1. // Récompense
  2. // Ballon d'or

Iniesta, l’or lui sied si bien

Dans la course effrénée au Ballon d’or que se livre Léo et Cristiano, un petit homme au teint blafard pourrait leur jouer un mauvais tour. Avec Andrés Iniesta, la plus prestigieuse des récompenses individuelles pourrait faire l’éloge du talent, du romantisme et de la classe. Suffisant ?

Modififié
0 22
Tout ceci commence par un coup de tonnerre dans une nuit monégasque des plus paisibles. Non, il ne s’agit pas de cette petite Supercoupe qui ne fait qu’alourdir un calendrier déjà bien rempli. Encore moins de ce fameux groupe D de la mort ou de celui des Villes de Foires du PSG. En glanant, au nez et à la barbe des deux autistes des statistiques que sont Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, le trophée de meilleur joueur en Europe de l’UEFA, Andrés Iniesta a enfin vu son talent reconnu à sa juste valeur. Alors certes, cette décoration de pacotille ne lui rendra pas une Liga ou une Ligue des champions, mais elle remet au goût du jour une certaine idée du ballon pied. Celle d’un jeu où l’esthète est roi et le spectacle leitmotiv. En attendant la remise d’un Ballon d’Or-Fifa qu’il n’ose pas même espérer, l’enfant lune de Fuentealbilla continuera à offrir caviars sur caviars, délecter la populace de doubles, triples, voire quadruples contacts. Dans le concours du plus beau pourfendeur de rêves, Don Andrés est bel et bien hors catégorie. Un vrai joueur frisson.

L’éternel second, vraiment ?

Dès son plus jeune âge, le gamin de La Mancha excite son monde. Le Real Madrid comme Barcelone lui font les yeux doux. La faute à quelques prostituées situées non loin du centre de formation madrilène, et c’est à la Masia qu’Iniesta pose ses valises à l’automne 1996. Durant ses classes, il épate son monde. Lui, le fan de Pep Guardiola, éclabousse déjà de son talent une Masia pourtant habituée aux talents précoces. Après une Nike Premier Cup qu’il offre à la dernière minute au Barça, il se voit couvert d’éloges par son maître de toujours. « Tu m’enverras à la retraite, mais Andrés nous mangera tous les deux » , aurait d’ailleurs lâcher Pep au novice de l’époque, Xavi. Il n’en fallait pas plus pour que le 5 décembre 2001, Carles Rexach lui offre son premier frisson en équipe première. C’était face à Galatasaray. Pourtant, le coach catalan lui ordonne de parfaire son apprentissage senior avec l’Athétlic B. Pas grave, pendant ce temps-là, il trimballe son teint pâle avec la Rojita et remporte successivement les championnats d’Europe des moins de 16, puis moins de 19 ans en 2001 et 2002. Son armoire à breloque continue sa moisson.

Sa virginité, il ne la perd réellement qu'en 2002, sous les ordres du gourou Louis van Gaal. En Ligue des champions toujours, cette fois-ci face à Bruges. Dans une progression perpétuelle et rectiligne, Andrés ne grille pas les étapes : convocation, apparition, titularisation, il fait tout dans le bon ordre, histoire de ne pas se griller. C’est à partir du millésime 2006 qu’il écrit ses premières lettres de noblesse. Coïncidence ou pas, c’est le moment choisi par la bande à Rijkaard pour se pavoiser sur le toit du Vieux Continent. Cette vitrine européenne, Iniesta la fera sienne et ne la quittera plus. Alignant les prestations majuscules – avec un M des plus proéminents – le pendant de Xavi Hernandez squatte les équipes types de chacune des compétitions auxquelles il prend part, ou presque. Une nouvelle coupe aux grandes oreilles plus tard - qu’il marque d’une caresse extérieure lors de la demi-finale face à Chelsea - Don Andrés se concentre sur la Roja. Il offre au royaume de Carlos une Coupe du monde qu’il n’avait jamais connue. Après cette reprise d’anthologie, Iniesta est adopté par toute la péninsule ibérique – Portugal excepté, évidemment. Son mètre soixante-dix se voit reconnu de toute part.

