Il était une fois dans Bron

C’est officiel, Karim Benzema ne fera pas l’Euro 2016 en France. Didier Deschamps, le sélectionneur des Bleus, et Noël Le Graët, le patron de la FFF, ont décidé de ne pas sélectionner l’attaquant du Real Madrid pour une question « d’exemplarité » . Les décideurs du football français ont préféré s’offrir un Euro sans leur arme offensive numéro 1, mais avec un climat autour des Bleus apaisés.

Modififié
1k 113
« Le président et le sélectionneur tiennent à rappeler que la performance sportive est un critère important, mais pas exclusif pour décider de la sélection au sein de l’équipe de France. La capacité des joueurs à œuvrer dans le sens de l'unité, au sein et autour du groupe, l'exemplarité et la préservation du groupe sont également prises en compte par l'ensemble des sélectionneurs de la Fédération. Il en résulte que Noël Le Graët et Didier Deschamps ont décidé que Karim Benzema ne pourra pas participer à l'Euro 2016. » Ce mercredi, le communiqué laconique de la FFF a fait mouche. Karim Benzema regardera l’Euro sur son canapé. Loin des Bleus. Loin de la France. Et ce, même si l’ancien Lyonnais traverse la meilleure phase sportive de sa carrière en club (25 buts en 27 matchs et une demi-finale de Ligue des champions, au moins, au compteur). Mais voilà, l’affaire de la sex-tape, ainsi que les récentes révélations de nos confrères de Libération sur sa convocation en tant que témoin dans le cadre d’une information judiciaire pour « blanchiment en bande organisée » et « blanchiment de trafic de stupéfiants » ont eu raison de la liste des 23. Juridiquement, Karim Benzema est présumé innocent dans les deux affaires, et rien ne dit qu’il sera condamné. Publiquement, il a déjà été jugé. Notamment par certains hommes politiques comme Manuel Valls, le Premier ministre, qui avait déclaré sur les ondes d’Europe 1 qu’un « grand sportif doit être exemplaire. S’il ne l’est pas, il n’a pas sa place en équipe de France » . Au sein de la Fédération française de football, on a d’abord botté en touche. Pour gagner du temps. Laisser le soufflé retomber histoire d’observer dans quel sens soufflait le vent. Après tout, faire l’Euro sans son principal artificier, c’est tout sauf une bonne idée. Mais la machine médiatique ne s’est jamais calmée. Sur les réseaux sociaux, « Rim-K » compte de nombreux soutiens, mais les gazouillis affichent une tendance, pas la direction.

Sponsors et image


La direction, c’est celle de l’opinion publique qui comprend l’avis des 8 à 12 millions téléspectateurs qui regardent les Bleus sur TF1, principal diffuseur de l’équipe nationale. L’idée que la France compte près de 70 millions de sélectionneurs n’a jamais eu autant de sens. Expliquer au grand public un choix moral n’a rien à voir avec la logique d’un choix sportif. Véritable vecteur de rassemblement, l’équipe de France doit aussi rendre des comptes à de nombreux sponsors. Et dans cette histoire, les argentiers du football français n’ont pas spécialement apprécié que le meilleur joueur français traîne dans des affaires douteuses. Au moment de prendre la décision, cela a forcément dû compter. Tout comme les différents sondages – qui ne représentent rien, au fond – qui ne faisaient pas du Madrilène le bienvenu en équipe de France pour ceux et celles qui la regardent. Ce n’est pas une surprise, l’enfant de Bron, dans la banlieue lyonnaise, n’a jamais suscité une grande sympathie auprès du grand public. Il est tout ce que la plèbe déteste dans le football : il est jeune, issue de la banlieue, originaire du mauvais côté de la Méditerranée, riche, ne chante pas l’hymne national, entier et fidèle à ses premiers amis, même ceux qui sont régulièrement transférés au ballon. Ça fait beaucoup (trop) de choses pour un pays qui se déchire de plus en plus ouvertement dans les urnes et qui a fait de son équipe de France une sorte de représentativité. Il y a forcément un peu de tout ça dans la décision des hautes instances du football français.


