Ils valent 10 millions de plus qu'il y a un mois

Une belle fête comme l'Euro, c'est toujours l'occasion de se montrer et de repartir avec quelques numéros de dirigeants enamourés et prêts à lâcher quelques billes pour vous recruter. Et en quelques matchs, certains joueurs de l'Euro ont clairement fait grimper leur cote Argus.

Modififié
3k 22
Sur le banc
Michael McGovern
Michael
McGovern

Michael McGovern

Quand on est gardien de l'Irlande du Nord, on est heureux d'affronter l'Allemagne de Manu Neuer. Mais en plus d'avoir le droit à son selfie avec le patron du poste, McGovern s'est même permis de sortir un match XXL. Le vrai Governator, loin devant Schwarzenegger.

José Fonte
José
Fonte

José Fonte

Un nom à faire frisonner les culturistes, mais que personne ne connaissait il y a encore un an, même au Portugal. Arrivé en sélection à 30 ans, absent des matchs de la phase de poules, une certaine incarnation du « plus c'est long, plus c'est bon » .

Moussa Sissoko
Moussa
Sissoko

Moussa Sissoko

A montré qu'il était too big for le Championship, et va donc passer la fin du mois à répondre aux coups de fil. Mais plus important que d'avoir gagné quelques 0 sur la fiche de paye, il a surtout gagné son million de vues sur Youtube.

Hal Robson-Kanu
Hal
Robson-Kanu

Hal Robson-Kanu

Il a inauguré son inscription à Pôle Emploi en mettant l'un des plus beaux buts de l'Euro face à la Belgique. Non reconduit par Reading le matin même, Robson-Kanu a claqué la porte du bureau de son patron en humiliant la défense belge sur un spin move. Une solution au chômage des seniors.

Will Grigg
Will
Grigg

Will Grigg

Certains clubs ne voient aucun problème à claquer des dizaines de millions pour des joueurs destinés à cirer le banc. Alors quitte à faire un caprice bête et méchant, autant que ça soit pour la mascotte la plus géniale du moment.

Darren Randolph
Darren
Randolph

Darren Randolph

Le troisième gardien de West Ham ne devrait pas avoir de mal à trouver un nouveau point de chute. Surtout, au cas où il ne trouve pas sa place dans le monde du football, cet ancien basketteur a une roue de secours toute trouvée en NBA où les contrats atteignent des sommets de n'importe quoi. Si Randolph n'arrive pas à gratter quelques millions au milieu de cette foire...

Joshua Kimmich
Joshua
Kimmich

Joshua Kimmich

« J'aime ce gamin » , avait dit de lui Guardiola. Si on tendait le micro à chaque Allemand, la plupart dirait sans doute la même chose. À tout juste 21 ans, le latéral teuton a pondu quelques matchs impressionnants et est ressorti de son Euro avec l'étiquette « successeur de Philip Lahm » solidement collée dans le dos. Un cadeau un brin pesant, mine de ...

Tin Jedvaj
Tin
Jedvaj

Tin Jedvaj

Le jeune – 20 ans – croate a peu joué. Un seul match, mais pas n'importe lequel, puisqu'il a eu l'honneur d'enfiler son short pour aller contrer les assauts espagnols lors du dernier match de poules. Une prestation remarquée, pour un joueur qui connaît déjà la Ligue des champions et la Ligue Europa. Un CV sympathique.

Michal Pazdan
Michal
Pazdan

Michal Pazdan

Un crâne chauve, des interventions de désespéré, et une hargne sortie tout droit de Varsovie, où il est né, a été formé, et où il joue actuellement. Lors de l'Euro, sa page Facebook a gagné 918% d'abonnés. Une jolie performance, qui pourrait s'accompagner d'une augmentation de salaire prochainement.

Robbie Brady
Robbie
Brady

Robbie Brady

Le Boy in green s'est illustré en qualifiant les siens avec son but face à l'Italie, bien aidé par la sortie calamiteuse de Sirigu. Derrière, Brady a enchaîné en jouant au trash talker : « Nous pouvons battre la France. » Dommage.

