1. //
  2. // Gr. A
  3. // France-Albanie

Il était une fois Matuidi l’efforcé et Pogba le spontané

À la suite des difficultés des Bleus lors du match d’ouverture, Pogba et Griezmann ont été les premiers à attirer les plumes des critiques, presque par réflexe historique franco-français – la tentation de la guillotine. Mais les problèmes structurels du 4-3-3 devraient vite déplacer les regards vers un autre sujet plus intéressant : la compatibilité du milieu bleu et notamment la production commune de ses deux relayeurs : Blaise Matuidi et Paul Pogba.

Modififié
2k 50
La France est exigeante et adore l’être. Elle raffole de son goût pour la sophistication, le luxe et l’exclusion qui en découle. Il ne faudrait peut-être même pas lui en vouloir : elle a connu Michel Platini. Et Zinédine Zidane. Elle sait donc bien de quoi elle parle quand elle exige la perfection. Elle a voulu exclure Karim Benzema – élégant, mais pas assez exemplaire – puis a tenu à siffler Olivier Giroud – exemplaire, peut-être, mais pas assez élégant. La France du ballon rond est capricieuse, caractérielle, lunatique. Il y a deux semaines, elle pleurait l’absence de Ben Arfa et son pied gauche sauveur de la République. Aujourd’hui, elle a déjà appelé ses futurs fils Dimitri.

Cette France aime réclamer des leaders à l’ancienne, mais ne veut pas de Patrice Évra. Cette France aime réclamer des joueurs appliqués qui donnent tout, mais ne veut pas de Bacary Sagna. Cette France veut des belles histoires de reconquête, des revanches sur la vie cruelle, des petites gens qui ont grimpé la montagne, mais surtout pas de Franck Ribéry. Et aujourd’hui, en ce mois de juin 2016, un nouveau duo occupe ses dîners : Matuidi et Pogba. Dans deux contextes différents et chez deux populations différentes – les supporters pour l’un et les médias pour l’autre – la France se montre implacable : l’un est volontaire, mais pas assez fin techniquement, l’autre a un talent inouï, mais serait « dilettante » .

Les cinq hommes forts de l'Albanie

Matuidi, joueur anarchique


Matuidi n’est pas un footballeur d’exception comme les autres. D’après les critères de l’esthétique à la française, quelque chose l’éloigne inévitablement des standards de l’Hexagone. La posture. Le dos courbé vers l'avant. Les mains qui partent vers l'extérieur. Matuidi n'est pas classique. Il n’en a ni l’élégance ni la hiérarchie. Et il part donc avec une longueur de retard dans notre pays, où bon doit rimer avec beau et où Richard Gasquet et Yoann Gourcuff ont pu régner sans triomphe. À côté des Modrić, Kroos et Iniesta de cet Euro, Matuidi enchaîne les passes avec l’application d’un joueur qui continue à travailler ses fondamentaux. Et c’est d’ailleurs pour cela qu’il ne s’arrêtera pas de progresser. Finalement, Matuidi, ça aurait pu être toi. Sauf que Blaise a travaillé plus que toi, s’est entraîné plus dur, a couru plus longtemps et allait se coucher plus tôt. Sans aucun doute, dans la typologie des identités de footballeurs de Marcelo Bielsa, Blaise Matuidi est un « efforcé » : « Dans le football, deux grands et simples piliers de notre comportement s’expriment en même temps : la discipline-méthode et la liberté créative. » Ici, inutile de justifier pourquoi Pogba fait partie de la seconde catégorie, celle des « spontanés » . Bielsa poursuit : « Ils se synthétisent en opposition : mécanisé/spontané, je reproduis/j’invente, je limite mes défauts/je développe mes vertus, construit/naturel, volonté/qualité, méthode/intuition, ordinaire/extraordinaire. Mais les deux sont symétriquement efficaces. » Ainsi, l’équipementier Nike a même peint Blaise en héros de la banlieue parisienne, faisant du joueur du PSG un personnage ayant appris à jouer en bas de chez lui, loin des éducateurs nationaux et des manuels de la FFF. Un joueur à la formation en zigzag, imprévisible, indomptable, mais décisif. Un joueur au style anarchique mais victorieux.

