dans l'entrejeu.

Bref le noyau sur lequel veut construire Thohir, la future colonne vertébrale de l'équipe c'est Handanovic - Juan Jesus - Ranocchia - Dodo - D'Ambrosio - Kovacic - M'Vila et Icardi. C'est très jeune et ils ont une belle marge de progession.
Peppino_Prisco Niveau : DHR
Message posté par George is the Best
Moi c'est plutot l'attaque qui me fait douter... Icardi, je sais pas, je l'ai pas ssez vu joue mais Osvaldo et Palacio j'ai jamais trouve ces joueurs extraordinaires et souvent maladroit a la finition...

D'ailleurs, outre la gestion des mercatos un peu bizarre avec 47 départs et 75 arrivees, je pense que si le Genoa n'a jamais reussi a franchir le palier de bon club moyen a outsider pour l'Europa league c'est en grande partie a cause de lui... trop de mangeage... il a d'ailleurs etint l'attaque de l'Argentine deja pas vraiment illuminee lors de son entree en finale de la CdM...


Juger Palacio sur la dernière Coupe du Monde mouais ... Moyen quand même. C'est clair qu'il a été nul. Mais c'est un bon joueur, il sort d'une saison à 17 ou 18 buts en championnat je crois, je pense pas qu'il rééditera cette performance, mais il sera utile, surtout que cette année il y aura un Icardi en pleine forme et non pas blessé les 6 premiers mois et Osvaldo qui est précieux.


Icardi c'est un super joueur, un vrai buteur racé, je le vois titulaire en pointe de l'attaque Argentine d'ici peu.
Message posté par Peppino_Prisco


Juger Palacio sur la dernière Coupe du Monde mouais ... Moyen quand même. C'est clair qu'il a été nul. Mais c'est un bon joueur, il sort d'une saison à 17 ou 18 buts en championnat je crois, je pense pas qu'il rééditera cette performance, mais il sera utile, surtout que cette année il y aura un Icardi en pleine forme et non pas blessé les 6 premiers mois et Osvaldo qui est précieux.


Icardi c'est un super joueur, un vrai buteur racé, je le vois titulaire en pointe de l'attaque Argentine d'ici peu.


OK merci pour les precisions sur Icardi. Par contre si tu relis bien mon post, je ne juges pas Palacio sur la derniere CdM, je parle aussi de l'epoque ou il etait au Genoa... j'ai pris l'exemple de la finale de la CdM parce que c'est le plus frais que j'ai en teteet que pour moi ca illustre parfaitement Palacio: a savoir un joueur moyen.
romlakers Niveau : CFA2
Message posté par Patate
Je ne me lasse toujours pas de la décadence du championnat italien.
Que c'est bon de les piller à notre tour.


Vous pillez rien du tout, seul Paris est capable d'acheter des joueurs en Italie, le reste des clubs français ne fait que sombrer. Moi je me réjouis de voir le championnat français s'enfoncer dans la médiocrité ambiante et être bientôt rattrapé par la Russie au coefficient Uefa. Que c'est bon putain!
romlakers Niveau : CFA2
Message posté par Patate
Je ne me lasse toujours pas de la décadence du championnat italien.
Que c'est bon de les piller à notre tour.


Vous pillez rien du tout, seul Paris est capable d'acheter des joueurs en Italie, le reste des clubs français ne fait que sombrer. Moi je me réjouis de voir le championnat français s'enfoncer dans la médiocrité ambiante et être bientôt rattrapé par la Russie au coefficient Uefa. Que c'est bon putain!
romlakers Niveau : CFA2
Message posté par Patate
Je ne me lasse toujours pas de la décadence du championnat italien.
Que c'est bon de les piller à notre tour.


Vous pillez rien du tout, seul Paris est capable d'acheter des joueurs en Italie, le reste des clubs français ne fait que sombrer. Moi je me réjouis de voir le championnat français s'enfoncer dans la médiocrité ambiante et être bientôt rattrapé par la Russie au coefficient Uefa. Que c'est bon putain!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Et si Jay Adams était…
8 30