Il pince les fesses de son pote

Modififié
2 0
Pays de tolérance, bonjour.

Mohammed Nosrati et Sheys Rezaei, deux joueurs iraniens évoluant dans le club de Persepolis, vont regretter d’avoir laisser déborder leur enthousiasme. Après un but inscrit face au Damash Gilan, les deux défenseurs ont célébré le but en se pinçant les fesses. Bon. Après tout, ils font ce qu’ils veulent de leur arrière-train.

Et bien non. En Iran, on ne rigole pas avec les fesses. Nostrati, auteur du geste coupable, est suspendu pour une durée indeterminée. Rezaei, quant à lui, va devoir purger au moins deux matches de suspension. De plus, les deux joueurs vont voir leur salaire baisser de 15%.

Un porte-parole de la Fédération iranienne a déclaré à la télévision d’état qu’il « n’est pas dit que d’autres sanctions soient prises » et que ces sanctions soient « étendues à d’autres joueurs de l’équipe » . C’est vrai. Si cela se trouve, certains joueurs se sont pincés l’épaule ou la joue après le but.

Rappelons par ailleurs qu’en Iran, l’entrée des stades de football est interdite aux femmes. Heureusement, d’ailleurs. Sinon elles auraient pu voir deux types se pincer les fesses. Inadmissible. EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Lyon pas si loin du Real
2 0