Il s'appelle Jean-Louis

Arrivé fin janvier pour sauver Montpellier, le club de sa vie, Jean-Louis Gasset a déjà bousculé plusieurs codes depuis son retour à la Paillade. Reste qu'au-delà des résultats, le sexagénaire veut prouver qu'il a les épaules pour être numéro un. Plongée dans les regards de ceux qui l'ont connu, histoire de comprendre pourquoi Gasset est unique. Définitivement.

Modififié
Aucun joueur n’aime les causeries. Cette dernière est pourtant considérée comme un art où l’entraîneur, tribun habité ou conférencier sans âme, doit faire ressortir l’essence de son plan, de ses envies et des tripes de son groupe en cinq, dix ou trente minutes. Problème : le discours est souvent écrit à l’avance, préparé, récité sans être joué et, pour la majorité du temps, presque invariable d’une semaine à l’autre. Alors, le cerveau de l’auditoire décroche. Jean-Louis Gasset, lui, n’a jamais joué avec un public. Tout simplement, car il ne s’est jamais senti en représentation. Ce qu’il aime, c’est l’homme plus que le joueur, les mots bruts plutôt que les envolées sans consistance. Au fond, ce qu’aime avant tout le natif de Montpellier, c’est la vie. Un truc inspiré du père, Bernard, disparu en avril 2002, figure éternelle de la Paillade et dont Loulou Nicollin parle encore aujourd’hui comme d’un « artiste, un joueur de cartes » . Quand il est dans un vestiaire, face à ces mecs en short, Jean-Louis Gasset est aussi un artiste.

« Il faut comprendre que c’est quelqu’un qui va complètement à contre-sens de cette nouvelle génération d’entraîneurs qui sont presque des ordinateurs, qui parlent tout le temps de tactique, de foot comme si c’était de la bataille navale ou une partie d’échecs, installe David Bellion, qui a connu Gasset lors de sa première aventure en binôme avec Laurent Blanc à Bordeaux. Il a ce côté où il laisse l’instinct au cœur du foot. Il va plus loin que la tactique. Ce qui l’intéresse, c’est l’homme et ce qu’il peut faire ressortir de toi. Sur certains côtés, avec sa voix cassée, son bagou, son humour sec qui est grandiose, on dirait un entraîneur des années 80-90. » Au point que celui qui a enfilé la casquette de coach au milieu des années 80 après dix ans passés sous les couleurs de Montpellier arrache souvent ce qu’il souhaite de ses joueurs. « C’est simple, enchaîne Michaël Ciani, qui a aussi connu Gasset à Bordeaux. Quand tu l’entends, tu as envie de sortir et d’aller te dépouiller pour lui sur le terrain. »

La tête, le cœur et les couilles


Mais d’où vient-il ? Comment en est-il arrivé là ? D’où vient ce caractère ? Joueur, Jean-Louis Gasset était un milieu de terrain honnête, bosseur de l’ombre. On le dit attentif au jeu, passionné obsessionnel, mais aussi chambreur. Humour pinçant, « si bien que certaines fois, il t’allumait en te regardant droit dans les yeux, avec son air énervé, en te disant les choses avec franchise sans que tu saches s’il veut être méchant ou s’il est dans la plaisanterie » , se rappelle Cédric Barbosa, son ancien joueur à Montpellier, première expérience en tant que numéro un de Gasset entre 1998 et novembre 1999 après plusieurs années passées en tant qu’adjoint. Mais pour grandir, s’émanciper et s’échapper de l’ombre du père et de Nicollin, il devait quitter Montpellier un jour. Pour revenir, forcément, mais pas tout de suite. Le voyage va alors durer dix-sept ans, entre Caen, les valises de Luis Fernandez à Paris ou Barcelone, Istres puis derrière Blanc à Bordeaux, en équipe de France et de nouveau au PSG. « Ce qu’il faut avant tout comprendre avec Jean-Louis, c’est qu’il avance à l’aventure humaine, quel que soit le niveau, il sera le même » , cadre Sébastien Pérez, soldat de Gasset à Istres lors de la seule saison du club provençal en Ligue 1 (2004-05).


Le Montpelliérain reprend alors la barre du promu en janvier avec Xavier Gravelaine pour une opération maintien assez folle. Pérez : « Finalement, on a fait une deuxième partie de championnat assez bonne avec notamment une belle victoire à Lens. Ce qu’il avait fait été fort : il touchait le joueur au niveau émotionnel et il savait que c’était un levier essentiel dans un groupe inférieur aux autres. Après, quand tu es à ses côtés, tu dois être une éponge. Sa force, c’est qu’il se met au niveau de son interlocuteur avec toujours le vocabulaire adapté. » Un trait de caractère qui revient partout. Le souvenir le plus marquant reste forcément ce jour où il a demandé à Souleymane Diawara de « reprendre sa vie de bâtard » . « Il sait exactement ce dont chaque joueur a besoin, concède Ciani. Il se comportait comme ça avec Souley, mais avec Yoann Gourcuff, par exemple, c’était différent. C’était la force de son duo avec Laurent Blanc. Le coach était le superviseur. Son truc, avant tout, c’étaient les matchs. Jean-Louis, lui, on l’entendait tout le temps, car il était très exigeant. Peu de personnes sont capables de te motiver comme lui. Alors quand il arrive à le faire à l’entraînement en plus, c’est gagné. »

