Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 47 Résultats Classements Options
  1. // Ancien
  2. // Frank McAvennie

Il joue la pitié pour sauver son permis

Modififié
On peut être un ancien footballeur britannique de 52 ans et avoir pas mal de ruse. Ou de mauvaise foi.

Frank McAvennie, ancien international écossais et aujourd'hui agent de joueur, s'est fait choper en excès de vitesse avec sa Jaguar dans les rues de Sunderland, à 36 miles à l'heure au lieu de 30 (environ 58 km/h au lieu de 48).

Un dépassement certes léger mais susceptible de lui retirer son permis, le trublion n'en étant pas à son coup d'essai. Du coup, l'ancien joueur du Celtic Glasgow a sorti le grand jeu pour éviter une sanction qui mettrait à mal son travail, qui l'amène aux quatre coins du Royaume-Uni pour parler aux joueurs.

« Je gagne 13 000 £ par an (environ 16 500 €, ndlr) avec cette entreprise. Je ne peux donc pas me payer de chauffeur » , a-t-il expliqué au tribunal, avant de rappeler que ça lui a pris « trois ans pour construire tout ça, et nous commençons à être l'une des plus grosses compagnies. » Sans scrupule, McAvennie en a rajouté une couche, arguant que sans son « expertise » , sa boîte ne « pourrait pas survivre » .


Le pire, c'est que pleurnicher semble avoir marché, puisque le président de la Cour ne lui a infligé qu'une amende d'une centaine d'euros, lui rendant même son permis. Et s'il pouvait au passage nous expliquer comment on se paye une Jaguar avec à peine 1 400 euros par mois... YC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 8 heures Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 10 il y a 9 heures Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 21

Le Kiosque SO PRESS