Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Légende

Il y a 60 ans, Pelé signait son premier contrat pro à 15 dollars

C'était il y a exactement 60 ans : Edson Arantes do Nascimento signait son premier réel contrat professionnel. Pour une somme modique : 15 dollars.

Modififié
Il n'avait encore jamais vu la mer. Alors, quand il découvre les immenses plages de Santos, l'enfant de Bauru, ville située au cœur de l'État de São Paulo, s'émerveille devant l'immensité de l'océan Atlantique. Il laisse filer le sable – qu'il n'avait jamais touché – entre ses doigts, avant d'aller prendre une gorgée d'eau de mer, pour vérifier qu'elle était bien salée comme lui avait dit son institutrice. Ce voyage initiatique le mènera ensuite à Vilma Belmiro, le siège du Santos Futebol Club, là où il allait prendre racine pendant presque vingt ans. Edson Arantes do Nascimento, dit Dico, à ce moment de son existence, n'est pas encore Pelé, mais ses qualités sont telles que Waldemar Brito, un ex-international brésilien qui avait été son entraîneur à Bauru, se démena pour le présenter à Santos.


Dans le port le plus important de la façade Atlantique sud-américaine, le physique malingre et la petite taille d'Edson Arantes engendre d'abord un certain scepticisme. Lui-même est prêt à faire ses bagages après une prestation médiocre et un penalty manqué en finale d'un tournoi de jeunes. Il sera toutefois retenu par un employé du club et ne tardera pas à s'imposer. Après quelques mois en catégories inférieures, le prodige fera ses débuts avec l'équipe première, en septembre 1956. Il n'a alors pas encore seize ans, mais commence déjà à se distinguer. Quelques semaines après ses débuts, il remporte son premier trophée professionnel, le tournoi paulista (régional), dont il est le meilleur buteur.


Dans l'État de São Paulo, la renommée de Pelé se fait grandissante, mais aucun contrat légal ne le lie toutefois à son club depuis qu'il a franchi le cap des seize ans, à l'automne 1956. Conscients de la perle qu'ils ont entre leurs mains, les dirigeants d'O Peixe vont alors finir par s’asseoir autour d'une table avec Waldemar de Brito. Comme le prodige est mineur, les dirigeants doivent aussi obtenir le consentement de ses parents et se rendront ainsi à Bauru, à plus de 400 kilomètres de Santos, pour obtenir la signature de Celeste, sa mère, et de Dondinho, son père, un ex-modeste joueur de foot et employé d'une clinique. Ils se voient proposer 5000 cruzeiros, ainsi que le gîte et le couvert. Finalement, l'accord est trouvé pour mille cruzeiros de plus. L'équivalent d'une quinzaine de dollars de l'époque. Une somme modique, mais c'était tout de même bien plus que le salaire minimum de l'époque, ou que les deux dollars qu'il gagnait dans l'usine de chaussures de Bauru avant de rejoindre Santos. « J'espérais un meilleur accord, confiera toutefois Pelé dans l'une des ses autobiographies, car j'enchaînais les très bonnes prestations, mais le club argumentait que j'étais encore très jeune et physiquement faible, et que, de ce fait, j'étais davantage susceptible de me blesser ("raison de plus pour mieux me payer !", pensais-je). Finalement, on trouva un accord le 8 avril 1957. »

Deux mois plus tard, il fait ses débuts avec la Seleção


Le contrat est signé pour dix-huit mois. Entre-temps, celui qui n'était qu'une sensation dans l'État de São Paulo va rapidement attirer l'attention de la presse nationale, avant de conquérir le monde une grosse année plus tard. Après s'être distingué lors d'un tournoi international organisé à Rio, où il inscrit un triplé face à Belenenses, et un autre but face au Dinamo Zagreb, il fait ses débuts en sélection deux mois après la signature de son modeste contrat. Ce sera à nouveau à Rio, face à l'Argentine. La Seleção s'inclinera (1-2), mais l'enfant-roi se signalera à nouveau au tableau d'affichage. Un an plus tard, l'enfant qui n'avait jamais vu la mer va mettre la terre à ses pieds lors du Mondial suédois. Quand il reviendra de Stockholm, Pelé n'aura pas à négocier. Santos lui doublera son contrat...



Par Marcelo Assaf Sources : Pelé Memorias del mejor futbolista de todos los tiempos; Jugando con Pelé ; Pelé Mi legado ; Pelé, de la favela a la gloria, Folha de São Paulo.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall