1. // En route vers l'Euro 2016
  2. // Top 100 Angleterre

Ils ont marqué le foot anglais, de 70 à 61

Chaque mois, jusqu'à l'Euro, Sofoot.com retracera les 100 joueurs qui ont marqué le football italien, espagnol, allemand, anglais et français. On enchaîne avec l'Angleterre, et les joueurs classés de la 70e à la 61e place.

Modififié

70. Tommy Taylor (MU)


Membre des Busby Babes partis trop tôt lors du crash de Munich en 1958, Tommy Taylor ne jouissait pas d’une réputation aussi flatteuse que l’étoile Duncan Edwards. Pourtant, l’attaquant qui a débuté dans l’équipe de l’exploitation minière où il travaillait était un joueur chéri par Sir Matt Busby, lequel a refusé catégoriquement une offre mirobolante de 65 000 livres de l’Inter Milan en 1957. Joueur redoutable dans les airs, il était en outre un striker prolifique (112 pions en 166 matchs avec les Red Devils). Après un passage remarqué à Barnsley en seconde division, il est parti exercer ses talents à Manchester United où il s’est érigé comme l’un des acteurs majeurs des titres de champion en 1956 et 1957. Sous le maillot des Three Lions, il avait également rendu des prestations tout aussi séduisantes, puisqu’il a inscrit seize buts en dix-neuf sélections. Un destin qui s’annonçait prometteur, mais qui a pris fin brutalement et tragiquement. À seulement vingt-six ans. RD

69. Roger Hunt (LFC)

41 goals. C’est l’hallucinant chiffre qui représente l’immense talent de l’attaquant resté plus de dix ans à Liverpool. Pendant la saison 1961-1962, Hunt se transforme en machine à buts et présente alors un ratio exceptionnel d’un pion par match en championnat. En deuxième division, convenons-en, mais c’est justement ce qui rend l’affaire encore plus belle. Car après avoir chopé la première place et atteint l’élite, les Reds ne seront plus jamais comme avant… et retrouveront les sommets très vite en remportant deux titres (1964 et 1966) avec leur avant-centre aussi vif que puissant. Plus grand, plus fort que sa victoire en Coupe du monde. FC

Vidéo

68. Des Walker (Notts Forest)


De Nottingham Forest à Sheffield Wednesday en passant par la sélection anglaise, ses fans inconditionnels entonnaient toujours le même refrain à l’unisson : « Vous ne battrez jamais Des Walker ! » Un chant à la hauteur du défenseur dont la carrière s’est étirée sur deux décennies. Membre régulier de l’équipe nationale de 1988 à 1993 avec 59 sélections au compteur, il a surtout marqué de son estampille Nottingham Forest, club avec lequel il a disputé sept FA Cup pour cinq victoires, été élu joueur de l’année à trois reprises et marqué un seul but. Sous l’égide du fantasque Brian Clough, il est devenu parmi les meilleurs défenseurs outre-Manche grâce à sa solidité et la sérénité qu’il pouvait apporter. Longtemps retiré du monde du foot, préférant travailler comme chauffeur de camion pour la société d’un ami, il est revenu sur le devant de la scène en février dernier en devenant le nouvel entraîneur des défenseurs à l’académie de Derby County. Un homme aux conseils avisés, à n’en pas douter. RD

Vidéo

67. Colin Bell (Manchester City)

Colin Bell, c’est 13 saisons passées à Manchester. Colin Bell, c’est l’histoire d’un entraîneur citizen qui le considère publiquement comme un joueur « désespérant, mauvais de la tête et qui ne sait pas passer la balle » juste pour lui faire mauvaise réputation et être certain de le faire signer chez lui. Colin Bell, c’est le respect total de Bobby Charlton, qui le défend bec et ongles après la Coupe du monde 1970. Colin Bell, c’est 177 buts et plus de 580 matchs. Colin Bell, c’est un palmarès garni d’une Coupe d’Angleterre, de deux League Cup et d’une Coupe des coupes. Colin Bell, c’est un des noms inscrits dans la liste des 100 légendes de Football League. Colin Bell, c’est l’un des meilleurs internationaux que l’Angleterre n’ait jamais connu. Colin Bell, c’est le meilleur joueur de l’histoire de Manchester City, tout simplement. FC

