1. //
  2. //
  3. // Le jour où...
  4. // 7 mai 2006

Il y a dix ans, Arsenal disait adieu à Highbury

D’aucuns en parlaient comme d'un temple sacré. D’autres y ont tout connu, la passion, la fièvre des grands soirs, la souffrance aussi. Il y a dix ans jour pour jour, les lumières d’Highbury s’éteignaient définitivement après près d’un siècle à écrire l'histoire. Un adieu chargé en émotions et encore ancré dans toutes les mémoires des Gunners.

Modififié
Pour sa toute dernière course, le roi des lieux recule encore et encore. Comme s’il voulait arrêter le temps. Retarder cette échéance qui a tout d’un crève-cœur. Après plusieurs enjambées, Thierry Henry, le regard toujours aussi impassible, s’élance au coup de sifflet de l’arbitre. Et trompe, cette fois sur penalty, Mike Pollitt pour la troisième fois. Puis, en guise d’ultime hommage, l’attaquant français se met à genoux avant d’embrasser la pelouse d’Highbury. Son « jardin » , comme il aimait tant le rappeler. Grâce à son joueur fétiche – auteur d’un hat-trick portant alors son total à 216 buts toutes compétitions pour son club de toujours –, Arsenal clôt sa saison par une victoire probante contre Wigan (4-2) et subtilise par la même occasion la quatrième place synonyme de tour préliminaire en Ligue des champions à son rival honni de Tottenham. Pourtant, même si dans dix jours se profile une finale européenne historique au Stade de France, les Gunners sont partagés entre plusieurs sentiments ce 7 mai 2006. Parce que d’ici peu, la fameuse Clock End s’en ira offrir l’éternité à l’Emirates Stadium. Parce que dans quelques heures, Highbury ne sera plus, après quatre-vingt-treize ans d’existence. Alors chacun entend profiter jusqu’au bout de cet adieu mâtiné de nostalgie et d’allégresse.

Vidéo

« Personne ne voulait quitter le stade, personne ne voulait partir, se remémore encore mélancolique Robert Pirès, buteur lors de cette journée si spéciale et désormais consultant sur beIN Sports. Pour nous, les joueurs, cela a aussi été une journée difficile et très triste. On voulait rester au maximum, en profiter jusqu’au bout. Je me souviens que les trois derniers à avoir quitté la pelouse, c’est Thierry Henry, Ashley Cole et moi. On n’avait pas envie d’y croire. On se disait : "Non mais attends, ce n’est pas possible." » Parmi les plus de 38 000 spectateurs tassés dans les gradins et arborant un tee-shirt rouge ou blanc avec l’inscription « I was there » , Francis Peyrat, président d’Arsenal France (association officielle des supporters francophones du club londonien) était l’un de ces rares privilégiés : « Une, deux heures après le match, les supporters étaient restés dans les tribunes. Le chanteur de The Who, Roger Daltrey, avait participé à la cérémonie, tandis qu’Henry et Wenger se sont vus remettre des prix. Aux abords du stade, les rues étaient toutes fermées. C’était comme une kermesse, mais on était tous à moitié contents, à moitié tristes. Parce que c’était comme quitter sa chambre de gosse. » C’était peut-être aussi, quelque part, la fin d’une lune de miel sans pareille.


« La souffrance de l’échec, l’extase, l’amour, je les devais tous à Highbury »


« Il y a quelque chose ici que vous ne trouverez nulle part ailleurs dans le monde. C’est spécial, ce stade est spécial, son histoire est spéciale. » C’était il y a une décennie, et cela reste encore les derniers mots d’Arsène Wenger à propos d’Highbury. Le technicien alsacien le savait mieux que quiconque, « Arsenal Stadium » – le nom originel du stade – était bien plus qu’une simple enceinte. Ce jour-là, un pan de l’histoire d’Arsenal s’en est allé. Après presque un siècle où se sont entremêlés l’ivresse, des moments de communion rares, des déconvenues brutales aussi. Highbury était avant tout un rêve caressé par un homme depuis 1910. Celui d’Henry Norris. Président de Fulham et de Woolwich Arsenal (nom de l’équipe jusqu’en 2014), le businessman anglais choisit de s’investir davantage avec les Gunners après une fusion avortée entre les deux clubs londoniens auprès de la Football League. Dans la foulée d’un exercice 1912-1913 passé à l’échelon inférieur, Highbury voit le jour en septembre 1913. Un bijou architectural pensé et dessiné par Archibald Leitch, lequel a également été impliqué dans la construction de White Hart Lane, de Stamford Bridge, d'Anfield, de Goodison Park, d'Old Trafford ou encore du Celtic Park.


