1. // Euro 2012 – Groupe C – Croatie/Espagne

Iniesta, ce patron

À 28 ans, le petit Andrés est devenu très grand. En deux matchs, il a déjà réglé son compte aux starlettes de la compète. Le MVP de l’Euro, c’est lui. Il ne lui manque plus que de décapsuler son compteur buts.

Modififié
371 34
Andrés Iniesta n’a marqué que 11 buts en 67 matchs avec l’Espagne. Mais parmi eux, il y a celui que tout le monde veut marquer. C’était à Johannesburg en 2010. L’Espagne devenait championne du monde. Andrés garde ses sensations comme un trésor et n’oubliera jamais : «  Je n’ai pensé qu’à la manière de frapper le ballon et où je voulais la mettre. Depuis le moment où je la contrôle, je sais que je marque. Que le défenseur arrivera trop tard, que le gardien ne l’arrêtera pas… Il y a juste à attendre que le ballon retombe et que la loi de Newton s’applique. Je savais que le ballon allait redescendre, que j’allais frapper et que j’allais marquer. Cette fois-ci, la pomme, c’était le ballon et mon pied, la tête de Newton. » Depuis ce match, Iniesta est devenu quelque chose de plus qu’un joueur de foot. «  J’ai l’impression que les gens m’aiment beaucoup. » Aimer est une autre façon d’obéir. Sans élever la voix et sans se faire remarquer, Iniesta est devenu le boss de la Roja. Andrés est celui que tout le monde écoute, celui dont on aimerait bien être aimé. Bref, le patron.

Avant les épreuves, ses fidèles aiment à se remémorer sa légende. Le gamin tout pâle de Fuentealbilla, bled sans aucun intérêt planté au milieu de la Mancha, adore son grand-père, Andrés. Tous les jours, sur la place de la mairie, c’est la finale de la Coupe du monde qu’il joue, pas celle de l’Euro. Le week-end, il joue pour Albacete, le chef-lieu. C’est son oncle, Andrés lui aussi, qui fait avec lui les 90 kilomètres aller et retour pour que le petit aille s’entraîner et jouer ses matchs. Le petit est heureux. Mais à 11 ans, le Barça découvre la perle et l’arrache à sa glaise. Un jour de 1996, son père l’accompagne jusqu’à Barcelone. Là encore, Andrés se souvient de tout : «  Je me souviens du voyage en voiture, quand nous nous sommes arrêtés à une station-essence pour manger. On était incapables d’avaler quoique ce soit. Ni moi, ni mon père, ni ma sœur n’avons rien mangé parce que nous mourions de tristesse. Mais, aujourd’hui, quand j’y repense, je sais qu’il n’y avait pas d’autre solution. Je voulais être footballeur et le Barça m’a donné cette opportunité. » L’homme à la tête d’enfant est devenu une légende plus tôt que les autres. Cet Euro est le sien, il le sait.

Merci patron

Car, pour la première fois de sa carrière, Andrés joue une grande compétition en pleine possession de ses moyens. En 2008, une gastro a beau perturber sa préparation, le gamin joue tous les matchs du tournoi. Mais le patron de l’équipe d’Aragonés, c’est Xavi. C’est lui qui oriente, ralentit et accélère. Iniesta n’est qu’un second violon dans l’orchestre espagnol. Le petit n’est encore qu’un milieu de plus dans la cuvée espagnole. Il est encore fragile et se blesse à peine commencée la saison avec le Barça, au retour d’Autriche. Les deux ans qui précèdent le Mondial africain sont un chemin de croix. Après huit blessures consécutives, il est néanmoins (presque) prêt pour l’Afrique du Sud. Contre la Suisse, Del Bosque ne prend pas de risque. Iniesta ne joue pas et l’Espagne encaisse sa seule défaite en phase éliminatoire en quatre ans.

Mais, cette année, tout est différent. Le chef d’orchestre de l’Espagne, c’est lui. Del Bosque lui donne plus de liberté que Guardiola. Chez Pep, la star, c’est Messi. Il est le seul à jouir d’une totale liberté de mouvement. Les autres ne servent que d’accompagnement au génie et jouent la partition d’un autre. En Espagne, le virtuose, c’est Andrés. Accélérer, ralentir, provoquer : c’est lui qui rompt la monotonie du Toque de la Roja. À 30 mètres, il est le seul à provoquer la défense. Et il faut en avoir dans le short pour provoquer en un contre un toute la défense italienne en même temps. C’est sur une de ses fixations que Silva se démarque et trouve Fàbregas. Contre l’Irlande (victoire 4-0), il est dans le coup sur les trois premiers : une accélération et une passe en profondeur pour Silva, une frappe relâchée (encore) pour Silva par le gardien et une récupération dans le rond central. Andrés est, en plus, l’Espagnol qui a le plus frappé au but. En 2 matchs, il a tiré dans le cadre 11 fois. Il n’a pas encore marqué ? Normal, l’Espagne n’est pas encore en finale.

