1. // En route vers l'Euro 2016
  2. // Top 100 Allemagne

Ils ont marqué le foot allemand, de 70 à 61

Chaque mois, jusqu'à l'Euro, Sofoot.com retracera les 100 joueurs qui ont marqué le football italien, espagnol, allemand, anglais et français. On continue avec l'Allemagne, avec les joueurs classés de la 70e à la 61e place.

Modififié

70. Ulf Kirsten

Un peu à l'image de Gerd Müller, Ulf Kirsten aura essentiellement fait une chose pendant toute la durée de sa carrière : marquer des buts. Plein de buts. Du droit, principalement, mais aussi du gauche, de la tête, des genoux, de la hanche et ce malgré un rapport poids (81kg) / taille (1m72) pas forcément avantageux. Sur le terrain, que ce soit à Dresde ou à Leverkusen, il marquait et c'était à peu près tout. Trois fois meilleur buteur de la Bundesliga, il termine sa carrière en club avec 290 buts au compteur. Né dans la région de la Saxe, Ulf Kirsten est le seul joueur d'origine est-allemande à avoir joué quasiment autant de matchs avec la RFA (51 sélections) qu'avec sa RDA natale (49 sélections), ce qui lui confère encore aujourd'hui une très grande popularité un peu partout en Allemagne. Surnommé « der Schwatte » , en raison de ses cheveux noirs corbeaux et de sa barbe de trois jours, il a aussi fait, pendant les 90's, les beaux jours de quelques marques de rasoirs. Certaines publicités dans lesquelles il a « joué » doivent encore hanter ses nuits.SS

Vidéo

69. Sebastian Deisler

Après seulement 11 apparitions en Bundesliga avec Gladbach, son entraineur, Friedel Rausch ne doute pas : « A un moment donné, il sera mentionné au même titre que Walter, Seeler et Beckenbauer » . « Basti Fantasi » avait quelque chose de plus, une faculté à toucher le ballon sans effort, à glisser, comme sur un nuage. Ses centres, délicieusement brossés, trouvaient toujours preneurs. Déjà, il part vers l’ambitieux Hertha Berlin. « J’avais 19, 20 ans et les Allemands pensaient que je pouvais sauver le football allemand. Moi seul. Il y avait aussi Michael Ballack, mais il avait quatre ans de plus et jouait dans un Kaiserslautern idyllique. Ils ne m’ont pas donné le temps de me poser » a-t-il ainsi expliqué des années plus tard à Die Zeit. Le corps de Deisler, en l’occurrence ses genoux, craque. Pourtant le Bayern le veut quand même.


Son transfert, censé être secret, fuite et son mentor Dieter Hoeness ne le protège pas de la presse. « A la place, il restait sur le côté et s’est contenté de regarder alors que je me faisais chasser de Berlin. C’est ce qui a commencé à pourrir ma vision du football. C’était le couteau dans le dos. Je sais aujourd’hui que c’est à ce moment que j’aurais dû arrêter » . Son mental bien entamé, Deisler revient pour enchanter le peuple bavarois. Deisler a droite, Ballack dans l'axe, Zé Roberto à gauche, en soutien de Pizarro et Makaay. Pas assez. Automne 2003, l’esthète est admis en HP pour une dépression. Las, il reviendra, repartira. Pour finalement mettre fin à sa carrière le 16 janvier 2007, à seulement 27 ans, 134 matchs de Bundesliga et 36 sélections au compteur. « A la fin j’étais complètement fini, j’étais vieux et fatigué. J’avais couru aussi loin que mes jambes pouvaient me porter, elles ne voulaient plus avancer » expliquera l’ex joueur à Tagesspiegel. Génie trop rare, celui qui « n’était pas du tout fait pour le business du football » est aujourd'hui gérant d'un magasin spécialisé dans l'artisanat du Népal à Fribourg. CAL

Vidéo

68. Karl-Heinz Riedle

Kalle, c’est une carrière pas dégueu (Werder, Lazio, Dortmund, Liverpool, Fulham) en mettant des buts, pas trop, et un palmarès à l’avenant (des Bundesliga, une Coupe du monde en doublure, une Ligue des champions). C’est un jeu essentiellement construit sur une tête, avec le surnom - Air Riedle - qui va bien. C’est aussi un doublé contre la Suède en demi de l’Euro 92. Mais c’est surtout un autre doublé qui s’impose. Si de la finale de la Ligue des champions 1997, on a tendance à ne retenir que le pion de Lars Ricken, le véritable héros du match reste Riedle, double buteur, sur corner évidemment. La frappe opportuniste sur le ballon qui revient, le bisou au drapeau de corner, la tête au dessus de tout le monde, l’étreinte générale.