Vidéo

66. Trevor Brooking (West Ham)

Combien de buts a-t-il inscrits en déséquilibre ? Combien de fois a-t-il sacrifié la propreté de son short pour envoyer le cuir au fond des filets ? Combien de situations l’ont vu pousser la balle au-delà de la ligne de buts en même temps que son cul touchait le sol, malgré la pluie et la boue ? Cet homme-là ne vivait pas pour marquer. Mais ses pions rappellent combien Brooking kiffait s’arracher pour son West Ham, pour lequel il a joué de 1966 à 1984. En retour, il fut le premier footballeur à être couronné « Hammer of the year » trois années de suite. Surtout, la tribune nord d’Upton Park se nomme la « Sir Trevor Brooking Stand » depuis 2009. « C’est un véritable honneur pour moi, j’en suis tellement reconnaissant parce que c’est mon club et ce le sera toujours » , réagira Trevor, droit dans ses bottes. Car l’amour dure parfois éternellement. FC

65. Tom Finney (Preston NE)


Bill Shankly a toujours eu les mots justes pour parler des plaisirs simples. Tom Finney était l’éloge de cette simplicité. Il ne jurait que par ses racines : sa ville natale, Preston, et ses Lilywhites. Un club, le Preston North End FC, pour qui il jouera toute sa carrière, de 1946 à 1960. C’est là qu’il fit la rencontre de Shankly. La légende de Liverpool aimait exagérer à propos de son ancien coéquipier : « Il faisait tellement peur que ses adversaires lui collaient un type sur le dos même pendant l’échauffement » ; « il aurait été aussi bon dans n’importe quelle autre équipe, dans n’importe quel match et à n’importe quel âge... même avec un pardessus sur le dos. » Finney était tout simplement une légende, anoblie par la Reine en 1998 avant de s’éteindre définitivement il y a deux ans. Un ailier avec trois Coupes du monde sur le CV, 76 sélections et un surnom mythique : « le plombier de Preston » , tradition familiale oblige. MB

Vidéo

64. Francis Lee (Man City, Derby County)


Francis Henry « Franny » Lee et le football anglais, c’est avant tout une histoire de penalty. Encore à ce jour, il détient le record de penaltys inscrits au cours d’une saison (15 en 1971-1972). Une prouesse qui lui a valu à l’époque d’hériter du surnom de « Lee Won Pen » , mais aussi d’essuyer des accusations de simulations, notamment de la part du virulent Norman Hunter avec lequel il a échangé quelques coups de poing sur le terrain. S’il a fait trembler les filets à de multiples reprises à Bolton et Derby County, c’est à Manchester City qu’il est entré dans une autre dimension. Pour avoir participé activement aux titres des Citizens (championnat, FA Cup et League Cup), pour avoir été le meilleur buteur du club pendant cinq saisons consécutives et pour rester aujourd’hui l’un des joueurs les plus prolifiques dans les derbys de Manchester avec Joe Hayes et Wayne Rooney (10 pions au total). Des faits d’armes émérites qui lui ont permis de devenir chevalier de l’Ordre de l’Empire britannique et d’intégrer le English Football Hall of Fame. De quoi peser lourd dans les archives du ballon rond britannique. RD

Vidéo

Vidéo

63. Gerry Francis (QPR)


Gerry Francis, c’est avant tout une gueule. Et elle n’a pas changé. L’homme avance depuis les années 50 avec sa fidèle coupe mulet. Du joueur, on retient des chevauchées, dont la plus belle aura ouvert la saison 1975-76, contre Liverpool, à Loftus Road où Francis était un repère et le capitaine des Queens Park Rangers des années 70. L’homme aura offert sa vie au club londonien, par dévotion d’abord, mais aussi à cause de blessures à répétition au dos qui mineront sa carrière. Reste que Gerry grattera quand même 12 sélections en équipe d’Angleterre, dont huit passées en tant que capitaine. Le brassard, toujours. Le mulet aussi. MB

Vidéo

62. Alan Ball (Everton, Arsenal)

Alan Ball est un scénariste et acteur américain reconnu dans le monde entier. Alan Ball Jr, lui, était connu de toute l’Angleterre pour sa finale de Coupe du monde 1966 remportée contre l’Allemagne. Plus jeune joueur de l’effectif, le gamin de 21 ans mit quelques rencontres avant de devenir un titulaire indiscutable dans l’équipe. Milieu offensif doté de trois poumons, ce qui lui permettait de donner d’indispensables coups de main au secteur défensif, il profita de cette compétition pour se faire un nom. « Mon souvenir le plus fort d'Alan, c'était en finale de la Coupe du monde. Je pense que tout le monde était d'accord pour dire qu'il était le meilleur sur la pelouse, et de loin » , déclara Nobby Stiles peu après sa mort, au nom de tous les acteurs présents lors du triomphe anglais. Son triomphe. FC

Vidéo

61. Nobby Stiles (Manchester United)


Le cliché est éternel, suspendu dans le temps. Nobby Stiles tient le trophée Jules Rimet dans une main, sa fausse dent dans l’autre. Sa mâchoire était son identité, et l’ancien joueur de Manchester United, membre essentiel du titre mondial de l’Angleterre en 66, a traversé les années 60 avec sa gueule. Car Stiles inspirait avant tout le respect. Milieu récupérateur inépuisable, champion d’Europe 1968 sous la direction de Matt Busby, il restera à jamais celui qui a arrêté Eusébio dans sa conquête du monde. Nobby Stiles fait aujourd’hui partie des trois seuls joueurs anglais à avoir remporté une Coupe du monde et une C1, avec Charlton et Ian Callaghan. Sauf que plus de quarante ans plus tard, il a été obligé de revendre ses gloires pour payer les soins d’un cancer de la prostate contre lequel il se bat encore aujourd’hui. Avec le sourire marqué. MB

Vidéo


Par Maxime Brigand, Romain Duchâteau et Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Michel Drucker Niveau : DHR
Toujours pas de Jimmy Bullard ... Mais bon je ne désespère pas.

Brooking quel légende à West Ham ce mec, qu'il ait une tribune à son nom c'est un minimum pour lui. D'ailleurs est-ce que quelqu'un sait si justement une tribune dans le nouveau stade lui sera réservé ou non ?
CelticLisbonLion67 Niveau : DHR
Tom Finney à la 65e c'est un peu dur quand certains disent que c'est le meilleur joueur anglais de tous les temps
Matthew? stooooooone Niveau : District
Ahhhhh Colin Bell...quel joueur ! Ses chevauchées chevaleresques, ses centres de l'exter' et sa hargne légendaire...

Nan j'déconne. Jamais entendu parler du gus et plus sérieusement ce top 100 fait carrément moins triquer que ses homologues allemands et ritals...un top 20/30 british eut été suffisant même si y aura toujours des "puristes" pour sortir des envolées dignes de mon 1er paragraphe SF (science fiction et sofoot...)
AceVentura Niveau : DHR
Le truc cool avec les joueurs anglais, c'est que pour quasiment chaque joueur du top il peut y avoir une punchline épique.
Sacrés anglais !
AceVentura Niveau : DHR
Le truc cool avec les joueurs anglais, c'est que pour quasiment chaque joueur du top il peut y avoir une punchline épique.
Sacrés anglais !
AceVentura Niveau : DHR
Le truc cool avec les joueurs anglais, c'est que pour quasiment chaque joueur du top il peut y avoir une punchline épique.
Sacrés anglais !
Nobby Stiles et son sourire légendaire: http://colgadosporelfutbol.com/wp-conte … feratu.jpg


C'est dommage que la seule saison de Des Walker à la Sampdoria est un demi-échec, puisque l'équipe sortait de l'échec en finale de la C1.


Et si on parle de
josip-illicite Niveau : DHR
Message posté par Matthew? stooooooone
Ahhhhh Colin Bell...quel joueur ! Ses chevauchées chevaleresques, ses centres de l'exter' et sa hargne légendaire...

Nan j'déconne. Jamais entendu parler du gus et plus sérieusement ce top 100 fait carrément moins triquer que ses homologues allemands et ritals...un top 20/30 british eut été suffisant même si y aura toujours des "puristes" pour sortir des envolées dignes de mon 1er paragraphe SF (science fiction et sofoot...)


Oui.

Je vois pas bien l'intérêt de publier ces tops 100 du plus riche au plus pauvre.
Nobby Stiles et son sourire légendaire: http://colgadosporelfutbol.com/wp-conte … feratu.jpg


Dommage que la seule saison de Des Walker à la Sampdoria a été un demi-échec, puisque l'équipe, amputé de Vialli parti à la juve, sortait du traumatisme de la finale perdue en C1.


Et si Gerry Francis est dans le classement, il faut vraiment que So Foot parle de Stan Bowles et le QPR de la saison 75-76, la meilleure équipe anglaise des 60 dernières années à n'avoir pas gagné le championnat (avec Ipswich au début des années 80).
Michel Drucker Niveau : DHR
Message posté par josip-illicite
Oui.

Je vois pas bien l'intérêt de publier ces tops 100 du plus riche au plus pauvre.