Il faut toutefois attendre la venue du très novateur Herbert Chapman (inventeur du WM, staff technique, numérotation des maillots, crampons en caoutchouc notamment) pour qu’Highbury ne vibre. Sous l’impulsion de l’Écossais aux idées sagaces, Arsenal domine outrageusement le football anglais pendant les 30’s (championnats en 1931, 1933, 1934, 1935 – année où Highbury établit son affluence record avec 73 295 spectateurs – et 1938, FA Cup en 1930 et 1936). Avant de connaître ensuite une longue période d’affaiblissement, puis de revenir ponctuellement sur le devant de la scène au début des années 70 (Coupe de ville des foires, championnat-Cup en 1971). Une époque dorée où George Graham, Pat Rice et Frank McLintock s’érigent comme les acteurs majeurs d’un écrin majestueux. Dans son célèbre livre Fever Pitch, qui relate sa vie de supporter des Gunners au commencement des seventies, le romancier anglais Nick Hornby dépeint avec beaucoup de justesse ce que la « Home of Football » (surnom donné à Highbury) était capable de procurer émotionnellement : « À cette époque, le football était ma vie et il ne s’agit pas ici d’une métaphore. Je l’éprouvais dans ma chair : la souffrance de l’échec, l’extase, l’ambition frustrée, l’amour et même l’ennui (la plupart des samedis à vrai dire), ces états d’âme, je les devais tous à Highbury. »

Le temple des grandes histoires


Mais réduire l’enceinte britannique essentiellement à cela serait pour le moins trompeur. Car Highbury est un temple chargé d’histoire. Un marqueur temporel, un théâtre où a eu lieu la première retransmission radio de l'histoire du ballon rond, la première retransmission télévisuelle, les premiers projecteurs pour jouer en nocturne, les premiers écrans géants, l’un des premiers films de cinéma liés au football réalisé en 1939 (The Arsenal Stadium mystery) et même un match de boxe pour le titre de champion du monde poids lourd entre Mohammed Ali et Henry Cooper en mai 1966. Les années 90 marquent toutefois un tournant. Dans la foulée du drame d’Hillsborough, le stade est soumis de s’astreindre à 38 500 places toutes assises en 1993. De là découle véritablement la singularité d’Highbury. « C’était un stade typique à l’anglaise, avec quatre tribunes très proches des joueurs, sans grillages ni barrières et pas de séparation entre les fans des deux équipes, souligne Robert Pirès, Gunner durant six saisons (2000-2006). Tu sentais que c’était très familial. C’était un stade particulier pour l’atmosphère qui y régnait à chaque match, pour le feeling qu’il y avait entre les fans et les joueurs. »


Un sentiment partagé par Francis Peyrat, lui qui fut un spectateur assidu dans les tribunes : « Pour nous, fans, Highbury était comme un temple. On sentait vraiment une proximité avec les joueurs, on pouvait les entendre parler entre eux sur le terrain. Je me souviens aussi d’un 7-0 contre Everton (mai 2005) où la foule avait été assez hystérique. » Aussi unique soit Highbury, l’écrin s’avère trop étriqué au fil du temps par rapport au gotha européen. Parce que sous l’impulsion d’Arsène Wenger, Arsenal garnit son palmarès, se développe à l’international et attire logiquement plus de monde, obligeant d’ailleurs le club à jouer certains matchs à Wembley. Conscient que la situation doit évoluer, le manager français et ses dirigeants amorcent la construction de l’Emirates Stadium en février 2004. « J'ai réalisé que ce club avait énormément de fans, soufflait il y a quelques années Wenger. Aucune entreprise ne peut laisser de côté 30 000 personnes chaque week-end. C'était injuste pour tous ces gens et il fallait bien faire quelque chose de spécial. On l'a fait avec ce nouveau stade. » Avant de s’y installer définitivement, Arsenal offre une dernière saison 2005-2006 sous le signe de l’hommage. Avec, notamment, un maillot grenat en référence à celui arboré en 1913 par les joueurs et le retour de la mascotte David Stacey qui marchait au bord du terrain dans les 50’s.