Aron Gunnarsson
Aron
Gunnarsson

Aron Gunnarsson

Quand on sait si bien porter la barbe, exhiber ses tatouages avec tant de passion, avoir l'air à la fois très flippant et très gentil, lancer des objets lourds à des dizaines de mètres, et faire taper des mains à des dizaines de millions de personnes, on sait qu'on a un avenir en or. Dans le bûcheronnage, les combats de MMA en cage, voire même dans le football.

Marco Parolo
Marco
Parolo

Marco Parolo

Il est l'emblème de cette Squadra Azzurra pleine de joueurs peu connus du très grand public et pas toujours rutilants, mais diaboliques d'efficacité. Honnête milieu de terrain de la Lazio, Parolo n'a jamais tenté d'aventure hors de la Botte. Marco Parolo, moins voyageur que Marco Polo.

Mark Cavendish
Mark
Cavendish

Mark Cavendish

Le plus bel attaquant de ce début de mois de juillet. Irrésistible quand il repique vers la ligne d'arrivée, celui que l'on pensait perdu et juste bon pour faire des tours en Vélib sur l'île de Man a retrouvé son couvert à la table des très grands. Les Britanniques les tiennent enfin, leurs victoires en France.

Ivan Perišić
Ivan
Perišić

Ivan Perišić

Pour le huitième de finale face au Portugal, le milieu de l'Inter avait sorti une coupe de cheveux à damier rouge et blanc. Tant pis pour la qualification. Mais avant d'user le pinceau à teinture de son coiffeur, Perišić avait envoyé du pâté sur le terrain, en formant un gang irrésistible avec Luka Modrić et Ivan Rakitić.

Kolbeinn Sigthorsson
Kolbeinn
Sigthorsson

Kolbeinn Sigthorsson

Trop gros, pas assez performant, pas assez bon en français, pas bien intégré dans le vestiaire... À écouter les dirigeants du FC Nantes, leur attaquant islandais avait presque tous les torts du monde. Il a d'ailleurs terminé la saison sur la liste des gars supposés sur le départ, et des offres venues de Turquie ont été évoquées. Un Euro, un quart et deux buts plus tard, Kita a peut-être envie de poursuivre ...

Antoine Griezmann
Antoine
Griezmann

Antoine Griezmann

Qui vaut désormais 1 milliard d'euros. Voire plus.

Darren Randolph (West Ham): Le troisième gardien de West Ham ne devrait pas avoir de mal à trouver un nouveau point de chute. Surtout, au cas où il ne trouve pas sa place dans le monde du football, cet ancien basketteur a une roue de secours toute trouvée en NBA où les contrats atteignent des sommets de n'importe quoi. Si Randolph n'arrive pas à gratter quelques millions au milieu de cette foire...

Joshua Kimmich (Bayern Munich) « J'aime ce gamin » , avait dit de lui Guardiola. Si on tendait le micro à chaque Allemand, la plupart dirait sans doute la même chose. À tout juste 21 ans, le latéral teuton a pondu quelques matchs impressionnants et est ressorti de son Euro avec l'étiquette « successeur de Philip Lahm » solidement collée dans le dos. Un cadeau un brin pesant, mine de rien.

Tin Jedvaj (Bayer Leverkusen): Le jeune – 20 ans – croate a peu joué. Un seul match, mais pas n'importe lequel, puisqu'il a eu l'honneur d'enfiler son short pour aller contrer les assauts espagnols lors du dernier match de poules. Une prestation remarquée, pour un joueur qui connaît déjà la Ligue des champions et la Ligue Europa. Un CV sympathique.

Michal Pazdan (Legia Varsovie): Un crâne chauve, des interventions de désespéré, et une hargne sortie tout droit de Varsovie, où il est né, a été formé, et où il joue actuellement. Lors de l'Euro, sa page Facebook a gagné 918% d'abonnés. Une jolie performance, qui pourrait s'accompagner d'une augmentation de salaire prochainement.

Robbie Brady (Norwich City) Le Boy in green s'est illustré en qualifiant les siens avec son but face à l'Italie, bien aidé par la sortie calamiteuse de Sirigu. Derrière, Brady a enchaîné en jouant au trash talker : « Nous pouvons battre la France. » Dommage.

