En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. // En route vers l'Euro 2016
  2. // Top 100 Espagne

Ils ont marqué le foot espagnol, de 100 à 91

Chaque mois, jusqu'à l'Euro, Sofoot.com retracera les 100 joueurs qui ont marqué le football italien, espagnol, allemand, anglais et français. On continue avec l'Espagne, et les joueurs classés de la 100e à la 91e place.

Modififié

100. Nayim


Un prénom à squatter les charts espagnols, mais surtout une patte gauche à faire frémir tout Gunner. Pour sûr, Mohammed Ali Amar, plus connu sous le nom de Nayim, a écrit une carrière sur le rythme d’Arsenal. Formé au Barça, mais rapidement cédé à Tottenham, il en devient l’étendard. Une popularité qu’il doit grandement à ses performances de dingues lors du North Derby London. De retour outre-Pyrénées, il continue de hanter les nuits londoniennes. En témoigne sa frappe de mammouth inscrite à la dernière seconde d’une finale épique de Coupe des vainqueurs de Coupes remporté par Saragosse aux dépens d’Arsenal en 1995. Boum. RD

Vidéo

99. Andrés Palop

En Andalousie, difficile de trouver palmarès plus imposant que celui du señor Palop. Idem, son coup de casque reste unique. Pour ce, retour à Donetsk, il y a de ça neuf ans. La soirée, maussade, prend des allures d’élimination face au champion ukrainien. Une fin annoncée qui se transforme en soirée homérique pour un Palop qui, d’une tête sur corner, envoie Séville vers une prolongation et, donc, une qualification. Une saison qu’il termine en trombe, déviant trois des quatre penaltys de l’Espanyol en finale de la compétition. En soi, un exploit parmi tant d’autres dans la carrière du portier historique des Sevillistas, détenteur de deux Coupes de l’UEFA consécutives et éphémère membre de la Roja. RD

Vidéo

98. Kiko


Si Fernando Torres célébrait l’unique but de l’Espagne contre l’Allemagne en finale de l’Euro 2008 à la façon d’un archer, c’est grâce à cet homme. Buteur madrilène dans les années 90, Francisco « Kiko » Narvaez Machon aura passé onze saisons professionnelles dans sa seconde famille, celle de l’Atlético de Madrid. Membre des Matelassiers lors du doublé championnat-Coupe du Roi de 1996, Kiko aura connu ses heures de gloire en équipe nationale lors des JO de Barcelone en 1992, où il marque cinq buts dans le tournoi - dont deux face à la Pologne en finale - pour offrir la médaille d’or à sa nation.


Côté pile, il connaîtra les bas-fonds de la Liga, avec une terrible relégation à la fin de la saison 1999-2000. Dans son malheur, le « David Copperfield du ballon » décidera de rester au sein d’un club affaibli par une gestion financière catastrophique et échouera dans la tentative de remontée de son Atléti. Reste qu’il aura servi de modèle au jeune FernandoAD

Vidéo

97. Jesús Navas


« Moi, je n’aime pas être loin de ma maman. » Longtemps, la carrière de Jesús Navas s’est limitée à ce gimmick. Une drôle de façon de présenter l’un des ailiers les plus sous-cotés d’Espagne. L’un des plus importants, également. Car sans la pointe de vitesse du Palangana de formation, auteur d’une remontée de balle de trente mètres sur le pion décisif d’Andrés Iniesta, difficile de dire si la Roja se serait acoquinée du Mondial 2010. De la spéculation, certes, qui n’enlève rien au talent de l’actuel Citizen. Un choix de carrière qui l’a d’ailleurs éloigné d’une carrière dorée en Espagne. RD

Vidéo

96. Julen Guerrero


Bien avant Andrés Iniesta ou Cesc Fàbregas, un garçon au visage d’ange avait déjà donné de grandes promesses à l’Espagne. Hélas pour lui, Julen Guerrero n’aura pas flambé sur les podiums comme ses prédécesseurs. Mais il était beau. Beau joueur, belle gestuelle, beau guerrier et belle fidélité. Avec 426 matchs et 113 buts sous les couleurs de son unique club, l’Athletic de Bilbao, le « Roi Lion » aura connu ses meilleures années en équipe nationale dans les nineties, lorsque l’Espagne était éliminée en quarts de finale. Lors de la Coupe du monde 1994 contre l’Italie d’abord, puis à l’Euro 1996, contre l’Angleterre. En vrai, ce milieu offensif reflétait l’Espagne de l’époque : un sex-appeal indéniable, mais pas assez de mental pour aller au bout des choses. Guerrero terminera sa carrière à seulement 32 ans, sans le moindre titre à son actif. Mais à la place des trophées, Bilbao lui gardera toujours une place au chaud dans son cœur de Lion. AD

