Mercato
Mercato - Amérique du Sud - Argentine

Léo Ruiz

Il va où, Riquelme ?

Deux échecs au Brésil, un autre à Villarreal, une situation confuse à Boca. L’avenir de Riquelme est encore très flou. Pas sûr, finalement, qu’on le revoie sous un nouveau maillot...

Note
4 votes
4 votes pour une note moyenne de 4.88/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Juan Román Riquelme
Juan Román Riquelme
Pas un article. Pas une émission de radio ou de télé sur Boca qui n’aborde pas le cas de Juan Román Riquelme. Partout, en titre, sous-titre : « l’ère post-Riquelme ». Mouche, Roncaglia, Araujo et Cvitanich, ont aussi quitté le club xeneize. Dans l’indifférence. Boca Juniors n’a plus de star. L’hincha bostero n’a plus d’idole à venir contempler à la Bombonera. De capitaine historique à aimer plus que sa propre femme. Ou que son homme. Les autres grandes figures du pays réagissent, elles aussi. Comme Maradona, l’autre Diez, avec toute la frustration d’une ancienne gloire de la maison plus capable d’apporter quoi que ce soit au football, qui est un peu brouillé avec le joueur: « Il ne peut pas trahir les supporters de Boca. Il peut s’embrouiller avec les dirigeants, avec le corps technique, avec tout le monde. Mais pas avec 75% du pays, qui est supporter de Boca. S’il est vidé, qu’il se recharge ». La version Trezeguet, l’autre star du championnat, récemment nommé capitaine de River Plate, est plus classe et respectueuse: « Ce n’est pas seulement Boca, mais tout le championnat qui perd un joueur d’un calibre extraordinaire. Il faut reconnaitre que c’est le meilleur joueur du football argentin qui s’en va».

« On l’attend tous les jours »

Riquelme ne portera plus le maillot de Boca, c’est une des rares certitudes de l’histoire. Et encore, les dirigeants ont tout fait pour faire changer d’avis le joueur. A moins que ce ne soit du zèle ou de l’hypocrisie, pour ne pas se mettre définitivement les supporters à dos. « Il a la porte ouverte. C’est sa décision, ici c’est l’idole absolue. On l’attend tous les jours », a assuré à la reprise des entrainements Julio César Falcioni, accusé par une partie des supporters d’être la cause du départ de Román. Le joueur, lui, reste silencieux. Il faut dire que s’il confirmait cette hypothèse, il mettrait une sacrée pression sur les dirigeants.

Quoi qu’il en soit, c’est décidé, il ne reviendra pas. Un match d’adieu aurait même déjà été organisé. Mais il appartient encore au club. Nouvel exploit dans sa carrière, il a quitté Boca… sans le quitter. « Ce n’est pas une résiliation, mais une suspension de contrat », a précisé Daniel Bolotnicoff, son agent. C’est-à-dire ? « Boca voulait continuer à être lié à Roman, et lui, ça lui allait. Mais il n’y a plus d’obligation entre les deux parties : le club ne le paye plus, et lui ne s’entraine plus ». Bon, en gros, c’est compliqué de se séparer d’une idole. Pour garder la confiance de la hinchada, les dirigeants sont prêts à inventer tout et n’importe quoi.

Un dernier challenge, ou rien

Cette situation contractuelle inédite empêche pour le moment Riquelme de signer ailleurs, mais pas de négocier. Avec le Brésil, par exemple, où sa côte de popularité est très forte. La piste la plus sérieuse a d’abord été Flamengo, à la recherche d’un 10 superstar depuis le départ de Ronaldinho. Après l’échec Diego, Crizam César de Oliveira, le directeur sportif du club, a révélé qu’un contrat de deux ans avait été proposé à Riquelme. Refusé par le joueur, « pour des raisons sportives ». Cruzeiro est alors entré en piste, mais le salaire demandé est conséquent. Les supporters du nouveau club de Ceara ont créé un site dans le but de récolter quelques milliers de reais pour aider à le faire venir. Raté. « Le contrat était déjà prêt, mais le club a appelé pour dire qu’il avait un problème avec un sponsor », explique l’agent.

