1. //
  2. // Top 100

Ils ont marqué le foot africain (20 à 11)

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, voici le classement des joueurs qui ont marqué le football africain. Aujourd'hui, de la 20e à la 11e place.

Modififié

20. Patrick Mboma


Patrick Mboma, prononcez Patrick « Boma » , a beaucoup voyagé avant de se trouver. Celui qui a quitté son Douala natal à deux ans envoie ses premiers parpaings du pied gauche à Pavillons-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis et, très vite, est repéré par le PSG. Ce ne sera que le début d’un long voyage, qui l’envoie d’abord à Châteauroux, puis à Metz. Il plante pas mal avec la Berrichonne en Ligue 2, puis en National, beaucoup moins avec les Grenats en Ligue 1. Période de doute, période de creux, le Camerounais doit se relancer. Il s’envole vers le Japon où son talent fait merveille, il marque encore et encore, 29 buts en 34 matchs. En Asie, il se donne l’opportunité de rebondir en Europe, il signe à Cagliari à l’issue de sa saison japonaise. Mais qu’importe, le destin de Mboma est africain. Quitter sa terre, apprendre ailleurs, puis revenir pour l’enrichir, Mboma est le chef de file de la diaspora camerounaise qui brille dans les années 2000. Le lion, aux côtés de Samuel Eto’o encore lionceau, guide le Cameroun vers la médaille d’or olympique lors des J.O de Sidney, après avoir déjà remporté la CAN quelques mois plus tôt. Il devient Ballon d’or africain dans la foulée. Deux ans plus tard rebelote, ses Lions indomptables remportent de nouveau la Coupe d'Afrique des nations dont il est le meilleur buteur, évidemment. Prononcez « Magic Boma » . RG

Vidéo


19. Rigobert Song


Le 2 octobre dernier, le football africain s’est arrêté de respirer en même temps que Rigobert Song. Quelques secondes durant, le cœur, victime d’un accident vasculaire, a failli lâcher. Avec lui, c’est bien plus qu’un homme qui serait parti, et des millions de pupilles qui se seraient voilées. La mort, Song l’avait d’ailleurs déjà fréquentée de très près. C’est même elle qui, quand elle emmène son papa alors que le petit Rigobert n’est encore qu’un enfant, lui sert de déclic en lui apportant la force et la volonté nécessaires pour devenir joueur de football professionnel. C’est encore elle qui, quand elle prend prématurément son ami proche Marc-Vivien Foé, montre au monde entier que Rigobert, menant l’hommage à bout de bras, est le véritable guide du ballon rond continental. Entre les deux, le défenseur aura fait les beaux jours du Tonnerre Yaoundé, de Metz (une Coupe de la Ligue et une deuxième place en championnat), de Lens, de Galatasaray (deux championnats) et bien sûr de son pays (deux Coupes d’Afrique des nations d’affilée parmi ses huit disputées, un record) qu’il défendit durant quatre Coupes du monde et à 137 reprises (aucun Camerounais ne fait mieux). Surtout, une aura émergeait inexplicablement du cousin d’Alexandre. Son charisme hors du commun et ses dreads incarnaient parfaitement le Lion indomptable, dans toute sa splendeur. Même la teinture blonde de ses cheveux n’a pas eu raison de sa classe. Et ça, c’est quelque chose. FC

Vidéo


18. Mohamed Aboutrika


« Vous êtes une légende  » , confesse Didier Drogba. Des frissons parcourt le corps du fan. Star du foot égyptien, attaquant de soutien ou meneur de jeu, toujours élégant, passeur, dribbleur, buteur dans le jeu comme sur coup de pied arrêté et surtout décisif, comme en finale de la CAN 2006 face à la Côte d’Ivoire grâce à une belle volée à l’heure de jeu. Décisif encore, deux ans plus tard en finale de Coupe d’Afrique, inscrivant le seul but du match face au Cameroun. Toujours décisif, d’une volée, encore une, à la 92e minute en finale de la Ligue des champions. Les Tunisiens du CS Sfax, ses adversaires du soir, en font encore des cauchemars. Décisif, Aboutrika l’est resté, même au crépuscule de sa carrière au haut niveau, qu’il achève en remportant une cinquième Ligue des champions africaine. Le crack est né à Gizeh sur la rive gauche du Nil, face au vieux Caire. Il débute au Tersana FC, puis pose ses valises à Al-Ahly. Il y reste une dizaine d’années, le temps d’y remporter tous ses trophées en club. Al-Ahly, ce n’est pas n’importe quoi. Club africain du XXe siècle, formation la plus titrée au monde, devant le FC Barcelone, l'AC Milan, Boca Juniors et Real Madrid. Du haut de ses titres, de son aura et de ses cent sélections, Mohamed Aboutrika est plus qu’un simple footballeur. Le citoyen a des convictions politiques, se lance dans les affaires, développe une agence de voyage. En 2012, il apporte son soutien à Mohamed Morsi, président éphémère issu de la confrérie des Frères musulmans. Mais Morsi chute, à la suite du coup d’État du 3 juillet 2013. Aboutrika critique le nouveau gouvernement, les actifs de son affaire sont confisqués. La confrérie des Frères musulmans est considérée comme une organisation terroriste. 15 000 personnes sont arrêtées. « Nous faisons de l'argent pour qu'il reste entre nos mains, prenez-le ou prenez celui qui a de l'argent, je ne quitterai pas le pays, et je continuerai à travailler pour sa prospérité » , assène Mohamed Aboutrika. FB

Vidéo


17. Bruce Grobbelaar


L'homme a une tronche d'animateur de mariage autrichien, est né en Afrique du Sud, a démarré sa carrière pro au Canada, est devenu une légende à Liverpool, mais possède bien un passeport zimbabwéen. Oui, le gardien du grand Liverpool des 90's était zimbabwéen, malgré la blancheur de sa peau et sa moustache volée à Freddie Mercury. De 1981 à 1994, Grobbelaar défend les buts des Reds à 628 reprises, remportant six titres de champion d'Angleterre (1982, 1983, 1984, 1986, 1988 et 1990), trois Coupes d'Angleterre, trois Coupes de la ligue. Mais l'histoire, il la marque en 1984, lorsqu'il devient le premier Africain à remporter la Coupe d'Europe des clubs champions, au terme d'une finale face à l'AS Roma. Et quelle finale ! Au stade olympique de Rome, Roberto Pruzzo a répondu à Phil Neal pendant le temps réglementaire. C'est donc parti pour une séance de tirs au but que le portier des Reds va remporter à lui tout seul. Alors que Bruno Conti pose le ballon sur le point de penalty, Grobbelaar se tourne vers les photographes, et fait mine de déguster les filets de son but, façon spaghettis. L'Italien frappe au-dessus du but, décontenancé. Face à Francesco Graziani, ce sont ses jambes qui se transforment en spaghettis. Sur sa ligne, Grobbelaar danse comme si ses jambes étaient soudain devenues toutes molles. Bien sûr, le Romain voit son ballon frapper la transversale. Alan Kennedy fait le boulot en trompant Franco Tancredi, et Liverpool soulève le trophée. Pour expliquer le relâchement dont il était capable dans ses buts, Grobbelaar déclarera qu'après avoir vécu une guerre civile durant son adolescence, celle de l'indépendance du Zimbabwé, ex-Rhodésie, il ne pouvait prendre le football trop au sérieux. Mais Bruce Grobbelaar n'était pas qu'un pitre. En témoigne la confiance que Bob Paisley, Joe Fagan et Kenny Dalglish, les trois managers qui ont eu affaire à lui sur les bords de la Mersey, lui ont accordée. À la fin de son long bail à Liverpool, il cède sa place à David James, un autre style de clown, et enfile le triste costume de doublure aux quatre coins de l'Angleterre. Dans le même temps, il est accusé de corruption dans une affaire de matchs truqués. Bien que relaxé, il fait banqueroute après avoir perdu un procès face au Sun, le tabloïd qui avait révélé l'affaire. Et se met vraiment à manger des spaghetti. ME

Vidéo


16. El-Hadji Diouf


El-Hadji Diouf s'en doute : son classement vous énerve. Mais rassurez-vous, il s'en fout complètement. Le boulard le plus célèbre du Sénégal laisse parler son palmarès : un titre de meilleur joueur de la CAN 2002, un quart de finale de Coupe du monde, deux Ballons d'or africains d'affilée. Et surtout, le souvenir d'un soir de juin 2002. Sa légende, l'ancien joueur du RC Lens l'a fondée sur un débordement assassin, avec pour victime Frank Lebœuf. Un geste décisif que l'ensemble des Sénégalais arrive encore à décrire avec précision, quinze ans après. « Certains ont joué trois Coupes du monde, personne ne s'en souvient, assène-t-il. Moi, j'en ai joué une seule, tout le monde s'en rappelle. » Cette arrogance naturelle, Diouf l'a tissée au fil d'un talent inné, qu'il décrit mieux que personne : « Tout le monde peut marquer un but, mais le plus dur, c'est de créer. C'est la création qui est rare, c'est l'apanage de ce qu'on appelle les phénomènes. » Un phénomène recruté à l'âge de vingt et un ans par Liverpool, pour dix-huit millions d'euros. Le grand transfert de sa carrière, qui sera aussi son plus cuisant échec. Sur les bords de la Mersey, Diouf ne marque pas, s'embrouille avec Houllier. Une incompréhension réciproque, qu'il résume ici : « On ne traite pas son meilleur joueur comme on gère les plus mauvais. Chaque chose a son prix. Moi, j'étais un joueur exceptionnel. » De lui, Carragher dira qu'il était le pire attaquant qu'il ait jamais rencontré.