« Ce jour-là, une petite partie de moi s’est éteinte, parce que j’aimais cet endroit »


Puis vient le 7 mai 2006, le 1689e match des Gunners en championnat et le moment de dire au revoir. « On était que de passage. Et quand tu n’es que de passage, l’important est de marquer l’histoire de ton empreinte. Je crois qu’on l’a fait, notamment avec les « Invincibles » , assure Pirès, qui a par ailleurs acheté un appartement au sein du complexe immobilier qui trône désormais à la place de l’ancien stade. Aujourd’hui, si tu discutes avec les supporters d’Arsenal, ils sont très nostalgiques d’Highbury. Après, l’Emirates est un très beau stade, notamment en ce qui concerne l’architecture. Mais ce n’est pas pareil, je préférais l’ambiance et l’atmosphère d’Highbury. (Sourire) » « C’est vrai qu’il a fallu deux-trois ans avant de voir vraiment de l’ambiance à l’Emirates. Mais je me rappelle certains matchs à Highbury où on n'entendait que les mouches voler, nuance pour sa part Francis Peyrat. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’Highbury était surnommé par certains "The library" (la bibliothèque en VF). » Dix ans ont maintenant passé. Mais pour Thierry Henry, lui dont l’attachement viscéral à la « Home of Football » a toujours été peut-être plus palpable que chez quiconque, les souvenirs demeurent encore intacts, comme il le révélait dans le livre Invincible d’Amy Lawrence. « Je dirais que c’est quelque chose qui me revient en tête une fois toutes les deux semaines. Quand j’étais assis avec Ashley sur ce petit podium, je savais que je ne reverrais plus ce stade. C’était un jour triste. Je me sentais être devenu comme un fan d’Arsenal. Je comprenais ce que c’était. J’aimais Highbury. Et, ce jour-là, une petite partie de moi s’est éteinte, parce que j’aimais cet endroit. » Depuis, le roi a toujours refusé de revenir sur place. Là où son jardin d'antan était aussi son plus beau terrain de jeu.

Par Romain Duchâteau Propos de Robert Pirès et Francis Peyrat recueillis par RD // Photos : @FrancisPeyrat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Pas le choix... Arsenal devait changer de stade. Le complexe immobilier qu'ils ont fait à la place garde l'esprit d'un stade de foot et a gardé l'esprit de l'architecture du stade, c'est pas mal!

Pour ceux que ça intéresse (architecte, urbanistes, etc.): http://www.alliesandmorrison.com/projec … ry-square/
Wow, joli article, merci!

Cette image de Henry, Cole, Pires elle est belle, un peu comme celle des français après la finale contre l'Italie en 2000, assis autour de la coupe à discuter à la cool. L'envie que ce plaisir ne s'arrête pas, de repousser la fin au maximum...

Ca me rappel des derniers jours de cours, de taff, de séjour prolongé... quand tu sais que t'achèves une période de ta vie, que tu sais pas trop de quoi le lendemain sera fait... T'as du mal à t'en aller, du mal à réaliser que c'est peut être la dernière fois que t'es dans ces lieux, que tu vois certaines personnes...
Message posté par badaboum
Pas le choix... Arsenal devait changer de stade. Le complexe immobilier qu'ils ont fait à la place garde l'esprit d'un stade de foot et a gardé l'esprit de l'architecture du stade, c'est pas mal!

Pour ceux que ça intéresse (architecte, urbanistes, etc.): http://www.alliesandmorrison.com/projec … ry-square/


Pas mal effectivement l'architecture. Il manque juste un city stade au milieu avec des mômes jouant dessus, les parents les regardant jouer au balcon...

Pour le développement du club oui ça paraissait inéluctable de changer de stade, et d'avoir un vrai stade perso (comprendre par là que s'installer à Wembley aurait dénaturé un peu le truc). Enfin j'espère pour les gunners d'en voir les effets rapidement car pour le moment, depuis que le stade est payé et ramène plus d'argent que ne le faisait Highbury, les résultats ne sont pas meilleurs.
Message posté par badaboum
Pas le choix... Arsenal devait changer de stade. Le complexe immobilier qu'ils ont fait à la place garde l'esprit d'un stade de foot et a gardé l'esprit de l'architecture du stade, c'est pas mal!

Pour ceux que ça intéresse (architecte, urbanistes, etc.): http://www.alliesandmorrison.com/projec … ry-square/


Pas le choix? Bof..

Highbury était magnifique et fonctionnel ; sa réfection, récente, un modèle du genre même, et qui n'avait sans doute d'équivalent qu'à celle faite d'Ibrox..