Par Thibaud Leplat, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ce mec est juste incroyable. Malgré sa taille et son physique, il a une protection de balle hallucinante... C'est simple, il ne perd quasiment jamais la boule !
Clairement un de mes joueurs préféré. Il est surdoué, attachant, encore plus humble que Messi et surement plus abordable.
De plus, c'est un des seuls qui a pu me procurer un orgasme audiovisuel sur TF1 lors de son but sur le gong contre Chelsea. La surface était blindée ? Par de soucis je te cale un extérieur en lucarne. Petr commment ?
CaptainTsubasa Niveau : District
De la super glue sur les pompes , des passes en profondeur aux oignons , le mec fait gagner des titres au Barça et en équipe nationale : un génie voilà tout. Encore je trouve Xavi légèrement surcôté ( légèrement hein ) mais Iniesta il est orgasmique ...
La sagesse de Lloris, le talent de Messi, la vision de Xavi, la precision de Sneijder, la vitesse d'Aguero .. Son seul semi-defaut ? Sa condition physique ..
Iniesta c un tueur en serie
dexter
sasn pitie
, capable en un mouvement de casser tout un pressing d une équipe , de la dégouter , avant de la découper en tranche. Un tueur au sang froid
like a boss!:)
putain* j'adore sa dégaine!
Ce mec est juste énorme, au Barça c'est Messi qui lui vole la vedette mais je trouve sa vraiment dommage de ne pas parler de lui ! Il n'est peut etre pas bon dans tout les domaines, mais quand il l'est, il est exellent !
C'est Lui le meilleur joueur de la planète foot.

Messi lui a volé un ballon d'or (toujours pas compris pourquoi) en 2010, sans lui le barca peine, avec lui l'espagne gagne.

Depuis zizou, uns des rares joueurs à me faire monter la sève dans mon dim.

Cimer casper.
Putain Xavi surcôté (même légèrement), t'es dur !
Ha ya pas à rechigner c'est le joueur le plus technique au monde ! y sait tout faire...!!!

CR7 who !!!

Messi quoi !!!!
Vraiment un joueur que j'admire, bien qu'étant fan du Real.
Pour moi c'est le meilleur, comme dit plus haut on ne comprend toujours pas comment le ballon d'or 2010 a pu lui échapper...
Vraiment un joueur que j'admire, bien qu'étant fan du Real.
Pour moi c'est le meilleur, comme dit plus haut on ne comprend toujours pas comment le ballon d'or 2010 a pu lui échapper...
Woups désolé tout le monde
Impeccable sur le terrain (certain diront qu'il se laisse vite tomber, c'est sûrement le cas, mais faut pas oublier qu'il a un physique de crevette et qu'il n'en rajoute pas des tonnes comme peut le faire Busquets), vraiment un type qui te fait aimer le foot.
Ce mec respire la classe.
Hors du terrain, il semble être un type spontané et discret, à qui l'argent n'a pas monté à la tête (il ne sort pas avec un mannequin refait, n'écrit pas son nom en gros sur le porche de sa maison).
@hommeoiseau

pourquoi tu nous parles de Nasri là ? ;-)
Ragondinho Niveau : CFA
@telex : petite anecdote sympa : sa piscine perso est orné d'un grand logo du barca au fond !

Sinon clairement ZE Perfect player ! Le physique il ne l'a pas mais justement c'est son point fort ! c'est ce qui lui permet d' être fluide dans son mouvement de protection de balle, de changement vif de jeu, d'orientation du ballon !

Sinon moi son plus beau but c'est cleui qu'il met à Mallorca en Amical, il me semble contre euh...le Da,emark ! A confirmer ! Quand il dribble un joueur + le gardien et qu'il marque en angle mort sur la ligne du corner !

Respect to WhiteBoy !
@Gimoove
Messi n'a rien volé,c'est un vote et qui n est pas si injuste que ça franchement,le mec est complet, il sait dribbler autant qu'Iniesta, te faire des passes de malade avec une vision de jeu qui n a rien a envier a Iniesta.
loin de moi de polémiquer sur qui est le meilleur,d’ailleurs Messi lui même reconnais son immense talent et son rôle majeur dans l’équipe comme dans son obtention de ballon d'or,il me semblais limite gêner de son 3em sacre et il était sincère en disant qu Iniesta était le favori et qu'il le méritait amplement.
mais ça ne change en rien au talent de ce mec sans ou avec un ballon d or,ce petit bonhomme a marque son époque et le foot en générale.

"Depuis zizou, uns des rares joueurs à me faire monter la sève dans mon dim."
+1000!:)
En lisant les commentaires, je mesure à quel point Don Andres est une légende aussi bien chez les fans du barça qu'ailleurs, il bénéficie même d'une grande popularité chez l'Espanyol.
Et côté jeu, quel joueur, ça me fait penser à l'éloge à la lenteur du blog FT consacré à lui et Ozil.
Le pire est qu'il a encore quelques belles saisons devant lui, je suis fier d'avoir vu cet artiste jouer.
Paradis Aleatoire Niveau : District
Une fucking disgrace en 2009, mais un fucking player quand meme...

comme dis plus haut, ce type est un "silent hunter" ... tout est calme, Xavi et piqué en sont a leur 73éme une-deux d'affillée dans le rond central, et puis pouf, en un eclair, Iniesta est au 20 metres et te tape un missile lifté dans le petit filet interieur ^^

j'aime ni l espagne, ni le barca, mais merde, resptect quoi !
Un des meilleurs joueurs au monde!
Iniesta c'est monsieur contrôle parfait et peut être (certainement) le meilleur dribbleur "à l'arrêt".

Par contre BO 2010... n'importe quoi, Messi joue TOUT les matchs et fait tout gagner, Iniesta a au moins 3-4mois de blessures et est sur une de ses pires saisons sur les 6 dernières, alors bon...

Sinon j'apprécie comme tout le monde les quelques commentaires de connaisseurs :-)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Les scénarios du Groupe D
371 34