En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1re journée

Ils vont vous faire aimer la Ligue 2 cette saison

Une semaine avant la Ligue 1, c’est notre bonne vieille Ligue 2 qui reprend ce vendredi. Un championnat qui, même délesté de Monaco et Nantes, n’a pas perdu son intérêt et son charme. Des nouvelles têtes, quelques anciennes gloires et un esprit à part, tout ça fera encore le sel de la L2 cette saison. Et eux, ils vont vous régaler.

Modififié
- Les supporters lavallois derrière la main courante à Francis Le Basser.

- L’absence de Monaco et Nantes. Ok, ils ont mis un coup de projecteur énorme sur la L2, mais ces deux historiques du foot français sont loin d’avoir pratiqué un jeu inoubliable la saison dernière. Entre une addition d’individualités côté monégasque et un jeu très restrictif côté nantais, on ne s’est pas régalé. Autre chose qu’avec Guingamp ou Angers. Les vrais savent.

- Bernard Mendy (Brest) et Jérôme Rothen (Caen). #lePSGvrai

- Le sourire de Carine Galli. Et avec un peu de chance, si Steve Savidan chope un rhume, quelques noms écorchés par Sylvain Wiltord.

- Le retour de la coupe de cheveux de Danijel Ljuboja sur les pelouses françaises. Depuis son départ de Nice en 2011, l’ancien Parisien avait posé ses valises au Legia Varsovie, avec qui il a gagné une coupe et un championnat. Les mèches blondes et les dribbles classieux, c’est désormais à Lens que ça se passe.


- Le combo mèche-foulard de Régis Brouard. Et pour enfin savoir si, après une première saison compliquée à la tête de Clermont (14e), cet homme est capable d’entraîner une équipe pro.

- Les plans sur Carlo Molinari ou Guy Roux dans les tribunes.

- Les dribbles de Paul-Georges N’Tep. Après les départs de Yaya Sanogo et Christopher Jullien, champions du monde U20 cet été, N’Tep est la dernière pépite du centre de formation auxerrois dans l’effectif. Avec 9 buts et des actions de dingue pour sa première saison pro, la confirmation est attendue. Avant d’aller voir ailleurs, lui aussi.

- Gaston Gérard, l’Abbé-Deschamps, Francis-Le Blé, Gaston Petit, René Gaillard. Des noms de stade qui sentent bon le foot d’en bas.

- Ces mecs qui sortent de nulle part. Quasiment personne ne les connaît. Nous non plus. Benezet, Touzghar, Kerbrat, Ferreira Carrasco ou Aristeguieta l’année dernière, qui cette saison ?

- Benjamin Nivet, « el ultimo diez » français. Ou presque. À 36 ans, l’autre numéro dix au crâne chauve a choisi de continuer l’aventure avec Troyes, même à l’étage inférieur. Auteur de 10 buts en L1 la saison dernière, il a prouvé qu’il avait plus que de beaux restes. Le dépositaire de la patte Furlan, c’est lui.


- Le nouveau club corse. Après Ajaccio, c’est désormais Bastia qui a un club en L1 et l’autre en L2. Une seule fois sur le podium de National l’an passé, au soir de la dernière journée, le CA Bastia va découvrir le grand monde. En espérant ne pas faire une Gazélec Ajaccio.

- Le renouveau du FC Metz.

- Le retour de Sir Alex à Brest. Viré en avril 2012, Alex Dupont est déjà de retour. Et le SB29 compte sur lui pour ramener des résultats et du public. L’ancien coach d’Ajaccio est même seul sur les affiches pour la campagne de réabonnement, avec la phrase : « Je reprends ma place. Et vous ? » Efficace.


- L’effet Patrick Gabriel. Après avoir failli réaliser l’exploit de maintenir Nancy en L1, l’ancien formateur du club lorrain va démarrer sa première saison comme entraîneur en chef. Reste à savoir si la bonne dynamique sera restée.

- Des entraîneurs grandes gueules : Kombouaré, Dumas, Casoni, Zvunka…

- Les jeunes des grands clubs de L1 prêtés. Encore trop tendres pour jouer dans l’élite, ils viennent faire leurs gammes à l’étage inférieur. Billel Omrani (OM) à Arles-Avignon, Dominique Pandor (Monaco) à Brest, Alphonse Areola (PSG) à Lens, cette saison, ce sont à eux de jouer.

- Des vrais publics bien chauds.


- La friterie Sensas à Bollaert. Parce qu’on n’a jamais fait mieux pour l’américain-samouraï d’avant-match.

- Les high-kick de Jérôme Leroy. Si le retour sur les terrains est loin d’être gagné pour celui qui avait annoncé la fin de sa carrière en décembre dernier, les Istréens devraient au moins bien figurer dans les bastons. À 38 ans, l’ancien Parisien et Marseillais s’est pris de passion pour le MMA (Mixed Martial Arts). En Ligue 2, ça peut parfois servir.

- Les tacles de Nenad Kovačević, l’ancien Lensois arrivé à Nîmes cet été.

Par Alexandre Alain
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 59
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7