Surtout : qu'y a gagné Arsenal? Ce club est devenu inoffensif depuis son installation à l'Emirates, cas d'ailleurs de plupart des clubs ayant opté pour des enceintes en mode "Arena".. Le problème des Gunners est bien sûr plus profond, c'est l'intégralité de son identité que ce club a sacrifié sur l'autel d'une économie mondialisée, mais dieu sait combien Highbury était précisément part critique de son identité..
C'est marrant, mais depuis qu'Arsenal a déménagé d'Highbury, je trouve que le club a perdu un peu son âme de club anglais à l'ancienne. Avant, je les aurait volontiers comparé à un Liverpool, avec ce charme particulier d'un stade historique. Maintenant, avec l'Emirates avant tout rempli de touristes (au sens premier du terme), ils m'indiffèrent...
 //  12:28  //  Aficionado de la Thaïlande
Note : 1
Crève, pourriture capitaliste!
Ahmed-Gooner Niveau : National
Note : 1
Ce match là a fait de moi un fan définitif d'Arsenal, je ne l'oublierai jamais, y avait une ambiance incroyable, et le triplé d'Henry en prime, quoi de mieux.

Si je savais que l'Emirates allait nous mettre dans cette merde, je l'aurais jamais accepté, chaque fois qu'on joue à domicile c'est tellement fade, nos supporters font plus de bruit lors d'un déplacement à Palace ou Albion.

Et puis l'abonnement annuel à 1400 pounds, non mais WTF ? 1400 pounds pour voir Gabriel et BFG se faire prendre dans le dos comme des merdes par Shane Long et voir Giroud se faire manger par Damian Delaney !!!
Depuis le dernier titre d'Arsenal en PL, Leicester a été relégué en Championship, puis en League One, a remporté la League One, ensuite la Championship et enfin la Premiere League!
CQFD
 //  13:11  //  Aficionado de la Thaïlande
Message posté par gushino63
Depuis le dernier titre d'Arsenal en PL, Leicester a été relégué en Championship, puis en League One, a remporté la League One, ensuite la Championship et enfin la Premiere League!
CQFD


Joli !
Message posté par Bota67
Pas le choix? Bof..

Highbury était magnifique et fonctionnel ; sa réfection, récente, un modèle du genre même, et qui n'avait sans doute d'équivalent qu'à celle faite d'Ibrox..

Surtout : qu'y a gagné Arsenal? Ce club est devenu inoffensif depuis son installation à l'Emirates, cas d'ailleurs de plupart des clubs ayant opté pour des enceintes en mode "Arena".. Le problème des Gunners est bien sûr plus profond, c'est l'intégralité de son identité que ce club a sacrifié sur l'autel d'une économie mondialisée, mais dieu sait combien Highbury était précisément part critique de son identité..


Arsenal y a tout gagné puisque sans ça, ils ne pourraient pas avoir les rentrées nécessaires à leur gestion. Highbury n'aurait jamais pu soutenir toutes les activités de l'Emirates, qui sont une part importante des revenus du club.
Message posté par badaboum
Arsenal y a tout gagné puisque sans ça, ils ne pourraient pas avoir les rentrées nécessaires à leur gestion. Highbury n'aurait jamais pu soutenir toutes les activités de l'Emirates, qui sont une part importante des revenus du club.


On jurerait le maire capitaliste dans "La soupe aux choux", leitmotiv de "l'expansion économique"..

Arsenal y a tout gagné? Ses actionnaires peut-être, mais le club absolument plus rien (dont sur le plan sportif).. Quant à son identité, et dieu sait ce que signifiait Arsenal aux Îles jadis : une coquille vide désormais..
pierrot92 Niveau : CFA2
Avant Arsenal etait un club de foot, c est devenu aujourd hui une entreprise d entertainment. Meme avec le boring arsenalde georges Graham Y avait plus de magiz qii se degageait du stade.
Message posté par pierrot92
Avant Arsenal etait un club de foot, c est devenu aujourd hui une entreprise d entertainment. Meme avec le boring arsenalde georges Graham Y avait plus de magiz qii se degageait du stade.


Beaucoup plus, même..
Peñarol mi Amor Niveau : Ligue 2
 //  23:25  //  Aficionado del Uruguay
C'est vrai que maintenant que tu le dit Bota, je me souvient que le stade d'Highbury me faisait pas mal d'effet à chaque fois que je regardais Arsenal à la Télé (ce qui arrivait quand même assez rarement à vrai dire...). L'Emirates est une horreur sans nom !!
Pareil avec l'Allianz Arena de Munich, je trouvais personnellement que l'Olympistadion avait un certain charme, malgré cette ignoble piste d'Athlétisme...