Débarqué, Diouf retrouvera son niveau par la suite, à Bolton, Glasgow et Leeds, alternant régulièrement frasques et coups d'éclat. Ici un doublé, là un crachat. Partout, en toute saison, les sifflets. « L'adversité ne m'a jamais dérangé. Un stade qui me hue, au contraire, ça m'a toujours motivé, raconte-t-il. Ce que je préférais, c'était être celui qui fait lever les gens grâce à son toucher de balle. Entrer sur le terrain, faire une passe que personne n'a vue, se lancer dans un tour d'honneur en étant applaudi par tout le monde... Puis voir qu'à la sortie du stade, mon maillot est trois fois plus cher que celui des autres. » Toute sa vie, El-Hadji n'a jamais reculé. Droit dans ses bottes face aux critiques indignées, avec sa propre morale. « Le gros problème que j'ai eu avec mes entraîneurs, c'est que les clubs ne supportent pas la CAN. Combien de fois on m'a demandé de ne pas y aller, de dire que j'étais blessé ! Mais comme j'ai la tête dure et que j'aime mon pays, j'y allais quand même. » Ce qui lui vaudra plusieurs clashs retentissants, et une réputation de bad boy entretenue par les médias. En grimpant dans son 4X4 aux gentes chromées, sur la magnifique corniche de Dakar, « son excellence » assure ne rien regretter, avec philosophie : « Mieux vaut être roi dans son pays qu'une merde ailleurs. » CG

Vidéo

Vidéo


15. Yaya Touré


Yaya Touré sait tout faire. Puissance, intelligence de jeu, technique, le bien nommé « Gnégnéri » , ce qui signifie prier Dieu en tagbana (dialecte parlé en Côte d'Ivoire), a tout. L’Ivoirien est trop grand pour les petits et trop technique pour les grands, comme il l’a montré partout où il est passé. Yaya a voyagé à de nombreuses reprises au cours de sa carrière. Des trajets qui lui ont permis de mieux se situer. Il suit d’abord les pas de son frère Kolo et accède à l’ASEC d’Abidjan de Jean-Marc Guillou, puis, comme nombre des pensionnaires de l’Académie, c’est en Belgique, à Beveren, qu’il découvre l’Europe. Mais pour Yaya, les voyages ne font que commencer. C’est d'abord au poste de milieu défensif qu’il brille, à l’Olympiakos le Pirée, club avec lequel il découvre la Ligue des champions. Lors d’une double confrontation face à l’Olympique lyonnais, il se signale au public français. Il débarque à Monaco la saison suivante. Fini d'évoluer devant la défense : trop de technique, trop de talent, Gnégnéri joue 10 et régale. Il marque et fait marquer. L'Ivoirien continue sa progression linéaire et débarque à Barcelone. Là, il côtoie Pep Guardiola, avec lequel il entretient une relation amour-haine, mais il est l’un des hommes de base de la saison 2008-2009 au cours de laquelle le club blaugrana réalise un sextuplé inédit. Au Barça, Touré voyage entre le poste de milieu défensif et celui de défenseur central, mais l’éclosion de Busquets va accélérer son départ sous d’autres cieux. À Manchester City, Yaya, artiste libre, s’exprime mieux. Saison 2013-2014, l’Ivoirien, positionné en 10, s’éclate, marque vingt buts en Premier League tout en distribuant neuf passes décisives, et remporte son deuxième titre de champion d’Angleterre. Avec les Éléphants de Côte d’Ivoire, Yaya a patienté avant de triompher. Deux finales de CAN perdues ? La troisième fut la bonne. Devenu capitaine après la retraite de Drogba, Touré réussit enfin à être sacré champion d’Afrique en 2015. Yaya Touré est LE joueur africain de la deuxième décennie du XXIe siècle, en témoignent ses quatre titres de joueur africain de l’année remportés de 2011 à 2014. Yaya a presque tout réussi. RG

Vidéo


14. Jay-Jay Okocha


Okocha. Trois syllabes de rêve, comme les trois pas d'une feinte immarcescible. Le souvenir, au milieu de rien, d'un shot d'incertitudes, d'un océan de possibles. Comment parler d'un tel artiste ? Il y a d'abord ce CD paru en 1994, vendu à 10 000 exemplaires... Mais surtout, ce nom mélodieux, prononcé avec emphase... Ses sacres légendaires à Tunis et Atlanta, avec les rutilants Super Eagles et le maillot vert du Nigeria. Sa Coupe du monde 1998, ses cheveux péroxydés. Son transfert record au Paris Saint-Germain, pour cent millions de francs ! Son tout premier ballon, avec lequel il atomise Ramé d'un missile longue portée... Quel vertige ! Demandez donc aux alentours de Lagos, Paris, Francfort, Fenerbahçe ou Bolton. Tous ont aimé Jay-Jay Augustine Okocha, sans conditions. Sourire aux lèvres, dribbles dans le vent, il était un dealer de drogues dures. De fulgurances pures. Parfois, on a frôlé l'extase. Les symptômes en étaient le coup de chaud, le tournis, l'hallucination collective. Mais Jay-Jay, en bon catholique, nous a sevrés. Il était un soliste télégénique, fascinant, décisif, mais irrégulier, erratique, surestimé.

De toute sa carrière, il n'a jamais gagné un titre en club. Deux fois, il termine vice-champion avec Fenerbahçe et le PSG. Deux fois, il perd en finale de Coupe de la Ligue, avec Paris et Bolton. En 2000, il s'incline aussi en finale de la CAN contre le Cameroun d'Eto'o et Mboma, malgré un but monumental. Au PSG, il clôt son show en ne s'entendant pas avec Ronaldinho. C'est l'overdose. Au milieu des regrets, reste le souvenir d'une comète. Éphémère. Étincelante. En Allemagne, elle prend la forme d'une arabesque hypnotique, face à Oliver Kahn. En Turquie, d'une naturalisation express, sous le nom de Mohamed Yavuz. Au PSG, d'un maillot gris qui brille dans la grisaille. Enfin, avec Bolton, d'une qualification lumineuse en Coupe d'Europe. C'est un fait, Jay-Jay appartenait à une caste rare : celle des magiciens qui rendent l'impossible possible. Jugez-en plutôt par ce qui suit : « Jay-Jay est le plus grand joueur africain qui ait jamais existé par le talent. » C'est son excellence El-Hadji Diouf qui le dit. Preuve en est qu'avec Okocha, on n'est jamais loin du miracle. CG

Vidéo

Vidéo

Vidéo


13. Rabah Madjer


Évidemment, il y a cette talonnade contre le monstre munichois. Arrivé en finale de la Ligue des champions, Porto, pourtant longtemps mené, va offrir un spectacle de rêve dans le stade de Vienne grâce à son joyau. Il reste moins d’un quart d’heure quand ce dernier donne son nom à l’un des gestes les plus connus du football et repris par les plus grands de ce sport. En égalisant de manière inédite (premier but inscrit par un Algérien en finale de l’épreuve), Rabah Madjer vient de marquer l’histoire de son empreinte. « J'étais dos au but, je ne pouvais faire qu'une talonnade pour marquer, explique-t-il sur le site de la FIFA. Je l'ai joué à l'instinct, je l'ai sortie comme ça. Je n'avais pas le temps pour réfléchir. Juste après la finale, j'ai refait le geste dans un match de championnat. J'ai marqué aussi. » Quelques secondes plus tard, ce sont encore ses jambes pleines de crampes qui accélèrent et donnent la balle de la victoire à son partenaire Juary. « Je me rappelle que la veille de la finale, je me demandais comment j'allais jouer. Mon compagnon de chambre de l'époque, Józef Młynarczyk, avait peur. Je lui ai dit qu'on allait gagner 2-1. (...) Ce match-là, c'est mon plus grand souvenir. Je marque un but, je donne une passe décisive et je gagne un titre qui reste à vie dans un palmarès. Je n'avais jamais pensé atteindre un jour ce stade. Je me demandais même en entrant sur le terrain si c'était bien moi face au grand Bayern. » Cette année-là, Rabah remporte donc la C1, mais aussi la Coupe intercontinentale (buteur décisif en finale), la Supercoupe d'Europe et le Ballon d’or africain. Deux ans plus tard, après avoir participé à deux Coupes du monde, il s’empare de la Coupe d'Afrique des nations disputée à domicile. La première et seule victoire de la sélection algérienne dans la compétition. S’il faut attendre un nouveau Madjer pour être de nouveau couronné, l’Algérie va devoir prendre son mal en patience... FC



12. Nwankwo Kanu


Ligue des champions 95, JO 96, Coupe de l'UEFA 98, champion d'Angleterre à deux reprises avec Arsenal et surtout deux Ballons d’or africain en 96 et 99. Si vous cherchez l'un des plus beaux palmarès du continent africain, Nwankwo Kanu est un très bon spécimen. Excellent dribbleur pour son physique longiligne d'1 mètre 97, le Nigérian s'est révélé très tôt du côté d'Amsterdam pour écrire les premières lignes de son énorme palmarès. Sur le continent, son seul fait d'armes reste la victoire lors des Jeux olympiques d'Atlanta avec les Super Eagles face à l'Argentine d'un certain Diego Simeone. C'est lui qui, face au Brésil en demi-finales, offre la qualification avec un but en or en prolongation, ce qui lui permettra d'être élu Ballon d’or africain après une saison fantastique avec l'Ajax, défait en finale de C1. Malgré sa longévité en sélection nationale, il n'a jamais été à la hauteur de son talent pour être le buteur tant attendu par tout un peuple. Son passage à l'Inter n'a pas été une franche réussite, notamment à cause d'un certain Ronaldo, mais surtout à cause de ses problèmes cardiaques qui auraient pu lui coûter sa carrière. Mais Papilo s'est battu, a retrouvé son niveau d'antan, est arrivé à Arsenal sur la pointe des pieds et en est parti en légende, avec son nom lié à jamais à la saison historique des invincibles Gunners. BS

