1. //
  2. //
  3. // Naples-Juventus

Insigne-Mertens, rivaux mais pas trop

Longtemps mis en concurrence, Dries Mertens et Lorenzo Insigne n'ont cessé de revendiquer chacun de leur côté une place de titulaire. Mais aujourd'hui, les deux fourmis atomiques du Napoli évoluent ensemble dans le onze type des Azzurri et fracassent allègrement les défenses de Serie A. Le tout grâce à la gestion impeccable de Maurizio Sarri, qui a su chapeauter comme il faut ses deux mini-fusées.

Modififié
C'est bien connu, Maurizio Sarri est un sentimental. Alors quand en septembre, le Mister du Napoli voit Lorenzo Insigne, pourtant remplaçant, piquer un sprint monumental pour câliner Dries Mertens qui vient d'inscrire un coup franc face au Benfica, il ne peut qu'approuver. « Il y a beaucoup de choses qui me font plaisir. Voir Insigne faire cinquante mètres pour aller embrasser Mertens après son but, c'est un signe très important. » Un geste qui ne trompe pas pour Sarri, qui est parvenu à faire cohabiter deux joueurs longtemps en concurrence et pas forcément ravis de partager leur temps de jeu.

Jumeaux et têtes de lard


Retour à l'été 2013. Naples vient d'enrichir son effectif d'un petit attaquant belge prometteur, qui affole les compteurs de l’Eredivisie depuis deux saisons maintenant sous les couleurs du PSV Eindhoven. Un mètre 69, des jambes de feu aux crochets dévastateurs, des frappes enroulées qui vont souvent chatouiller la lucarne... Dries Mertens ressemble comme deux gouttes d'eau à l'enfant du pays : Lorenzo Insigne, qui s'est installé la saison dernière dans le onze type des Partenopei. Rafael Benítez, alors à la tête du Napoli, refuse de trancher entre les deux joueurs, qui se partagent le côté gauche lors de leur premier exercice commun. Avant qu'Insigne ne se blesse au début de la saison 2014-2015, laissant le champ libre à Mertens pour exprimer pleinement ses qualités. Si bien que, quand Maurizio Sarri arrive à la tête du Napoli à l'été 2015, la nature du statut des deux joueurs au sein de l'effectif des Partenopei reste incertaine. Mais contrairement à son prédécesseur, Sarri penche en faveur d'Insigne, tout en ménageant un temps de jeu plus que raisonnable au Belge. Ce qui ne lui épargne les critiques ni de l'un ni de l'autre.


Il faut dire que le coach du Napoli se retrouve avec deux sacrées têtes de lard sur les bras. Avec d'abord un Lorenzo Insigne pas toujours coopératif à l'heure de quitter le terrain. Dernier exemple en date face à la Juve fin octobre dernier, où l'Italien s'offre une sortie dramatique façon Commedia dell'arte. Du grand art où Insigne gesticule, râle et rejoint d'un pas traînant son banc en se prenant salement la tête avec son coach. Dries Mertens, moins démonstratif, mais tout aussi revendicatif, préfère râler par médias interposés. « Je commence un match sur deux. Je ne suis pas un grand fan des rotations, j'aimerais jouer plus... Je comprends que je ne peux pas jouer tous les matchs, mais un match sur deux, ça me semble trop faible » , grognait l'ailier belge en début de saison.

« Je lui ai dit de ne pas me casser les couilles »


Alors, pour garder ses deux joueurs impliqués, Sarri applique une recette sévère, mais juste, où les passe-droit n'existent pour personne. Si Insigne semble légèrement plus indispensable que son jumeau belge au collectif des Partenopei grâce à sa qualité de passe et sa vision du jeu, ses écarts sont sévèrement sanctionnés. Comme après une rencontre face à Palerme en octobre 2015, où l'ailier italien fait son cinéma à l'heure de céder sa place. Ce qui lui vaut de se faire incendier dans la presse par Sarri, qui le met sur le banc lors du match suivant au profit de Mertens. Scénario quasi identique face au Torino cette saison, où Insigne, après une nouvelle sortie théâtrale, se fait bâcher sur le pré par Sarri, qui expliquait à la Gazzetta dello Sport avoir recadré virilement son joueur : « Je lui ai dit de ne pas me casser les couilles... de se taire et fermer sa bouche, sans rien dire. » Tant qu'à Mertens, il se satisfait de son statut de douzième homme en championnat et de ses titularisations régulières en C1.