Le seul club qui a fait un remarquable boulot concernant la construction d'un nouveau stade est la Juventus je trouve avec un très beau stade trés fonctionnel et à dimension humaine (Peñarol aussi avec le Campeon del Siglo).

D'ailleurs, j'ai de plus en plus peur que ces conneries de stades "types Arena" comme tu dit se propagent en Amérique du Sud, le président de River Plate a d'ailleurs fait pas mal de déclaration en faveur de la construction d'un nouveau stade (River Plate hors du Monumental, Brrr...).

Sinon, il s'est passer quelque très grave incidents en Argentine il y'a deux jours, lors d'une réunion au sujet du projet de nouveau stade de Boca,un gang est rentré et a poignardé plusieurs personnes...
Campeon del Siglo, j'ignorais..et il me plaît bien (je viens d'en visionner quelques images), veinard.. Vous restez préservés, mais pour combien de temps (regarde le Maracana..)?

Argentine : pas suivi, compliqué à suivre d'ici..

Highbury? Sorte de Wembley bis, théâtre hors-Arsenal de bien des affrontements mythiques, façades art déco.. Je ne comprends pas qu'il n'ait été classé (ou qu'il fût déclassé?), d'autres stades ont eu cette chance, au plus grand bénéfice de l'Histoire patrimoniale (et de la mémoire!) du football européen..

La destruction de Highbury a participé, à mes yeux, d'une annihilation plus vaste, plus profonde.. Je m'en répète : tout, en Angleterre, fut entrepris pour faire table rase des grands marqueurs de l'ADN du football anglais.. Hillsborough, rapport Taylor.. Création de la PL, adoubement aux forceps de joueurs (toute cette masturbation autour de Cantona..) et styles continentaux.. La perte d'identité qui en a découlé n'est pas que symbolique, bien au contraire : aux antipodes de ce qu'il fut jadis, et qui en fit la grandeur, le football de clubs anglais est devenu des plus inoffensifs malgré tout le fric qu'il est, désormais, parvenu à mobiliser..

Mais d'aucuns s'évertuent à croire que le fric fait tout, voire est une finalité, et justifie toutes les moyens (dont ce suicide anglais).. Ton football illustre encore le contraire, fort heureusement : c'est la culture qui est première..
Ma réponse n'est pas passée? Je reprends..

Campeon del Siglo, j'ignorais totalement..et il est magnifique..veinard (puissiez-vous vous préserver un peu encore de nos dérives.. - Maracana, toutefois..)..

Argentine j'ignorais ; difficile de suivre tout ça d'ici, a fortiori avec la barrière de la langue..

Highbury? Il y avait aux Îles tout à la fois une école stadiale (Leitch), non moins qu'une immense diversité, en somme et selon moi : de grands principes généraux, mais une mise en oeuvre toujours singulière, selon les contraintes du terrain (sites très urbanisés) et les moyens du bord.. Bref tout stade anglais vintage est (était?) singulier..mais Highbury un peu plus, dirais-je..

Façade art déco, et à l'échelle nationale sorte de Wembley bis, théâtre de bien des affrontements de légende qui dépassèrent, de très loin, le strict cadre des Gunners.. La famille royale, par ailleurs, n'était pas entichée d'Arsenal pour rien ; énorme institution et anglitude en plein, mais désormais vidée de sa substance.. Sur ce point, je crois que tu connais mon sentiment : Hillsborough, rapport Taylor.. continentalisation du jeu (toute cette masturbation autour de Cantona..), dénaturation de l'environnement.. A fins de conquête d'un marché globalisant, on y fit table rase du passé d'autant plus radicalement que ce passé était pour le moins prégnant, puissant.. A ce petit jeu, nul autre club n'a autant rompu avec lui-même qu'Arsenal.. Quant à la destruction de Highbury : un parricide, pas moins..
Et voilà que ma réponse nocturne apparaît, quelle farce ce site..
Peñarol mi Amor Niveau : Ligue 2
Message posté par Bota67
Ma réponse n'est pas passée? Je reprends..

Campeon del Siglo, j'ignorais totalement..et il est magnifique..veinard (puissiez-vous vous préserver un peu encore de nos dérives.. - Maracana, toutefois..)..

Argentine j'ignorais ; difficile de suivre tout ça d'ici, a fortiori avec la barrière de la langue..

Highbury? Il y avait aux Îles tout à la fois une école stadiale (Leitch), non moins qu'une immense diversité, en somme et selon moi : de grands principes généraux, mais une mise en oeuvre toujours singulière, selon les contraintes du terrain (sites très urbanisés) et les moyens du bord.. Bref tout stade anglais vintage est (était?) singulier..mais Highbury un peu plus, dirais-je..