Vidéo

95. Raúl Tamudo


La réputation de Raúl Tamudo n’a jamais traversé les Pyrénées. Trop petit - un mètre soixante-quatorze au-dessus du niveau de la mer -, Raúl Tamudo n’en demeure pas moins l’un des attaquants les plus doués de sa génération. Ce talent, il l’a longtemps cultivé à Barcelone. Entre un Mes que où il a commencé sa formation et des Pericos dont il est le meilleur buteur, il a fait de la cité de Gaudi sa maison. Pourtant, c’est à Vallecas, quartier rouge et ouvrier de Madrid, qu’il écrit l’une des dernières lignes de sa légende. Alors que le Rayo coule vers la Segunda, il inscrit un pion décisif, autant qu'hors jeu et de la main, qui permet aux Franjirrojos de se sauver à la dernière seconde de la Liga. La locura, la vraie ! RD

Vidéo

94. Abelardo


De loin, la dégaine d’Abelardo renvoie à celle du bossu de Notre-Dame. Un corps lâche, donc, qui ne l’a jamais empêché de se faire respecter sur tous les prés d’Espagne et de Navarre. Dur au mal, il était l’un des fers de lance de cette Furia Roja - un style tout en testostérone, loin du toque actuel de la sélection - qui n’a jamais rien gagné, le respect des aficionados mis à part. Côté respect, l’actuel entraîneur du Sporting de Gijón est ainsi un mythe dans cette cité ouvrière des Asturies. Une ville où il est né, et où il est devenu l’inséparable ami de Luis Enrique qui, comme Abelardo, est né dans la même rue. RD

Vidéo

93. Alfonso


Au cours de sa carrière sportive, Alfonso aura surtout brillé au Betis Séville, avec un clap de fin entre 2002 et 2005, mais surtout cinq belles années entre 1995 et 2000. Le 21 juin 2000, c’est justement la date à laquelle le buteur fait chavirer toute l’Espagne dans le bonheur en une fraction de seconde. Dans un match au couteau contre la Yougoslavie à Bruges, l’Espagne est accrochée 3-3. Si elle veut passer en quarts de finale de l’Euro 2000, elle doit obligatoirement battre son adversaire du jour. Après l’échec de la Coupe du monde 1998, tout le pays s’attend une nouvelle fois à passer à la trappe dès le premier tour. On joue la dernière minute du temps additionnel, La Roja est à l’abordage dans la surface adverse. Pep Guardiola balance un ballon en direction du but. L’arbitre va-t-il siffler la fin du match ? Non. La balle redescend sur Raúl, qui remise de la tête en retrait pour Alfonso. Une volée du gauche plus tard, l’Espagne exulte. 4-3, Alfonso est un héros national. Et puis la France est passée par là... AD

Vidéo

92. Carlos Marchena


Un vainqueur, un vrai. Voici ce qu’était ce colosse défenseur central, andalou de naissance. Pour sa première saison au sein du FC Valence de Rafa Benítez, Marchena n’est pas un titulaire en puissance. Pourtant, il apprend la recette de la gagne lors du premier titre en Liga pour les Murciélagos après 30 ans de disette. Promu titulaire par la suite, Machete renouvelle cette performance avec ses coéquipiers trois ans plus tard, doublé d’une Coupe de l’UEFA dans son armoire à trophées. Mais le meilleur est à venir : en 2008, il constitue avec Carles Puyol la paire centrale de l’Espagne championne d’Europe, avec 6 victoires sur 6 dans la compétition.


Le vice va même plus loin, puisque le stoppeur sera ensuite invaincu en sélection jusqu’à une défaite contre l’Argentine en septembre 2010, soit 57 matchs consécutifs sans défaite, un record absolu. Retraité en janvier dernier après une dernière pige en Inde chez les Kerala Blasters, Carlos Marchena représente le début de l’ère glorieuse de la Roja initiée par Luis Aragonés. Marchena de l’empereur. AD

Vidéo

91. Ismaël Urzaiz


« Je suis très heureux de me retrouver dans cette short list, parce qu’en Espagne, on ne valorise pas assez les joueurs de l’Athletic de Bilbao comme ils le méritent. C’est mon opinion... Le meilleur souvenir dans ma carrière, c’était entre 1997 et 2000 à Bilbao. Nous étions forts, nous avons joué la C1 et terminé vice-champions d’Espagne avec Luis Fernandez, une belle époque… Mon plus beau but, ce serait peut-être lors de ma première saison, un but depuis l’extérieur de la surface contre le Real Oviedo. Pour mes qualités, je dirais deux choses : mon jeu aérien déjà, et puis la manière dont je pouvais m’associer avec mes partenaires, surtout les milieux de terrain. Ensuite, il faut dire que je n’étais pas très mobile sur le terrain, il me manquait un peu de vitesse. Aujourd’hui, je possède une agence de joueurs de l’Athletic Bilbao et de la Real Sociedad, et je suis aussi ambassadeur de la Liga sur le plan international. » AD

Vidéo


Par Robin Delorme et Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
Hier à 16:16 Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 15:48 Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 Hier à 14:42 Ronaldinho sait toujours y faire 3 Hier à 14:17 Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 Hier à 12:33 Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2
vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 102 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 23 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23