Youtube

Ce que le jeu de Matuidi permet et limite


Avec les Bleus comme avec Paris, Matuidi a démontré sa valeur et ce n’est pas un hasard si tous ses entraîneurs en ont fait un pilier de leurs schémas. Pour synthétiser, Matuidi offre : une intensité physique dans une zone clé où le ballon peut être récupéré haut – si pressing collectif il y a – et où la majorité des seconds ballons se font cueillir. Des appels en profondeur, des appels pour élargir à gauche, des appels pour toujours proposer du mouvement. Devant, l’inspiration de Matuidi fait bouger les lignes et sait se montrer décisive dans les vingt derniers mètres. Au milieu, Matuidi ne prend pas de risque et rate peu de passes (91.3% de passes réussies cette saison). S’il est loin de la protection de balle d’un Borja Valero, Blaise surjoue rarement dans sa distribution.

Mais qui dit peu de prises de risques dit peu de créativité. Dans le circuit classique de la possession, Matuidi ne donne pas de valeur ajoutée. Que ce soit dos au but, devant la défense ou dans les petits espaces, ses possibilités de rendement limitent la vitesse de circulation et/ou la qualité des solutions de passes proposées. Ainsi, quand la France évolue en 4-3-3, son milieu à trois se transforme en réalité en milieu à deux Kante-Pogba. Sans latéral offensif, la paire se retrouve dépendante des descentes de Payet (ou Griezmann) et de la qualité de passe de Pogba. Matuidi, censé faire le lien, se retrouve hors-circuit. Jusqu’à sa prochaine course entre les jambes adverses.

Bielsa et les joueurs déguisés


Bielsa poursuit sa réflexion identitaire : « Les spontanés et les efforcés gagnent autant tous les deux. Mais ce qui n’arrive jamais, c’est de gagner quand tu te déguises. Quand un volontaire enfile les vêtements d’un créatif, il ressemble à une caricature. Cela indique clairement que la conviction, le respect de l’identité et de l’individualité sont indispensables. » Une réflexion qui invite à s’interroger sur la distribution des rôles du milieu du 4-3-3 de Deschamps : si Matuidi et Pogba sont « relayeurs » sur le papier, le gaucher jouit d’une grande liberté offensive tandis que le droitier doit avant tout penser à l’équilibre collectif défensif. C’est une aberration, mais c’est aussi une situation qui semble s’être installée naturellement d’après les propos de Matuidi lundi : « Le sélectionneur nous laisse beaucoup de libertés. On est tous les deux milieux relayeurs. C'est vrai que moi j'ai l'habitude de me projeter, que ce soit en club ou en sélection, donc je le fais. Quand il faut faire le replacement défensif, je le fais aussi, et Paul c'est pareil. C'est vrai que lui, au niveau de l'utilisation du ballon, il est beaucoup plus à l'aise, et moi j'ai cette capacité à me projeter sans ballon. (…) Le coach, comme je l'ai dit, nous laisse une très grande liberté, après c'est à nous de faire attention à l'équilibre. » Mais si l’équilibre défensif tient aujourd’hui grâce à la discipline tactique de Pogba, reste que l’équilibre offensif bat de l’aile, et ce dès la relance. Alors, le spontané et l’efforcé sont-ils incompatibles ?

« Créer le nouveau milieu de terrain »


Oui, si la France souhaite continuer à exiger l’arrivée du Pogba de la Juve en équipe de France. Parce que si les joueurs peuvent s’adapter, le terrain ne peut pas s’agrandir. Pour se mettre sur son pied droit, avoir le terrain face à lui et prendre le jeu à son compte, Pogba a besoin de jouer sur le côté intérieur gauche. Comme Iniesta, Kroos et même Zizou. Or, c’est un espace que Matuidi (et Payet) occupe déjà. Avec Pogba en milieu intérieur gauche, Matuidi quitterait le onze et Deschamps ferait certainement appel à Cabaye ou Sissoko pour – comme il dit – « densifier » .