L’Euro 2016 doit rassembler autour des Bleus. Donner une image lisse. Agréable. Sans vague. Visiblement, Benzema ne l’aurait pas permis. Tout du moins, la présence du Benz dans les 23 aurait pollué l’entourage médiatique de l’équipe de France. Surtout en l’absence de Mathieu Valbuena, la « victime » . Se priver de Benzema, c’est aussi une manière de se priver plus facilement de Valbuena, pour des critères sportifs cette fois. Les suiveurs des Bleus auraient eu du mal à comprendre une liste des 23 avec Benzema et sans Valbuena. Sportivement, c’était pourtant une évidence. Mais le football est devenu l’opium du peuple. Il doit comprendre pour soutenir. Aimer. Sans les deux protagonistes – Benzema étant moralement fautif vis-à-vis de son coéquipier malgré les différentes opérations de comm’ mises en place dernièrement – les Bleus sont tranquilles. On peut se concentrer sur le terrain. Et uniquement le terrain. Alors oui, dans d’autres sports collectifs, certains leaders se sont égarés avant de poursuivre l’aventure nationale. On pense à Karabatic ou Ngapteh. Mais les deux garçons n’ont jamais mis un coéquipier dans le dur. Et encore moins au sein d’un rassemblement des Bleus. Deux détails qui changent la donne, malgré tout.

Un risque assumé car assumable ?


Pragmatique, Deschamps s’est aussi appuyé sur la relève pour guider son choix. Avec Griezmann, Martial, Coman, Payet, Giroud, Gignac, voire Ben Arfa, Dembele ou Fekir, les Bleus sont riches. Contre les Pays-Bas et la Russie, Deschamps et Le Graët ont parfaitement observé l’élan sympathique qui s’était dégagé de cette jeune équipe de France. Un regain d’affection qui s’est effectué sans Benzema. Alors, forcément, comme les Bleus ont marqué sept buts, contre deux adversaires en vacances dans des matchs sans enjeux, on s’est dit que l’affaire était réglée. L’équipe de France peut s’en sortir sans celui qui a déjà marqué 27 buts sous le maillot bleu. Le risque est assumé, car il est assumable. Se priver de Benzema quand on a du matos en réserve, c’est facile. Pas certain que le Portugal se passerait de CR7 pour une histoire de pénis. Et pour appuyer l’absence du Madrilène, on peut toujours ressortir l’histoire. Celle de 1996, quand Aimé Jacquet avait sacrifié le trio Cantona-Papin-Ginola sur l’autel de la jeunesse. Derrière, la génération Zidane s’était aventurée jusque dans le dernier carré de l’Euro 1996 avant de trouver le Graal avec Guivarc’h en pointe deux ans plus tard.

D’autant que pour mieux faire passer la pilule, Deschamps a aussi un atout qui peut servir de contre-feu. Il s’appelle Hatem Ben Arfa. Une lame à deux couteaux. D’une, le Niçois est un vrai atout sportif, surtout en ce moment. De deux, il permet de contrecarrer deux idées nauséabondes de cette affaire. La première va permettre, sans doute, à certains Français de pouvoir soulager leur conscience en aimant Hatem Ben Arfa en dépit de ses origines, alors que leur haine de Benzema prenait racine dans les mêmes raisons. Le fameux « Je ne suis pas raciste, j’adore le couscous » . La seconde, Ben Arfa – tricard depuis l’Euro 2012 et son altercation avec Laurent Blanc – représente cette formidable idée que le pardon est possible dans le football. Un repenti qui clame son amour du maillot. Quel beau message.


