En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. // Supercoupe d’Espagne – Aller
  2. // FC Barcelone / Real Madrid (3-2)

Iniesta tout-puissant

Avantage Barcelone après ce premier round. Plus techniques, plus physiques, les Blaugrana auraient pu régler l’affaire, Valdés en a décidé autrement. Mercredi prochain, on remet ça. Pour ceux qui se plaignent de l’overdose de clásicos, qu’ils se rassurent, ce week-end, y a un délicieux Reims-Sochaux.

Modififié
FC Barcelone

Valdés, 2 : En une action, le double V a ruiné ses efforts des dernières saisons en donnant raison à ses détracteurs. Une boulette impardonnable à ce niveau.

Alves, 7 : La rumeur sur sa supposée liaison avec Bar Refaeli l’a manifestement remis à l’endroit. Placé sur la liste des transferts à la fin de la saison dernière, le latéral brésilien est enfin de retour.

Piqué, 6 : Une passe de l’épaule à la Ronaldinho, des chevauchées dont il a le secret, mais un ensemble encore un peu mou. Et si c’était lui le seul bénéficiaire du départ de Pep ?

Mascherano, 7 : Qu’on se le dise, le nouveau patron de la défense catalane est argentin. Juste sur toutes ses interventions, parfait sur toutes ses relances. Il semble loin le temps des Liverpool/Everton dans la boue.

Adriano, 6 : There is only one Adriano et celui-là n’est pas alcoolique. Match plein de l’ancien Sévillan, jamais pris à défaut. Sa seule erreur, avoir voulu jouer en retrait avec son gardien.

Busquets, 7 : Joueur le plus sous-coté du football mondial, Sergio a encore fait maigrir tous les footix qui se demandent comment il a pu mettre Yaya Touré dehors. Bah, comme ça.

Xavi, 7 : Euh, excusez-moi, le ciment pour la statue de Xavi, je vous le mets où ? Les socios catalans l’ont bien compris, leur meneur n’est pas éternel. Du coup, chaque match se transforme en hommage. Remplacé par Fàbregas (83e).

Iniesta, 9 : Le mot perfection vient du latin per - ficio, ficio venant du verbe facere : faire et per signifiant littéralement jusqu'au bout. Parfait signifie donc ce qui est fait jusqu'au bout, totalement.

Alexis, 3 : Avec sa tronche de peintre en bâtiment, le Chilien s’est plus démené sur ses vilaines simulations que sur des appels efficaces. Volontaire mais brouillon, Sánchez va devoir comprendre qu’il est maintenant loin, le temps de l’Udinese. Remplacé par Cristian « Ah, si je te pègue » Tello (72e).

Messi, 4 : L’année dernière, Messi n’avait pas pris de vacances et avait claqué un doublé contre le Real sans le moindre entraînement dans les jambes. Cette saison, il a eu droit à 50 jours de congés et a marqué un pénalty. CQFD.

Pedro, 6 : Sur l’engagement suite au but concédé par sa défense, Pedro fait un appel, contrôle parfaitement et ajuste Casillas. S'il s’appelait Pedrinho, le PSG aurait déjà proposé 50 millions. Remplacé par Jordi Alba (86e).


Real Madrid

Casillas, 7 : Ou comment transformer une balle de 4-1 en balle de 3-2. Une parade immense devant le meilleur joueur du monde. À part ça ? Pas grand-chose. Pas vraiment besoin non plus.

Arbeloa, 6 : Moi, moche et méchant. Le joueur le plus vicieux du continent a fait honneur à son statut en proposant tout l’étendue de son talent. Du tirage de maillot au tacle en retard en passant par le ceinturage. Mark van Bommel likes this.

Ramos, 5 : Rendez-nous le Sergio de l’Euro ! Puis cette teinture blonde ? Seriously ? L’influence portugaise grandissante dans le vestiaire madrilène sans doute…

Albiol, 2 : Décidément pas facile de s’appeler Raúl quand on porte le maillot du Real. On comprend mieux pourquoi il n’a joué que 5 matchs la saison dernière. À noter que son Wikipédia a été piraté pendant le match, un hacker s’est amusé à y inscrire les titres de champion du monde et d’Europe.

Coentrão, 5 : Rendez-nous le Fabio de l’Euro ! Puis cette teinture grise ? Really ? La volonté de lancer une mode dans le vestiaire madrilène sans doute…

Khedira, 3 : À chaque match qu’il dispute, Samy provoque la jalousie de tous les milieux défensifs du monde. La plus belle escroquerie depuis des lustres.

Alonso, 3 : Avec l’Espagne, Xabi fait admirer son jeu long et ses transversales. Avec le Real, Xabi fait admirer la longueur de ses crampons et sa détente horizontale.

Özil, 3 : « On m'a trop donné, bien avant l'envie, j'ai oublié mes rêves et les mercis. Toutes ces choses qui avaient un prix, qui font l'envie de vivre et le désir. Et le plaisir aussi. Qu'on me donne l'envie, l'envie d'avoir envie. » Remplacé par Marcelo (81e)

Ronaldo, 6 : Une danse sur Piqué en première mi-temps, des sifflets, un but en deuxième mi-temps, des sifflets. Un clásico comme un autre dans la vie de CR7.

Benzema, 2 : Par où t’es sorti ? Je t’ai pas vu rentrer. Remplacé par Gonzalo Higuaín (61e) par où t’es rentré ? Je t’ai pas vu sortir.

Callejón, 1 : Attention. Alerte enlèvement. José Callejón, 25 ans, a disparu au Camp Nou à Barcelone aux alentours de 22h30, il était accompagné de ses amis. Ne pas hésiter à prévenir les services de police en cas d’informations. Remplacé par Di María (65e).

Par Frédéric Losada
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 5 heures Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis !
il y a 5 heures Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 6 il y a 7 heures Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 17:06 Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 88 Hier à 12:16 Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 20 Hier à 08:27 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 Hier à 07:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1
À lire ensuite
Le journal de Zlatan