Non, si on laisse Pogba grandir dans ce rôle difficile à interpréter. Un rôle à la Rakitić au Barça, mais sans Alves ni Messi, et avec Matuidi à la place d’Iniesta. Mais si c’est un rôle plus conservateur, c’est avant tout un rôle où les Bleus ne peuvent faire sans la Pioche, le seul Français capable de participer à toutes les phases de jeu : récupération haute, couverture basse, organisation, relance courte, jeu long, élaboration, relais et même animation, création et finition (2 tirs vendredi). Avec un Griezmann plus impliqué dans l’élaboration du jeu à droite, Pogba aura déjà un allié de plus pour tisser la toile bleue et « créer le nouveau milieu de terrain » . À condition qu’on leur donne du temps.



Par Markus Kaufmann Propos de Marcelo Bielsa recueillis par Eduardo Rojas dans le livre « Los 11 caminos al gol » , ceux de Blaise Matuidi par Thomas Pitrel, à Clairefontaine.

À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Arrivé à l'horrible expression redondante et superfétatoire "franco-français", j'ai arrêté la lecture.
Sans déconner: pas vous les gars!
Avec Matuidi c'est peu de passes vers l'avant, peu de progression du jeu, comme l'ors de France Roumanie.
Cafu crème Niveau : DHR
Le mot cle de l article: aberration.

Enfermer Pogba dans un rôle qui devrait être dévolu à Matuidi. Et on s'etonne que les deux soient moyens pour ne pas dire inutiles.
Note : 2
@ Nicogé

Conseil: retourne-y, l'article est excellent.

Bien plus détaillé que les poncifs qu'on nous sort sur ces deux joueurs, bien plus réaliste sur les qualités et limites de chacun.

En un mot, un article qui use de quelque chose de fabuleux que tellement d'observateurs du foot s’efforcent de ne pas avoir: de la nuance.

Un article aussi qui pointe que si notre cohabitation actuelle Matuidi-Pogba a des limites et bride notamment le second, ben des alternatives qui garantissent (le mot est important) un meilleur rendement, on n'en voit pas vraiment.
Cafu crème Niveau : DHR
J avais envisagé des changements pour le deuxieme match, ça risque d être le cas.

Enfin le problème Matuidi/ Pogba est un faux problème. On en fait un foin alors que le débat devrait plutot être faut il organiser l'equipe pour Payet?

C est lui qui a la priorite sur le jeu, avec talent jusque la, mais son rôle en phase defensive est nul et condamne les autres à se consumer.

J ai l'impression que DD hesite a totalement adapter son equipe à son meneur par peur de déséquilibres trop importants dans ce qui fait la moelle de son equipe.

J ai certainement tort mais il n est pas exclu que DD revienne sur des milieux de terrain classique et besogneux lors du 3 eme match ou 8 eme si il ya.

Kante+ 2 autres milieux de votre choix et une animation offensive Payet, Griezman, Giroud. Ca proposerait de la largeur, un point d appui et un equilibre defensif peut être meilleur.
TheGoatKeeper Niveau : National
 //  09:20  //  Amoureux de Lyon
Message posté par Phil...
@ Nicogé

Conseil: retourne-y, l'article est excellent.

Bien plus détaillé que les poncifs qu'on nous sort sur ces deux joueurs, bien plus réaliste sur les qualités et limites de chacun.

En un mot, un article qui use de quelque chose de fabuleux que tellement d'observateurs du foot s’efforcent de ne pas avoir: de la nuance.

Un article aussi qui pointe que si notre cohabitation actuelle Matuidi-Pogba a des limites et bride notamment le second, ben des alternatives qui garantissent (le mot est important) un meilleur rendement, on n'en voit pas vraiment.


