Insulté, il bouscule des flics

Modififié
0 6
L’été 2012 ne restera pas dans les annales pour Nile Ranger. Le 27 août dernier, le joueur de Newcastle décide de passer la soirée avec son cousin. A deux heures du matin, il croise un groupe "d'hommes blancs". Rapidement, le joueur de 21 ans essuie des insultes racistes. Une baston éclate. Ranger en laisse deux sur le carreau. Mais l'incident ne s'arrête pas là.

En fuyant la scène, la scoumoune s’abat sur lui : il croise deux policiers, qui tentent de le maitriser, alors ils les repousse. Lors de son procès, le résultat des courses est mitigé pour Nile. Les caméras de vidéosurveillance prouvent qu’il était bien la victime des bas-de-plafond et que sa réaction n’était que de la légitime défense. Par contre, en ce qui concerne « l’agression » commise sur les flics, le jeune joueur a écopé d’une peine de douze mois de prison avec sursis assortie d'une amende d’environ 900 euros à verser à chacun d'eux.

Sinon, Newcastle a (temporairement ?) effacé son portrait de la photo officielle du club pour la saison en cours. La loi des séries.
PG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le comble pour un mec qui joue en blanc et noir.
Bleusaille87 Niveau : CFA2
Walker Texas Ranger
Ranger du risque ?
Le combo costard+baskets du garçon sur le site du Daily Mail est assez puissant
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Redknapp likes Bale
0 6