Iniesta, le destructeur

0 6
Alors que leur sélection était mal en point face au Chili, menée 2 à 0, Iniesta (un but et une passe décisive) et Fabregas (deux buts) sont entrés en jeu pour remettre de l'ordre sur le terrain, et offrir de justesse la victoire à l'Espagne.


Claudio Borghi, le sélectionneur argentin du Chili, explique le changement de situation par un joueur, Andrés Iniesta. «  En deuxième mi-temps est apparu sur le terrain Iniesta et il nous a détruit. Je n'ai jamais vu un joueur comme lui, jouer aussi simplement mais avec une telle efficacité. Il nous a pris le ballon et nous a fait courir derrière comme si c'était une ombre » , a-t-il expliqué.


Et oui, le Barca, ce n'est pas que Messi.


LR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Ahaha !!! AUssi discret qu'un fantôme et efficace qu'un tueur à gage...
Ah ça, Iniesta a bien détruit l'ambiance à la fin du match.
On voit quand même que l'Espagne galère beaucoup plus contre les sudams que contre les européens.
@sissa

J'ai également remarqué la même chose. Je me demandais si ce n'était pas en partie du au fait que ces équipes aiment jouer au ballon, avec un jeu au sol, une transmission de balle rapide et un pressing souvent haut. Un peu comme le font le Barça & la Roja, du coup jouer contre un "clone" rend les choses forcement beaucoup plus compliquées.
C'est vrai que le Portugal, c'est juste 4-0 ou 4-1, je sais plus, et que c'était à une époque le petit Brésil, mais bel et bien de l'Europe. Non mais quelle mémoire courte...
C'est vrai que l'Italie qui a gagné 2-1 contre eux le mois dernier, c'est des sud-am....

Y'en a qui ont vraiment des analyses rigolotes
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 6