Entierement d'accord, si ce n'est la piste evoquee clairement de densifier avec sissoko / cabay (et pq pas en remontant kante et en mettant en 6 morgan). J'aimerai voir ca arriver.

En tout cas, l'article est tres complet et nuance effectivement. Chapeau bas, marcus, encore une fois
TheGoatKeeper Niveau : National
 //  09:25  //  Amoureux de Lyon
Message posté par Cafu crème
J avais envisagé des changements pour le deuxieme match, ça risque d être le cas.

Enfin le problème Matuidi/ Pogba est un faux problème. On en fait un foin alors que le débat devrait plutot être faut il organiser l'equipe pour Payet?

C est lui qui a la priorite sur le jeu, avec talent jusque la, mais son rôle en phase defensive est nul et condamne les autres à se consumer.

J ai l'impression que DD hesite a totalement adapter son equipe à son meneur par peur de déséquilibres trop importants dans ce qui fait la moelle de son equipe.

J ai certainement tort mais il n est pas exclu que DD revienne sur des milieux de terrain classique et besogneux lors du 3 eme match ou 8 eme si il ya.

Kante+ 2 autres milieux de votre choix et une animation offensive Payet, Griezman, Giroud. Ca proposerait de la largeur, un point d appui et un equilibre defensif peut être meilleur.


J'espere qu'il va pas se laisser aller a la tention d'enlever pogba pour nous mettre un cabaye ou un sissoko...

Je ne m'etais jamais questionnie sur les capacites de Deschamps, mais je commence a me poser des questions...pourvu que ce soir elles recoivent de bonnes reponses
Message posté par TheGoatKeeper
J'espere qu'il va pas se laisser aller a la tention d'enlever pogba pour nous mettre un cabaye ou un sissoko...

Je ne m'etais jamais questionnie sur les capacites de Deschamps, mais je commence a me poser des questions...pourvu que ce soir elles recoivent de bonnes reponses


A priori DD est tout de même le mieux placé pour juger des possibilités de ses joueurs et pour essayer d'en tirer le meilleur
Cafu crème Niveau : DHR
Enfin faut pas avoir la memoire courte non plus. Face à la Suisse au mondial c etait similaire.

Beaucoup ont crie haro sur la Deche pour la titularisation de Sissoko>> il sort un match de cochon et les petits suisses ont été passes à la moulinette.

Wait and see.

Et tout article concernant Pogba devraient rappeler qu il n a que 23 ans, beaucoup à prouver et à faire avant qu on le voit comme la clé de tout.
TheGoatKeeper Niveau : National
 //  09:50  //  Amoureux de Lyon
Message posté par bartisol
A priori DD est tout de même le mieux placé pour juger des possibilités de ses joueurs et pour essayer d'en tirer le meilleur


Je ne dis pas le contraire. Mais ca nempeche pas de donner son avis et ce quon aimerait voir, quitte a se faire remettre en place par les faits.

Si on ne peut plus discuter des choix ses selectionneurs ou entraineurs, ou est le fun?:)
didier gomis Niveau : CFA
Le problème souligné dans l'article c'est cette grande liberté que s'octroie Blaise avec l'aval de DD, persuadé qu'il pourra mettre un but ou un beau centre de son côté gauche. A Deschamps donc de recadrer un peu le Blaisou. Le risque c'est de voir Pogba monter également trop haut et tenter des frappes malvenues. Il plante OK, mais ce n'est pas son rôle premier, car il y a les attaquants sensés remplir ce rôle.

en gros, c'est aux joueurs de prendre leur responsabilité et de jauger de leur utilité dans les 20m.
Note : 1
@ Cafu Crème,

Tout à fait vrai pour Sissoko en 2014: titulaire face à la Suisse, forumeur qui hurlent sur DD, et finalement match très réussi et de Sissoko et de la France en général.

Avec à la clé un but de Sissoko qui était l'antithèse du geste de bourrin sans cervelle, le genre de but que j'adore, tout en application et en efficacité.

Concernant les changements potentiels, franchement, on aurait Diarra, je serai largement favorable à mettre Diarra-Kanté-Pogba au milieu en remettant Pogba à gauche. Mais en l'absence d'un 6 vraiment solide (non, schneiderlin cette anée c'est pas un 6 solide), je suis pas pour.

Quant à mettre Pogba à gauche mais du coup mettre soit Cabaye soit Sissoko à droite, pourquoi pas, mais je suis pas du tout convaincu qu'on gagne au change.

@ Didier Gomis:
Je pense que la lecture "Pogba est bridé car Matuidi s'octroie trop de libertés" n'est pas la bonne. L'article, et Matuidi, expliquent que Pogba ET Matuidi ont de la liberté.

Souci, là ou le volume de jeu sans ballon de Matuidi lui permet d'utiliser cette liberté, Pogba ne le peut pas.
Pourquoi, parce que Pogba est beaucoup moins mobile, et est performant avec le ballon plus que sans. Donc dans une équipe qui a des soucis de relance, Pogba doit descendre bas pour chercher le ballon voire participer à la relance, puis aller haut pour exploiter ses qualités. Il a donc beaucoup plus de travail qu'avec la Juve ou la partie relance est bien prise en charge par ses défenseurs.

=> On en revient pour moi à une des clés du débrief du match face à la Roumanie: il faut que nos centraux portent et remontent plus la balle, afin de faire remonter notre milieu et ne pas obliger les obliger (notamment Pogba) à partir de trop bas.

Et encore une fois, il y a des motifs d'espoir:
1) Nos centraux ont progressivement pris confiance face à la Roumanie et c'est probablement la confiance qui leur manque le plus pour remonter le ballon
2) Les deux seules fois où Rami a tenté de le faire: passe en profondeur nickel pour Giroud qui se retrouve limite en face-à-face. Ce genre de réussite devrait quand même t'inciter à tenter plus souvent de prendre la relance en main.
Au regard de cette presque incompatibilité entre Matuidi et Pogba dont on semble, en plein milieu de l'Euro, se rendre compte, faut peut-être s'attendre à voir deux milieux récupérateurs (Kanté-Schneiderlin) un milieu offensif (Pogba -Payet -Griezman) et avec en pointe Giroud
didier gomis Niveau : CFA
Message posté par Etche
Au regard de cette presque incompatibilité entre Matuidi et Pogba dont on semble, en plein milieu de l'Euro, se rendre compte, faut peut-être s'attendre à voir deux milieux récupérateurs (Kanté-Schneiderlin) un milieu offensif (Pogba -Payet -Griezman) et avec en pointe Giroud


A mon avis DD ne changera pas son équipe type.
Message posté par Cafu crème
Enfin faut pas avoir la memoire courte non plus. Face à la Suisse au mondial c etait similaire.

Beaucoup ont crie haro sur la Deche pour la titularisation de Sissoko>> il sort un match de cochon et les petits suisses ont été passes à la moulinette.

Wait and see.

Et tout article concernant Pogba devraient rappeler qu il n a que 23 ans, beaucoup à prouver et à faire avant qu on le voit comme la clé de tout.


la nuance, comme tu disais avant
merci, je suis pas d accord avec tout ce que tu dis mais au moins t enonces pas ça comme des vérités définitives et je suis plus que d accord pour pogba
à son age djorkaeff sortait juste de la D2 et zidane n etait qu un espoir
pogba est un des patrons de la juve depuis 2 ans, il n ya a qu`a voir comment des chiellini ou barzagli n´hesitent pas à lui passer la balle quand il est pressé pour comprendre que c est du sérieux
avant j avais des doutes parce qu il enchainait superbe recuperation, dribllait 3 joueurs et foirait une passe facile au bout
là je trouve qu il a vraiment passé un cap et il n a que 23 ans...
Frenchies Niveau : CFA
l'autre délire c'est cantonné KANTE un rôle purement défensif
(palier l'absence de lass :x)
d'autant plus derrière un binôme qui "ne fonctionne pas".