Vidéo


11. Mustapha Dahleb


Qui était le meilleur buteur du Paris Saint-Germain en Ligue 1 avant Zlatan Ibrahimović ? Oui, Mustapha Dahleb. Si les amateurs de football ont pu l’oublier, c’est parce que « Mouss » , 98 pions avec Paris entre 1974 et 1984, impressionnait davantage par son jeu que par ses buts. Dalheb, c’était la classe incarnée, les dribbles chaloupés, l’élégance omniprésente. Le genre de joueurs qui rendaient le prix du billet dérisoire. Le milieu offensif mit aussi son talent au service de son pays, le temps de vingt sélections seulement. Élu meilleur Algérien de tous les temps, il garde des souvenirs magiques avec les Fennecs, comme lors de leur victoire de prestige contre l’Allemagne en Coupe du monde 1982. Ce qu’il indique lui-même : « C'était la première fois que nous battions une très grande nation du football en match officiel. Le fait que ce soit à la Coupe du monde n'a fait que renforcer la joie. Mais c'est aussi une grande déception en même temps, puisqu'après, nous nous sommes fait sortir lamentablement. J'ai éprouvé beaucoup de plaisir lors de la compétition, mais pour moi, avec le recul, c'est un véritable échec. Je parle d'échec, et non pas de déception, car c'est essentiellement de notre faute. Notre élimination, on ne la doit à personne d'autre. » Un épisode marqué par le «  match de la honte  » entre l'Autriche et l'Allemagne, où les deux nations n’ont pas joué pour obtenir un résultat qui les arrangeait. « Certains parlent de match arrangé entre l'Autriche et l'Allemagne, mais pour moi, on aurait dû se mettre à l'abri bien avant. Pour avoir assisté au match, à l'époque, je n'accepte pas quand on dit que les Allemands et les Autrichiens se sont mis d'accord. J'étais au stade, les Allemands ont joué un très beau football pendant 25 minutes, ils ont poussé pour marquer, et c'était mérité. Après, ça devient un non-match, c'est vrai, car cela arrangeait les deux équipes... Mais je ne crois pas au fait qu'ils se soient retrouvés dans un café pour décider du score. Nous sommes les premiers responsables de l'élimination. » Classe, toujours. FC

Vidéo



Par Flavien Bories, Mathias Edwards, Romuald Gadegbeku, Christophe Gleizes et Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Il va y avoir des grands absents, c'est sûr!!
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Yes, je suis le premier, maintenant, je vais pouvoir lire la liste, et comptabiliser celle des oubliés.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
C'est mon ordi, ou y a encore un gros problème de chargement?
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Si on se dit que Milla, Weah, Eto'o, Belloumi, Salif Keita, Abedi Pelé, Drogba, N'Kono, y seront, quels sont les deux autres?
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 1
Le site rame à mort, les commentaires ne se chargent pas...
Note : 1
Pierre Issa et Moussa Maazou
Pierre Issa et Moussa Maazou
@Fred un égyptien et un Zambien (la communauté zambienne a acheté le classement apparemment)!
y'a des bugs sur le site depuis hier.
Zacharie Noah et Kalidou Koulibaly (ah, non merde il est français)
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Riyad Mahrez, au bout de quelques saisons seulement? Pour Mekhloufi, ça parait foutu (Algiers l'avait préssenti). Je me risque à un nom: Ben Barek pour le côté pionnier.

www.om4ever.com/ListeJoueurs/TopBenBarek.htm

@ofwgta. Hier tu m'as dit d'attendre pour Etame Mayer. Là je crois que c'est mort.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Yeboah? c'est possible, mais si haut?
crabunjourcrabtoujours Niveau : National
Note : 1
S'ils osent mettre Mahrez devant Madjer je ne remets plus JAMAIS les yeux sur ce site, faut pas déconner non plus !!
Hossam Hassan probablement, Abdul Razak je suis pas sur qu'il soit sorti mais le Top 10 ce serait excessif. Sofoot nous sortira peut être un Feindouno de son chapeau à moins qu'il soit déjà passé.
Et Mustapha Hadji aussi que j'ai oublié.
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Je ferme mon ordi en attendant que ça redevienne normal, trop chiant!
@FredAstaire

Et pourquoi pas Ben Bella pour sa saison à l'OM ? ^^
Oui. Avant gardiste le Yebo et grosse carriere en PL et Buli
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
@ Fred, je vois bien Hossam Hassan + un Algérien de l'équipe du FLN du coup (Mekhloufi tout seul ou avec Zitouni)
A ce compte la je trouve qu'Assad mérite plus sa place que Mekhloufi.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
@ Buxoro, ah oui j'ai oublié Salah Assad que je mettais en plus dans mes incontournables hier. C'est juste que je l'imaginais pas forcément devant Madjer...
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Algiers,
Tu es notre expert, notre historien; j'ignorais cet épisode.

Ben Bella, qui pratiquait le football dans sa ville natale, a joué pour l'Olympique de Marseille lors de la saison 1939-1940 — il ne joue qu'un match de coupe de France, contre le FC Antibes (victoire 9-1 à Cannes, dont un but de Ben Bella) — et aussi pour l'équipe de France militaire au poste de milieu de terrain alors qu'il était sous-officier, engagée dans la Seconde Guerre mondiale. Wikipedia

@Alain Je t'avoue que moi non plus, Belloumi est le plus grand devant Madjder. Après Mekhloufi par rapport à Assad n'a que peu joué en club en Algérie et en sélection nationale il n'y a pas photos, en 82 Assad était le meilleur joueur algérien.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Beaucoup de "zens biens" sur ce site nous dirait Christophe Lemaître!
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Sinon, c'est pour quand la réparation de site?
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
@ Buxoro, si c'était un classement des meilleurs joueurs africains ou de ceux ayant eu la plus grande carrière, ce serait différent, mais là on parle des joueurs ayant marqué le foot africain donc on ne juge pas uniquement le talent pur et les performances...
Et de ce point de vue-là, pour Mekhloufi ou Zitouni, le fait de rejoindre l'équipe du FLN en pleine guerre d'indépendance, cad un geste hautement politique et revendicatif, dans le contexte international de la décolonisation et des revendications indépendantistes de divers pays africains, je trouve ça quand même très marquant !
@Alain De ce point du vue la t'as plutôt raison. Après si je veux être tatillon je te dit que l'idée c'est de marquer le foot africain et non pas l'Afrique, or je ne crois pas qu'ils aient joués de match officiels.

Dans ce cas là il faut mettre toute l'équipe et pas juste un type ou les têtes d'affiche et tu rajoutes Ben Tifour que tu citais la dernière fois et Brahimi.
Master of footix Niveau : Loisir
Tant que Abedi Pelé est dans le top 3.
29 réponses à ce commentaire.
GENERAL DE GOAL. Niveau : Ligue 1
c'est un classement dans le desordre.je ne vois aucune logique

vivement "ils ont marqué le foot asiatique"

le plus dur c'est d'en trouver 100
PhoenixLite Niveau : Loisir
100. Lee
99. Lee
98. Lee
97. Lee
96. Lee
...
Empereur Palpatine Niveau : Ligue 1
et park !!!
Elle est facile mais bien vue !!
@Empereur Palpatine
c'est la faute des bugs, j'te jure
lev_yachine Niveau : CFA2
ça me rappelle un sketch fameux des monty pythons
7 réponses à ce commentaire.
Kanu est un super attaquant mais le mettre devant Yaya Toure ça me dérange un peu. Yaya méritait le top 10 pour moi.
Oui ton point de vu se défend clairement!! Mais j'imagine que les JO pèse lourd (à juste titre d'ailleurs).
1 réponse à ce commentaire.
Dragged down by the stone Niveau : Loisir
Belloumi numéro un sinon rien!
zinczinc78 Niveau : CFA
Didier Drogba LALALALALA
Si BELLOUMI n'est pas premier suivi de prêt par DIDIER DROGBA , je n'ose imaginer ce que je pourrais faire ...

Non sérieux Belloumli et Drogba c'est tellement évident C'est l'esprit sofoot a eux deux .
4 réponses à ce commentaire.
Rah, je vais gueuler !
Dahleb devant Madjer sur un top africain, ci pas possible !
Mais le pire, c'est Madjer aussi loin. J'espère que Belloumi sera dans le top 10 pour rattraper.

Je m'arrête ici dans la plainte et je prépare une réaction sur cette super dizaine !

Cher ami, on attend surtout ton top !
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Quid de Mekhloufi?
crabunjourcrabtoujours Niveau : National
Note : 1
ça fait bizarre de voir Dahleb devant Madjer...
En Algérie, il n'y a rien qui puisse être plus haut que Madjer, on grandit avec l’esprit d'un être suprême, qui surpassait tout le monde (ballon au pied en tout cas).