À eux deux, ils pèsent 32 des 68 buts du Napoli en Serie A


De quoi permettre à Sarri d'instaurer une Pax Romana qui repose sur un équilibre subtil. Si bien que Mertens semblait même se faire à l'idée des bienfaits de sa concurrence avec Insigne début octobre : « On a beaucoup dramatisé les choses pour ce qui est de la rivalité qui existe entre Lorenzo et moi. Je dirais même que j'aime quand il joue. Il y a suffisamment de matchs pour qu'on ait chacun de l'espace pour s'exprimer. » Tellement d'espace que, depuis la blessure d'Arkadiusz Milik début octobre, c'est le Belge qui occupe le centre de l'attaque napolitaine. Son association avec Insigne se révèle alors flamboyante, puisqu'ils ont inscrit à eux deux 32 des 68 buts de leur club en Serie A cette saison. En dehors du pré, les deux hommes semblent aussi plus proches. Comme quand l'Italien reçoit sur son portable une photo de Mertens où le Belge s'est travesti en Insigne pour Halloween. « Je lui avais donné mon maillot parce que je pensais qu'il voulait le donner à quelqu'un, puis j'ai trouvé cette photo sur mon téléphone. Ça m'a vraiment fait marrer » , racontait Insigne mi-novembre dernier. Maurizio Sarri, lui, peut afficher un petit sourire en coin. Il sait désormais qu'il est temps de récolter les fruits d'une rivalité qu'il a su parfaitement gérer.

Par Adrien Candau Tous propos issus de la Gazzetta dello Sport, le Corriere dello Sport et la Repubblica
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article

Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
C'est une superbe paire, très complémentaire.
Mertens est très bon à la percussion, à la finition et à la provocation.
Insigne est très bon passeur, centreur et combine bien avec les milieux.

Je regrette tout de même que Milik se soit blessé. Et que Callejon continue de squatter son coté droit (même si évidement, il a une utilité particulière, je dis ça plutôt du point de vue esthétique).
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Et effectivement, ils se ressemblent beaucoup physiquement.
Quand ils sont arrivés à Naples, j'étais totalement incapable de dire lequel des deux était sur le terrain.
Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
Salut Georginho! :)

Je t'avais laissé un "petit" lien dans la brève sur Coman (t'inquiète pas, ça n'a rien à voir avec Deulofeu, :))))
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Salut Pépère !
Tu fais bien de me le dire, je suis pas retourné sur cette brève ! Je vais regarder ça, merci !

(Par rapport à Delofeu, d'ailleurs, il fallait surtout pas prendre mal ma question de l'autre jour; elle était sincère, et j'aurais aimé avoir ton point de vue)
Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
Je sais, je sais, :). C'est juste que voulais pas "plomber" l'article/les commentaires avec l'échange (tu me connais, hehe). Une fois la journée achevée, je laisserai lesdits propos dans cet article. Ça sera un peu tard (le match du Napoli à la même heure que celui du Barça) mais j'avais cela déjà en tête (tout comme un le débat sur le milieu calciesque vs. état de santé européen calciesque -au fait, dans la brève de "Tuchel encense Dembelé" j'y laissais déjà quelques indices -concernant mon avis, :)-).

PS: Très sympa ce Toro-Udinese, soit dit en passant, :).
Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
NB: Impossible de prendre à mal n'importe quel de tes propos, ;).
Tonique Rousse Niveau : CFA2
*Slurp ?
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Eh bien je regarderai tout ça avec intérêt !
Mais n'hésite pas à "plomber" les articles avec des pavés, c'est ça qui fait l'intérêt du débat.


J'ai pas pu voir Toro-Udine, ni même le match du Milan, ça m'énerve mais j'ai pas le choix. Par contre je vais pas pouvoir louper Napoli-Juve. Il y a des priorités dans la vie !
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Note : 2
@chi

Désolé, pour voir du clash et des insultes faut aller sur les articles du PSG et du barca/Real.
Ici, sur les articles de Série A, tout n'est qu'amour entre membres.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  19:59  //  Aficionado de l'Argentine
"Ici, sur les articles de Série A, tout n'est qu'amour entre membres." Sauf en cas de Juve-Inter, avec un ou deux forumeurs que je ne nommerai pas (tout le monde saura de qui je parle, je pense)...^^
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Note : 2
Ah ça...
Faut dire que beaucoup de sup. interistes sont débiles, et ceux de la Juve très susceptibles, donc forcément...
9 réponses à ce commentaire.
Quelle tristesse quand même la blessure de Milik...

Ah oui, et ça aussi : "Tant qu'à Mertens, il se satisfait de son statut de douzième homme en championnat et de ses titularisations sur l'aile en C1."

Sérieusement ?
Javier_maté Niveau : District
Il comptabilise surtout 125kg à eux deux, ce qui équivaut à 1,3 Lukaku.
il y a 5 heures Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 il y a 9 heures La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) il y a 10 heures Une remontée historique des Seattle Sounders 18
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 18:38 Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) Hier à 16:30 La petite gourmandise de Callejón 4
Hier à 11:44 Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26 vendredi 30 juin Bientôt un plafond de salaire pour les clubs ? 41
À lire ensuite
Le Bomber d'Everton