Façade art déco, et à l'échelle nationale sorte de Wembley bis, théâtre de bien des affrontements de légende qui dépassèrent, de très loin, le strict cadre des Gunners.. La famille royale, par ailleurs, n'était pas entichée d'Arsenal pour rien ; énorme institution et anglitude en plein, mais désormais vidée de sa substance.. Sur ce point, je crois que tu connais mon sentiment : Hillsborough, rapport Taylor.. continentalisation du jeu (toute cette masturbation autour de Cantona..), dénaturation de l'environnement.. A fins de conquête d'un marché globalisant, on y fit table rase du passé d'autant plus radicalement que ce passé était pour le moins prégnant, puissant.. A ce petit jeu, nul autre club n'a autant rompu avec lui-même qu'Arsenal.. Quant à la destruction de Highbury : un parricide, pas moins..


Oui, j'ai eu la chance d'assister à son inauguration il y'a deux mois face à River Plate, je le trouve moi même splendide avec ses 75% de places sans sièges. L'ambiance y est vraimment très sympas et la capacité (45000) y est à taille humaine. Bien sur, on n'oubliera jamais ce bon vieux Centenario, mystique et mythique, mais le club se devait de se doter de son propre stade.

Ce que tu dit ensuite est très pertinent, et il est vrai que l'on a encore de la chance à Peñarol d'avoir et de voter depuis maintenant 25 ans pour un président qui, même s'il a d'innombrables casseroles aux fesses (dont forte implication dans les Panama Papel dernièrement), ne trahit pas encore l'identité et les valeurs du club ( je suis beaucoup plus critique envers sa gestion sportive, n'ai absolument rien à lui reproché de ce coté la !).

Pour en revenir au Brésil, ce que tu dit est entièrement vrai, et je pense que c'est pour cela que les brésiliens se détourne de plus en plus du football local. Leurs fédération est sans doute la plus corrompue du Monde, les grandes firmes ont pris le pouvoir de quasiment tout les clubs et les socios n'y ont quasiment plus de pouvoir. Rajoute à ça les nouveaux stades qui sont tous plus ignobles les uns que les autres et un contexte social vraimment ignoble depuis quelques années... Les résultat de la Séléçao n'aidant pas en plus. Bref, le foot brésilien est mort et a vendu toute son identité à des principes marketings depuis 20 ans..

Et je te rejoint également sur ton analyse concernant la perte d’identité massive et effroyable du foot anglais depuis l'instauration de la Premier League, quel horreur ce football grand football est-il devenu...
Je ne sais pas quel place occupe par exemple le club de Brighton and Hove Albion dans l'histoire footbalistique anglaise, mais j'était aller voir un match de cette équipe en 2012 dans leur ignoble "AMEX Stadium", mon Dieu...