Quoi qu’il en soit, l’histoire aura forcément des répercussions. Si Karim Benzema termine avec une Ligue des champions dans la besace, par exemple, il faudra détourner le regard quand les Bleus aligneront Olivier Giroud en pointe contre la Roumanie, le 10 juin, lors de l’ouverture de l’Euro. Et, surtout, si les Bleus échouent lors de l’Euro 2016, il faudra composer avec ce choix et ses conséquences. Il n’y a peut-être pas de hasard, mais la dernière fois que Karim Benzema a manqué une phase finale de l’équipe de France de football, c‘était en 2010. À Knysna. Se priver de Benzema n’était pas forcément le choix le plus simple sportivement. Médiatiquement, c’était en tout cas le plus facile.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Frenchies Niveau : CFA
ow putin la claque
tout ce que je pense formulé dans un article.

oh merde,
rien à ajouter.

à vous les studios
Bien joué Frenchies, comme ça, dans les dents de Pascal Praud:
https://twitter.com/bledreda/status/720603739401416704
TheGoatKeeper Niveau : Ligue 2
 //  16:16  //  Amoureux de Lyon
Note : -1
Bien resume, pas mal ecrit. merci mon homonyme.

Le plus "drole" dans cette histoire, ce serait une ou deux blessures de joueurs-cles: J'aimerai bien voir ce qui se passe sil arrive un pepin a Griezmann.

Jespere qu'on ne sen bouferra pas les c***** dans 2 mois
Note : 6
C'est pourtant pas compliqué, il a fauté dans la vie de groupe (et là je parle des faits, des écoutes, de ce que Benzema lui-même a avoué) et est sanctionné pour ce qu'il a fait, point barre. Sa mise en examen en elle-même, son niveau sur le terrain, l'exemplarité... On s'en fout. Ce qui le rend non-sélectionnable, c'est ce qu'il a fait à Valbuena, dans le cadre de l'Equipe de France.
Tottinambour Niveau : District
Le Benzema du Real n'est pas celui de l'équipe de France.

Deschamps profite peut-être de l'impopularité du bonhomme pour s'enlever une épine du pied au niveau tactique. Sans cette affaire, personne n'aurait compris qu'il se passe de Benzema. Il était obligé non seulement de le prendre mais aussi de le titulariser.

Or, le bonhomme pose certains problèmes tactiques en équipe de France. Je m'explique.

Au Real son jeu consiste essentiellement à faire briller Ronaldo et Bale. Il décroche beaucoup et évolue parfois presque en meneur de jeu. Son jeu subtil en une touche de balle, tout en déviation, est parfait pour créer des décalages et lancer les deux sprinteurs dans les espaces. En plus de ça il a des stats pas dégueulasse dans la finition (4ème marqueur de Liga cette année derrière le trio de monstres Ronaldo-Suarez-Messi).

Franchement, sur son rendement en club il fait clairement partie du top 10 mondial. Ancelotti, qui s'y connaît un peu en foot, dit de lui que c'est le meilleur attaquant du monde.

En équipe de France il n'a pas les mêmes profils de coéquipiers et on lui demande d'être avant tout LE fer de lance de l'attaque, rôle qui lui sied moins bien car il n'a jamais été et ne sera jamais un pur avant-centre. Ses décrochages intempestifs et son empiétement sur les zones de jeu de ses coéquipiers (notamment sur l'aile gauche) nuisent au jeu collectif et à l'équilibre de l'équipe.

J'ai vraiment l'impression que l'équipe de France tourne mieux sans lui. Les derniers matches amicaux l'ont d'ailleurs illustré.

Je pense que Deschamps en a pris conscience dernièrement. si on considère les événements sous cet angle, l'affaire de la sex-tape est peut-être une aubaine pour le sélectionneur.
si giroud et gignac se blessent avant l'euro, certains auront l'air vraiment cons...
quand best/cantona faisaient les cons, on les adulait, là...
josip-illicite Niveau : DHR
Déjà, je trouve un peu (enfin, complètement) hautain d'expliquer que les français interrogés sur la question sont des racistes obscurantistes.
C'est votre opinion, après tout, mais je la trouve très péremptoire.

