En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. // Le jour où...
  2. // 9 août 1942

Il était une fois le 9 août 1942, à Kiev

L'histoire en a fait le Match de la mort. Celui d'une rencontre entre le FC Start et la Flakelf, le 9 août 1942. Celui, surtout, de la victoire d'une troupe d'occupés sur ses occupants durant la Seconde guerre mondiale.

Modififié
Le vide. Il n’existe aucune image, aucune vidéo, aucune bande, que des souvenirs. C’est l’histoire d’un match qui, au-delà des poncifs, a dépassé le stade de l’histoire. Quatre-vingt-dix minutes qui ont écrit au fil des années le récit du Match de la mort. C’était il y a maintenant soixante-quatorze ans. Le genre d’instants qui ont écrit l’histoire du foot mais qui appartiennent aussi à ce que le mythe en a fait. On ne compte plus les articles qui ont été écrits sur ce 9 août 1942, on ne compte plus non plus tous les fantasmes qui en ont découlé. Sur tous les détails, sur cette photo d’après-match où on voit des sourires, sur ce qu’il s’est réellement passé mais aussi sur le contexte de l’époque : celui de la Seconde guerre mondiale, d’un Kiev martyr et surtout du lendemain du massacre de Babi Yar, fin septembre 1941, considéré comme le plus grand massacre par balles de la Shoah mené par les troupes nazies en Union soviétique (plus de 33 000 morts). Voilà les bases d’une journée où l’histoire va s’écrire sur un terrain de football. Celui d’un match qu’il ne fallait pas gagner, d’une victoire qu’il ne fallait pas construire. Mais aussi celui du stade Zénith de Kiev, devenu depuis le Start Stadium.

Le « laboratoire » et la boulangerie


Ces images, elles, sont restées dans l’histoire. Juin 1941, Hitler qui déclenche l’opération Barbarossa, la Wehrmacht qui coule à l’Est sur l’URSS malgré le traité de non-agression signé deux ans plus tôt et Kiev qui tombe, finalement, le 19 septembre suivant... Le championnat soviétique a alors vu le jour cinq ans plus tôt et doit se mettre en attente. Déjà, il y a ce monstre sportif : le Dynamo Kiev, son histoire, ce club fondé par la police et le NKVD qui commence à se faire un nom alors que ses joueurs sont appelés à prendre les armes pour défendre l’Ukraine. Ce pays « laboratoire de souffrance de Staline » comme l’explique l’écrivain Pierre-Louis Basse, auteur de Gagner à en mourir (2012), consacré au Match de la mort. Il poursuit : « Le sentiment était alors assez bizarre à ce moment-là car l’arrivée des troupes allemandes a été perçue comme une respiration pour les habitants de Kiev. C’est d’ailleurs une erreur majeure de Hitler car cette région, au départ, était assez acquise aux SS. » Au final, l’opération Barbarossa conduira à la capture de centaines de milliers de prisonniers soviétiques avant la remise en liberté de ceux considérés comme « inoffensifs » dont d’anciens joueurs du Dynamo comme le gardien Nikolai Trusevich.

Le Dynamo Kiev n’existe plus. Alors Trusevich et ses potes errent dans les rues de Kiev, cherchent à manger et à tuer le temps jusqu’à ce que l’ancien gardien tombe sur Jozef Kordik, un Tchèque considéré par les Nazis comme un étranger d’origine allemande. Au point d’être nommé directeur d’une boulangerie de la ville où Kordik va faire bosser Nikolai Trusevich. L’histoire s’écrit ainsi : les mois passent, l’idée d’un club de foot se forme et Trusevich file dans la rue retrouver ses anciens coéquipiers de l’époque pour mettre en place le FC Start. Le groupe se compose alors de huit anciens joueurs du Dynamo et trois du Lokomotiv Kiev puis décide de se saper avec ce qu’il trouve, soit un équipement aux couleurs de l’équipe nationale soviétique : un short blanc, un maillot rouge, des chaussettes rouges. La légende raconte que les bouts de tissus ont été retrouvés dans une usine de Kiev par Trusevich. Le reste ? Une victoire initiale contre le Rukh Kiev début juin 1942 (7-2), monté par Georgi Shvetsov, un ancien joueur devenu proche des Allemands qui a fondé un mini-championnat pour introduire une « normalité » dans la ville, puis un succès 8-2 contre une autre équipe ukrainienne. Suivent d’autres victoires face à une garnison hongroise et à une unité d’artillerie allemande notamment. Le FC Start est intouchable. Trusevich : « Les Fascistes devraient savoir que cette couleur ne peut être vaincue. »

L’insouciance et le dribble


Et le FC Start ne perdra jamais une rencontre. Même le 6 août contre la Flakelf, l’équipe montée par la Luftwaffe, l’armée de l’air allemande. Malgré les menaces, la bande à Trusevich s’amuse et s’impose facilement (5-1). Alors, les autorités n’apprécient pas, parlent du moral des aviateurs du IIIe Reich mais peu importe. On parle ici d’une référence, d’un symbole du retour du nationalisme ukrainien et d’une occasion de se foutre de la gueule de l’occupant. Dans Gagner à en mourir, Basse le retranscrit ainsi : «  Une ville qui reprend goût à une forme de légèreté et d’indépendance, de victoire aussi fût-elle avec un ballon peut très vite devenir dangereuse pour l’occupant. » La Flakelf demande alors une revanche qui aura lieu trois jours plus tard. Voilà ce qu’on appelle aujourd’hui le Match de la mort. Le stade du Zénith est alors sous grosse surveillance alors que Kiev est rempli d’affiches pour annoncer la rencontre du jour. La police est présente, les troupes allemandes aussi, elles qui ont rempli de force le stade pour que l’humiliation se fasse sous les yeux de la nation.

