Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Porto/Villarreal

Insubmersible Porto ?

Demi-finale la plus alléchante, ce Porto/Villarreal devrait réconcilier bon nombre de footeux avec la Ligue Europa. Avec ces deux-là, il y aura des buts, c'est certain. Mais ils devraient être davantage lusitaniens qu'ibères.

Depuis son titre de champion acquis sur la pelouse du Benfica, Porto a oublié de se relâcher. Avec quatre victoires en autant de matches toutes compétitions confondues depuis leur sacre, les hommes d'André Villas Boas écrasent tout sur leur passage. En témoigne la qualification décrochée le 20 avril une nouvelle fois chez l'ennemi lisboète. Et ce après une défaite 2-0 à domicile lors du match aller. Battable, le FC Porto l'est donc. Reste que les trois seules défaites du club cette saison ont été, en coupe nationale, donc, et contre le FC Séville en 16è de finale retour de la Ligue Europa, avec, à chaque fois, une qualification au bout. On passera outre celle en coupe de la Ligue portugaise, compétition créée pour faire jouer les réservistes... La perspective d'un triplé comme en 2003 est donc dans toutes les têtes. L'équipe était alors emmenée par José Mourinho, lui qui a eu Villas Boas comme adjoint pendant six saisons (de 2003 à 2009).



L'ombre du Mou



L'actuel entraîneur du Real est toujours une icône à Porto. Y compris pour Villas Boas qui a tenu à remercier son mentor en mars dernier. Le FC Porto comptait alors 8 points d'avance sur le Benfica. « Avoir été l'assistant de José Mourinho a joué un rôle important dans ma carrière. C'est sans doute l'une des personnes les plus importantes dans ma vie professionnelle et cela m'a beaucoup aidé dans ma formation » . Le jeune entraineur lusitanien ne devrait d'ailleurs pas s'éterniser sur le banc des Dragons. Liverpool, la Roma et la Juventus sont sur les rangs pour enrôler “the special two” seulement âgé de 33 ans.



Villarreal sans arme



Le sous-marin jaune est une équipe sympa à voir jouer, certes. Un jeu rapide fait de passes et de percussion avec des gars comme Nilmar ou Rossi capable de désosser n'importe quelle défense. Le problème, c'est que face aux gros, l'équipe explose. Contre les trois premiers de la Liga, Villarreal compte quatre défaites et un nul en championnat. L'équipe valencienne voit même sa quatrième place légèrement menacée par l'Athletic Bilbao, cinquième à six points. Sa présence en demi-finale de la Ligue Europa, l'équipe du Madrigal la doit à la chance du tirage au sort. Excepté le Napoli, les hommes de Garrido n'ont eu qu'à affronter Leverkusen ou Twente au mieux. Face à Porto, donc, Villarreal va devoir rompre avec ses mauvaises habitudes et faire preuve d'une inhabituelle solidité défensive. En 33 matches de Liga, les Espagnols sont allés 39 fois chercher le cuir dans leur cage. Pendant ce temps là, les Portugais n'encaissaient que 13 buts en 27 journées, dont quatre lors des deux journées suivant leur titre. Le problème c'est que le sous-marin jaune est incapable de faire autre chose qu'attaquer à outrance. Une aubaine pour Porto qui se fera un plaisir de profiter du moindre espace pour faire briller Falcao ou Hulk. La Dublin Arena n'est pas très loin.



Sylvain Michel

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


jeudi 21 juin 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses jeudi 21 juin Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 jeudi 21 juin Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 jeudi 21 juin Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? jeudi 21 juin Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 10 jeudi 21 juin Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 jeudi 21 juin La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou