Immobile encense Conte

Modififié
0 4
L'Italie reçoit vendredi soir l'Azerbaïdjan dans un match comptant pour les éliminatoires de l'Euro 2016.

Mise sur orbite suite à son succès initial sur la Norvège (2-0), la Squadra Azzurra de Ciro Immobile espère enchaîner. L'attaquant du Borussia Dortmund s'est d'ailleurs exprimé en conférence d'avant-match et a tenu à souligner que le renouveau de la sélection après un Mondial raté était essentiellement dû au nouveau sélectionneur Antonio Conte, lequel a su redonner des valeurs à l'équipe. « La plus grande différence depuis la Coupe du monde ? s'est expliqué Immobile. J'ai déjà dit que maintenant, je vois un groupe de joueurs très soudés, une équipe qui marche unie vers ses objectifs. Une équipe ravie de porter ce maillot et qui veut le porter avec respect et fierté. Je n'ai pas retrouvé simplement onze joueurs titulaires et les autres, tel que c'était le cas au Brésil. C'est ce que Conte a demandé à chacun de nous dès le départ. Ça ne me surprend pas, connaissant Conte comme je le connais. »

Dans le groupe H, c'est principalement avec la Croatie que l'Italie devra lutter pour son ticket qualificatif à l'Euro 2016. Mais avec les deux premières places directement qualificatives, il serait étonnant de voir les hommes d'Antonio Conte manquer le rendez-vous français. AR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

encenser-perle-pépite-clash

bon bah avec ça je dois pouvoir écrire 500 brèves
Note : 1
Donc avant ils étaient pas soudés et pas fiers de porter le maillot.
Il ressort de cette brève que l'Italie qui est allée au Brésil connaissait beaucoup de problèmes internes. Des problèmes inhérents à toutes les sélections, en fait.

Une équipe titulaire accepte mal les nouveaux arrivants. Le sélectionneur doit s'affairer à faire coexister tout ce monde. Pas facile!

Avec un sélectionneur autoritaire comme l'est Conte et le pschit de certains titulaires indéboulonnables, les choses vont mieux.

Mais les qualifs et les tournois sont deux choses totalement différentes.
En effet un dysfonctionnement technique, tactique ou de relation humaine lors d'une brève retraite encadrant une rencontre de qualification a tout le temps d'être dissipé par le laps de temps où les joueurs et le coach national ne se verront plus et seront occupés par les diverses compétitions de leurs clubs d'appartenance. Un clash lors d'une phase finale, comme en a connu l'italie au brésil, au lieu de s'atténuer, s'est amplifié et a été la principale raison de la démission de prandelli, plus encore que l'élimination au premier tour.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 4