C'est peut être là qu'on voit que c'est un top Africain fait par des journalistes français, j'imagine que des journalistes portugais n'aurait pas eu tout à fait le même classement...
Posté! Encore faut il qu'il s'affiche....
En Algérie, beaucoup considèrent Madjer comme moins important que d'autres joueurs, dont Belloumi ou Lalmas.
Ils ne placent pas beaucoup de joueurs devant lui, mais il n'est pas considéré comme le meilleur joueur de l'histoire.
MDR, je me suis fait chier à fair un top et... il est invisible haha.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Sinon, c'est pour quand la réparation de site?
Je suis trop déçu, j'avais vraiment envie de partager ce classement.

Par dépit, je vais l'envoyer à Elji dont j'ai le mail hahaha
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Te décourage pas, Algiers, poste ton classement, ça va bien revenir un jour.
Il est déjà posté ! il fait partie de ces commentaires qui n'apparaissent pas.
Algiers,

Je me sens comme un privilégié de pouvoir le lire avant les autres! Mille merci!
11 réponses à ce commentaire.
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
Quel beau classement.
1 réponse à ce commentaire.
floyd pink Niveau : CFA
"Saison 2013-2014, l’Ivoirien repositionné en 10 s’éclate"
Alors là, je sais pas d'où ça sort, mais vu que l'équipe type était un 4-4-2 avec Jovetic/Dzeko-Aguero, ou bien un 4-2-3-1 avec Siva en 10, Touré a rarement joué en 10. Et perso je trouve qu'il a jamais été aussi bon en 8 à coté d'un 6.
Je parle bien de la saison 2013-2014, parce que après ça, il a joué beaucoup plus souvent en 10, et ça correspond au début de son déclin d'ailleurs.
GalateaTêtenjoy Niveau : National
Il est même repositionné 6 par Hervé Renard en 2015 lors du sacre tant attendu par la Côte d'Ivoire.
1 réponse à ce commentaire.
Clin d’œil du calendrier, on retrouve à une journée d'intervalle les deux plus grands gardiens spécialistes pour déconcentrer les tireurs de pénalty.
2 standing ovations auxquelle Aboutrika a pu avoir droit, juste comme ça :

https://www.youtube.com/watch?v=wzAIGDVRl2k : à Casa en 1/2 de ligue des champions Africaine, contre le Wydad

https://youtu.be/KKJ2QKflfys : Contre le Mouloudia d'Alger, à Alger bien entendu ...

Voilà voilà ...
crabunjourcrabtoujours Niveau : National
Et je te promets que pour l'exploit d'arriver à avoir une standing ovation par le public Algérien pour un égyptien c'est vraiment quelque chose !
Après le match houleux en Egypte lors de la qualif au Mondial 2010, Antar Yahia expliqua avoir une grande haine envers l'équipe d'Egypte du fait de leur comportement.

Il dit en substance qu'il ne serrerait la main qu'au seul Aboutrika dans cette équipe "d'hypocrites".
Et oui, je ne le sais que trop bien, d'où le clin d'oeil ! et il me semble même avoir été ovationné par les supporters de la JSK. Mais je n'ai pas retrouvé l'image ...
Aboutrika hein, pas moi ! (voilà, c'est ça de commenter à la va vite entre 2 tâches au boulot)
Hahahaa tu m'as bien fait marrer Nour!
5 réponses à ce commentaire.
Des loueurs de voiture Rennais pour commenter la présence d'El-Hadji Diouf?
C'est marrant de trouver Magic Mboma et Bruce Grobbelaar dans la même dizaine. ça me rappelle un match de qualification de la coupe du monde 98. Zimbabwe Cameroun et Magic Mboma qui fusille Bruce de deux frappasses (comme dirait Da Fonseca) Pied gauche pied droit!
https://www.youtube.com/watch?v=R2VqgwVDVPM
Erratum, Grobbelaar était Coach du Zimbabwe à cette époque là... Faites confiance à vos souvenirs qu'il disait
@Delpirlo. Comment peux-tu te dédire alors que t'as raison. C'est effectivement ça. Mboma fusille Grobbelar de deux énormes frappes pied gauche-pied droit comme tu le dis. Sauf que c'est en 97 et pas en 98, pour le dernier match qualificatif pour France 98.
2 réponses à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
Magnifique dizaine (Yaya et Madjer ne sont pas un peu bas ? Dahleb avec tout le respect que je lui droit a un palmarès africain vide non ?), les absents de marque commencent à se lister, ca va chier !
M’Boma, encore un joueur qui a eu l’honneur de jouer avec Saméto ! Le joueur de sélection par définition, une carrière en club chaotique et joueur de classe mondiale dès qu’il revet la liquette de Lions ! Son duo avec le jeune Eto’o était magnifique, le jeune lion dans la profondeur et M’Boma en point de fixation avec son jeu de tête imparable ! Sa bicyclette au SDF, cœur avec les couilles, sa carrière de consultant acutellement sur canal + afrique par contre...
Rigo : l’ancetre de Ramos, rien que ca, une défense parfois limite mais un meneur d’homme hors pair ! Jay Jay le symbole de ce Nigéria du début des années 2000 talentueux mais sans titre (comme les Pays Bas en Europe) ! En fait Diouf c’était un sous Eto’o…
Coup de cœur de cette dizaine, Bruce Grobbelaar que perso je ne connaissais pas, l’improbabilité du mec (blanc + africain + zimbabwéen + légende Reds) me fascine !
im Herzen von Europa Niveau : DHR
Madjer franchement, il est classé trop haut. Bien sur, il a "marqué l'Histoire" avec sa talonnade, et n'était pas mauvais du tout, loin de la, mais tout de meme. Classé plus haut qu'un Rigobert Song, qui lui aura faconné la selection camerounaise pendant si longtemps, c'est tout de meme quelque chose. Bref, en soit on s'en fout.

En revanche, j'aimerai qu'on arrête avec ce terme de Madjer pour n'importe quel but marqué en touchant la balle d'un talon. Le but de Madjer à l'époque était important, inattendu, une belle claque pour les bavarois. Mais d'un point de vue technique, elle est dégueulasse.

Souvent, on décrit la variante "je laisse passer la balle à travers mes jambes et la dévie de mon talon au dernier moment" en disant que c'est une Madjer, et pour moi, c'est un manque de respect vis-à-vis de l'esthétisme de ce genre de geste. C'est tellement beau, fluide, et traitre pour le goal.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Madjer "trop haut" ???
Au contraire, Madjer doit être minimum dans le top 10, je comprends pas comment tu peux le réduire à sa talonnade alors qu'on parle de l'un des maîtres à jouer de l'Algérie 82 (l'une des plus belles sélections africaines de l'histoire), du Ballon d'Or africain 87, du leader offensif de l'Algérie vainqueur de la CAN 90, du buteur en finale de C1 et en Coupe Intercontinentale...
Bref, une légende du football algérien et africain (et je dis pas ça pour son geste) !

Pour moi, il devrait être le 2e Algérien derrière Belloumi qui, lui, mérite le top 5 pour moi.

Mais bon, comme tu dis, c'est juste un classement honorifique, on s'en fout un peu en réalité. ;)
im Herzen von Europa Niveau : DHR
Je pense bien à ce but la:

https://youtu.be/3z_o7BYniNc


Pour info, je suis pas un fan de CR7 (il est très bon, bosseur, a du mérite, blabla, Messi trop fort, Griezmann cette année de ouf, Sneijder 2010, etc, menbalek) c'est juste que So Foot avait fait un article sur son année 2016, où il en marque un contre la Hongrie. J'aurai aussi pu mettre Bernd Schneider, le "Brésilien blanc".
3 réponses à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
Du très lourd cette dizaine.

Mboma, j'en parlais hier à propos d'un post qui parlait d'un éventuel oubli dans ce top, ce qui était inconcevable. Il formait un duo formidable avec Eto'o (qui était encore un lionceau comme vous dites, la star offensif c'était MBoma). Ils gagnent la CAN 2000 et 2002, les 2 sont à chaque fois décisifs et très bons sous la liquette des lions indomptables. Un duo ravageur qui s'offre le Nigeria et le Senegal lors des 2 finales, avec aussi le scalp de l'Algérie, l'Egypte, la Tunisie lors ce ses editions. Une très bonne équipe le Cameroun au début du millénaire, dommage qu'ils se plantent en 2002, surement le karma... avec leur débardeur puma dégeulasse.

Okocha. un magicien, le brésilien du Nigeria. tu regardes des maches de foot aussi pour des joueurs comme lui, qu'est ce qu'il va nous faire aujourd'hui ? Tu peux regarder un match et rien. Et au prochain match, il te régale, feintes, dribbles, enchaînements contrôle-frappe de malade comme son but en finale de la CAN 2000. Tantôt irrégulier ou génie d'un soir , tantôt nonchalent ou dansant sur les défenses adverses. Un artiste le Jay-Jay.