« On savait que ça allait être difficile face à la Juventus, l'une des plus grandes équipes du moment – si ce n'est la plus grande – mais on a joué notre chance. Ils ont mieux joué que nous, mais j'ai mis les deux buts qui nous ont un peu mis à l'abri. Par la suite, ils ont été meilleurs que nous, ils sont revenus au score, mais le but de Lars Ricken nous a mis définitivement à l’abri… » Kalle a toujours eu conscience de son niveau. Lorsqu’on lui préfère le tout jeune Owen à Liverpool, il ne bronche pas. Il ira même se finir à Fulham en troisième division, pour le plaisir. Reste que la première CL allemande depuis 83 et Hambourg, et la seule du BVB, c’est lui. CAL

Vidéo

67. Mats Hummels


Si le FC Bayern Munich peut avoir des regrets en voyant ce qu'est devenu Mats Hummels, le numéro 15 du Borussia Dortmund, lui, peut être éternellement reconnaissant au Rekordmeister. En effet, c'est justement parce qu'il a été de mis de côté en Bavière qu'il a pu puiser dans sa rage de vaincre et montrer ce qu'il valait à l'Allemagne, puis au monde entier. Arrivé en 2008 (au départ sous la forme d'un prêt) dans la Ruhr, Mats Hummels formera avec Neven Subotic l'une des paires de défenseurs les plus jeunes et les plus solides qu'ait connu la Bundesliga. Doté d'une technique hors pair et capable d'être très propre sur l'homme, Mats Hummels sera l'un des principaux artisans de l'épopée du BVB au pays, puis en Europe. Seulement, il semblerait que par moments, le succès lui soit monté à la tête. Se remettant difficilement en cause, Hummels, fils d'un ancien footballeur et d'une journaliste sportive, manie à la perfection la langue de bois. Une attitude qu'il devra changer s'il veut continuer à exploiter le talent qui est le sien et rester dans l'histoire comme l'un des défenseurs les plus classieux qu'ait eu l'Allemagne. AF

Vidéo

66. Dietmar Hamann

Le joueur allemand n'est pas du genre à s'exporter. Il y en a tout de même un qui a construit sa légende davantage en Premier League qu'en Buli, la centaine de matches avec le Bayern écoulée : Dietmar Hamann. En 2000, le milieu défensif part avec ses patates vers l'Angleterre. Après un passage rapide par Newcastle, il répond à l'appel de Gérard Houllier pour s'ajouter aux multiples nationalités de l'effectif. Là, Didi Hamann se fond à merveille dans la troupe, au cœur du jeu avec Steven Gerrard et Danny Murphy. Il joue à l'ancienne, infatigable et vaillant. Tout ce qui plaît en Angleterre. Dans l'ombre la plupart du temps, Didi s'est aussi fait un nom par ses quelques moments d'éclat. Frappasses soudaines à ras de terre, reprises de volée et lucarnes nettoyées. Sans oublier son entrée en jeu à la mi-temps du miracle d'Istanbul, pour remonter le 3-0 du Milan AC et soulever la C1. Hamann a tout fait, tout connu avec les Reds. Mais, bien qu'il soit plus anglais qu'allemand, c'est surtout en italien qu'on a envie de chanter l'amour pour lui. Arriva Didi l'amorosoCT

Vidéo

65 Rüdiger Abramczik


Digne successeur de Reinhard « Stan » Libuda, Rüdiger Abramczik était surnommé « der Flankengott aus dem Kohlenpott » (le dieu des centres de la Ruhr). Doué, Abramczik avait un père forgeron qui souhaitait à tout prix que ses enfants ne finissent pas à la mine comme lui. Un père qui n'a pas arrêté de le critiquer après chaque performance en équipe de jeunes, et qui l'a même laissé se démerder pour rentrer tout seul, Abramczik devant emprunter de l'argent pour rentrer chez lui. Ce sont toutes ces choses qui ont forgé le caractère du jeune « Abi » , devenu avec le temps une machine à centrer du côté du FC Schalke 04, formant dans les années un duo redoutable avec Klaus Fischer. D'ailleurs, à l'époque, l'expression d'usage du côté de Gelsenkirchen était « centre d'Abramczik, but de Fischer » .