Ensuite, sportivement, je pense pas que KB9 soit indispensable à l'EDF.
Avant qu'on me ressorte ses stats, je tiens à préciser que je ne doute pas une seconde du fait qu'il est dans l'absolu le meilleur joueur français du moment (avec Griezman et Pogba).
Simplement, je trouve qu'il a toujours été mal utilisé en EDF.
Je pense pas qu'il ait le profil pour être aligné en seule pointe en haut d'un 4-3-3. Vous allez me dire qu'il l'est avec le Real, oui, mais la différence est qu'au Real Cristiano joue comme un 9, multiplie les appels, les combinaisons avec KB et les buts.
En EDF, Benzema n'a pas ça. En EDF, il a un rôle de pur 9 qui doit avoir une énorme activité, or il n'a jamais été ce genre de joueur.
Je pense qu'associé avec un autre attaquant, type Griezman, Lacazette ou Gignac, son rendement aurait été bien meilleur. Et par rendement je ne parle pas de stats, mais de contenu de prestation.

Et il se trouve justement que DD ne semble pas avoir envie de jouer autrement qu'en 4-3-3. Donc je pense qu'il n'est pas si indispensable que ça.
Pas le meilleur choix sportivement mais definitevement le meilleur en terme d'ethique.

Il fallait reflechir a deux fois avant d'aider ses potos escrocs.

C'est malheureux pour nous car on se prive d'un top 9 et probablement de notre meilleur joueur mais je trouve cette decision bien plus saine que son contraire.

On aurait encore eu droit aux raclures de journalistes type Praud qui s'en serait donne a coeur joie et aurait plombe toute l'equipe. Sans la Benz il n'y aura pas tout cela, et c'est bien.
josip-illicite Niveau : DHR
Message posté par Tottinambour
Le Benzema du Real n'est pas celui de l'équipe de France.

Deschamps profite peut-être de l'impopularité du bonhomme pour s'enlever une épine du pied au niveau tactique. Sans cette affaire, personne n'aurait compris qu'il se passe de Benzema. Il était obligé non seulement de le prendre mais aussi de le titulariser.

Or, le bonhomme pose certains problèmes tactiques en équipe de France. Je m'explique.

Au Real son jeu consiste essentiellement à faire briller Ronaldo et Bale. Il décroche beaucoup et évolue parfois presque en meneur de jeu. Son jeu subtil en une touche de balle, tout en déviation, est parfait pour créer des décalages et lancer les deux sprinteurs dans les espaces. En plus de ça il a des stats pas dégueulasse dans la finition (4ème marqueur de Liga cette année derrière le trio de monstres Ronaldo-Suarez-Messi).

Franchement, sur son rendement en club il fait clairement partie du top 10 mondial. Ancelotti, qui s'y connaît un peu en foot, dit de lui que c'est le meilleur attaquant du monde.

En équipe de France il n'a pas les mêmes profils de coéquipiers et on lui demande d'être avant tout LE fer de lance de l'attaque, rôle qui lui sied moins bien car il n'a jamais été et ne sera jamais un pur avant-centre. Ses décrochages intempestifs et son empiétement sur les zones de jeu de ses coéquipiers (notamment sur l'aile gauche) nuisent au jeu collectif et à l'équilibre de l'équipe.

J'ai vraiment l'impression que l'équipe de France tourne mieux sans lui. Les derniers matches amicaux l'ont d'ailleurs illustré.

Je pense que Deschamps en a pris conscience dernièrement. si on considère les événements sous cet angle, l'affaire de la sex-tape est peut-être une aubaine pour le sélectionneur.


Exactement. Tu m'as devancé.
En réalité, je trouve que Benzema a bien plus un profil de 9,5 voire de 10 que de 9.
Tigris Mystic Niveau : District
Bon article... En fait, c'est plus un bon résumé de la section commentaires de l'article précédent sur le sujet ou tout à déjà été dit.

http://www.sofoot.com/benzema-evince-de … 20559.html
Message posté par Ravage
C'est pourtant pas compliqué, il a fauté dans la vie de groupe (et là je parle des faits, des écoutes, de ce que Benzema lui-même a avoué) et est sanctionné pour ce qu'il a fait, point barre. Sa mise en examen en elle-même, son niveau sur le terrain, l'exemplarité... On s'en fout. Ce qui le rend non-sélectionnable, c'est ce qu'il a fait à Valbuena, dans le cadre de l'Equipe de France.