« Il n'était pas fait pour être numéro un »


Il y a aujourd’hui deux Gasset : le Gasset adjoint et le Gasset numéro un. Entre les deux, ce jour de janvier 2007 où son aventure à Istres s’arrête brutalement sur un constat porté par son adjoint de l’époque, Bernard Rodríguez : « Je lui ai dit qu’il n’était pas fait pour être numéro un. Jean-Louis, c’est quelqu’un qui a des difficultés à gérer les problèmes. » Comme un écho au jugement porté par Luis Fernandez quelques années plus tôt qui estimait qu’un « poste de numéro un n’était pas fait pour lui. Jean-Louis, il est plus là pour détendre » . Au point de ne jamais renfiler un costume d’entraîneur en chef ? C’est ce que beaucoup pensent, même si « quand il parle de foot, tu l’écoutes avec admiration » selon Barbosa. Ce dernier garde en souvenir « ce mec qui jouait encore à l’époque au tennis-ballon avec nous à Montpellier. Il n’hésitait pas à me mettre des soufflantes au premier ballon que je perdais alors qu’il venait de faire cinq-six erreurs. C’est un compétiteur, il refuse la défaite. » Bellion enchaîne : « Là, à Bordeaux, il y avait une relation entre lui et le groupe qui était fusionnelle, ce qui n’est pas toujours le cas. Avec Jean-Louis, on se permettait d’aller plus loin qu’avec le coach. Mais, pour moi, c’était devenu impossible de les imaginer tous les deux. L’un ne peut aller sans l’autre. S’il redevenait numéro un, c’était avec Laurent Blanc. Sauf si... » Sauf si la famille a besoin d’aide. Jean-Pierre Bernès, agent et ami de Blanc, précise : « Jean-Louis marche à l’affectif. Avec Laurent, ça s’est fait en deux minutes, car il y avait une grande confiance entre les deux. Mais Montpellier, c’est sa terre. C’est sa famille, les souvenirs de son père, donc il ne pouvait pas dire non. »


Voilà pourquoi Jean-Louis Gasset est redevenu numéro un il y a quelques semaines : « Laurent Nicollin m’a demandé si j’étais prêt à accepter une mission pour sauver Montpellier. Je n’étais pas en état, ni physique ni mental. Malgré ma fatigue, j’ai accepté. Si un ami a besoin de moi, je n’ai pas le droit de refuser. » Et ce, malgré la perte de son épouse il y a peu. En trois matchs – deux victoires et une défaite honorable contre l’AS Monaco –, Gasset a déjà bousculé Montpellier en revenant à la base de ce qu’était la Paillade : des hommes pour des valeurs. Des valeurs que partagent Nicollin, Mézy, Nouzaret, Carotti, Printant, Delaye, Rouvière et les autres. Sauver un groupe dans la difficulté, Jean-Louis Gasset l’avait déjà fait en 2000-01 à Caen, qui finira dix-septième de deuxième division en fin de saison. « Il était arrivé en septembre dans une situation très compliquée. Et là, on a vu arriver un mec avec un charisme assez impressionnant qui dégage quelque chose d’assez intimidant. Il a redonné de la confiance à tout le monde un par un, décompose Grégory Tafforeau, son ancien défenseur en Normandie. Son truc, c’était de mettre le plaisir au centre du jeu. Moi, il m’a comparé à Jérôme Bonnissel lors de notre premier entretien individuel alors qu’on était partis en stage commando. Avec Arthur Gnohéré, il disait qu’il voulait l’enfermer une semaine dans le sauna pour lui faire perdre du poids. Il avait la méthode, les mots, et on s’est sauvés. » Aujourd’hui, Gasset est ressorti de l’ombre pour une mission qui devrait s’arrêter en fin de saison, sauf s’il se sent prêt à repartir pour un projet plus long, comme à Paris, où Zlatan Ibrahimović l’a longtemps pris dans ses bras au moment de son départ, ou à Bordeaux où son souvenir est fort, à l’image de ces retours de vacances où il faisait suer Cavenaghi pour lui faire retrouver la forme dans des combinaisons. Jean-Louis Gasset a renfilé sa casquette. Lui reste maintenant à graver sa réussite en solitaire.