Malheureusement, Abramczik ne connaîtra pas la carrière qu'il s'était promise. En 1979, une réponse trop crue à une critique de la part du chef de la DFB de l'époque scellera son sort en équipe nationale. Un an après, il sera vendu au grand rival qu'est le Borussia Dortmund, Schalke ayant besoin de liquidités. Pire encore, il marquera les deux buts de la victoire 2-1 du BVB au Parkstadion lors de la saison 82-83. « Je n'ai pas dormi pendant deux jours. En plus, après le match, je suis allé rendre visite à mes parents, et mon père m'a dit : 'Mais tu aurais pu tirer à côté !' » . Qu'Abramczik se rassure : il est pardonné depuis. La preuve : en 1999, il est choisi par les fans pour faire partie du « Onze du siècle » du FC Schalke 04. Probablement la plus belle des reconnaissances. AF

Vidéo

64. Herbert Wimmer


Günter Netzer le reconnaît volontiers: sans Herbert « Hacki » Wimmer, le maître à jouer du Borussia Mönchengladbach n'aurait jamais fait la carrière qu'il a eue. Joueur collectif, Wimmer verse également dans la réciproque : « Günter et moi avons chacun profité des compétences de l'autre. Cela ne m'a jamais dérangé de courir pour lui. Il était le génie et moi le bosseur » . Coureur infatigable au milieu du terrain, Wimmer a avalé les kilomètres pour les Fohlen, remportant cinq titres de champion, une Coupe d'Allemagne ainsi que la Coupe de l'UEFA, en 1975. Son endurance a également été mise à profit en équipe nationale, avec laquelle il a réalisé le doublé Euro 72-Coupe du monde 74. A l'époque où la Nationalmannschaft comptait des stars comme Beckenbauer, Netzer, Overath ou encore Maier, Wimmer était cet homme discret, à l'ombre des projecteurs, mais tellement essentiel au bon fonctionnement d'une équipe. Bien que peu médiatisé, il est considéré comme une légende au Borussia Mönchengladbach, aux côtés des Netzer et autres Berti Vogts. Et ceux qui ne sont pas d'accord peuvent toujours courir. AF

Vidéo

63. Mario Basler

« Mario Basler était le plus fou. » Parmi les têtes de mules du FC Bayern époque Hollywood, Hitzfeld choisit Mario Basler. Sûrement parce que Basler est celui qui mélangeait le mieux talent et coups de dinguerie, le plus proche de flinguer sa carrière à avoir brillé quand même. « Son plus gros problème, c'était le manque de discipline » , ajoute Hitzfeld. Car Basler, c'est celui qui rechigne à faire alors qu'il peut. Il faut un Otto Rehhagel, maître ès discipline, pour façonner Basler au Werder. Insolent, « Super-Mario » s'amuse à tirer plus que de raison ses corners direct et devient incontournable.


Il suit Rehhagel au Bayern. L'Europe le découvre lors des nuits de Ligue des champions. Mais Basler connaît d'autres nuits : des nuits de folie dans la petite ville de Ratisbonne, avec des commandes de Schnaps à hauteur de 700 Marks, qui lui coûtent sa place au FCB. Sa carrière se termine dans un relatif calme, à Lautern et au Qatar. Avant que Mario fasse encore un choix surprenant vu son profil : devenir un entraîneur. « Pendant son temps libre, un joueur doit pouvoir faire ce qu'il veut. » Basler, et la science du sans contrôle, sur le terrain comme en-dehors. CT

Vidéo

62. Lothar Emmerich

Membre éminent du grand Borussia Dortmund des années 60, Lothar Emmerich est encore aujourd'hui l’icône de tout un peuple. Parce qu'il a marqué beaucoup de buts, déjà, qu'il a gagné beaucoup de titres, ensuite, mais surtout parce qu'il a incarné l'image du club mieux que personne. Né à Dorstfled, un quartier périphérique de Dortmund, Lothar Emmerich a grandi dans la Ruhr vraie, celle de l'après-guerre et n'a jamais renié ses origines, même lors de ses années d'exil en Belgique et en Autriche, où il continuait de marquer buts sur buts. En 2005, lorsque le BvB décide d'adopter une mascotte, le club la nomme évidemment « Emma » , surnom de Lothar Emmerich, en l'honneur du plus grand des Dortmunder Jungs.