Voilà.
Mais ça il y a apparemment beaucoup de monde qui a du mal à le comprendre depuis 6 mois.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Attendons déjà la liste définitive des 23 pour voir qui le remplacera définitivement.

OK un euro sans Benzema, c'est positif vis-à-vis de la pression médiatique et pour permettre au futur groupe de bosser sereinement, mais il ne faudra pas pleurer si derrière on n'est pas sereins avec une attaque Gignac-Giroud...
Message posté par josip-illicite
Déjà, je trouve un peu (enfin, complètement) hautain d'expliquer que les français interrogés sur la question sont des racistes obscurantistes.
C'est votre opinion, après tout, mais je la trouve très péremptoire.

Ensuite, sportivement, je pense pas que KB9 soit indispensable à l'EDF.
Avant qu'on me ressorte ses stats, je tiens à préciser que je ne doute pas une seconde du fait qu'il est dans l'absolu le meilleur joueur français du moment (avec Griezman et Pogba).
Simplement, je trouve qu'il a toujours été mal utilisé en EDF.
Je pense pas qu'il ait le profil pour être aligné en seule pointe en haut d'un 4-3-3. Vous allez me dire qu'il l'est avec le Real, oui, mais la différence est qu'au Real Cristiano joue comme un 9, multiplie les appels, les combinaisons avec KB et les buts.
En EDF, Benzema n'a pas ça. En EDF, il a un rôle de pur 9 qui doit avoir une énorme activité, or il n'a jamais été ce genre de joueur.
Je pense qu'associé avec un autre attaquant, type Griezman, Lacazette ou Gignac, son rendement aurait été bien meilleur. Et par rendement je ne parle pas de stats, mais de contenu de prestation.

Et il se trouve justement que DD ne semble pas avoir envie de jouer autrement qu'en 4-3-3. Donc je pense qu'il n'est pas si indispensable que ça.


Je me suis toujours battu contre ceux qui apportent la question raciale dans le débat.
Ce mec n'est pas indispensable en EDF, il a fait chanter un coéquipier, trempe dans plein d'histoire dégueulasses, ne fait pas partie des meilleurs joueurs du monde...etc

Mais je pense qu'il y a un fond de racisme chez ceux qui lui font un procès en manque de motivation ou d'amour de la France.

L'histoire du crachat, de l'hymne non chanté...etc, je ne pense pas que ce soit dénué de tout racisme.
Frenchies Niveau : CFA
Note : -3
Message posté par Tottinambour
Le Benzema du Real n'est pas celui de l'équipe de France.

Deschamps profite peut-être de l'impopularité du bonhomme pour s'enlever une épine du pied au niveau tactique. Sans cette affaire, personne n'aurait compris qu'il se passe de Benzema. Il était obligé non seulement de le prendre mais aussi de le titulariser.

Or, le bonhomme pose certains problèmes tactiques en équipe de France. Je m'explique.

Au Real son jeu consiste essentiellement à faire briller Ronaldo et Bale. Il décroche beaucoup et évolue parfois presque en meneur de jeu. Son jeu subtil en une touche de balle, tout en déviation, est parfait pour créer des décalages et lancer les deux sprinteurs dans les espaces. En plus de ça il a des stats pas dégueulasse dans la finition (4ème marqueur de Liga cette année derrière le trio de monstres Ronaldo-Suarez-Messi).

Franchement, sur son rendement en club il fait clairement partie du top 10 mondial. Ancelotti, qui s'y connaît un peu en foot, dit de lui que c'est le meilleur attaquant du monde.