Aron Gunnarsson (Cardiff): Quand on sait si bien porter la barbe, exhiber ses tatouages avec tant de passion, avoir l'air à la fois très flippant et très gentil, lancer des objets lourds à des dizaines de mètres, et faire taper des mains à des dizaines de millions de personnes, on sait qu'on a un avenir en or. Dans le bûcheronnage, les combats de MMA en cage, voire même dans le football.

Marco Parolo (Lazio Rome): Il est l'emblème de cette Squadra Azzurra pleine de joueurs peu connus du très grand public et pas toujours rutilants, mais diaboliques d'efficacité. Honnête milieu de terrain de la Lazio, Parolo n'a jamais tenté d'aventure hors de la Botte. Marco Parolo, moins voyageur que Marco Polo.

Mark Cavendish (Île de Man): Le plus bel attaquant de ce début de mois de juillet. Irrésistible quand il repique vers la ligne d'arrivée, celui que l'on pensait perdu et juste bon pour faire des tours en Vélib sur l'île de Man a retrouvé son couvert à la table des très grands. Les Britanniques les tiennent enfin, leurs victoires en France.

Ivan Perišić (Inter Milan): Pour le huitième de finale face au Portugal, le milieu de l'Inter avait sorti une coupe de cheveux à damier rouge et blanc. Tant pis pour la qualification. Mais avant d'user le pinceau à teinture de son coiffeur, Perišić avait envoyé du pâté sur le terrain, en formant un gang irrésistible avec Luka Modrić et Ivan Rakitić.

Kolbeinn Sigthorsson (Nantes): Trop gros, pas assez performant, pas assez bon en français, pas bien intégré dans le vestiaire... À écouter les dirigeants du FC Nantes, leur attaquant islandais avait presque tous les torts du monde. Il a d'ailleurs terminé la saison sur la liste des gars supposés sur le départ, et des offres venues de Turquie ont été évoquées. Un Euro, un quart et deux buts plus tard, Kita a peut-être envie de poursuivre l'idylle.

Antoine Griezmann (Atlético Madrid): Qui vaut désormais 1 milliard d'euros. Voire plus.

Remplaçants

Michael McGovern (Irlande du Nord) Quand on est gardien de l'Irlande du Nord, on est heureux d'affronter l'Allemagne de Manu Neuer. Mais en plus d'avoir le droit à son selfie avec le patron du poste, McGovern s'est même permis de sortir un match XXL. Le vrai Governator, loin devant Schwarzenegger.

José Fonte (Southampton): Un nom à faire frisonner les culturistes, mais que personne ne connaissait il y a encore un an, même au Portugal. Arrivé en sélection à 30 ans, absent des matchs de la phase de poules, une certaine incarnation du « plus c'est long, plus c'est bon » .

Moussa Sissoko (Newcastle United) A montré qu'il était too big for le Championship, et va donc passer la fin du mois à répondre aux coups de fil. Mais plus important que d'avoir gagné quelques 0 sur la fiche de paye, il a surtout gagné son million de vues sur Youtube.

Hal Robson-Kanu (Pays de Galles): Il a inauguré son inscription à Pôle Emploi en mettant l'un des plus beaux buts de l'Euro face à la Belgique. Non reconduit par Reading le matin même, Robson-Kanu a claqué la porte du bureau de son patron en humiliant la défense belge sur un spin move. Une solution au chômage des seniors.

Will Grigg (Irlande du Nord) Certains clubs ne voient aucun problème à claquer des dizaines de millions pour des joueurs destinés à cirer le banc. Alors quitte à faire un caprice bête et méchant, autant que ça soit pour la mascotte la plus géniale du moment.



Par Alexandre Doskov
Modifié

Dans cet article

Vous abusez pour Fonte, c'est pas du tout un inconnu. Le mec est capitaine de Southampton depuis au-moins 2 ans, même si c'est pas le mec le plus intéressant rien qu'avec les toss il est au premier-plan à chaque match.
Dani de Melo Niveau : CFA2
Et Eder?