Kanu. Ce n'était pas un buteur. Attaquant de soutien, grand par la taille mais terriblement technique. Il avait une telle facilité a dribblé son vis à vis malgré ses grandes guiboles. J'ai adoré ce joueur. Avec Bergkamp, vous imaginez la chance pour les fidèles de Highbury ? ça a du en prendre plein les mirettes au rayon contrôles, une-deux, dribbles dans la surface...
Le maillot débardeur du cameroun avec la griffure de lion sur le coté de 2002 est mythique .
Celui de 2004 avec le rajout de manche noir est naze
De mémoire la FIFA avait interdit le débardeur, au motif qu'il s'agissait d'un "tricot" et non d'un maillot de foot. Ce qui explique peut être le rajout de manches. Ils avaient également sorti une espèce de combinaison avec maillot et short taillés dans la même pièce.
C'est deux maillots différents, Le premier sans manche, auquel ils ajoutent les manches noirs pour la coupe du Monde 2002 et ensuite il y'a eu celui avec la griffure. J'ai les deux :)
Putain la combi dégueulasse, les sélections africaines servent vraiment de laboratoire à Puma!
Je n'arrive pas à poster des images.
Je vous recommande le tout 'nouveau maillot domicile du Sénégal. Un vrai délice pour les yeux avec un lion coloré sur du blanc.
Très très beau je trouve
Merci Elji. J'adore le blanc .si puma pouvait nous Faire des maillots tout aussi beau.
Hélas !!!
Les abdos sont vendus séparément ?
8 réponses à ce commentaire.
Yaya aurait mérité le top 10. Quand même quadruple meilleur joueur africain peut-être qu'il pâtit du peu d'estime qu'il a en Afrique par rapport à d'autre de sa génération notamment Drogba ou etoo. On à du mal à le "légendairisé" il est moins clutch dégage moins d'aura. En côte d'Ivoire il passait derrière des joueurs tel Kader keita ou zokora même parce que pendant bon nombres d'année e' sélection ses performances n'étaient pas à la hauteur de celle en club . à sa décharge son placement posait problème car il a joué en 6 au côté de zokora puis en 10 avec l'avènement de tiote .
En 10 en sélection il marquait mais était peu rayonnant .
Même lors de la dernière' can avec son repositionnement à côté de Serey Die dans le 3 4 3 il a pas été extraordinaire
On a posté au même moment pour dire un peu la même chose.
Je suis d'accord Yaya Touré et Madjer c'est top 10 Africain sans contestation.

Hier dans mon post j'ai mis que j'attendais Yekini plus bas (dans le sens plus tard), c'est dans cette fournée que je l'attendais. Sofoot aurait pu intervertir avec Okocha.
Tout à fait d'accord avec toi.
D'ailleurs ce top du jour respire l'élégance balle au pied dans sa grande majorité.
Un milieu okocha yaya.
Madjer et kanu en soutient de mboma
Diouf sur une aile.
Dahleb en joker
2 réponses à ce commentaire.
Il y a vraiment plusieurs lectures possibles du classement c'est tout le problème :

-Soit on juge la carrière du joueur dans sa globalité auquel cas Yaya Touré sur ces 20 dernières années n'a pour seul rival que Eto'o, et Drogba à savoir avoir été un titulaire indiscutable d'une des meilleures formations du monde . Par la suite s'il n'a pas obtenu le titre de meilleur joueur du championnat anglais à la différence de Mahrez, bien qu'il le méritât, c'est certainement parce que durant ses meilleures saisons à lui, la PL était d'un niveau très nettement supérieur.
Un joueur de la sélection Ivoirienne rappelait que sur ces 10 dernières années, c'est le coéquipier qui l'aura le plus impressionné footballistiquement parlant.

-Soit on juge l'œuvre Africaine du joueur, dans ce cas Bruce Grobbelaar est trop bien classé.

En faisant un mix des deux ce qui me semble être la bonne formule, Okocha, formidable intermittent du spectacle ne peut pas rivaliser avec Yaya Touré. Car s'il est plus titré en sélection son œuvre n'est pas si transcendante( 1994 celui qu'on appelait encore Augustine n'était qu'un gamin remplaçant à la CAN). Quant à la performance a très haut niveau en club, il ne l'aura jamais connue
La saison 2013/2014 où Yaya aurait pu (du?) avoir le titre de meilleur joueur du championnat anglais avec sa vigntaine de buts et son doublé League Cup/Championnat, un autre monstre croquait les défenses de PL tout de rouge vêtu! Décidément Suarez aurait mérité sa place dans ce top!
Surtout que Suarez est le joueur qui a le plus marqué le foot africain au 21ème siècle :
https://www.youtube.com/watch?v=NUWZuioV_DY
Drogba et Yaya Touré je les aurais mis à égalité ou se suivant dans le top 10 Africain. Ce sont les frères siamois et rivaux du foot Ivoirien et Africain des dix dernières années. Eto'o étant légèrement devant.
Perso je pense Qu'Eto'o est (loin) devant Drogba (que j'aime beaucoup aussi). A tout les niveaux, palmarès en club et en sélection, club fréquentés, buts marqués, ratio but/matchs. Après Drogba était un vrai totem pour la Cote d'Ivoire, peut-être plus qu'Eto'o avec le Cameroun
Je suis tout a fait d'accord avec toi.
Etoo est beaucoup plus talentueux et titré que Drogba.
Drogba dégage un truc spécial ; il enivre tout un stade de par sa présence.
En 2005 Le big boss Roman Abramovitch et José mourinho avaient même fait le déplacement en côte d'Ivoire pour suivre le match civ vs cmr . malgré la défaite Drogba entrera dans le coeur des ivoiriens en s'étant donné corps et âme tel un éléphants indomptables avec un doublé
"Un éléphant indomptable", j'aime la formule ;)
Oui Eto'o est devant mais le palmarès en club s'explique. Chelsea est finalement le seul nouveau riche a être devenu un vrai grand club et Drogba en est l'icône. Eto'o c'est 3 C1 certes, mais si je ne devais en retenir qu'une ce serait celle de 2006. En 2009 il fait une C1 et une saison moyenne (sa moins bonne en Catalogne) même s'il marque en finale à un moment crucial puisque c'est lui qui égalise remettant le FCB sur les rails. En 2011 je n'ai pas vraiment suivi la série A mais le fer de lance de l'attaque intériste c'est clairement Milito. Et l'axe fort de cet Inter c'est : Julio Cesar-Wesley Sneidjer-Milito
Depuis son départ de Barcelone, soit depuis 7 ans, il n'a pas fait grand chose pour un joueur relativement jeune à l'époque et d ce calibre. C'est lui qui a choisi l'argent en allant en Russie pour 2 ans. Ensuite il a perdu définitivement son niveau.

En sélection en revanche tu as raison, il n'y a pas photo même, si à l'occasion du match de qualification en 2005, face au Cameroun, pour la Coupe du Monde en Allemagne c'était Drogba le boss dans un contexte très tendu.
En 2009 Eto'o fait sa meilleure saison, ce sont les statistiques qui parlent. Heureusement que les chiffres existent parce que les hommes mentent mais...
Effectivement d'ailleurs je pense que Drogba aurait du avoir 3ou4 fois le titre de meilleur joueur africain .
En 2004 sa saison de feu avec Marseille .
En 2007 on donne à kanoute parce qu'il n'a pas voulu aller récupérer le prix au Togo en pleine can. Bravo a la CAF sur ce coup lol
Eto'o n'a jamais fait une saison moyenne au Barca, une année avec des blessures c'est tout, mais il plante quand même salement pour le peu de match qu'il joue. Drogba est certe l'icone de chelsea, mais on peut aussi dire qu'Eto'o est considéré comme les meilleur 9 du Barca de tout les temps par les supporters (le Barca !!) Les deux finales de champion's avec eux ils marquent des buts hyper important, il égalise et lance la révolte contre Arsenal et il ouvre le score contre ManU. Il fait pas grand chose après à part enchaîner un deuxieme triplé championnat/coupe/champion's d'affilés, ce qu'il est le seul à avoir réaliser. Dans un contexte ou il est moins le boss certe mais ou il est super important quand même, d'ailleurs l'année suivante, il porte en partie l'Inter. Je sais que tu ne descend pas Eto'o t'inquiètes mais fallait que je défende mon héro de jeunesse (meilleur buteur de l'histoire de Mallorca et de l'histoire de la CAN)
justement il vendange bcp cette saison là et est moins bon dans le jeu.C'est collectivement que le Barca carbure en étant l'attaquant vedette c'est normal qu'il plante sa trentaine de buts.
Le Barca est champion assez tôt, il est le seul titulaire de l'équipe type pour les dernières journées a cote des Boyan, le reste des titulaires étant au repos en vue de la finale de C1. Cela juste pour qu'il soit meilleur buteur. Et bien c'est raté ce sera Forlan.

Pour revenir au débat. Eto'o est bien évidemment un talent plus précoce et supérieur à Drogba, mais la différence de palmarès en clubs est à relativiser.
La différence c'est que Chelsea sur les 10 années précédents le rachat ce n'était pas un club merdique, ca se baladait entre la 6e et la 2e place un peu comme si Tottenham se faisait racheter. City par contre c'était le ventre mou voir la deuxième partie de tableau.