Par Maxime Brigand Tous propos recueillis par MB, sauf ceux de Bernard Rodríguez par RC.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

C'est Laurent Blanc qui va être bien emmerdé pour reprendre un club maintenant
Strapontin21 Niveau : CFA2
On le sait tous que Gasset faisait le gros du travail à Paris.
C'est un très bon entraîneur et sur le travail des coups de pieds arrêtés.
zinczinc78 Niveau : CFA
Et sur le travail technique pur. Le mec avait appris à Gourcuff comment faire une tête à l'époque..
2 réponses à ce commentaire.
Sidney ★ Niveau : CFA
Note : -1
Je tenais juste à saluer la qualité du titre de l'article

Impossible de ne pas sourire
sergio_ramas Niveau : District
Pourquoi ne pas prendre Laurent Blanc comme adjoint ? Comme ça, juste pour voir. Par amour pour la Paillade, quoi.
Claude_Corti Niveau : DHR
Moi j'aimais bien Hantz. Dommage cette fin en eau de boudin. J'espère qu'il rebondira !
On apprend donc de manière plus ou moins officielle (les joueurs) que Laurent Blanc préparait les matchs via la vidéo mais que niveau management/communication c'était une pipe... C'est tout de même incroyable pour un mec qui veux devenir un grand entraineur. Ça l'est même d'autant plus que le mec a entrainé un club du Top 8 européen...

Tu m'étonnes que les joueurs n'avaient pas envie de se dépouiller sur le terrain pour lui...
Ce n'est pas étonnant au contraire. Ca se fait beaucoup en Angleterre où l'entraineur est en fait un manager général et en Italie où un entraineur a bien souvent son propre staff.
Blanc a connu Ferguson à Man U. Et le véritable entraineur technique était Mike Phelan. Il arrivait parfois que Ferguson n'était même pas aux entrainements, ce qui ne veut pas dire qu'il ne faisait rien. Il a également connu Lippi avec Pezzotti .
Le problème avec ce fonctionnemnt, c'est qu'il faut avoir les qualités propres d'un manager, c'st à dire savoir prendre des décisions fortes parfois des risques. Ce que Blanc fait très mal.
Strapontin21 Niveau : CFA2
Oui kikette. Les entraîneurs à forte aura, à fort charisme réussisse dans ce genre de rôle. Bien que cela se fasse de moins en moins dans le coaching moderne.
Je suis d'accord avec toi mais pour reprendre ton exemple sur Ferguson, ce dernier avait des bonnes relations avec ses joueurs (enfin ceux qui ne lui résistait pas). Il savait quoi leur dire et comment. Et surtout hausser le ton à des moments cruciaux. La dessus Blanc était bien différent puisque c'était Gasset qui montait souvent au front.

La question que je me pose est : si Blanc ne s'occupait pas de la technique, du management, qu'il était mauvais face à la presse. A quoi servait-il?
Sam Trouleuque
Président ?!
mara donna des frissons Niveau : CFA
Pénélope ?
5 réponses à ce commentaire.
WALDI500
Histoire intéressante
<iframe frameborder="0" width="2" height="0,5" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x5aalg2_ustawienie-anteny-tv_people?autoPlay=1&mute=1" allowfullscreen></iframe>
Strapontin21 Niveau : CFA2
T'es pas obligé de te répandre. Fais plus court la prochaine fois stp
1 réponse à ce commentaire.
Note : 1
N'empêche que se faire bâcher par Luis Fernandez sur ses qualités de coach, ça doit être rude.

Ou tellement pas crédible que ça en devient marrant...
Ce commentaire a été modifié.
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA2
Je suis le seul à avoir dans les "Articles à découvrir", cette vidéo du fond des âges de Marc Hervez? :
http://www.sofoot.com/on-a-encore-tape- … ideos.html
Non, tu n'es pas le seul.
1 réponse à ce commentaire.
Enfin il n'est pas forcément seul, il a quand même Ghislain Printant en adjoint. C'est pour ça que je ne m'en fais pas vraiment pour les Montpelliérains
Il a assuré à Paris. On parle toujours de Blanc mais il est connu et reconnu que Gasset y avait un rôle absolument prépondérant.
Alphonse Tram Niveau : DHR
Beau papier.
J'ai toujours regretté qu'on n'entende pas plus Gasset parler (à la presse) pendant son passage à Paris. A la place de cette overdose de Blanc acide...
J'espère qu'il nous révèlera quelques trucs un jour - sur les joueurs, le staff, Blanc... En même temps je le vois pas balancer comme ça dans le dos.
Sam Trouleuque
Qu'il évoque ses idées d'améliorements !
Même le correcteur n'a pas supporté.
Alphonse Tram Niveau : DHR
Plaît-il?
Sam Trouleuque
Non rien :(
3 réponses à ce commentaire.
Aldo Raine Niveau : CFA2
Beaucoup de monde est capable de dire que c'est lui qui faisait la majeure partie du boulot à Paris mais je vois pas d'où ça vient. Le mec est hyper discret et hyper modeste sur son rôle donc tout ça, c'est un peu des spéculations. La seule conclusion qu'on puise faire, c'est qu'il est parvenu, en étant entraîneur adjoint, à surpasser Blanc en charisme et en sympathie. Le reste, c'est du vent. On ne sait rien.
il y a 1 heure Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) il y a 2 heures Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 5
il y a 3 heures Bagarre générale lors d'un match de charité 15 il y a 4 heures La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 5
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:45 Sergio Ramos acrobate en vacances 4 Hier à 13:31 Pogba marque en dabant 57 Hier à 13:11 Le central de Kansas met une bicyclette 5
Hier à 09:33 Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 8 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 10 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 18 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42