Iniesta lèche des glaces

Entendons par là toute la populace. Car les juges de paix du Ballon d’or en décident autrement. Lors des quatre dernières cuvées, le joueur le plus populaire d’Espagne finit quatrième, deuxième, re-quatrième, re-second au sein de la course à la chique la plus dorée du globe. Une anomalie au vu de son talent et de son palmarès, soit le binôme primordial pour voir son nom gravé aux côtés de Beckenbauer, Cruyff et Zidane. Alors que manque-t-il à Andrés ? Le charisme ? N’en déplaise à Léo Messi, son caractère n’est pas des plus déments. Une ouverture médiatique ? Pourtant, le minot de Castilla-La Mancha fait des efforts et s’affiche dans toutes les bonnes glaceries hispaniques. Des statistiques stratosphériques ? À la limite, cela serait son seul manquement. Car, après un Euro MVP, Iniesta peut légitimement postuler le titre de meilleur joueur du monde. Et ce n’est pas son premier Clásico annuel qui viendra contrarier cette affirmation si banale. L’intéressé a beau clamer haut et fort « que gagner le Ballon d’or n’est pas primordial, j’ai juste envie d’apprécier ce que je fais  » , la dite récompense ne serait qu’un juste retour du bâton. Alors, quand ce pitre de Gerard Piqué félicite « le journaliste qui représente l’Espagne et qui n’a pas voté pour Andrés Iniesta » , derrière, se cache une question qui deviendrait presque existentielle dans ce monde footballistique : que manque-t-il à Andrés ?

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

corinthians Niveau : DHR
Le ballon d'or est en train de devenir une soupe mediatique tel que le prix nobel .... Trop, trop, on en parle bcp trop ...
Delavigne Niveau : DHR
Tout dépend de l'importance du championnat (et super-copa) face a l'euro (ca c'est pour le duel CR7 Iniesta).
Maintenant, si Messi ou CR7 font un début de saison du tonner, ca parait un peu compliqué quand même, au vu de leur importance en sélection comparable a Iniesta (c'est nouveau certes, mais réel)
N'empêche, ce serait dur a imaginer que ce mec là ne chope jamais de BO. Un Gasper en Or, ce serait pas immérité. Il lui reste du temps aussi, sa carrière est loin d'être terminée (a contrario de son pot Xavi pour qui le train est dejà loupé je crains).
Il tes reste deux mois pour voler la vedette a ton N°10, et dans ce cas ca pourrait se jouer entre Ronaldo et toi!
(ps : je supporte plutot le Réal, mais force est de constater sa super saison en club et sélection)
Marek Hamsik Niveau : National
Que lui manque-t-il ? Le talent... Je déconne hein.
Note : 2
@corinthians je suis d'accord avec toi il y a même pas 10 ans on en parlait le dernier mois de l’élection maintenant c'est toute la saison...
Il est moche, c'est tout.
Quand même pas compliqué ! Mais en plus d'être moche il a une gueule ordinaire, banale. Nan c'est mort Andrés, tu l'auras pas. Ou alors tu te décides à te foutre quelques tatouages sur la gueule, une barbe de quatre jours et une balafre sur la joue. Avec de bonnes séances d'UV là ouai, peut-être que c'est envisageable...
nononoway Niveau : CFA
Je vois plus Falcao personnellement. Suffit pas d'avoir le meilleur contrôle de balle et d'enchainer les dribbles impossibles pour faire rêver quoi ...
Et puis, un mec qui arrive à se faire ovationner par les supporters de l'Espanyol, ça mérite quand même une baballe en or non ?
Ce qui lui manque? Il se gave à une époque ou Messi et CR 0 se surgavent... Et puis il est au Barça et ça en Espagne, ça fait pas l'unanimité hors Catalogne
meme si il le merite depuis longtemps, je me dis (c'est peut etre un peu egoiste) que la devalorisation du ballon d'or depuis 10 ans ferais basculé cette esthete dans le foot business.

Je le trouve vraiment bien au coté de joueur comme bergkamp ou gerrard (et quelques autre) dans cette caste un peu "genie incompris"
Delavigne Niveau : DHR
Riko tu dis : "Ce qui lui manque? Il se gave à une époque ou Messi et CR 0 se surgavent... Et puis il est au Barça et ça en Espagne, ça fait pas l'unanimité hors Catalogne"

Ben ouai, c'est bien connu, le BO se joue en Espagne, et donc quand t'es au Barca faut pas rêver.

Ha et sinon Messi il joue ou deja ? Ha oui au Barca ^^ et il en a eu 3... mais a part ça je suis d'accord avec toi...
Messi pourrait jouer à Alavès, il serait ballon d'or, c'est un extra terrestre, tout le monde s'incline; Andrès aurait médiatiquement plus d'importance chez les Portos de Madrid, c'est un fait
ElBuitre07 Niveau : DHR
Quand Ronaldo s’apprête à passer devant Messi voilà qu'ils mettent Iniesta sur le tapis. Genre il le mérite enfin il faut lui donner après toutes ces années.

