Incidents à Créteil : les Troyens précisent

Modififié
4 4
Vendredi dernier, l'ESTAC se déplaçait au stade Dominique Duchauvelle pour y affronter l'équipe de Créteil à l'occasion de la 15e journée de Ligue 2. Malgré la très belle victoire (3-0) des hommes de Jean-Marc Furlan, l'ambiance était morose chez les supporters de Troyes à cause de plusieurs incidents en parcage.

Dans un communiqué, la direction troyenne, en conflit ouvert avec certains supporters, a tenu à pointer du doigt le comportement de plusieurs d'entre eux lors du match à Créteil : « Lorsque l’ESTAC a inscrit le premier but, les supporters troyens ont naturellement exprimé leur joie. Quelques individus se sont alors précipités sur les grilles de protection, occasionnant des dégâts. Craignant un possible accident, le service d’ordre troyen s’est alors positionné pour palier à ce comportement à risques. A l’occasion du second but inscrit par l’ESTAC, la même poignée de "pseudo-supporters" troyens, fortement alcoolisés, s’est de nouveau précipitée sur le grillage et a délibérément cassé, d’un coup de pied, l’un des sièges de la tribune. Le service de sécurité de l’ESTAC et celui de Créteil sont alors immédiatement intervenus pour que l’attitude agressive et hargneuse des fauteurs de troubles ne dégénère pas en bagarre générale dans la tribune réservée aux visiteurs dont la grande majorité nous a témoigné sa peur.

Suite à cette intervention, s’en sont suivis des échanges verbaux virulents, des menaces de mort vis-à-vis des forces de sécurité et quelques bousculades. L’intervention conjointe des services de sécurité des deux clubs et celle de la police ont permis de faire regagner le calme dans la tribune visiteur. Bilan de la soirée : 3 interpellations et gardes à vue de "pseudos supporters" troyens pour dégradation volontaire, menaces, injures et provocations envers le service d’ordre. Une fois ce groupe d’énervés alcoolisés placé en garde à vue, les supporters troyens ont pu suivre la rencontre dans une ambiance apaisée et "conviviale". Très mécontente de ses fans un peu trop virulents à leur goût, la direction du club a tenu à apporter son soutien aux stadiers cristoliens qui, loin d’être trop zélés, ont fait montre d’un professionnalisme exemplaire
 » ...

Du côté des ultras visés par ces critiques, la version des faits n'est pas vraiment la même... Selon eux, les quinze amis s'étant rendus à cette rencontre ont été directement encadrés par de « multiples stadiers troyens » à leur arrivée en tribune. Sur le premier but, des membres du groupe se dirigent, « comme à (leur) habitude » , vers la pelouse pour applaudir les joueurs. Des premières frictions apparaissent alors avec la sécurité. Après le second but, l'ambiance est à la fête et les fans décident de lancer un « qui ne saute pas n'est pas Troyen  » où les supporters « chantent en sautant sur place » . Problème, un siège cède sous le poids d'un des fans et les stadiers des deux clubs interviennent. « Ne comprenant pas réellement ce qu’il se passe, la totalité du groupe s’oppose à eux en empêchant un des leurs de se faire emmener derrière la tribune. De nombreuses menaces et quelques coups nous sont portés alors que la majorité des supporters présents autour de nous sont stupéfaits  » , explique le groupe troyen. Avant de poursuivre : « Au final, trois personnes sont emmenées à l’extérieur de la tribune mais UNE SEULE interpellation... Et surtout, AUCUNE garde à vue puisque cette personne sera relâchée à minuit après avoir été entendu par les forces de l’ordre. Pour finir, nous souhaitons souligner qu’aucun test d’alcoolémie n’a été réalisé par les forces de l’ordre, nous nous demandons donc comment l’Estac peut affirmer que les individus étaient "fortement alcoolisés" » !

« Dans ce communiqué nous dénonçons donc le comportement inadmissible et démesuré de la sécurité troyenne auprès de TOUS les supporters. Nous nous demandons aussi comment le club de l’ES Troyes AC peut se permettre de publier sur son site un communiqué mensonger et diffamatoire.  »

Ambiance... AA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Soulcialist Niveau : Loisir
C'est bien les dirigeants troyens, Manuel Valls vous remettra la légion d'honneur pour avoir dénoncer et combattu votre dangereuse tifoséria!

Quelle bande d'opportunistes ces dirigeants, y'en a vraiment qui on rien à faire de leur life.

Je n'ose imaginer si ils avaient à gérer un club comme Francfort ou tu as 12000 mecs annoncés pour un dép' en coupe d'Europe.
Gregory Vignal-Qaïda Niveau : CFA2
dans certains clubs on voit pqoi on cherche à chasser certains types de fans pour en faire venir d'autres plus bankable mais là à Troyes...la chasse aux sorcières, on en voit difficilement l'intérêt
En plus quand ton "Kop" s'appelle Fair Play 10... on a du mal à croire à une bande d'éxcité...
À noter une volonté d'apaisement de notre président, qui a rencontré l'ensemble des groupes de supporters cette semaine. Le problème va au-delà de cet incident, puisque depuis le début de saison, les plaintes se multiplient à l'encontre du service de sécurité et pas uniquement de la part des Ultras.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 4