L’arbitre de la rencontre est alors un officier SS. L’homme se présente avant la rencontre dans le vestiaire du FC Start et demande dans un russe parfait à l’adversaire de saluer avant le coup d'envoi à « notre manière » , c'est-à-dire en réalisant le salut nazi. Le silence est total, les positions des joueurs diffèrent quant au comportement à adopter. Quelques minutes plus tard, le XI de la Flakelf entre, fait le salut nazi alors que le FC Start refuse de s’exécuter. Pourquoi ? Car la victoire est la seule issue. Selon plusieurs témoignages, les joueurs ukrainiens auraient alors crié un « Da zdravstvuyet sport » - slogan soviétique à la gloire du sport - repris par le stade. La suite ? Des sales coups, de la pression, un Trusevich frappé à la tête, la Flakelf qui ouvre le score sur l’action, un arbitre qui ne siffle pas et le FC Start qui se remet à l’endroit pour lancer sa démonstration qui se terminera sur un score net (5-3). « Une histoire de dribbleurs fous et insouciants, qui avaient préféré la mort à un match arrangé » , selon Basse. Et ce jusqu’à repousser une dernière pression autoritaire à la pause. Comme pour dessiner les dernières foulées. Elles auront finalement lieu le 16 août sur une dernière victoire 8-0 contre le Rukh Kiev.

Car quelques jours plus tard, les joueurs sont arrêtés par la Gestapo. La raison ? Ils seraient membres du NKVD. L’un des joueurs, Nykolai Korotkykh, est torturé jusqu’à la mort à cause de son statut de membre du Parti communiste. Trusevich, lui, est arrêté le 18 août dans la boulangerie avec deux coéquipiers (Klimenko et Putistin). Les trois hommes seront interrogés 23 jours puis envoyés au camp de travail de Syrets. Un lieu situé à Bobi Yar, près de Kiev, où huit joueurs seront déportés, et trois exécutés en février 1943 - dont Trusevich qui se serait levé sur un « le sport rouge ne mourra jamais » avant de mourir. C’était donc ça mourir pour ses idées, sa victoire et le football. Le terme Match de la mort sera évoqué une première fois en 1958 par la propagande soviétique alors que la rencontre avait au départ été vue comme une collaboration avec l’occupant nazi. Depuis, la romantisation a fait son travail : non, les joueurs n’ont pas été exécutés dès la fin de la rencontre. Reste cette statue, posée à l’entrée du stade Zénith en 1971. Et cette absence d’images. Pourtant, selon les mots de Basse, les Allemands « filmaient tout. Y compris leurs crimes de masse. Les derniers moments, en sous-vêtements, des familles condamnées. Les pendus, dans les villages, qui faisaient dans l’hiver comme de gros épouvantails, pris dans la glace. Les partisans fusillés. On peut s’étonner qu’ils n’aient pas filmé le match du 9 août 1942. »

Par Maxime Brigand Propos de Pierre-Louis Basse recueillis par MB.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:26 David Neres claque un geste « à la Berbatov » 3
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:07 Raiola balance sur le racisme dans le monde du foot 66 Hier à 08:44 Pronostic OM PSG : 500€ à gagner sur le Classico ! samedi 21 octobre Le président de la FA sous pression 7 samedi 21 octobre Course-poursuite entre un entraîneur et des supporters en colère 7 samedi 21 octobre Près de cinq mille agressions d’arbitres en France en 2016-2017 17 samedi 21 octobre 408€ à gagner avec PSG, Lazio & Fiorentina samedi 21 octobre Golden Boy : Mbappé et Dembélé finalistes 46 vendredi 20 octobre Le Récap "Ligue des champions" de la #SOFOOTLIGUE vendredi 20 octobre Un U17 suspendu trente ans pour avoir frappé un arbitre 52 vendredi 20 octobre Bastian Schweinsteiger : « Je suis ouvert à toutes propositions » 25 vendredi 20 octobre OFFRE SPÉCIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! 10 vendredi 20 octobre Ils ont joué à Marseille ET au PSG (via Brut Sport) vendredi 20 octobre Luiz Felipe Scolari va quitter Guangzhou Evergrande 20 jeudi 19 octobre Le très joli but d'Olivier Giroud 37 jeudi 19 octobre Une sauce barbecue géante se frite avec les supporters adverses 27 jeudi 19 octobre Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 30 mercredi 18 octobre Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11 mercredi 18 octobre Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 8 mercredi 18 octobre La roulette insolente de JK Augustin 34 mercredi 18 octobre À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32
À lire ensuite
Le marathon sévillan