Après Drogba tenait sa séléction, alors que pour Eto'o il y avait Rigobert Song. Et le melon d'Eto'o à côté du charisme de Drogba fait que ce dernier a quelque chose en plus. Mais objectivement je mettrais Droba 5e et Eto'o 3e dans le classement.
Ce commentaire a été modifié.
@aerton pourrais tu stp sur le même modèle "relativiser" le palmarès en club de Messi? Merci d'avance!
@Tafisco personnellement si tu me demandais les 9 qui m'ont le plus marqué au Barca parmi ceux que j'ai connus en direct, soit depuis 1994, il ne serait pas sur le podium sans rien enlever a son talent et son oeuvre :
Romario-Ronaldo- Suarez
sachant que je pense que les 2 premiers sont intrinsèquement meilleur que ne l'a jamais été Eto'o quant à Cannibale ses statistiques sont nettement supérieures, tout en étant tout aussi décisif dans les matchs importants.
@Tafisco Le Barca a quand même vu passé Kubala et Rivaldo, Eto'o était un Top mondial mais ces deux là le surpassent.
Romario et Ronaldo je vais pas te dire qu'ils sont moint fort qu'Eto'o mais à eux deux c'est 2 années au Barca. Nous à Nantes on a eu Burruchaga, bah il a moins marqué son époque que Moldovan, donc on considère Viorel comme un plus grand joueur de notre histoire que lui. Quand à Suarez c'est un assassin c'est clair, je kif cet enfoiré, mais tout à l'heure tu me disais que l'équipe c'était mis au service d'Eto'o à l'époque pour qu'il soit pichichi, exactement comme avec Suarez l'année dernière. Et je pense pas trop m'avancer en disant qu'Eto'o dans le contexte actuelle du Barca, avec la même envie des autres joueurs de faire briller leur 9, il aurait flambé au moins comme Suarez.
C'est ton avis. Le mien est qu'il a rien à envier à ces deux la, tant en tant que footballeur, que légende du Barça, qu'en statistiques et palmarès
@ofwgkta
Mon opinion c'est que Eto'o fait sa moins bonne saison en 2009. A partir de l'arrivée de Guardiola il reste un excellent joueur mais Messi prend clairement l'ascendant offensif.
A vérifier mais je crois même sur la saison toutes compétitions confondues c'est la 1ère que Messi lui passe devant en nombre de buts inscrits.
Sa C1 est très moyenne je m'en souviens très bien et il n'a pas si souvent que ça blessés de mémoire. Il inscrit 4 buts pour le N°9 du Barca le plus prolifique de l' Histoire à l'époque. Souviens-toi des roustes au Nou Camp du Bayern , de Lyon. Etc...
En verifiant il ne marque que 4 buts en C1 dont un penalty :
http://www.eurosport.fr/football/ligue- … 035.shtml.

C'est comme si dans 10 ans on disait que la saison de CR7 2015-2016 au Real est sa meilleure, alors que dans le jeu c'est la moins bonne, ce que ses statistiques ne reflètent pas.
Désolé pour les coquilles mon ordi rame et le site aussi donc je me relis vraiment pas
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
Ah mais je n'ai aucun problème avec 2009 moi, ce débat ne m'interesse pas, je trouve que c'est chipoter que de parcourir saisons par saisons les performances d'un des plus grands 9 de l'Histoire d'un club comme le barca!
Moi je faisais référence à "Eto'o est bien évidemment un talent plus précoce et supérieur à Drogba, mais la différence de palmarès en clubs est à relativiser"!

P.s: je ne sais pas pour vous mais j'ai hate de voir les comm qui sont actuellement cachés, il doit y avoir quelques perles dont quelques mecs bien vénères!
@Tafisco En palmares par rapport a Kubala je veux bien mais Rivaldo est quand même champion du monde. En club c'est indéniable surtout qu'il était titulaire du Barca 2009 qui était une des meilleurs équipe de l'histoire.

Je disais ça surtout parce que tu as écrit que c'était le meilleur 9 de l'histoire du Barca pour les supporters barcelonais or c'est quand même Kubala qui a sa statue au Camp Nou.
Romario et Ronaldo en une saison (leur première) ont montré davantage de choses qu'Eto'o au cours de sa meilleure saison quelque soit celle que tu choisis.
Ton argument fais sens mais du moment que Eto'o n'est plus là on ne peut juger que sur l'existant et statistiquement il n'y a pas photo avec Suarez.
Je pourrais aussi te dire qu'en 2008-2009 Iniesta et surtout Xavi sont bien meilleurs pourvoyeurs de bons ballons au principal attaquant qu'ils ne l'étaient en 2014-2015, où 3 options s'offraient à eux dont celui de Messi qui vampirisait pas mal.
Mon +1 c'est Pelusa ! j'en suis sûr.
el.maestro Niveau : CFA
En 2009 eto'o n'égalise pas en finale mais ouvre les score. Il ouvre le score, puisque le Barça gagne 2-0
En revanche je suis qu'à moitié d'accord avec toi alertons concernant la saison 2009 de sam eto'o. Si, comme tu le dis, il réalise une C1, disons, pas top, il est juste monumental en Liga, et ne finit pas pichichi simplement parce que le Barça lache clairement les dernières journées après avoir été assuré relativement tôt du titre (il se fait dépasser sur le fil par Diego forlan il me semble). C'est véritablement l'année de transition ou Messi était le leader de l'attaque mais pas encore incontesté du Barça (bien qu'il soit le meilleur du trident), chose qu'il deviendra la saison suivante.
@Elmaestro
En Liga il était pas si top, à 6 ou 7 journées de la fin si j'ai bonne mémoire il est en tête Messi et Forlan pas très loin.
Mais il manque d'efficacité si bien qu'il perd sur le fil le titre de Pichichi. Si Messi l'avait voulu il l'aurait été cette année là. Je me souviens avoir regardé ses matches sans enjeu, où il m'a semblé vraiment peu inspiré , vendangeant beaucoup.
Son but en finale de C1 vient améliorer le tableau mais c'est sa saison la moins bonne dans le jeu même si c'est sa meilleure statistiquement tout simplement parce que c'est la meilleure de l'histoire du Barca à l'époque. D'ailleurs si tu compares ses 30 buts aux 32 buts de Forlan pour une équipe qui plantait autant de banderilles ça t'interpelle.
C'est moins bien que Romario ou Ronaldo dans leur meilleur année au Barca, avec des équipes moins fortes même si le FCB de 1994 demeure mon préféré.

Dans 10 ans les gens te diront que Neymar était très bon au Barca parce qu'il marquait plus de 30 buts par saison sans regarder le contenu de ses matchs sur la durée. Il est 5ème du B.O alors que je considère que c'est son année civile la plus délicate depuis qu'il est en Europe. Il bénéficie de l'aura de la MSN
Je me répète, je ne dis pas qu'Eto'o était mauvais mais en baisse de régime, au contraire de son équipe qui n'avait jamais été aussi forte, compensant voire faisant oublier son niveau de jeu en retrait.
Dans le classement du ballon d'or, il n'est d'ailleurs "que" quatrième barcelonais, loin de XAVI et Iniesta en terme de voix, alors qu'il était la 2ème star de l'équipe (je sais le B.O n'est pas un juge de paix). Je pense même qu'il est quatrième, de l'aura de cette équipe du fait du sextuplé inédit (lui fait le triplé).
En 2006, il est autrement plus rayonnant mais statistiquement mais efficace, car le Barca est moins fluide offensivement et mise davantage sur les exploits individuels.

Ps: tu as raison pour le but d'Eto'o, c'est le 1er de la finale de C1 en 2009.
qu'il est quatrième, bénéficiant de l'aura *
Cet article que je viens de trouver sur sa saison 2008-2009 du meilleur site français concernant le Barca, résume le sentiment que j'avais eu à l'époque concernant la dernière saison d'Eto'o.

http://www.fcbarcelonaclan.com/actu/8-s … /8311.html

el.maestro Niveau : CFA
Oui ton point de vu se tient également. Peut être que c'est moi qui me gourre mais j'avais vraiment ce sentiment que sa Liga était bonne, contrairement à sa ligue des champions. Mais tes arguments me font sérieusement réfléchir quant à mon point de vue finalement.
Très bon article également, que je ne connaissais pas.

PS: désolé, je vois à l'instant que mon correcteur orthographique m' fais écrire "alertons", tu me pardonneras pour cette mégarde.
Pas de soucis. En fait je me souviens de sa saison moyenne pour la simple et bonne raison que je postais à ce sujet sur Sportvox à l'époque et que j'échangeais avec un dénommé Mustafa très bon connaisseur du Barca.

Il est difficile au bout de 4-5 saisons d'identifier la saison où il a été moins exceptionnel, d'autant que c'est tout a fait relatif. le Barca étant excellent cette année là on l'associe forcément à cette performance collective.
30 réponses à ce commentaire.
Cette dizaine est magnifique, même si je ne m'attarderai pas sur le classement après mon commentaire épidermique.

Il n'y a que du très bon avec Okocha, déjà. Tout le monde l'a dit ici, la sélection du Nigéria des années 1990 est sûrement la plus belle ou l'une des plus belles de l'histoire africaine.
Ce qu'Okocha avait en plus par rapport aux autres était selon moi d'ordre symbolique : il représentait le football africain sous son meilleur jour, celui du meneur de jeu fantasque, au coup de rein dévastateur.
Je me souviens de ce dribble qu'il avait promis de sortir à tous durant la Coupe du Monde 1998.
Je me souviens aussi de ses renversements de jeu sur un pas et de ses frappes de monstre, frappe qui a marqué la Ligue 1 et Ulrich Ramé à jamais.
La charge symbolique de ce joueur est énorme et j'en veux beaucoup à ces coachs européens qui vont en Afrique et répriment petit à petit ce genre de profils au profit du tout physique.
Okocha, c'était vraiment pour la beauté du geste.

Yaya Touré est un génie. Je le dis sans honte.
Ce joueur sait absolument tout faire et résume à lui tout seul ce qu'est le football : qualité de passe, de vision, de frappe, physiques, techiques et tactiques.
La dernière décennie possède peu de joueurs aussi complets, et il en fait partie.

Dieu merci, M'Boma est là.
Je crois avoir lu qu'il était préféré au Cameroun par rapport à Eto'o, au moins humainement.
J'ai toujours trouvé ce joueur excellent en sélection et ses capacités physiques étaient incroyables.
Je me souviens, comme tous, de son retourné lors d'un match contre les Bleus, avec l'unique sélection de Dutruel.
Je me souviens aussi de son année 2000 homérique avec le titre olympique et une CAN maîtrisée en bout en bout. Il finira d'ailleur meilleur joueur africain cette année là.
Samuel Eto'o devait au moins être aussi fort qu'il a été pour se faire un nom avec un tel monstre à ses côtés.