Tout est une question de point de vue. J'étais complètement perdu dans le top italien, ne connaissant que les têtes d'affiches et pourtant je le considérait pas comme étant pauvre.
Après il est vrai que le foot anglais s'est assez peu exporté ( excepté la BPL ) et son age d'or commence à remonter maintenant avec des joueurs qui ne se sont pas imposés à l'étranger mais de là à le considérer comme pauvre, c'est un jugement de valeur mon cher.
J'ai honte mais je n'ai jamais entendu parler d'aucun de ces joueurs. Je me sens comme une potiche de ma promo devant un top50 de pitchfork
josip-illicite Niveau : DHR
Message posté par Michel Drucker
Tout est une question de point de vue. J'étais complètement perdu dans le top italien, ne connaissant que les têtes d'affiches et pourtant je le considérait pas comme étant pauvre.
Après il est vrai que le foot anglais s'est assez peu exporté ( excepté la BPL ) et son age d'or commence à remonter maintenant avec des joueurs qui ne se sont pas imposés à l'étranger mais de là à le considérer comme pauvre, c'est un jugement de valeur mon cher.


Oui c'est vrai.
Je m'en excuse.
En parlant de Trevor Brooking, je me suis toujours posé cette question:
d'où vient la HYPE autour de cette équipe de West Ham ?

Certes ce club a alimenté l'équipe d'Angleterre pour le mondial 66, a gagné une coupe des coupes, 3 FA Cup (la dernière en 1980), un centre de formation parmi les meilleurs de la planète (grâce à Tony Carr, coach depuis 1973), mais qui n'a jamais fait mieux que 3e en championnat et est réputé pour ses hooligans (je pense au film Green Street Hooligans de 2006).

Malgré ça, il y a énormément de célébrités qui déclarent leur amour pour ce club, comme Matt Damon, Keira Knightley, Katy Perry, Steve Harris le leader des Iron Maiden, Barack Obama et même Alfred Hitchcock. Le club est même cité dans Les Simpsons.
Message posté par Michel Drucker
Tout est une question de point de vue. J'étais complètement perdu dans le top italien, ne connaissant que les têtes d'affiches et pourtant je le considérait pas comme étant pauvre.
Après il est vrai que le foot anglais s'est assez peu exporté ( excepté la BPL ) et son age d'or commence à remonter maintenant avec des joueurs qui ne se sont pas imposés à l'étranger mais de là à le considérer comme pauvre, c'est un jugement de valeur mon cher.


Pas exporté? Oh non, que du contraire.

Greaves, Hitchens, McKenzie, Davies, Woodcock, Fairclough, Wilkins, Hoddle, Lineker, Hateley, Waddle..

Premiers noms qui me reviennent à l'esprit pour l'ère pré-PL, j'en oublie et pas des moindres..et si l'on y ajoutait le solde des Britanniques ce serait la bouteille à encre..et ne parlons pas des pionniers et aventuriers des âges dits "héroïques"!

L'Angleterre a longtemps exporté bien plus que l'Espagne ou l'Italie, et pour cause : les clubs anglais ne pouvaient voire ne voulaient s'aligner sur les salaires ayant en particulier cours dans le Sud de l'Europe..

C'est d'ailleurs en cela, aussi, que leur football de clubs fut singulièrement grand..
Michel Drucker Niveau : DHR
Message posté par Bota67
Pas exporté? Oh non, que du contraire.

Greaves, Hitchens, McKenzie, Davies, Woodcock, Fairclough, Wilkins, Hoddle, Lineker, Hateley, Waddle..

Premiers noms qui me reviennent à l'esprit pour l'ère pré-PL, j'en oublie et pas des moindres..et si l'on y ajoutait le solde des Britanniques ce serait la bouteille à encre..et ne parlons pas des pionniers et aventuriers des âges dits "héroïques"!

L'Angleterre a longtemps exporté bien plus que l'Espagne ou l'Italie, et pour cause : les clubs anglais ne pouvaient voire ne voulaient s'aligner sur les salaires ayant en particulier cours dans le Sud de l'Europe..

C'est d'ailleurs en cela, aussi, que leur football de clubs fut singulièrement grand..


Oui c'est pas faux je me suis un peu emporté il est vrai.

Mais d'un autre côté on parle de joueurs qui ont marqué le foot anglais or assez peu de joueurs ont réussi disons à amener les anglais à s'intéresser à autre chose que leur championnat. Donc que des joueurs anglais aient marqués des championnats européens c'est une certitude mais le foot anglais, avec un regard anglais en général j'en suis moins certains.

