1. // FIFA Ballon d'Or 2010

Ils méritaient un Ballon d'Or

Si les trois dernières élections du soi-disant joueur de l'année ne prêtaient pas à débat, le Ballon d'Or 2010 a renoué avec une vieille tradition, celle des scrutins polémiques. Retour sur quelques lauréats sacrifiés sur l'autel de ce que certains appellent le « beau jeu » .

Modififié
0 44
1994. Paolo Maldini

Vainqueur de la Ligue des Champions, suite à l'écrasante victoire lombarde sur le Barça de Cruyff, Paolo Maldini passe à deux doigts d'un doublé magique deux mois plus tard. Mais au terme de la finale la plus triste de l'histoire de la Coupe du Monde, malgré l'affiche, la Squadra s'incline aux tirs au but devant le Brésil de Romario, grande star (avec Baggio) de la compète mais inéligible car non-européen. Le beau Paolo fut énorme durant la World Cup, mais puisqu'il est de coutume de donner le Ballon d'Or à un attaquant, autant le donner au meilleur buteur de la compétition. Spolié deux ans plus tôt au profit de Van Basten, Hristo Stoitchkov hérite du trophée. Et tant pis s'il a inscrit trois de ses six buts sur penalty.

1998. Dennis Bergkamp

L'avènement de Zidane en 1998 marque le début d'une nouvelle ère. Celle où il suffit de réussir sa finale de Coupe du Monde pour décrocher la timbale en décembre. Peu importe alors que vous soyez passé à côté de toute la compétition, que vous ayez étendu votre manque de culture tactique en prenant un rouge alors que vous menez 3-0, ou que vous refusiez de faire des passes à votre avant-centre sous prétexte qu'il prenait la place de votre pote. Auteur du doublé avec Arsenal et d'une Coupe du Monde somptueuse, Bergkamp, le hollandais non-volant (il refusait systématiquement de prendre l'avion), se voit snobé par un panel de journalistes à la mémoire bien courte. Sûr qu'il se serait quand même déplacé à Paris pour recevoir un trophée qui lui revenait de droit.


1999. David Beckham

Leader technique, esthétique et mercatique d'une équipe qui a pourtant tout gagné cette année-là (une année impaire qui plus est), David Beckham avait le tort de jouer en Europe du Nord, forcément moins vendeur que le Barça, et surtout, le Brésil. Alors va pour Rivaldo. Et tant pis si les Catalans n'ont pas passé les poules en C1, dans un groupe dominé par le Bayern et... Manchester United.


2002. Michael Ballack

Certes il n'a rien gagné cette année-là, à la différence de Roberto Carlos, autre candidat légitime. Mais quand même : vice-champion de Bundesliga, finaliste de la Coupe d'Allemagne et de la Ligue des Champions, auteur du deuxième total de buts en championnat avec le Bayer Leverkusen –faut il rappeler qu'il jouait milieu relayeur ?- Ballack est passé à un cheveu de tout rafler. A cela s'ajoute une finale- perdue évidemment- de Coupe du Monde 2002, compétition durant laquelle il ne fut pas loin d'être la seule star mondiale à évoluer à son niveau. Las, Ronaldo et sa quinzaine de matchs dans l'année seront sacrés en décembre, au prix d'une grosse Coupe du Monde et d'un transfert clinquant au Real Madrid. Depuis, Ballack incarne la lose ultime. Mais après tout, Poulidor était bien le plus grand cycliste français.

2005. Frank Lampard

Auteur d'une saison de martien (nouveau record de 164 matchs d'affilée, 19 buts, 16 passes décisives toutes compétitions confondues), le métronome des Blues de Mourinho n'a accroché que deux titres à son palmarès cette année là (plus une demie de C1). C'est déjà le double du lauréat Ronaldinho, dont la route en Champions s'est pourtant arrêtée brutalement au stade des huitièmes face à ... Chelsea, mais ça ne suffisait visiblement pas. Il aurait aussi fallu gagner la grandes oreilles. Et danser la samba. Et célébrer ses buts en agitant son pouce et son auriculaire tel un débile. Et jouer pour un club qui incarne le bien, et pas dans ce putain de club bourgeois bâti sur de l'argent sale.