En équipe de France il n'a pas les mêmes profils de coéquipiers et on lui demande d'être avant tout LE fer de lance de l'attaque, rôle qui lui sied moins bien car il n'a jamais été et ne sera jamais un pur avant-centre. Ses décrochages intempestifs et son empiétement sur les zones de jeu de ses coéquipiers (notamment sur l'aile gauche) nuisent au jeu collectif et à l'équilibre de l'équipe.

J'ai vraiment l'impression que l'équipe de France tourne mieux sans lui. Les derniers matches amicaux l'ont d'ailleurs illustré.

Je pense que Deschamps en a pris conscience dernièrement. si on considère les événements sous cet angle, l'affaire de la sex-tape est peut-être une aubaine pour le sélectionneur.


qu'est ce que c'est WTF tout ça ...

"J'ai vraiment l'impression que l'équipe de France tourne mieux sans lui. Les derniers matches amicaux l'ont d'ailleurs illustré. "

euh ???
parce que le dernier match de Benzema illustrait AUTRE CHOSE ???
(http://www.20minutes.fr/sport/football/ … tron-bleus)

par "pur avant centre"
enfaite toi tu entends "que avant centre"
c'est bien ça???

non parce que cette saison, ses 25 buts
sont des buts "de pur avant centre" ... y a pas mal de têtes (corner/centres)
y a la moitié des buts en une touche de balle,
ils sont tous dans la surface de réparation il me semble,
y a des gestes "techniques" (son dernier contre le barca en est l'illustration)

bref

Pourquoi il serait mieux d'avoir un avant centre "piquet"
plutôt qu'un avant centre, qui tout en étant le 9 le plus prolifique, est également capable de laisser la place en effet, à ses ailiers (Griezmann contre l'Arménie) en les mettant en valeur par sa justesse technique ???

Si on considère les événements sous l'angle du parcours de l'EDF lors de la dernière compétition (où Benzema en étant décisif 5x l'est autant que tous les autres réunis -_-) ... NON c'est pas la définition d'une "aubaine" qu'il soit écarté !!
Pa possible de ne pas adorer "Rim-k" sans être raciste ?
Coach Kévinovitch Niveau : Ligue 1
Message posté par ph
si giroud et gignac se blessent avant l'euro, certains auront l'air vraiment cons...
quand best/cantona faisaient les cons, on les adulait, là...


Best et Cantona ne faisaient pas de coups de pute à leurs propres coéquipiers!
Attaque-Defonce Niveau : CFA
 //  16:29  //  Hooligan de la France
Note : 1
Je fais partie de ceux qui ne voulaient pas de Benzema pour une raison tactique.

Déjà pour moi, Benzema a quasiment inventé un poste, celui d'attaquant-meneur. Ce n'est pas un buteur, pas un pivot (quoique cette saison, son jeu de tête a grandement progressé), pas une pointe (car pas assez rapide). Mais pour créer, décaler, faire jouer ses partenaires, c'est l'uns des meilleurs au monde. Peut-être le meilleur. Benzema est un grand attaquant mais il a raté une carrière de grand numéro 10 buteur parce qu'aucun entraîneur n'a eu les c*** de le faire jouer à ce poste. Et je regrette sincèrement que Deschamps n'y ait pas pensé. Parce qu'une attaque Griezmann-Giroud avec Benzema derrière eux, j'aurais aimé voir ça dans cette configuration un jour.

Mais dans un 4-3-3, Benzema n'a tout simplement pas les qualités pour occuper seul la pointe, il n'a pas ce mental pour peser dans les duels, il aime trop le jeu. Je ne pense pas que Deschamps se soit passé de lui pour une question d'image, DD s'en branle de l'image. La raison est tactique : avec Giroud et son talent pour le pressing et son précieux jeu aérien, la France gagne quasiment vingt mètres ! La moyenne de victoires de la France avec Giroud titulaire est spectaculairement plus élevée, de même que la moyenne de buts !