Mais ces mêmes putain* de votants auraient dû le donner à Iniesta lors de sa meilleure saison (2010), et puis Iniesta a commencer sa saison en Mars cette année avec 9 buts 9 passes dec.

Oui il a fait un superbe Euro mais dans ce cas là en 2010 pourquoi Forlan n'était pas dans les 3 premiers.

Il fait gagner l'Europa League à l'Atletico, termine dans les meilleurs buteurs de la Liga et survole la Coupe du Monde dont il est élu meilleur joueur..Au final NADA.


Oui Iniesta est un super joueur mais sa saison n'a pas été si belle que ça, dans ce cas là Sneijder l'aurait eu d'office (au coude à coude avec Forlan et Iniesta en 2010).

Mais non ils disent que Messi est au-dessus et quand Ronaldo est en position favorable...BIM "Ouais mais Iniesta il a la classe il est unique, super Euro, il faut enfin le lui donner.

On dirait qu'il y a un "complot" contre Cristiano Ronaldo, Iniesta semble être une excuse pour ne pas se dira que le portugais a été meilleur et plus décisif cette saison que la Pulga...

Depuis 2010 ce Ballon d'Or a perdu toute cohérence.
Sincèrement je pense qu'il est le mieux placé.

Il a gagné l'Euro, la coupe du roi, la coupe du monde des clubs, est arrivé en demi de la champions, deuxième de la liga...

Et puis il est l'incarnation même de cette équipe d'Espagne qui gagne tout. Je pense qu'il l'aura et ça sera probablement un des ballons d'or les moins décriés.
+ 100 kigur !! on peut ajouter pirlo, son pote xavi, rui costa ou encore henry (pas la même vista mais un putain* de joueur !)
http://zoneeuro.wordpress.com/2012/07/0 … -crois-ca/

Petite vitrine pour Iniesta sur ce blog confidentiel mi sérieux, mi sarcastique mené durant l'euro. J'adore ce joueur, inspirant et débordant de petites pépites techniques. Simplement, sur la saison Casillas, Xavi Alonso ou Cristiano Ronaldo le mérite amplement. Nous verrons bien. Bonne lecture !
gastongaudio Niveau : Loisir
un ballon de diamant pour Andrès. laissez l'or pour la lusitanienne effarouchée.
Comme à ElBuitre07, tout ce que m'inspire cette récompense est un genre de mascarade où les arguments qui ont servi à donner le BO à Messi l'année dernière seraient comme qui dirait invalides pour le laisser à son meilleur ennemi : CR7 qui fait pourtant un meilleur euro que ce qu'a pu faire l'argentin l'année dernière en AmSud.

Deux poids... Deux mesures.

Ca trahit aussi le fait que les yeux sont définitivement tournés vers cette équipe du Barça, voire celle de l'Espagne, avec un tiki taka toujours à la mode, endormant les uns, hypnotisant la majorité. Alors on nous ressort Iniesta qui, je n'irai pas jusque-là, ne démérite pas. Mais alors Xavi aurait dû l'avoir déjà. Iniesta BO, ce serait finalement pour le jury avouer qu'il ne regarde que la Barça et qu'il est tout sauf objectif, bien aidé dans l'abus où il semble se complaire par une presse qui n'a d'yeux que pour le club catalan.

Alors, je vois pas ce qu'il manque à Iniesta : tous les feux sont au vert, il a tout pour lui. Par contre, je vais commencer à me demander ce qu'il manque à un éternel second, bien que déjà récompensé. Je n'ose même pas penser à la modestie, car ce serait donner trop d'importance au manque de caractère qui pour moi risque de finir par caractériser les vainqueurs de ce trophée.
Deux des trois ballons d'or de Messi sont amplement mérités. Les plus grandes victimes de l'engouement pour Messi de ces dernières années sont des mecs comme Sneijder, Iniesta, Xavi ou même Forlan qui avaient fait une saison 2009-2010 incroyable. Pour le ballon d'or de l'an dernier Messi avait fait le doublé Liga-Champions en étant particulièrement décisif donc je ne vois pas où est le scandale. On sent certains fans de CR7 très remontés avec cette histoire mais pour l'instant le portugais n'a jamais été floué.

Pour le prochain BO c'est différent, cette fois Cristiano a ses chances mais ce n'est pas le seul candidat, on peut logiquement penser à Falcao, et ceux qui pleurait pour Iniesta il y a 2 ans auront peut-être la chance de se consoler...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 22