Et en 2009, lorsque le Südtribune rend hommage au club pour son centenaire, Lothar Emmerich trouve une place de choix sur le grand tifo déployé pour l’occasion. A l'étranger, le buteur au deuxième meilleur ratio matchs joués / buts marqués en Bundesliga, est surtout connu pour son superbe but face à l'Espagne lors de la Coupe du monde 1966. Un pion qui sera le dernier, et surtout le seul, en compétition officielle pour « Emma » au sein de la NM. Lui qui ne fut, étrangement, sélectionné que cinq fois. SS

Vidéo

61. Jens Jeremies

5 décembre 2000. Match de poule de la Ligue des champions entre Arsenal et le Bayern. Les Gunners mènent 2-0 et mettent une pression dingue sur les Bavarois. Le moment choisi par Jens Jeremies pour découper Patrick Vieira, puis de lui jeter : « Tu vois la ligne médiane là ? Si tu la franchis, ça va faire mal ! De ce côté là souffrance, de ce côté là bien. » Au final, le Bayern égalisera, alors que JJ ne prendra son jaune qu’à la 88e minute. Quelques mois plus tard, le Rekordmeister sera sacré une fois de plus. Son rêve à lui. Maintes fois blessé au genou, il a plus que de raison joué blessé, sous infiltrations : « Pour réaliser mon rêve de gagner la Ligue des champions, j’étais prêt à beaucoup risquer pour n’avoir rien à regretter. » Jens, fan absolu de « Die Toten Hosen » , n’était tout simplement pas un gentil, un vrai dur. On parle aussi d’un type qui s’est frité à l’entrainement avec Sammy Kuffour. Lorsque le Bayern s’incline face à Chelsea en 2012, Uli Hoeneß se désole : « Je n’ai pas vu de joueur comme Jens Jeremies qui mord les mollets à peine arrivé dans ses jambes. » CAL




Par Ali Farhat, Charles Alf Lafon, Sophie Serbini et Côme Tessier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Deisler. Cette carrière crève coeur :(
Message posté par -Dan-
Deisler. Cette carrière crève coeur :(


Deisler, c'est surtout la dépression qui l'a poussé à arrêter...
Jens est definitivement un gars comme je les aime!!

Note : 1
Deisler quel gâchis !

Sinon Basler et Jeremies dans ce classement c'est pas les plus beaux à voir mais des caractères et des personnalités qui ont marqué le foot allemand des 90s, pour moi la référence reste Effenberg dans ce genre-là de têtes brulées.

Et Hamann, le Hassler du pauvre, sa rentrée à la mi temps a quand même bien rééquilibrer les reds sur la finale, ça a changé beaucoup de choses.
A l'instar de l'un ou l'autre buteurs allemands de grand talent, Emmerich fut rapidement barré par l'émergence de Gerd Müller, voilà tout.

Y ajouter ses expériences à l'étranger, à une époque où il était difficile pour un sélectionneur de se faire idée - voire de convaincre la nation - des performances d'un joueur hors des frontières, et son compte était bon..
JürgenKlinsmann Niveau : District
Jens Jeremies a quand même eu droit à un concert des toten hosen dans sa cave décorée comme un ado. La video est excellente, le mec est vrai!

https://www.youtube.com/watch?v=p8KS9YuCP4I

Sacré Ditmar, quelle dégaine.
Quand j ai vu un top 100 allemand j etais pas super emballer car c est le championnat des 5 majeur (avant on va dire les 5 majeurs) que je suivais le moin. Mais en faite je connais la plupart mais je les ai juste oublié.

Deisler quand j etais jeune et qu il jouait au herta j etais totalement fan, a fifa ou pes c etait un des premier joueur que j achetais.

Jeremies typiquement le joueur qu on ne voit plus sur un terrain, et si on n en voit un (style busquet motta medel) con dit que c est un boucher .
Le foot a bien changé
Helmut Schön à propos de Wimmer pendant l'Euro 1972 : « Il est irremplaçable, sauf par
un petit moteur au centre de l'équipe »

Un des allemands les plus précieux de l'histoire.
Deisler c'est un exemple de plus que le foot c'est 50% sur le terrain 50% dans le mental. Lui encore il a mis les pieds dans de grande equipe mais t'en a combien des gamins qui ont jamais connue le haut niveau et qui avait des pieds en or avec une marge de progression enorme.