Petite question: pense-tu que la construction et le développement massif de ce genre de stades "type Arena" soit en lien et à l'origine de la perte brutale d'ambiance dans les stades en Angleterre ? (a deux-trois exception prêt bien sur: Newcastle, Everton, Liverpool et encore...)
Peñarol mi Amor Niveau : Ligue 2
Toujours un plaisir de débattre avec toi en tout cas ;)
L'argument de Wenger, "une entreprise ne peut laisser 30000 personnes dehors" est vraiment limite, combien de gens ne peuvent se payer l'abonnement ou même un billet!?
Pour le reste entre agrandissement d'un stade ou construction d'un nouveau il est compliqué de choisir.
Pour être allé à Liverpool (et fan des reds, c'est le charme de Goodison que je préfère), j'ai vu les quartiers progressivement condamnés depuis des années derrière la tribune principale, ça fait flipper, et ça a un coût social important. Par contre Anfield agrandi gardera son style...
L'Emirates ne ressemble à rien à mon sens comparé à Highbury et beaucoup d'autres stades londoniens tous plus charmants les uns que les autres à mon sens, mais sa construction a un coût social moins important (ya bien eu quand même quelques expulsés faut pas déconner!)
jeudi 25 mai 255€ à gagner avec Dortmund, Benfica & Celtic Glasgow jeudi 25 mai Week-end FDJ : 129 Millions à l'Euro Millions + 10 Millions au LOTO !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 11:35 Le Milan met la pression sur Donnarumma 44 Hier à 09:20 Griezmann dément les « rumeurs » de départ 29 vendredi 26 mai Tévez dézingue le football chinois 37 vendredi 26 mai Bernardo Silva signe à City 34
vendredi 26 mai Un gardien simule l'évanouissement pour éviter un carton 5 vendredi 26 mai Di María vers l'Inter ? 60 vendredi 26 mai Zabaleta à West Ham, c'est officiel 10 vendredi 26 mai Restrictions sur les transferts en Chine 24 vendredi 26 mai Denayer impliqué dans une bagarre à Bruxelles 9 vendredi 26 mai Comment Griezmann se transforme en David Beckham vendredi 26 mai Gignac sauve à nouveau les siens 7 vendredi 26 mai Gomis à Galatasaray ? 25 jeudi 25 mai Waris égalise, Nivet arrache la victoire jeudi 25 mai Darbion ouvre le score pour l'ESTAC jeudi 25 mai Sagna, Clichy, Caballero, Navas : City dégraisse son effectif 22 jeudi 25 mai L'OM piste Alexandre Song 25 jeudi 25 mai Le monde du sport soutient les victimes de Manchester jeudi 25 mai Les frères Pogba font la fête 26 jeudi 25 mai Jordy Gaspar à Monaco 20 jeudi 25 mai Paul Pogba a-t-il réussi sa saison ? jeudi 25 mai Hazard, mécanicien d'un jour 4 mercredi 24 mai Mkhitaryan pour le 2-0 mercredi 24 mai Ouverture du score chanceuse pour Pogba 3 mercredi 24 mai Correa maintenu sur le banc de Nancy 9 mercredi 24 mai 23 000 euros d'amende pour Depay 4 mercredi 24 mai Un joueur de la Corée du Sud U20 chambre Maradona 19 mercredi 24 mai Pronostic Ajax Man U : jusqu'à 510€ à gagner sur la finale de C3 mardi 23 mai Le but d'Orléans annulé par arbitrage vidéo 37 mardi 23 mai SFR Sport va changer de nom 19 mardi 23 mai Zidane fait mieux que Mourinho, Ancelotti et Ferguson mardi 23 mai Diego López définitivement à l'Espanyol 10 mardi 23 mai Le Real officialise un accord avec Vinícius Júnior 36 mardi 23 mai Michel Der Zakarian débarque à Montpellier 26 mardi 23 mai Le fils de Klinsmann rate un dribble et encaisse un but 3 mardi 23 mai Ruben Aguilar à Montpellier 4 mardi 23 mai El Loco Bielsa est de retour en L1 ! mardi 23 mai CDM U20 : Le CSC de 50 mètres d'un joueur anglais 7 mardi 23 mai Marc Bartra poste un message à la suite de l'attentat 10 mardi 23 mai Griezmann confirme ses envies de départ 54 mardi 23 mai Patrice Carteron passe de Riyad à Phoenix 10 mardi 23 mai Vidal veut Sánchez au Bayern 36 mardi 23 mai CR7 Junior sur les traces de son père lundi 22 mai Option d'achat levée pour Cuadrado 17 lundi 22 mai Ils ont quitté le football en 2017 lundi 22 mai Portsmouth racheté par l'ancien PDG de Walt Disney 7 lundi 22 mai Un supporter de Benfica chambre Porto avec un drone 5 lundi 22 mai 116 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 2 lundi 22 mai Anderlecht confirme pour Tielemans à Monaco 34 lundi 22 mai Aubameyang aurait choisi Paris 85 lundi 22 mai Prolongations : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! samedi 20 mai Rodelin