1. // Coupes d'Europe
  2. // Indice UEFA

Indice UEFA : la Ligue 1 stagne, mais se rapproche du Portugal

La Ligue des champions et la Ligue Europa arrivent bientôt à leur terme. En France, en Russie et au Portugal, la saison européenne s'est arrêtée au stade des quarts de finale avec les éliminations de Paris, Monaco, Porto et du Zénith. L'occasion de faire le point sur l'indice UEFA au crépuscule de cet exercice et la veille du suivant.

Modififié
976 87
On le sait depuis la semaine dernière, 2015 ne sera pas l'année qui reverra un club français atteindre un dernier carré européen. Le PSG s'est fait piétiner par le Barça, et Monaco a fait face à ses limites contre la très solide Juve. Tous deux ne porteront donc pas le football français sur leurs épaules plus longtemps. Quel bilan tirer au terme de cette saison européenne ? Est-il positif ? Sans doute. Dire le contraire serait faire preuve de pessimisme. Deux écuries hexagonales ont atteint le top 8 européen, tandis qu'une autre a déjoué les pronostics en atteignant les 16es de finale de la C3. Et si l'on en attend plus de Paris dans les mois et années à venir, les prouesses de Monaco - prédestiné à connaître une saison pourrie – et Guingamp permettent de relativiser un tant soit peu la présumée nouvelle mauvaise mouture du football national.

D'autant que la L1 boucle l'exercice 2014-2015 avec 10,916, son meilleur total depuis 2010. C'est bien, mais pas encore top. Être optimiste, oui, mais sans oublier l'élimination prématurée de l'Olympique lyonnais en barrages de la Ligue Europa et la phase de poules nulle (c'est le cas de le dire) de Lille et Saint-Étienne dans la même compétition. Si les Gones avaient atteint ne serait-ce que la phase de poules de la C3, la France totaliserait aujourd'hui au moins 11,916 points. C'est beaucoup et donc forcément rageant. Surtout quand on sait qu'une saison de merde en Angleterre vaut 13,571 points et que l'Italie, quatrième devant la Liga portugaise, et ses 18,166 points ne sont battus que par l'Espagne en 2014-2015. Le chemin de la reconnaissance est encore long pour la Ligue 1.

L'Italie, un autre monde


Intouchable, la Serie A ? A priori oui, et ce, pour quelques années encore. Car si, à l'image de son championnat, la Juve est seule au monde lorsqu'il s'agit de jouer des coudes avec les colosses européens, ses poursuivants directs, eux, se situent quelque part au-dessus de la Ligue Europa et en dessous du gratin continental (on parle du football italien actuel et non de son âge d'or). Ce qu'il faut retenir, c'est qu'à l'inverse des clubs français, ceux de la Botte cueillent les points comme des fleurs quand ils jouent la C3. D'aucuns brandiront l'éternelle excuse du manque d'investissement des équipes tricolores en Ligue Europa plutôt que de pointer du doigt le vrai problème, à savoir la médiocrité de certaines d'entre elles une fois face au mur européen. Qui peut oser prétendre que Saint-Étienne ou Lille aurait pu sortir Naples ou la Fiorentina même « en jouant le coup à fond  » ?

Certes, il y a une différence de budget à prendre en considération, mais aussi un fossé culturel qu'il faudra combler pour pouvoir rivaliser avec les Italiens – et les autres - par le futur. Tant que l'identité du championnat français ne changera pas, tant que la Ligue 1 restera (exception faite pour l'actuel podium et l'OM version Bielsa) le championnat de la frilosité et du manque de rythme, ses représentants se casseront les dents en Europe, même face à des Roumains ou des Islandais, à partir du moment où ces derniers joueront intensément face à onze gars qui n'en ont pas l'habitude. Car si l'excès de rythme nuit à la Premier League, la mollesse et le manque d'ambition de notre football handicapent les clubs gaulois au moment de faire le grand saut vers l'Europe. De ce point de vue et malgré la crise qu'elle traverse, la Serie A peut dormir sur ses deux oreilles.

La menace russe s'éloigne, le Portugal en ligne de mire


Le présent, c'est donc la Russie et le Portugal, dont les championnats sont de niveau actuellement équivalent au français (du moins sur le plan comptable). Un temps au-dessus, les Russes ont finalement réalisé une saison moyenne et se sont arrêtés à 9,666 points. La Liga Nos, elle, fait encore moins bien avec 9,083, mais préserve son cinquième rang malgré la perte de l'année 2010-2011 (celle de la victoire de Porto en C3) à partir du prochain exercice, que la France débutera nettement devant les Russes et sur les talons des Portugais. Ce sera donc principalement avec ces derniers qu'il faudra se battre. La Russie pourra toujours compter sur le Zénith pour rapporter des points en C1, mais c'est presque tout. Kraznodar et le CSKA, eux, auront la lourde tâche de grappiller des points en C3. Ça paraît léger pour renverser la L1 sur le court terme.

À l'inverse, le Portugal pourrait offrir davantage de résistance, à condition que Porto et Benfica réussissent à se reconstruire rapidement après un mercato aux allures de remaniement ministériel, et que le Sporting réussisse à se qualifier en Ligue des champions, ce qui n'est pas dit puisque les Lions ne jouiront pas du statut de tête de série lors des barrages. En revanche, c'est en C3 que la différence se fera par rapport à cette année. À la place des bizuts Estoril et Rio Ave, le Portugal enverra Braga et Guimarães, deux formations expérimentées capables de gagner des matchs sur la scène européenne. Comme bien souvent, la Ligue Europa sera le juge de paix de cette lutte luso-française. Car en Ligue des champions, les moyens de Paris, la jeunesse lyonnaise et l'audace monégasque – si tant est que les trois se qualifient - devraient faire le travail.

Par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

cerveau-gauche Niveau : Loisir
Votre phrase: "Qui peut oser prétendre que Saint-Étienne ou Lille aurait pu sortir Naples ou la Fiorentina même « en jouant le coup à fond » ?" résume à peu près tout.

Quand j'en entends dans mon entourage dire que la Ligue 1 est intrinsèquement meilleure que la Serie A, ça me fait doucement rigoler...
L'an prochain on pourrait avoir :

Paris, Lyon, Monaco en LDC
Marseille, Sainté, Bordeaux et Ligue Europa (si Paris gagne la coupe de france)

Soit les 6 meilleures équipes françaises en coupe d'europe. si toutes ces équipes jouaient le coup à fond, on pourrait prétendre à 4 équipes en quarts sur les deux compétitions, et pourquoi pas une en demies.

foutue frilosité française
Faut pas écouter ce genre de personne c'est comme ceux qui justifient que les équipes de Ligue 1 ne joue pas à fond la C3 alors que le problème se situe ailleurs. Par ailleurs j'entends le très faible niveau de ces équipes à l'échelle européenne. Quand le foot français arrêtera de se gargariser en se croyant un top championnat ce sera déjà pas mal....
A la limite le manque de rythme on peut s'en accomoder. Depuis deux-trois ans, Paris n'a pas de problèmes pour se mettre au niveau en terme d'intensité. Monaco l'a fait aussi là. C'est sûrement un problème à prendre en compte, mais en premier lieu faut parler du niveau des équipes, et des difficultés pour mettre un but.

Quand t'auras que des entraîneurs qui jouent au foot dans le top 10 français (ou au moins qui contrent bien, ou qui font autre chose que rien quoi..), on pourra se demander si l'intensité est un problème ou pas.
Oui notre ligue 1 stagne et encore il faut dire merci aux 700 Millions d'€ arrivés de manière providentielle ces dernières années sinon le déclin engagé depuis 2009 (les années post-OL en fait) nous aurait fait arriver encore plus bas dans la hiérarchie européenne.

Aujourd'hui y a un coureur en échapée (La Liga - 80 points), un petit groupe de poursuivants (Bundes, Premier, Serie A - environ 60 points), le peloton (Liga Sagres, Ligue 1, Premier Russe, Premier-liha, Jupiler Pro League, Eredivise de 30 à 40 points) suivi du gruppetto (Le reste).

J'essaye de comprendre depuis des années le terme "Les cinq gros championnats" utilisé à toutes les sauces par le journal l'Equipe qui comprend d'après lui dans l'ordre : La Premier League, La Liga, La Bundes, La Ligue 1 et La Serie A.

Si quelqu'un peu m'éclairer..
De toute façon, notre coefficient UEFA mauvais est uniquement de la faute de St Etienne non?
monclubcettebaltringue Niveau : CFA2
Le pire c'est que je sens la Ligue 1 quasi au maximum de ses possibilités:
-Le PSG en quart mais l'année prochaine avec le retour en forme de club comme Valence, Chelsea, Man U, Paris pourrait tout aussi bien s'arrêter en huitième que ça serait pas traumatisant.
- Du coup j'en parle même pas pour Monaco qui devra en plus passer par la case barrage. Si l'ASM arrive en huitième la saison prochaine ça serait un exploit aussi impressionnant que le quart de cette saison.
- l'OL même en gardant tous ses jeunes prometteurs, je les vois clairement pas faire mieux que troisième. Ca va jouer, ca va être plaisant à regarder mais ça va se faire taper.

Du coup faut miser sur l'Europa Ligue et là...:
- Si l'OL se fait reverser c'est le meilleur espoir pour l'indice UEFA. Aulas sera en quête de trophée la saison prochaine pour annoncer à l'Europe entière son retour aux affaires.
- Dans un monde idéal, l'OM se qualifie pour l'Europa Ligue et la joue à fond, mais ce monde n'existe pas.
- St Etienne décide de jouer l'Europa à fond, encore moins probable.

Et encore ce scénario part du principe que l'ASM finit troisième et St Etienne quatrième...
La ligue 1 c'est comme Freeza, le gars fait genre de pas être à fond et pourtant qd il est à donf il se fait quand même déboiter par Goku, Trunks ou Gohan.
Dirkdiggler Niveau : CFA2
D'ou vient ce dénigrement permanent de la Serie A en France ?
La ligue 1 est a des années lumières de ce championnat qui pourtant est en pleine reconstruction/transition.
Le pire étant : "ça joue à l'italienne" pour décrire une équipe défensive. Les "consultants" qui disent ça n'ont pas vu un match du calcio depuis 30 ans, et ont sans doute raté le magnifique EURO qu'a fait l'Italie en 2012.
Surtout quand tu vois jouer le 3/4 des équipes de Ligue 1... Et puis c'est vrai qu'avec 1 league des champions dans le palmares historique Français on peut l'ouvrir.
Message posté par monclubcettebaltringue
Le pire c'est que je sens la Ligue 1 quasi au maximum de ses possibilités:
-Le PSG en quart mais l'année prochaine avec le retour en forme de club comme Valence, Chelsea, Man U, Paris pourrait tout aussi bien s'arrêter en huitième que ça serait pas traumatisant.
- Du coup j'en parle même pas pour Monaco qui devra en plus passer par la case barrage. Si l'ASM arrive en huitième la saison prochaine ça serait un exploit aussi impressionnant que le quart de cette saison.
- l'OL même en gardant tous ses jeunes prometteurs, je les vois clairement pas faire mieux que troisième. Ca va jouer, ca va être plaisant à regarder mais ça va se faire taper.

Du coup faut miser sur l'Europa Ligue et là...:
- Si l'OL se fait reverser c'est le meilleur espoir pour l'indice UEFA. Aulas sera en quête de trophée la saison prochaine pour annoncer à l'Europe entière son retour aux affaires.
- Dans un monde idéal, l'OM se qualifie pour l'Europa Ligue et la joue à fond, mais ce monde n'existe pas.
- St Etienne décide de jouer l'Europa à fond, encore moins probable.

