Il ne comprend pas son coach

Modififié
0 8
Anthony Annan, Ghanéen prêté par Schalke à Osasuna, est le fils du cousin de Koffi Annan. Bon lors de la première victoire de son équipe le week-end dernier, face à Levante (4-0), il compte depuis se faire une place au milieu du onze de José Luis Mendilibar. Un entraîneur dont il ne comprend pas un mot.

« Je ne comprends rien à ce qu’il dit, mais quand tu le regardes, tu sais ce que tu dois faire. C’est un entraîneur très agressif qui se fait comprendre très rapidement. Il ne parle qu’espagnol, donc quand j’ai un problème, je demande aux joueurs qui parlent anglais » , explique-t-il.

Ils n’embauchent même plus de traducteur en Espagne. Putain de crise. LR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ce n'est que l'histoire de Nicolas A. et de Raymond D. qui se répète
Mourinho est a la retraite ?
yanusdechien Niveau : DHR
Et encore, ce sont pas les coéquipiers espagnols qui vont l'aider, ce sont des grosses quiches en anglais, pire que les français !
Ca doit donner :
espagnol qui parle espagnol > Roland Lamah, belge, doit pouvoir parler anglais et un peu d'espagnol avec le temps > Annan, ghanéen (en espérant que l'accent soit pas aussi incompréhensible que les indiens).
Alors, comme ça Vahid Halilodzic entraîne Osasuna?
Note : 1
Normal vu qu'il est prêter depuis a peine quelques mois qu'il parle pas encore Espagnol !
c'est aux joueurs de s'adapter dans la langue du championnat ou ils jouent et non aux entraineurs envers les joueurs .
Eh ben c'est bien pour lui qu'il y arrive - meme en ne comprenant rien - en espagne parce que chez nous c'était vraiment n'importe quoi !
René Girard connaît le langage des signes.
Geraldo Caribenho Niveau : CFA
Si l'entraineur parle espagnol aussi bien que Ronney parle anglais...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 8