La présence de Giroud gêne la relance des défenseurs et permet surtout à Griezmann et Payet de faire ce qu'il affectionne sans ballon, couper les lignes, s'intercaler entre elles. Et surtout de dégager un boulevard de dix mètres à l'entrée de la surface pour les deux milieux Pogba et Matuidi. Le premier a ainsi toute la liberté du monde pour envoyer une praline, le second peut profiter du jeu en pivot et du pressing de Giroud pour aspirer l'axe et faire les appels tranchants qu'il affectionne tant (cf. son but contre la Suisse ou celui contre les Pays-Bas, où il profite du travail de Martial).

Benzema aime trop construire, il aime bien trop combiner et jouer lui-même entre les lignes. Et ce n'est tout simplement pas compatible avec le schéma de l'équipe de France et inhibe les autres joueurs - pour des raisons évidentes, il est meilleur que tous les autres.

Est-ce que ce choix payera à l'Euro 2016 ? Je l'espère. Mais jusqu'à présent, tout indique qu'effectivement, en dehors de ses qualités footballistiques évidentes et sans parler des à-côté (dont je me moque éperdument soit dit en passant), la France joue effectivement mieux sans lui et se procure plus d'occasions.

Deschamps a choisit de privilégier le confort de Payet, Griezmann, Pogba et Matuidi en leur adjudant un attaquant travailleur qui jouera pour eux, Giroud. C'est un choix tactique et de ce qu'on commence à connaître de Deschamps depuis maintenant 15 ans (sans compter sa carrière de joueur), tout indique que ça ne va pas chercher plus loin.
Boaz Solossa superstar Niveau : DHR
L'article reprend l'éternel cliché selon lequel les origines de Benzama seraient l'une des causes du désamour qu'il provoque. C'est faire insulte aux personnes de même origine qui ne partagent aucune des valeurs véhiculées par le numéro 9. Benzema se complet dans la vulgarité en affichant de façon ostentatoire sa fascination pour le luxe tapageur.
Mais quelle condescendance dans l'article!!

j'ai pas pu tout lire j'ai gerbé après "mauvais coté de la méditerranée"
Tottinambour Niveau : District
Message posté par Frenchies
qu'est ce que c'est WTF tout ça ...

"J'ai vraiment l'impression que l'équipe de France tourne mieux sans lui. Les derniers matches amicaux l'ont d'ailleurs illustré. "

euh ???
parce que le dernier match de Benzema illustrait AUTRE CHOSE ???
(http://www.20minutes.fr/sport/football/ … tron-bleus)

par "pur avant centre"
enfaite toi tu entends "que avant centre"
c'est bien ça???

non parce que cette saison, ses 25 buts
sont des buts "de pur avant centre" ... y a pas mal de têtes (corner/centres)
y a la moitié des buts en une touche de balle,
ils sont tous dans la surface de réparation il me semble,
y a des gestes "techniques" (son dernier contre le barca en est l'illustration)

bref

Pourquoi il serait mieux d'avoir un avant centre "piquet"
plutôt qu'un avant centre, qui tout en étant le 9 le plus prolifique, est également capable de laisser la place en effet, à ses ailiers (Griezmann contre l'Arménie) en les mettant en valeur par sa justesse technique ???

Si on considère les événements sous l'angle du parcours de l'EDF lors de la dernière compétition (où Benzema en étant décisif 5x l'est autant que tous les autres réunis -_-) ... NON c'est pas la définition d'une "aubaine" qu'il soit écarté !!


C'est moins mon avis que j'exprime que ce qui a pu se passer dans la tête de Deschamps.

Après, oui, Benzema est moins performant en équipe de France qu'au Real, c'est un fait.

Ensuite ses statistiques personnelles sont une chose, l'influence sur ses coéquipiers en est une autre (je parle de jeu uniquement), et je n'ai pas l'impression que ça plaide non plus en sa faveur. Il semble aimanter le ballon et inhiber ses coéquipiers, à l'instar d'un Ribéry en son temps.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Barça, le coup de la panne
1k 113