J'ai toujours aimé les défenseurs rugueux, mais possédant une classe toute particulière et Song en faisait clairement partie.
Le port altier, on avait l'impression qu'il maîtrisait tout, même après quelques erreurs.
On a toujours besoin d'un général qui garde la farce, malgré les difficultés et les humiliations.
J'ai été très peiné d'entendre qu'il allait mal l'été dernier.

Je ne connais que très peu Groobelar, je ne vais pas m'aventurer sur le sujet, mais certains le connaissent sûrement très bien !

De mon côté, je pense qu'il va falloir écrire un petit paragraphe concernant Assad... hahaha

Patrick mboma c'est le podolski africain mais avec le palmarès en plus (superbe palmarès pour une team Afrique) . joueur ultra combattif doté d'un bon jeu de tête d'une très bonne frappe de Balle.
Je le détestait grave celui-là car il m'inspirait la crainte le danger et la froideur en plus il ne faisait que marquer contre la côte d'Ivoire .
Podolski, il a quand même une coupe du monde à son actif^^
Pour Grobbelaar, il y aura surement des romains pour t'en parler!
C'était Létizi dans les buts si ma mémoire est bonne. En tout cas OUi, ça fait plaiz de voir Mboma aussi bien classé. Cette équipe du Cameroun du début des années 2000 c'était vraiment du lourd. Song, Kalla, Geremi, Lauren, Foé, Mboma... y'avais du padre dans toutes les lignes. Plus le jeune Fils pour foutre le bordel, c'était beau putain.
C'était Letizi mais Dutruel entre en seconde période !
Autant pour moi, je me souviens juste de Létizi qui essaye de lever la main sur le retourné Mark Landers de Mboma
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Grobbelaar, je préfère ne pas trop en parler, je déteste autant le joueur que le personnage, pour des raisons autant subjectives qu'objectives...
7 réponses à ce commentaire.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 1
Les portraits sont fort plaisants à lire, bien plus détaillés que les précédents.

Merci aux rédacteurs.
j'ai pensé exactement la même chose, en lisant les articles.
Je plussois Alegria, ma seule déception c'est que les highlights de Diouf ne le montre pas vraiment à son avantage. Ça peut laisser croire que c'est un imposteur qui doit sa place qu'au fait qu'il alimente les tabloïds par ses frasques que ses faits d'armes sportifs.
2 réponses à ce commentaire.
Alors il reste qui? Si je me trompe pas Weah, Eto'o, Drogba, A.Pelé, Salif Keita, Milla. Qui d'autres? J'ai pas vu Belloumi non plus il me semble mais je le vois pas plus haut que Dahleb ou Madjer.
Si ils foutent Mahrez dans le top 10, je fais un carnage pire que getzo/oastan hier!
Déjà passé Mahrez. Par contre pas souvenir d'avoir vu Yeboah. Le top 10 serait un peu haut mais pas dans les 100 du foutage de gueule.

Les autres: Mekhloufi (seul ou avec d'autres de la sélection FLN).
Une petite pièce sur Bouderbala, pas normal qu'il soit zappé comme ça.
En fait j'ai vu que Mahrez était déja dans le classement donc ca va relax...
el.maestro Niveau : CFA
Les gars vous m'avez mis le doute donc je me suis refais tout le top et je suis presque formel: mahrez n'y est pas! Donc le doute subsiste ahahah
Mais je pense pas que so foot nous le mettra dans le top 10. Ça serait comme dire que Seydou Keïta est le plus grand joueur malien de tous les temps. Oh wait ...?
el.maestro Niveau : CFA
J'arrive pas à poster !!!
Bref je disais que je me suis farci à nouveau tout le top et je suis formel. Mahrez n'est pas passé. Mais bon je pense pas quand même qu'ils nous le mettront dans les 10
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Vois ma liste plus haut; j'arrive à huit sûrs.
Ah oui on tombe quasiment sur les même. Mekhloufi et Yebboah j'y avais pas pensé effectivement. N'Kono je pensais l'avoir vu.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Belloumi et N'Kono sûrs.
Et pour les deux autres, je pense que ça va se jouer entre l'Egyptiens Hossam Hassan, les deux Algériens du FLN Mekhloufi et Zitouni, et les Marocains Dolmy et Bouderbala (sinon je vois pas)...
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Salah Assad aussi évidemment : joueur magnifique mais que j'ai quand même du mal à placer devant Madjer. Après, le voir absent du top serait assez inconcevable...

PS : Je poste mais je vois pas mes coms et toujours impossible de charger la suite des commentaires.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Sinon, c'est pour quand la réparation du site?
12 réponses à ce commentaire.
Okocha kanu song mboma .ce top réveille en moi le souvenir de la finale de Can 2002.l'une des plus belles à mes yeux au stade Surulele de Lagos ou le Nigeria n'a jamais perdu.
Dans une chaleur et atmosphère étouffante indescriptible et perceptible à travers mon petit écran j'ai vraiment aimé cette finale .
De beaux buts .
Un Cameroun en mode briseur de mythe et de rêve porté par etoo et mboma tout deux buteurs réalisa une première mi temps de réalisme total alors que le Nigeria dominait et produisait du jeu.
La seconde mi temps fut à l'image de la première avec cette fois le réalisme des nigérians avec 2 beaux buts également dont un de Jay Jay augustine okocha .
La finale se termina sur le score de 2a2 .
Le Nigeria conserva son invincibilité à surulele même single Cameroun l'emporta au tab .
Et quel but de Jay Jay, cette finale est mythique. Par contre si y'avais eu la goal line à l'époque, le vainqueur aurais pu être différent. J'ai souvenir d'un des tirs d'un nigérien dans la séance de TaB qui n'est pas validé alors qu'il est rentré. Ou alors d'un des tirs camerounais qui est n'est pas rentré mais validé quand même, je sais plus trop.
Victor Ikpeba! mais il se saborde tout seul en mettant les mains sur la tête au lieu de les lever au ciel...Le manque de vice
Oui exact ! Même lui a cru qu'il avait loupé, or que ça se joue pas à 1cm, le ballon est clairement rentré
CAN 2000 et 2002, le Cameroun fait du Nigéria sa femme, les mecs ont été traumatisés, les lions entraient sur la pelouse surs de gagner alors que leurs adversaires étaient plus talentueux!
En 2002 c'est le Sénégal, avec Diouf qui chie dans la colle pendant la séance de TaB (Ferdinand Coly aussi je crois ou Aliou Cissé)
Tous les 3 auront manqué leurs tab face à alioun boukar (l'un des plus mauvais gardiens camerounais avec souleymanou)
Ah merci si ce n'est celle de 2002 c'est sa soeur de 1998 ou 2004! En gros je me souviens qu'il y a eu plusieurs confrontations entre ces 2 nations à cette époque où le Cameroun les a bouffé à chaque fois!
@yeafa respectes l'autorité de cette chèvre rapatriée d'Itandje!
C'était clairement la grosse rivalité africaine de l'époque, deux mastodontes, deux pays limitrophes, des joueurs magnifiques, et de la putain de testostérone
Lol oui ils se sont suivis en plus or qu'il y'avais Kameni mais bref, le plus mauvais de l'histoire des gardiens camerounais (voir des joueurs tout postes confondus) c'est ce bon Itandje
Itandje a Lens il n'etait pas mal .il a même fait du grobelaard une fois .ce ne serait pas son passage catastrophique à pool qui a brisé son élan ?
Je pense qu'il avait tout simplement pas le niveau, enfin pas le niveau international ou grand club européen. Ahamada aussi était considéré comme un bon jeune prometteur à ses débuts ;)
Tu as sans doute raison. N'empêche que souleymanou est le plus mauvais à mes yeux
Nan mais je veux bien te suivre sur ce coup la, c'est juste que les perf d'Itandje avec les K-Mer sont encores fraiches dans ma tête et je le souhaite à personne
Yeafa,

Va dire ça au Sénégal et ils vont te rire au nez tellement ce gardien nous a écœuré en 2002!
17 réponses à ce commentaire.
C'est quand même une très belles dizaine, après l'ordre et désordre... Ce qui me choque le plus c'est de voir Diouf à une place de Touré, si on mesure leur apport au foot c'est presque une hérésie. Si le Sénégal, que j'adore, avait rejoint les 1/4 de finales de la CM sans battre la France, son classement aurait été beaucoup plus bas.

Sinon merci pour M'BOMA! J'ai adoré sa période à Cagliari, la doublette d'attaquants improbable qu'il formait avec Lulu Oliveira. Ils effrayaient toutes les défenses du pays, on aurait dit deux boxeurs arpentant le gazon.

Okocha et Kanu. Vous les avez placé dans le bon ordre. L'Ajax de 95 était un filon de diamants (Kluivert, Kanu, Litmanen, Overmars, les Frères de Boers, Davids, Finidi Georges et Rijkaard pour chapeauter tout ça) et Kanu la pierre la plus brillante. Sans ses problèmes de santé, ç'aurait été un des plus grands attaquants de la décennie.

Groebbelar: L'homme a une tronche d'animateur de mariage autrichien. Merci! S'ils font un biopic sur sa vie on proposera Will Ferrel.

Madjer, je l'aurais également vu plus haut, dans les 10 et avant Dhaleb.