Ils auraient aussi pu l'avoir :

Deco (2004), Kahn (2001, 2002), Raul (2001), Baggio (1994), Roberto Carlos (2002), Henry (2004), Pirlo (2006), Eto'o (2006, 2009), Litmanen (1995), Del Piero (1996, 1997)...

A lire : Retour sur le Ballon d'Or de Lionel Messi

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Gerrard(2005) Buffon(2006)
Oui d'accord avec NastyGone, et les gardiens on en fait quoi depuis l'autre russe dans les années getdown? Par contre, en ce qui concerne Bergkamp et Beckham, je suis d'accord aussi, ils l'auraient largement mérité (quoique plus difficile pour Bergkamp une année de CDM)
So Foot n'est pas fan de Zidane, mais au point de critiquer son sacre en 98, c'est quand même un peu gros. Zidane ne réussit pas que sa finale de CM. Il est le maître à jouer de la sélection championne du monde et organise le jeu avec brio à chaque match : corner sur la tête de Duga contre l'Afrique du Sud, décalage sublime dans la profondeur pour Liza qui centre pour Henry qui n'a plus qu'à pousser le ballon au fond contre l'Arabie Saoudite, tab réussi contre l'Italie,... si ça c'est raté sa CM, je veux bien en rater plusieurs. Si on ajoute à ça le fait qu'il est gagné le Scudetto (la Série A étant le meilleur championnat du monde à l'époque) et ait atteint la finale de la C1 (autrement plus prestigieux que de gagner la Cup)avec une Juve dont il est le meilleur joueur, oui Zidane mérite amplement son Ballon d'Or. Bergkamp était un sacré joueur, mais sa phobie de l'avion a gâché sa carrière, cela ne doit en aucun cas sanctionner les autres joueurs !
Tu connais Sofoot, ils en rajoutent pour mieux prouver qu'ils ont raison, on sait tous que cette année là Zidane le méritait son ballon d'or
Et aussi Paulo Futre en 1987.

Joueur à la base du succès de Porto en Champions' League.
Marc Hervez c'est un peu le fils spirituel de ghemmour. Continue sur cette lancée mon grand et rajoute deux ou trois "nan!!!!" saupoudre de "lol" et sert le tout avec quelques propos insultant à l'égard du lectorat et alors toi aussi tu deviendras une idole. En tout cas tu as déjà parfaitement intégrer l'art du contre-pied inutile...
Vous allez finir par vous rendre compte que de prendre les choses à contre-pied ça donne une vision décalée et intéressante mais que de prendre les choses à contre-pied de manière aussi vulgaire et non justifiée ça fait juste pitié!
Le barça est l'équipe la plus appréciée du monde? Soit, Sofoot a trouvé sa ligne éditoriale pour 2011. Ça sera la même que pour 2010 et 2009: casser du barça pour prendre le contre-pied de TF1 et CJP et s'enquiquiner avec des "canailles" et des "méchants" tels chelsea, l'inter ou le Mou (brrr, ils sont méchants, vous êtes sacrément rock-n-roll les gars de les soutenir plutot que les gentils bisounours de catalogne...).
Je connait pas le mec qui écrit se genre de débilités, mais sérieusement dire que en 99 beckham mériter le ballon d'or a la place de Rivaldo , c'est vraiment étre un pauvre footix de m****
Bien joué le moche.

je tiens à te remercier pour ton article qui démontre bien là que le foot est dirigé par des gens dont le seul intérêt est de faire de l'oseille et de passer pour des "gentils".

L'exemple de Beks est juste ahurissant de connerie.