Je sais pas si j'arrive à me faire comprendre mais c'est plutôt ça que je voulais-aurais du dire.
Je dois connaître 2-3 joueurs parmi les 40 noms qui ont circulé...
CelticLisbonLion67 Niveau : DHR
Message posté par ZizouGabor
En parlant de Trevor Brooking, je me suis toujours posé cette question:
d'où vient la HYPE autour de cette équipe de West Ham ?

Certes ce club a alimenté l'équipe d'Angleterre pour le mondial 66, a gagné une coupe des coupes, 3 FA Cup (la dernière en 1980), un centre de formation parmi les meilleurs de la planète (grâce à Tony Carr, coach depuis 1973), mais qui n'a jamais fait mieux que 3e en championnat et est réputé pour ses hooligans (je pense au film Green Street Hooligans de 2006).

Malgré ça, il y a énormément de célébrités qui déclarent leur amour pour ce club, comme Matt Damon, Keira Knightley, Katy Perry, Steve Harris le leader des Iron Maiden, Barack Obama et même Alfred Hitchcock. Le club est même cité dans Les Simpsons.


Bah déjà c'est de loin le club de l'Est de Londres le plus mythique (donc Hitchcock et Steve Harris et ses potes c'est pour ça). Résultat pour le gens du centre de Londres pas forcément aisés (et donc qui ne seraient pas pour Fulham ou Chelsea, et pour lesquels les autres clubs sont trop loins) c'est forcément West Ham. Tous les chauffeurs de taxis sont pour West Ham. C'est le club cockney.

Sinon comme tu parles du centre de formation, la moitié de l'équipe d'Angleterre de la CDM 2006 était passé à un moment par West Ham (en vrac je sais plus mais Carlton Cole, Joe Cole, Hargreaves, Lampard, Glen Johnson je crois, Carrick...)
Xavlemancunien Niveau : National
Si vous mettez Scholes numéro 1 tous vos maux seront pardonnés
MightyMagyars06 Niveau : District
Message posté par toof11
Je dois connaître 2-3 joueurs parmi les 40 noms qui ont circulé...


Je ne veux pas être désagréable, mais c’est soit de la mauvaise foi soit de sérieux manques dans ta culture foot.


- Billy Wright est peut être l’un des 10 plus grands centraux de l’histoire.
- Tom Finney, comme lu dans les comms précédents, certains le considèrent comme l’un des plus grands joueurs anglais de l’histoire.
- Phil Neal était un énorme latéral au palmarès long comme le bras.
- Ball, Hunt, Stiles et Peters sont justes champion du monde 1966 et titulaires lors de tous les matches.
- Wilkins a quand même plus de 80 sélections.
- Brooking, Mortensen ou Colin Bell sont des joueurs ayant une certaine renommée…
Et si t’as un peu suivi le foot ces 15 dernières années, je pense que tu connais vaguement Kane, Vardy, Alan smith, Scott Parker ou Heargreaves.

Je ne suis pourtant pas un amoureux du foot anglais mais quand même…
Message posté par ZizouGabor
En parlant de Trevor Brooking, je me suis toujours posé cette question:
d'où vient la HYPE autour de cette équipe de West Ham ?

Certes ce club a alimenté l'équipe d'Angleterre pour le mondial 66, a gagné une coupe des coupes, 3 FA Cup (la dernière en 1980), un centre de formation parmi les meilleurs de la planète (grâce à Tony Carr, coach depuis 1973), mais qui n'a jamais fait mieux que 3e en championnat et est réputé pour ses hooligans (je pense au film Green Street Hooligans de 2006).

Malgré ça, il y a énormément de célébrités qui déclarent leur amour pour ce club, comme Matt Damon, Keira Knightley, Katy Perry, Steve Harris le leader des Iron Maiden, Barack Obama et même Alfred Hitchcock. Le club est même cité dans Les Simpsons.


C'est le mythe du club prolo du East End, vendu comme le coeur de la culture populaire londonienne avec son parler cockney.
Pas un hasard que la plupart de ceux que tu cites soient des américains qui aient cette image d'Epinal du soccer vu de très loin et que perso j'ai toujours trouvé assez artificielle.
Tu parles de Green street hooligans où comme dans tous les films ou fictions traitants du genre, les Hammers incarnent l'idéal de la working class contre les "méchants" qui sont systématiquement Millwall, l'ennemi situé juste de l'autre côté du fleuve pourtant eux aussi (voire davantage) représentants des générations de dockers et d'ouvriers.
Hier à 17:07 Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 8 Hier à 13:36 Manchester City passe au foot US 12 Hier à 10:27 La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 74
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3
jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8