C'est pour ça que j'aime pas trop chié gratuitement sur le cerveau des footballeur. Rien que pour foulé une pelouse de Ligue 2 tu dois faire une croix sur beaucoup de chose alors que c'est les plus belles année de ta vie.
Deisler devant Andreas Möller ça fait bizarre.
Il n'y a que moi que l'affirmation "le joueur allemand n'est pas du genre à s'exporter", surprend?

Rien qu'en Italie et dans un passé récent (depuis les années '80), dans le désordre:

Rumenigge, Matthaus, Brehme, Klinsman, Völler, Haessler, Bierhoff, Jancker, Moller, Briegel, Lehmann, Ziege, Klose et même Effenberg.

Alors certes une bonne moitié dans la liste n'a pas réussi à s'imposer, mais l'autre y a joué son meilleur football et remporté de nombreux titres.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Message posté par samotraki
Il n'y a que moi que l'affirmation "le joueur allemand n'est pas du genre à s'exporter", surprend?

Rien qu'en Italie et dans un passé récent (depuis les années '80), dans le désordre:

Rumenigge, Matthaus, Brehme, Klinsman, Völler, Haessler, Bierhoff, Jancker, Moller, Briegel, Lehmann, Ziege, Klose et même Effenberg.

Alors certes une bonne moitié dans la liste n'a pas réussi à s'imposer, mais l'autre y a joué son meilleur football et remporté de nombreux titres.


J'allais justement le dire mais tu m'as évité de taper un long post, merci !
Message posté par samotraki
Il n'y a que moi que l'affirmation "le joueur allemand n'est pas du genre à s'exporter", surprend?

Rien qu'en Italie et dans un passé récent (depuis les années '80), dans le désordre:

Rumenigge, Matthaus, Brehme, Klinsman, Völler, Haessler, Bierhoff, Jancker, Moller, Briegel, Lehmann, Ziege, Klose et même Effenberg.

Alors certes une bonne moitié dans la liste n'a pas réussi à s'imposer, mais l'autre y a joué son meilleur football et remporté de nombreux titres.


Tu peux rajouter T.Berthold(Roma) et J.Köhler(Juve).
Evidemment, certains allemands ont réussi ailleurs. Pas qu'en Italie. En Espagne, en Angleterre, même en France, il y a de grands joueurs qui ont connu leur meilleure période (ou non) ailleurs qu'en Buli. Ce que je voulais dire, c'est que ça reste à la marge comme phénomène et qu'il est rare qu'un joueur allemand reste dans ce nouveau pays. Matthaus, Brehme, Möller sont revenus ensuite, pour prendre dans vos exemples.
C'est vrai, mais tu as aussi des contre-exemples.

Schuster pour citer le plus connu, a fait pratiquement l'intégralité de sa carrière en Espagne. Il est revenu 3 ans à Leverkusen pour ensuite partir au Mexique.

Bierhoff n'est jamais rentré en Allemagne. Il a fait toute sa carrière en Italie (bon il est allé à Monaco, plus proche de l'Italie tu peux pas).
Message posté par samotraki
C'est vrai, mais tu as aussi des contre-exemples.

Schuster pour citer le plus connu, a fait pratiquement l'intégralité de sa carrière en Espagne. Il est revenu 3 ans à Leverkusen pour ensuite partir au Mexique.

Bierhoff n'est jamais rentré en Allemagne. Il a fait toute sa carrière en Italie (bon il est allé à Monaco, plus proche de l'Italie tu peux pas).


Klinsmann n'est revenu que deux petites années en Allemagne entre 89 (départ à l'Inter) et 2003 (fin de sa carrière aux Etats Unis).

Völler n'est revenu qu'en fin de carrière (2 ans)

etc.

Je trouve que globalement le footballer allemand s'exporte plus que le footballer italien par exemple (sûrement du au niveau du championnat entre '80 et 2004). A part Zola, Di Canio, Vialli en fin de carrière, Simone, Ravanelli je vois peux de grands joueurs expatriés.
Message posté par samotraki
Klinsmann n'est revenu que deux petites années en Allemagne entre 89 (départ à l'Inter) et 2003 (fin de sa carrière aux Etats Unis).