sous utiliser un ptit gars porté vers l'avant avec autant de classe chez le champion d'angleterre,... perso ça m'arrache la gueule.

d'autant plus pour permettre à Matuidi de "jouer au ballon" ... notamment qu'enfaite c'est pas sûr du tout qu'il y soit plus performant que Cabaye (entre types pas à leur poste...)


la réalité,
c'est qu'on a un bon gros problème au milieu
et que Deschamps en a assez d'aligner une dream team sur le papier mais pas sur le terrain ...

sans déconner, on a à peine dominer LA ROUMANIE dans le jeu quoi !!
wake up

si contre la roumanie, notre avant centre a touché 4 ballons
alors qu'est ce que ça sera contre l'allemagne, l'italie ou l'espagne quoi ...

>> OUI c'est le système de jeu qu'il faut remettre en question.
le 4-3-3 repose principalement sur la complémentarité des 3 milieux !!

2 ans de matchs amicaux, pour se rendre compte au premier match de l'euro, qu'on a toujours pas trouvé la bonne formule.
putin mais ça frise l'incompétence sans déconner ...


petit rappel:

des vraies sentinelles on en a qu'une > Schneiderlin
des "pistons" on en a 2 > Matuidi Sissoko
des "relayeurs offensifs" on en a 3 > Cabaye Kanté Pogba
des "meneurs de jeu" on en a 2 > Payet Griezmann
...
des "ailiers percutants" on en a 2 > Martial Coman
des "avant centre" on en a 2 > Gignac Giroud

avoir 3 postes pour les 8 premiers cités
et 3 autres pour les 4 suivants
est un déséquilibre aberrant ...

quand on dit 433 ou 4231 en réalité ça sous traduit:
une sentinelle (busquets), un relayeur (xavi), un piston (iniesta)
et
2 relayeurs (très bas) et un meneur de jeu

dans les 2 cas, 3 milieux.

moi je suis pour qu'on essaye ENFIN
le schéma qui correspond le mieux > à notre meilleur attaquant.
(griezmann)
un 4 4 2, sentinelle + 2 pistons AUTOURS d'un meneur de jeu.
alors forcément y a plus que 2 attaquants
et si y a un vrai avant centre, un des 2 côtés sera vide donc (le jeu va pencher)

Donc simplement Griezmann + Payet (attaquant droit)
les 2 pouvant prendre la pointe quand le jeu vient de l'autre côté ...


DOMINER le milieu de terrain a un prix.
un avant centre "pivot" est pratiquement un non sens sans que cela soit le cas -_-
Cafu crème Niveau : DHR
Je reste persuade que cette Euro en France et cette obligation de gagner ou de briller arrive trop tôt.

J espere que les bleus me feront mentir mais entre les manques à certains postes et des bons joueurs pas arrives à maturité, on devrait plutôt miser sur 2018 ou 2020.
Gros Noblois Niveau : CFA2
Ce qui est quand même flippant c'est qu'après 2 ans de matchs amicaux on en soit encore à se demander quel est le meilleur milieu pour cette équipe alors que l'Euro a débuté, non?
Autant pour la défense, avec les blessés en cascade et un choix assez limité vu la faible qualité des défenseurs Français (DC et latéraux), ça peut se comprendre, autant pour le milieu de terrain DD avait quand même tout loisir de tester les différentes possibilités et de faire un choix clair.
Message posté par didier gomis
A mon avis DD ne changera pas son équipe type.


Je suis d'accord avec toi ! Il est logique en général DD, donc je ne le vois pas non plus changer comme ça au dernier moment ! Après j'aurais bien aimé voir le système que je propose testé avant l'Euro... Cela aurait, peut-être, eu le mérite de mettre Pogba dans des dispositions proches de celles dans lesquelles il évolue à la Juve... Et on aurait eu une assise défensive renforcée, un peu à la manière de France 98 avec Deschamps et Petit.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2k 50