sauve le Stade Malherbe 6 samedi 20 mai Le cadeau d'adieu de Lacazette au Parc OL 33 samedi 20 mai Les compos de la dernière journée samedi 20 mai Bartra craque sous le coup de l'émotion 12 samedi 20 mai Benoît Cheyrou sauve Toronto 4 vendredi 19 mai Amavi intéresse Naples et l'Atlético 19 vendredi 19 mai Un échange Bakayoko-Batshuayi dans les tuyaux 46 vendredi 19 mai L'OM cible Zouma et Gameiro 38 jeudi 18 mai Le Hellas Vérone rejoint la SPAL en Serie A 30 jeudi 18 mai L'Espérance sportive de Tunis sacrée championne 4 jeudi 18 mai Un stade qatari déjà prêt pour le Mondial 2022 40 jeudi 18 mai 348€ à gagner avec PSG & Lyon 2 jeudi 18 mai 107 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 jeudi 18 mai Modeste intéressé par la Chine 26 jeudi 18 mai Reynet en pole pour Montpellier 24 mercredi 17 mai Mendy et son Jardim d'amour 4 mercredi 17 mai Mbappé ouvre le score en beauté 14 mercredi 17 mai L'arbitrage vidéo pour le Mondial U20 3 mercredi 17 mai Le propriétaire de Leicester rachète un club de D2 belge 11 mercredi 17 mai Nacho pourra jouer face à Vigo 6 mercredi 17 mai Un cubain envoie une minasse hors du stade 11 mardi 16 mai Un ancien président du FC Rouen assassiné 23 mardi 16 mai Luzenac dédommagé de... 15 000 euros 22 mardi 16 mai Aubameyang vers la Chine ? 81 mardi 16 mai St-Pauli offre des bières pour son maintien 21 lundi 15 mai SO FOOT CLUB - Paulo Dybala 2 lundi 15 mai Un accord Favre-Dortmund ? 52 lundi 15 mai Évra fête son anniversaire sur du Brown 27 lundi 15 mai Baptiste Giabiconi au capital du FC Martigues ? 5 lundi 15 mai La Premier League noue un partenariat avec une asso LGBT 4 lundi 15 mai Un Colombien s'enroule dans un tapis pour célébrer son but 9 lundi 15 mai Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 37e journée 2 lundi 15 mai River s'impose dans le Super Clásico 10 dimanche 14 mai Le but de renard de Nacho 15 dimanche 14 mai Les larmes de bonheur de Marquinhos 32 dimanche 14 mai Les Girondins vont porter leur nouveau maillot domicile contre l'OM 14 dimanche 14 mai Le GF38 accède au National 15 dimanche 14 mai Pepe finalement à l'Inter ? 48 dimanche 14 mai Un nouveau doublé pour Gignac 5 samedi 13 mai La SPAL est de retour en Serie A 11 samedi 13 mai Le coup franc soyeux d'Alaba 7 samedi 13 mai Ricardo Rodríguez a trouvé un accord avec le Milan 36 vendredi 12 mai Les 50 joueurs qui ont écrit l'histoire de l'OL vendredi 12 mai Tielemans se serait engagé avec l'ASM 34 jeudi 11 mai 623€ à gagner avec Tottenham, Nice & Villarreal jeudi 11 mai L'OL triple la mise 2 jeudi 11 mai Dolberg douche les espoirs de l'OL 1 jeudi 11 mai Huntelaar va quitter Schalke 12 jeudi 11 mai Une bicyclette folle pendant le derby de Bagdad 2 jeudi 11 mai Polémique à la commission d'éthique de la FIFA 12 jeudi 11 mai Canal + minimise la perte de la Ligue des champions 71 jeudi 11 mai Le Gamba Osaka sanctionné à cause d'un drapeau SS 62 jeudi 11 mai Gignac ne s'arrête plus de marquer 7 jeudi 11 mai La Ligue des champions sur SFR Sport à partir de 2018 114 mercredi 10 mai Plus de vingt blessés en marge d'Atlético-Real 5 mercredi 10 mai Isco réduit le score 1 mercredi 10 mai Antoine Griezmann pour le 2-0 ! mercredi 10 mai Saúl Ñíguez ouvre le score mercredi 10 mai Claudio Ranieri n'ira pas en Chine 11 mercredi 10 mai Une murale hommage à Cruyff inaugurée à Amsterdam 13 mercredi 10 mai Benatia pas tenté par Marseille 43 mercredi 10 mai Pronostic Atlético Real : jusqu'à 500€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 1 mercredi 10 mai 328€ à gagner avec Lyon & ManU-Celta mercredi 10 mai Nice sur le coup pour le Valenciennois Tameze 5 mardi 9 mai Dani Alves clôt les débats 6 mardi 9 mai Mandžukić ouvre le score mardi 9 mai Pepe bientôt au PSG ? 64 mardi 9 mai Un joueur israélien arrêté par la police au stade 20 mardi 9 mai L'impressionnante collection de maillots de Messi 41 mardi 9 mai Balotelli discute avec Las Palmas 37 mardi 9 mai Aulas danse pour ses féminines 19 lundi 8 mai Theo Hernández : direction le Real Madrid 25 lundi 8 mai Hulk dément avoir agressé un coach chinois 14 lundi 8 mai Juve Monaco : jusqu'à 1500€ à gagner sur l'affiche de C1 lundi 8 mai 383€ à gagner avec Juve-Monaco & Atlético-Real lundi 8 mai Chapecoense remporte son premier trophée après le drame 4