Völler n'est revenu qu'en fin de carrière (2 ans)

etc.

Je trouve que globalement le footballer allemand s'exporte plus que le footballer italien par exemple (sûrement du au niveau du championnat entre '80 et 2004). A part Zola, Di Canio, Vialli en fin de carrière, Simone, Ravanelli je vois peux de grands joueurs expatriés.


D'ailleurs je suis curieux de voire comment vous allez classer Schuster, le plus latin des allemands.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Message posté par samotraki
D'ailleurs je suis curieux de voire comment vous allez classer Schuster, le plus latin des allemands.


Pareil.

Pour moi le top 3 c'est Schuster, Kaizer Franz et Gerd.

Et j'espere voir Muller bomber one.
Hier à 20:27 Le départ de Dani Alves est acté 36
Hier à 16:48 Mboula à Monaco, c'est officiel ! 53 Hier à 16:46 Le TFC se renforce avec Fortes 9 Hier à 15:43 Après Pépé, Lille fait signer Koffi 27 Hier à 14:41 Nicolas Pepe officiellement lillois 15 Hier à 14:01 L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 34
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 12:17 Vers un possible échange Cuadrado-Matuidi ? 80 Hier à 12:06 F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 25 Hier à 11:50 Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 Hier à 11:40 Aulas intéressé par Mangala 54 Hier à 11:31 La volée monstrueuse de Bruma 22 Hier à 10:59 Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 Hier à 10:27 Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 Hier à 10:11 Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7
mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 77 mardi 20 juin Un international espoir portugais à Guingamp 11 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Belhanda proche de Galatasaray 15 mardi 20 juin Le LOSC va se séparer de Rio Mavuba 32 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 44 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Le PSG à l'affût sur Donnarumma ? 47 lundi 19 juin Favre fait le point sur Balotelli et Seri 16 lundi 19 juin Le Bayern dément la rumeur Ronaldo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin Séville ne va pas garder Jovetić 21 lundi 19 juin Pluie de billets sur Donnarumma 75 lundi 19 juin Balotelli va prolonger à Nice 40 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 31 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 53 samedi 17 juin Soualiho Meïté officiellement monégasque 15 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 26 samedi 17 juin Monaco en passe de recruter Jordi Mboula 17 vendredi 16 juin Rekik officiellement au Hertha Berlin 31 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Benaglio à Monaco 32 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Le point mercato d'Aulas 79 vendredi 16 juin Ronaldo voudrait quitter le Real Madrid 85 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Modeste tout proche de la Chine 7 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 vendredi 16 juin Podolski signe au Japon 36 vendredi 16 juin Monaco perd Dirar et prend Gaspar 39 vendredi 16 juin Accord de principe entre l'OM et Monaco pour Germain 50 jeudi 15 juin Saint-Étienne officialise l'arrivée d'Óscar García 33 jeudi 15 juin Marçal à Lyon, c'est fait et c'est officiel 40 jeudi 15 juin Ranieri officiellement à Nantes 23 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin Gomis devrait s'engager avec Galatasaray 39 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Trapp veut rester au PSG 37 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin Tolisso passe sa visite médicale au Bayern 123 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Héctor Moreno signe à la Roma 36 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Griezmann prolonge avec l'Atlético 23 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Un Andrès Iniestra transféré au Mexique 22 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin Clichy discute à son tour avec Fenerbahçe 11 lundi 12 juin Lukas Lerager débarque à Bordeaux 23 lundi 12 juin Anthony Weber quitte Reims pour Brest 12 lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Un espoir de Sochaux file au RB Leizpig 13 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 lundi 12 juin Kita a rencontré Ranieri 29 lundi 12 juin L'OL en pole pour Nicolas Pépé 51 lundi 12 juin André Silva à l'AC Milan 70 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Gnabry rejoint le Bayern Munich 43 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 dimanche 11 juin Faitout Maouassa à Rennes 22 samedi 10 juin Lindelöf première recrue de MU 24 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Hamari