PS : Zizou est une arnaque. merci de l'avoir précisé.
Quel article de haineux... Zidane qui mérite pas son ballon d'or autant que Ronaldinho... Ronaldinho en 2005 c'etait la seule star du championnat d'Espagne, c'etait lui le galactico. C'est sous son impulsion que le Barca s'est reveillé en 2004 pour suivre sa lancee et rafler la liga en 2005...
Ok, Bergkamp avait fait une grosse saison en 98...mais il gagne quoi? la Cup, whouaaaahhhhhh
Dire que Zizou ne méritait pas son ballon d'or relève franchement de la mauvaise foi.

Vous ne parlez pas du scandale du ballon d'or 2000, je ne comprends pas. C'est pourtant l'année où Zidane explose tout et où Figo lui vole le ballon d'or, non?

Je suis loin d'être fan de Zizou, mais sur ce coup là, so foot, vous n'êtes pas terrible...
Oh mais arrêtez de tout critiquer bordel lol, tout les joueurs cités ici l'auraient mérité une fois, et cela ne m'aurait pas plus surpris qu'un Owen, Sammer, Nedved ou Schevchenko... Enfin chacun son avis ;)
Pas terrible effectivement. Sinon, vous pensez corriger votre affreux copié/collé concernant le 11 type ? Contrairement à ce que vous voulez bien claironner à tout va, vous n'êtes pas plus décalés, critiques, drôles et professionnels que les autres journalistes dont vous vous moquez en apparence mais que vous pompez honteusement pour vos brèves et vos articles. En un mot ? Minable.
Mais arrêtez de tout critiquer bordel lol, chaque joueur cité dans cet article l'aurait mérité ne serait-ce qu'une fois, ces joueurs ne m'aurait pas plus choqué avec le ballon d'or qu'un Owen, Sammer, Nedved ou Schevchenko!
Ah oui 95, jamais compris comment Weah a pu l'avoir.
"Peu importe alors que vous soyez passé à côté de toute la compétition, que vous ayez étendu votre manque de culture tactique en prenant un rouge alors que vous menez 3-0, ou que vous refusiez de faire des passes à votre avant-centre sous prétexte qu'il prenait la place de votre pote"

Ben Marco ... Sympa ta prose dis donc ! ( Manque plus qu'une saloperie sur les Gigi !! )

La Fontaine lui, avait l'habitude de répondre aux soudainement inquiets pour leurs vaLeurs morales que lorsque l 'on a rien à dire autant le faire avec des vers !

Ton classement dans mon ballon d'or à moi :
Peut-etre pas le dernier des cons mais t'as largement ta place sur le podium !
SF a oublié Deco en 2004
Putain! On peut pas toucher à Zidanone! C'est le Messi hexagonal.

Grosses arnaques du ballon d'or du passé: Belanov (who?), Figo, Owen et Cannavaro.

Ceux qui auraient du l'avoir: Raul (à la place d'Owen) et Pirlo (à la place de Cannavaro).
Figo une arnaque, qu'est ce qui ne faut pas lire...

Inutile de préciser qu'il a eu aussi le FIFA World Player...
Je sais pas vous mais moi ça me fait marrer ceux qui écornent l'icône Zidane à l'aide d'arguments fallacieux (voire pas d'arguments du tout) par pure volonté de faire du politiquement incorrect et de montrer qu'ils sont différents de la masse. Comme des pré-pubères de 13 ans et demi tout fiers qui se la jouent soixante-huitards, en somme. En plus cet infâme Zidane a accepté honteusement un chèque de 10 millions pour avoir fait de la pub pour des terroristes, moi je vous le dis le créneau anti-zidane a de beux jours devant lui !
Mouais. Moi dès l'intro je suis pas ok. Xavi le mérite en 2009. Il est plus impliqué, plus décisif sur le jeu incroyable du Barca, et même les chiffres le démontraient. Cette saison c'était sneijder ou Messi, car il a été encore plus fort qu'en 2009 l'Argentin. Faut pas déconner.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 44