Acheté 4,5 millions il y a un mois. Je suis sur qu'il partira pour au moins 15.
Dani de Melo Niveau : CFA2
Disons au moins 10, peut être 15.
Jean-Pierre Raffarin Niveau : District
Vous zappez Pjaca
Je_Vous_Aime Niveau : Loisir
Bon, ça devient soûlant de voir tout le monde sucer Griezmann à ce point... Il est loin d'être le joueur qu'on nous vend
Message posté par Je_Vous_Aime
Bon, ça devient soûlant de voir tout le monde sucer Griezmann à ce point... Il est loin d'être le joueur qu'on nous vend


Encore un qui pisse contre le vent parce qu'il aime avoir les pieds mouillés, enjoy!
Note : -1
Message posté par ofwgkta
Encore un qui pisse contre le vent parce qu'il aime avoir les pieds mouillés, enjoy!


Moi, les pieds mouillés, j'aime pas... Ça m'empêche pas d'être d'accord avec celui qui touche à ton chouchou... Pas forcément parce que l'amère Le Pen en a fait sa tête de gondole, quoique... Surtout parce que c'est un bon joueur, belle gestuelle, mais quand j'entends les commentateurs en rût parler de ballon d'or... Deschamps l'a élu et a construit l'équipe autour de son positionnement-relation avec Giroud... Dans un fauteuil, quoi... Ce qui est largement moins le cas d'un joueur comme Pogba, décisif sur la semelle de Grizmann, mais trimballé dans les schémas, invisible pour les commentateurs, et interdit de conf' de presse, des fois qu'il parte en live...
Note : 2
Ouais, moi aussi je veux être un hipster. Griezmann est surcoté et l'Islande c'est mon pays préféré.
V. Mistelroum Niveau : District
Je sais pas quelle est la réelle cote de Griezmann selon les gens qui le disent "surcoté" (le mot à la mode apparemment...)

Je pense que la difficulté à l'évaluer, c'est aussi qu'il est très polyvalent dans les postes qu'il peut occuper. Le joueur est très bon en 9 et demi, et bon dans tous les autres postes offensifs.

Il est aussi assez complet, d'excellents déplacements, un jeu de remise en une touche efficace, un très bon jeu de tête.

Bref, il est pas encore au niveau Ballon d'Or selon moi, mais bien dans le top 10 des joueurs offensifs.
nononoway Niveau : CFA
Note : -2
Message posté par holden
Ouais, moi aussi je veux être un hipster. Griezmann est surcoté et l'Islande c'est mon pays préféré.


T'es trop ringard, les trails du Timor Oriental, ça c'est cool
TsouinTsouin Niveau : Ligue 1
Message posté par ginobigoudi
Moi, les pieds mouillés, j'aime pas... Ça m'empêche pas d'être d'accord avec celui qui touche à ton chouchou... Pas forcément parce que l'amère Le Pen en a fait sa tête de gondole, quoique... Surtout parce que c'est un bon joueur, belle gestuelle, mais quand j'entends les commentateurs en rût parler de ballon d'or... Deschamps l'a élu et a construit l'équipe autour de son positionnement-relation avec Giroud... Dans un fauteuil, quoi... Ce qui est largement moins le cas d'un joueur comme Pogba, décisif sur la semelle de Grizmann, mais trimballé dans les schémas, invisible pour les commentateurs, et interdit de conf' de presse, des fois qu'il parte en live...


Dans un fauteuil avec Giroud, ce qu'il ne faut pas lire...
J'omets volontairement le reste (surtout l'histoire de l'autre grognasse).
Top-player Niveau : CFA
Ça fait plus d'un an que Fonte est un habitué de la Selecao et cité parmi les valeurs sures en PL.

Aurait pu prétendre a cette équipe : Draxler, Schaar, Grosicki, Allen, Ragnat Sigurdisson,..
toto_da_don Niveau : CFA
Note : 2
Message posté par Je_Vous_Aime
Bon, ça devient soûlant de voir tout le monde sucer Griezmann à ce point... Il est loin d'être le joueur qu'on nous vend


Un peu comme ton pays non ?
Il manque Pjaca, Vida, Hendricks et Sigurdsson (le défenseur).
Et Pazdan est né à Cracovie et c'est là bas qu'il a été formé et pas à Varsovie.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Les notes du Portugal
3k 22