Traoré de Reims à Rennes 13 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin Jérémy Ménez à Antalyaspor 31 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Yaya Sanogo quitte Arsenal 35 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Leonid Slutsky est le nouvel entraîneur d'Hull City 13 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 vendredi 9 juin Sagnol entraîneur adjoint d'Ancelotti 20 vendredi 9 juin Deux premières recrues à Nice 20 vendredi 9 juin Éver Banega va signer chez les Tigres 27 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Signorino quitte le FC Metz 11 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin Zlatan non renouvelé par Manchester United 116 jeudi 8 juin Naïm Sliti va quitter le LOSC 9 jeudi 8 juin Liverpool s'excuse et se retire du dossier Van Dijk 50 jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin PSG : 220 millions d'euros pour le mercato estival 161 jeudi 8 juin Schalke rêve d'Harit 25 jeudi 8 juin Boutaïb signe en Turquie 9 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 jeudi 8 juin Diego Costa poussé vers la sortie par Chelsea 45 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Bielsa veut Ferland Mendy 23 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Janot, nouvel entraîneur des gardiens de l'AJA 7 mercredi 7 juin Ricardo Rodríguez à l'AC Milan 70 mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin De Gea direction Madrid 58 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Wenger intéressé par Mahrez 42 mardi 6 juin Le départ de Conceição à Porto officialisé 58 mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Maximilian Philipp vers Dortmund 23 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Chedjou quitte Galatasaray, mais reste à Istanbul 3 mardi 6 juin Spalletti est en Chine pour signer à l'Inter 23 mardi 6 juin Stefano Pioli entraînera la Fiorentina 6 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin Torres tout proche d'un accord avec un club mexicain 13 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin Kolašinac à Arsenal, c'est officiel 35 mardi 6 juin Vasseur, nouvel entraîneur de Châteauroux 3 mardi 6 juin Van Dijk vers Liverpool pour 68 millions d'euros 110 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 mardi 6 juin Wenger drague Mbappé 61 mardi 6 juin Dortmund : Peter Bosz remplace Tuchel 39 mardi 6 juin Valbuena très proche de Fenerbahçe 36 mardi 6 juin Pepe tacle Zidane et annonce son départ 69 lundi 5 juin Claude Puel refuse aussi Sainté 54 lundi 5 juin Nouvelle étape stambouliote pour Chedjou 10 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Le PSG dément pour Pepe 54 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin Gomis sème le doute quant à son avenir 24 lundi 5 juin Vieira met un vent aux Verts 22 lundi 5 juin Le Barça n'a pas oublié Ousmane Dembélé 19 lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Pepe au PSG, ce serait fait 59 lundi 5 juin Zagadou passe du PSG à Dortmund 13 lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin L'OM espère Renato Sanches 52 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Le PSG veut Fabinho 58 dimanche 4 juin Bordeaux : un renfort au milieu 12 dimanche 4 juin Griezmann annonce qu'il reste à l'Atlético 22 dimanche 4 juin L'AC Milan sur Moussa Dembélé 36 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2 samedi 3 juin Les anciens de la Juve à fond derrière les Bianconeri samedi 3 juin Del Piero débarque à Cardiff en roi 2 samedi 3 juin Des ultras parisiens taquinent une hôtesse de l'air 17 samedi 3 juin Seferović débarque à Benfica 6 samedi 3 juin Buffon pourrait détrôner Maldini ce soir 20 samedi 3 juin Tabanou libre de tout contrat 14 vendredi 2 juin Munich 1860 perd son statut professionnel 21 vendredi 2 juin Franck Kessié officiellement au Milan 75 vendredi 2 juin Lille tient ses deux premières recrues 38 vendredi 2 juin Lindelöf vers Manchester United 51 vendredi 2 juin Favre entraînera bien Nice la saison prochaine 16 vendredi 2 juin Un joueur d'Oxford signe son contrat... au McDo 3 vendredi 2 juin La praline de Shaqiri avec la Suisse 8 vendredi 2 juin St Maximin est « prêt pour jouer à Monaco » 23 vendredi 2 juin Finalement, Arsène Wenger prolonge à Arsenal vendredi 2 juin Dortmund et Marseille veulent Balotelli 40 vendredi 2 juin La Roma repousse une belle offre de Liverpool pour Salah 56 vendredi 2 juin Des primes records en Premier League 31 vendredi 2 juin Di María veut rester à Paris 14 vendredi 2 juin Les boissons des stades allemands contaminées 25 vendredi 2 juin Arsenal fonce sur Mbappé 114
Article suivant
L'OM et le destin de Liza