Sinon de très beaux portraits, beaucoup plus longs, travaillés et fouillés que ceux des éditions précédentes.
J'ai oublié Seedorf dans mes grands joueurs de l'Ajax '95. Je vais m'acheter un cilice en fil barbelé et je reviens.
Van der sar aussi tu l'as oublié à moins que tu ne parlais que des joueurs de champs
J'ai toujours eu du mal avec Van der Saar. Il faut dire que l'équipe où je l'ai vu joueur le plus régulièrement est la Juve et c'était pas forcément une réussite.
Je le trouvai vraiment moyen à l'époque. Pour moi il est devenu phénoménal sur le tard, passé la trentaine!!
Compètement d'accord sur Diouf, il est devant beaucoup de joueurs qui méritent d'être devant lui
Samotraki,

C'est vrai que la CDM 2002 a forgé la légende de Elhadji Diouf et il doit sa 16 ème place en grande partie à cette compétition. Mais ce n'est pas que dans ce tournoi où il a brillé avec l'équipe nationale. Si, Drogba, Eto'o, Yaya Touré ont eu une dans l'ensemble une bien meilleure carrière que lui notamment en club même s'ils ont aussi remporté des trophées avec leurs pays respectifs, Diouf n'a pas grand chose à les envier en EN.

Il a manqué de peu d'enrichir son palmarès international d'une CAN qu'il finit meilleur joueur en 2002.

Il fut le fer de lance du Sénégal pendant les éliminatoires du mondial asiatique avec 9 buts d'une poule composée entre autres de l'Egypte, du Maroc et de l'Algérie, rien que ça! Le but qui scella définitivement la qualification fut d'ailleurs marqué par Diouf contre le Maroc à domicile sur un centre parfait de Ferdinand Coly.

https://www.youtube.com/watch?v=isOEEd-SNyE (qualité de l'image pas top désolé)

Une chose également à prendre en compte, même si les coéquipiers de Diouf n'étaient pas tous des manchots force est de dire que les joueurs précités furent beaucoup mieux encadrés. Cela permet de relativiser ses "faibles" résultats obtenus lors des tournois continentaux ou mondiaux.
Pour être un peu taquin, en une coupe du monde, il a fait mieux que ces 3 joueurs réunis qui en ont jouées plus que lui^^
Justement c'est ça le plus triste avec Diouf on a l'impression qu'il n'a pas su se maintenir tout en haut . 2belles années civiles 2001-2002 plus son transfert à pool et patatra ......
J'ai beaucoup aimé son mondial et son passage à lens n'empêche que malgré son beau mondial supérieur à celui des 3 autres on a le sentiment de gâchis avec lui .
Et les 3 autres sont devants lui .
Le plus dur dans le haut niveau n'est pas d'y parvenir mais de s'y maintenir je pense
Son année 2002 fut en effet splendide en club et en Equipe Nationale. On est tous tombés sous le charme. Mais il a vite, trop vite brûlé pour être considéré du niveau d'un Touré.
Au début des années 2000, les gens pensaient que la grande rivalité du football Africain de la décennie serait Eto'o vs Diouf comme on avait eu Weah vs Abédi Pelé. Finalement Drogba qui a émergé plus tardivement lui a pris sa place.
ça se fait pas de ressasser de mauvais souvenirs !!! (enfin tout dépend de quel point de vue on se place hein !)
Oui oui . la rivalité Drogba etoo a alimenté de nombreuses récréations et bureaux à cours de salive et de démonstration en plus les duels chelsea Barcelone et côte d'Ivoire Cameroun ont été épique et contribué à la légende des 2
Pour justifier le fait qu'il soit devant beaucoup tant de joueurs qui ont un palmarès plus fourni que lui dans ce top, je dirais que le parcours international à été plus pris en compte. C'est vrai qu'au lendemain de cette CDM, tout le monde s'attendait à ce qu'il confirme derrière, mais le Diouf est un branleur de première qui se considérait déjà comme l'égal des meilleurs joueurs de l'histoire. Sa chute, n'a été qu'un retour de bâton.

Aerton,

Bien vu pour la rivalité Diouf-Eto'o au début de ce siècle. D'ailleurs le second ne se gênait pas de contester les deux ballons d'or remportés par le premier en 2001 et 2002. Et pendant que le Camerounais se mettait au taf pour atteindre les sommets, Elhadji, lui se regardait dans la glace..
Asamoah Gyan aurait par exemple mérité d'être loin devant Diouf.
Diouf a pour lui deux ballons d'or qui le placent devant Gyan qui paye aussi son penalty manqué contre l'Uruguay même s'il a marqué 6 buts (à vérifier) sur deux éditions. Je dis pas que tu as tort de le penser mais que je comprends pourquoi il est mieux classé que le Ghanéen.
Ajoute à cela qu'il se soit vite exilé aux EAU, tu comprends mieux pourquoi il est sous coté.
Gyan c'est 6buts en 3 éditions
Le tout premier but du Ghana en cdm en 2006 face aux tchèques.
3 buts en 2010 face à la Serbie les USA et l'Australie.
2buts en 2014 face à l'Allemagne et le Portugal avec en prime une petite virgule sur hummels ou hoewedes chai plus trop
Justement il manque son penalty, ce qui a terriblement marqué le foot africain.

J'aime Diouf en plus, j'ai pas envie de lui taper sur la tête. Mais bon le voir devant Yekini, Bell, Gyan, Finidi Georges etc. me froisse un peu.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Désolé pour le HS, j'en profite pour poster là car je ne peux voir que les réponses aux premières séries de coms...
Y a beaucoup d'autres personnes qui ne peuvent pas charger les commentaires ? Et donc qui ne peuvent pas voir leurs coms (ni aucun des nouveaux posts) ?
Je l'ai signalé depuis début d'aprem, d'autres aussi je crois, mais visiblement rien de changé pour moi. Dommage, surtout sur ce sujet où il y aurait plein de choses à dire...
Eh non mon ami...
Je ressens y frustration d'autant plus vive que J avais proposé le fruit de longues nuits blanches et que j'attendais impatiemment vos retours.

Mais bon.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Ça déconne pratiquement depuis le début, ça va faire 12 heures, et ça devient récurrent. Pourquoi les rédacteurs ne laissent-ils pas de messages d'explication? Demain, si ça revient, on risque de se téléscoper avec la prochaine liste.
Ce commentaire a été modifié.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Note : 1
Tkt Algiers, au pire tu le reposteras demain pour l'article 10 à 6 ou la semaine prochaine pour les séries d'articles sur chacun des 5 premiers : n'hésite pas à faire un copier-coller à chaque fois jusqu'à ce qu'on puisse tous commenter... Je me réjouis à l'avance de lire ta prose ! ;)

C'est marrant, je me reconnais dans ton com, je suis toujours aussi sur mon bilan du top sudam (j'y aurai mis le temps !) : cette nuit, j'ai écrit mes mini-portraits de Daniel Bertoni, Bernabé Ferreyra, Luis Artime, Leopoldo Luque, Carlos Tevez, Nestor Rossi et Roberto Ayala. Ca y est, mes 30 Argentins sont bouclés, mes 30 Brésiliens aussi... Demain j'attaque les Uruguayens (je pars sur une quinzaine max) et ce week-end je me fais les Péruviens, Chiliens et Colombiens (6 ou 7 à chaque fois), pour finir sur quelques Paraguayens et Equatoriens.

Si tout va bien, je pourrai enfin poster en début de semaine mon top 100 des absents du top sud-américain : pas de classement, c'est juste une succession de petits portraits d'une dizaine de lignes classés par pays, où j'ai distingué les incontournables (une petite douzaine, ceux que j'aurais mis dans le top So Foot, genre Junior, Careca, Caniggia, Houseman, Pedro Rocha, Cesar Cueto...) et ceux qui auraient pu éventuellement prétendre à une place (pour ceux-là, il s'agit surtout de parler des joueurs qu'on aurait vus s'il y avait eu des tops séparés Brésil, Argentine, Uruguay, etc).

Le seul truc qui me fait peur, c'est que ça soit trop long pour un com et qu'il y ait une limite (car ça fait la taille d'un long article de la version papier)... Sinon faudrait que je trouve un autre moyen de le diffuser et le partager.
En tout cas, Algiers, Fred et les autres "serial posteurs" du top sudam, j'espère que vous prendrez un moment pour lire et réagir car j'y ai passé des heures et des heures !
Je serai mille fois la !
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Non, bientôt 24 heures de galère, et l'autre article va arriver.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 1
J'ai lâché l'affaire hier en pensant que cela refonctionnerait aujourd'hui, ce qui n'est toujours pas le cas :(

J'étais venu lire tes commentaires mon Algiers ! Effectivement comme le dit Manu, tu devrais récidiver dans le top d'aujourd'hui, dans les tous premiers posts (si FredAstaire te laisse la place ;))
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 1
J'ai sacrément hâte aussi de te lire Manu !

Vous êtes des grands fous géniaux !
On y sera tous Alain;)

Sinon, j'ai une idée, je sais pas ce que vous et la rédaction de sofoot.com en pensez.
Je suggère à la rédaction de faire une dérogation et de permettre à ses lecteurs de pouvoir publier eux mêmes leur top des absents qui eux aussi auraient mérités être cités comme ça Alain et Algiers pourront nous faire profiter de leur culture footballistique.
Après tout, c'est un site qui se veut "décalé", ce serait un sacré coup de réalisé!
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
C'est une idée de génie, mais aura-t-elle leur assentiment.
MarquisDeSade Niveau : District
Il faut faire la moyenne entre la réalité qui le place autour de la trentième place Afrique, et le fait qu'il se fantasme comme un top 10 monde. Un joueur moyen de CFA, qui parle de lui a la troisième personne, et qui raconte a tout le monde qu'il a un Messi dans chaque jambe, et c'est du top 30 France direct sur SoFoot.