Grand compétiteur, Román chercherait un dernier challenge sportif intéressant. Villarreal, par exemple. Le joueur se serait proposé, mais Fernando Roig, le président du sous-marin jaune, lui a fermé la porte. « Riquelme a déjà fait son temps ici, on le remercie pour tout, mais les renforts pour la saison prochaine sont déjà là ». Reste l’Argentine où les offres ne manquent pas, mais Bolotnicoff, encore lui, a mis une croix dessus. A ce rythme-là, Juan Román Riquelme terminera sa carrière sur cette finale de Copa Libertadores. La première perdue, sur quatre disputées. Avec cette carrière, il a de quoi partir l'esprit tranquille.

Suivre Léo Ruiz sur Twitter Léo Ruiz


 





Votre compte sur SOFOOT.com

11 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Fußballgott le 30/07/2012 à 14:45
      

    Je rêverais de le voir jouer en MLS, dans un club à dominante hispanique comme Dallas ou les Chivas.
    Bon après les puristes du foot sudam crieraient sans doute au scandale, mais il serait un genre de Pelé époque Cosmos, le génie qui apprend le "soccer" aux ricains.

  • Message posté par El Xeneize le 30/07/2012 à 14:45
      Note : - 2 

    Sympa ton article , merci a toi Leo !
    la dernière rumeur etait qu'il etait en contacte avec Rosario Central qui sont en B et ont loupé de peu la monter suite au système de bidon établit par Grondana et sa protection envers les clubs de Primera .. bref
    l'entraineur des Canallas est tout simplement Russo !
    l'autre rumeur etait qu'il finirait peut etre par la ou tout a commencer avec los Bichitos de Argentinos !
    m'enfin dans son contrat avec Boca etait stipulé un match d'adieu , a suivre ..

  • Message posté par OuinOuinOuin le 30/07/2012 à 16:17
      Note : - 2 

    Y'a un truc que je pige pas. Il quitte Boca car il est vidé physiquement mais recherche un club de bon niveau dans le championnat brésilien.

  • Message posté par DoubleH le 30/07/2012 à 17:06
      

    Grand joueur qui n'a pas eu de chance de faire une carrière bien garni... dommage

  • Message posté par LBDT14 le 30/07/2012 à 17:08
      

    Riquelme, un ego énorme (c'est quand même lui qui avait coulé le club il y a quelque temps avec sa parano-rivalité avec Palermo) dissimulé derrière une fausse modestie et une certaine propension à toujours paraître le plus malheureux dans l'histoire...il est juste en train de nous la jouer à la 'je me fais désirer car personne ne veut de moi'.

  • Message posté par El Xeneize le 30/07/2012 à 19:11
      Note : - 1 

    A celui qui m'a mit -1 gratuitement et qui n'a pas les couill.. pour argumenter , je lui fait la bise !

  • Message posté par invicto le 31/07/2012 à 01:53
      

    @el Xeneize...che dejalo loco, no te preocupes por esta gente que no sabe que hacer de su tiempo. es un pelutodo.
    Un saludo para vos.

  • Message posté par El Xeneize le 31/07/2012 à 09:35
      Note : - 2 

    @Invicto , Gracias loco vos sos simpatico con tu mensaje ! Abrazo

  • Message posté par Gagou le 31/07/2012 à 10:26
      

    Echec à Villarreal? L'auteur n'aurait pas confondu Palermo avec Riquelme? A la limite Barcelone était un echec, où il jouait un peu partout mais pas en 10. Mais Villarreal a été porté par ce joueur. Il est où ce club depuis son départ? Il était où ce club avant son arrivée?

  • Message posté par Toto Riina le 31/07/2012 à 17:50
      

    Que va faire Boca Juniors sans lui, déjà que ça joue mal...

  • Message posté par El Xeneize le 31/07/2012 à 18:36
      Note : - 1 

    Dejen de joder , mira que boludo otra vez con su menos un ..

    @Toto Riina , Maintenant ca jouera mieux car le jeu sera plus rapide , el Pochi Chavez sera sans doute introniser meneur de jeu !


11 réactions :
Poster un commentaire