Et encore ce scénario part du principe que l'ASM finit troisième et St Etienne quatrième...


D'accord avec toi sauf sur le fait que Sainté n'a pas joué à fond!
Alors certes ils ont rendu une ou deux pâles copies mais Galtier a toujours mis sa meilleure équipe sur le terrain et faisait tourner son équipe pour les matchs de ligue 1!

Et puis, la petite bourgade de Dniepopetrosk, elle se retrouve tout de même en demie finale cette année...
Message posté par monclubcettebaltringue
Le pire c'est que je sens la Ligue 1 quasi au maximum de ses possibilités:
-Le PSG en quart mais l'année prochaine avec le retour en forme de club comme Valence, Chelsea, Man U, Paris pourrait tout aussi bien s'arrêter en huitième que ça serait pas traumatisant.
- Du coup j'en parle même pas pour Monaco qui devra en plus passer par la case barrage. Si l'ASM arrive en huitième la saison prochaine ça serait un exploit aussi impressionnant que le quart de cette saison.
- l'OL même en gardant tous ses jeunes prometteurs, je les vois clairement pas faire mieux que troisième. Ca va jouer, ca va être plaisant à regarder mais ça va se faire taper.

Du coup faut miser sur l'Europa Ligue et là...:
- Si l'OL se fait reverser c'est le meilleur espoir pour l'indice UEFA. Aulas sera en quête de trophée la saison prochaine pour annoncer à l'Europe entière son retour aux affaires.
- Dans un monde idéal, l'OM se qualifie pour l'Europa Ligue et la joue à fond, mais ce monde n'existe pas.
- St Etienne décide de jouer l'Europa à fond, encore moins probable.

Et encore ce scénario part du principe que l'ASM finit troisième et St Etienne quatrième...


Ouais enfin Valence faut pas trop s'emballer non plus, même avec un riche propriétaire, car ils auront des problèmes avec le FPF. On verra bien en fonction des mercato (ou mercati même mais ça fait bizarre), mais en ce moment, Paris est dans un groupe en dessous des trois meilleurs actuels (bayern, Barça, Real), mais qui ne doit pas trop craindre des clubs de second chapeau type Porto, Valence, Benfica, Leverkusen etc..
Message posté par kickoff


D'accord avec toi sauf sur le fait que Sainté n'a pas joué à fond!
Alors certes ils ont rendu une ou deux pâles copies mais Galtier a toujours mis sa meilleure équipe sur le terrain et faisait tourner son équipe pour les matchs de ligue 1!

Et puis, la petite bourgade de Dniepopetrosk, elle se retrouve tout de même en demie finale cette année...


La petite bourgade de Dniepropetrovsk, elle fait 1 million d'habitants hein....
LibidoPostToxico Niveau : National
Note : 2
A mon avis, la ou on peut se faire un max de point ce n'est pas en Ligue des champions ( les deux clubs francais ont fait un parcours respectable mais ca reste quand meme tendu de récupérer plus de point), mais plutot en Europa League.

Je reste persuadé que des équipe comme l'OM, sainté voire bordeaux ont les moyens de faire qq chose, peut etre pas la gagner mais d'aller assez loin pour glander des points qui permetteront de récupérer la place du portugal.
Aller chercher l'italie ca sera pas pour de suite vu qu'on se dirige vers une finale 100% italienne en UEFA et que la juve peut toujours créer l'exploit.

C'est vraiment en Europa league qu'il faut faire des efforts, la jouer a fond.
Message posté par bosgy
L'an prochain on pourrait avoir :

Paris, Lyon, Monaco en LDC
Marseille, Sainté, Bordeaux et Ligue Europa (si Paris gagne la coupe de france)

Soit les 6 meilleures équipes françaises en coupe d'europe. si toutes ces équipes jouaient le coup à fond, on pourrait prétendre à 4 équipes en quarts sur les deux compétitions, et pourquoi pas une en demies.

foutue frilosité française


jte trouve un peu optimiste, 6 meilleurs equipes on est ok (sur cette saison du moins) mais l'année prochaine en prenant compte le mercato qui verra partir quelques joueurs (et peut être entraineur ---> hein Marcelo) ce n'est pas dit que Marseille sera de taille a affronter un calendrier qui inclut l'europa league (je ne compte pas sur Bordeaux et Sainté pke malheureusement en coupe d'Europe on est presque sur qu'ils vont la jouer petite bite. mais bon sait-on jamais)
en Ldc jsui plus optimiste par contre a condition que ce trio garde le cap et gonfle leurs effectifs pour pouvoir jouer sur tous les tableaux, tout en sachant que l'effectif lyonnais (enfin cette generation) est assez inexpérimenté en LDC donc passer les phases de poules serait deja un trés bon résultat pour une equipe qui apprend.
pauloradiobemba Niveau : CFA
Message posté par paul.la.poulpe


Ouais enfin Valence faut pas trop s'emballer non plus, même avec un riche propriétaire, car ils auront des problèmes avec le FPF. On verra bien en fonction des mercato (ou mercati même mais ça fait bizarre), mais en ce moment, Paris est dans un groupe en dessous des trois meilleurs actuels (bayern, Barça, Real), mais qui ne doit pas trop craindre des clubs de second chapeau type Porto, Valence, Benfica, Leverkusen etc..


honnêtement vu le fond de jeu proposé par le PSG cette année en Champion's league (exception du retour à Stamford Bridge), je me méfierais un peu plus de Porto ou Valence. Ok sur le papier, l'effectif parisien semble au dessus mais les individualités, ça suffit pas toujours.
Message posté par takeshi


La petite bourgade de Dniepropetrovsk, elle fait 1 million d'habitants hein....


Merci de me l'apprendre. C'était ironique vois-tu!
C'était juste histoire de répondre à tout ceux qui pensait que Sainté était largement supérieur au Dniepro et à l'Inter et qui disait que c'était une honte de pas avoir passé les poules!
Message posté par bosgy
L'an prochain on pourrait avoir :

Paris, Lyon, Monaco en LDC
Marseille, Sainté, Bordeaux et Ligue Europa (si Paris gagne la coupe de france)

Soit les 6 meilleures équipes françaises en coupe d'europe. si toutes ces équipes jouaient le coup à fond, on pourrait prétendre à 4 équipes en quarts sur les deux compétitions, et pourquoi pas une en demies.

foutue frilosité française


Malheureusement tu oublies qu'une de ces équipes perdra en tour préliminaire contre un club dont tu connais pas le nom... La spéciale quoi.

Plus sérieusement, ça a de la gueule ces six équipes.
Message posté par bosgy
L'an prochain on pourrait avoir :

Paris, Lyon, Monaco en LDC
Marseille, Sainté, Bordeaux et Ligue Europa (si Paris gagne la coupe de france)

Soit les 6 meilleures équipes françaises en coupe d'europe. si toutes ces équipes jouaient le coup à fond, on pourrait prétendre à 4 équipes en quarts sur les deux compétitions, et pourquoi pas une en demies.

foutue frilosité française


Malheureusement tu oublies qu'une de ces équipes perdra en tour préliminaire contre un club dont tu connais pas le nom... La spéciale quoi.

Plus sérieusement, ça a de la gueule ces six équipes.
sauf que l'europa league ne rapporte rien.......
et "les 6 meilleures équipes" mouais... c'est vrai que Bordeaux cette saison c'est exceptionnel au niveau du jeu.
marseille, il n'y aura plus bielsa et pas mal de départs, donc à voir.
Message posté par pauloradiobemba


honnêtement vu le fond de jeu proposé par le PSG cette année en Champion's league (exception du retour à Stamford Bridge), je me méfierais un peu plus de Porto ou Valence. Ok sur le papier, l'effectif parisien semble au dessus mais les individualités, ça suffit pas toujours.



Avec un autre entraîneur, ça ne devrait pas leur causer de soucis honnêtement.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
976 87