Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Il est vraiment fort, ce Marquinhos ?

D'après ce qui se murmure, le PSG ne serait pas loin de faire signer le jeune Brésilien Marquinhos. Le joueur de la Roma, âgé de 19 ans, est considéré comme l'un des futurs grands défenseurs du football mondial. À juste titre ?

Modififié
Blitz du PSG. Leonardo va se tirer, certes, mais avant de quitter ses fonctions, le directeur sportif veut encore offrir quelques belles satisfactions aux supporters. Et cette première satisfaction porte un nom. Et des bagues sur les dents. Marquinhos. 19 ans, défenseur brésilien, central de formation, repositionné sur le flanc droit à la Roma. Depuis son arrivée en Italie, la saison dernière, de nombreux observateurs l'ont comparé à Thiago Silva, ce qui, il faut le dire, n'est pas trop mal, comme comparaison. Or, son arrivée à Paris pourrait bien être un message subliminal envoyé, justement, à Thiago Silva. Une sorte de laisser-passer pour le Barça. « Tu peux partir, de toute façon, on a acheté ton successeur, toi avec 10 ans de moins. » À moins que les dirigeants qataris n'aient l'intention d'associer les deux Brésiliens en défense. Et là, ce serait costaud. Mais est-on vraiment certain que ce Marquinhos vaut le prix annoncé par la Roma (quelque 30 millions d'euros) ? Le Barça est aussi sur le coup, et comptait bien le recruter si jamais Thiago Silva décidait de rester à Paris. Mais si les deux Brésiliens se retrouvaient finalement ensemble au PSG, les Blaugrana resteraient bredouilles. Une satisfaction, encore.

Intransférable. Sauf pour 30 millions

Comme toute transaction, elle commence par un démenti. « La Roma ne nous a parlé d'aucun type de transaction, et ne nous a autorisés à parler avec aucun club » , a affirmé l'agent du joueur. Pourtant, la réalité est toute autre. De fait, Walter Sabatini, le très critiqué directeur sportif de la Roma (traité de « laziale » par la plupart des supporters de la Roma, insulte suprême au royaume de Totti), s'est rendu hier à Paris pour venir discuter avec Leonardo du cas Marquinhos. Le PSG est intéressé, mais la Roma n'a pas l'intention de faire de ristourne. Le choix est cornélien pour les dirigeants romanisti : soit conserver l'un de ses top players, qui peut devenir l'un des piliers de la Roma de Rudi Garcia, soit s'en séparer, encaisser 30 millions d'euros, et se faire plaisir sur le marché des transferts. Pour le moment, aucune décision n'a été prise, mais la Roma y réfléchit, ce qui est déjà un pas en avant par rapport à il y a quelques semaines, lorsque Marquinhos était déclaré «  intransférable  » .

30 millions d'euros. Pilier. Intransférable. Voilà des termes qui, en général, ne sont apposés qu'aux plus grands. Marquinhos en fait-il partie ? Un peu tôt pour le dire. Le joueur est arrivé à la Roma l'été dernier, dans l'anonymat le plus total. Les supporters en avaient vaguement entendu parlé, mais voyaient là un énième Brésilien qui allait faire flop. Le contrat, lui-même, avait de quoi surprendre : un prêt de 1,5 million d'euros avec option d'achat. Et surtout, si le joueur disputait plus de 8 matchs (minimum 45 minutes par match), la Roma serait dans l'obligation de le récupérer à titre définitif pour 3 millions d'euros. Le défenseur n'a pas mis longtemps à atteindre la barre des 8 matchs. D'abord testé par Zeman, il est ensuite devenu un point fixe de la Roma d'Andreazzoli, mais sa fin de saison a été tronquée par de nombreuses petites blessures. De plus, la saison calamiteuse de la Roma, notamment sur le plan défensif, n'a pas aidé à voir l'intégralité de ses capacités. Un peu le même problème que juger le niveau d'un gardien dans une équipe qui termine pire défense du championnat.

19 ans seulement


S'il fallait faire parler les statistiques, on pourrait déjà en tirer quelques données significatives. Cette saison, Marquinhos a disputé 26 matchs de Serie A avec la Roma, soit 2092 minutes de présence sur la pelouse. Au cours de ces 2092 minutes, la Roma a encaissé 32 buts, soit une moyenne d'un but toutes les 65 minutes. En revanche, lors des 1328 minutes où Marquinhos n'était pas sur la pelouse, la Louve a encaissé 24 buts, soit une moyenne d'un but toutes les 55 minutes. Vu comme ça, la différence n'est pas impressionnante, mais si on reporte ces données sur l'ensemble de la saison, la Roma aurait encaissé 10 buts de plus si Marquinhos n'avait pas été là. Ce qui, du coup, en aurait fait, de loin, la deuxième pire défense de Serie A, derrière l'inégalable Pescara et ses 84 buts encaissés. Bref, ça, ce sont des statistiques. Et, on le sait, difficile de juger le niveau d'un joueur sur des statistiques, surtout lorsque ce joueur est défenseur dans une équipe entraînée par Zdeněk Zeman.

Néanmoins, au cours de la saison, celui qui se fait appeler Marcos pour ne pas être confondu avec son coéquipier Marquinho, a fait preuve de nombreuses qualités. Il est bon dans l'anticipation, réalise d'excellents tacles, et sait imposer sa puissance, malgré son jeune âge. Car, oui, il ne faut pas oublier que le gamin n'a que 19 ans, soit 10 de moins que son compatriote Thiago Silva. La marge de progression est donc immense, notamment lorsque l'on sait qu'au même âge, Thiago Silva jouait encore au Brésil, à la Juventude, avant d'aller se perdre dans la réserve du FC Porto, puis au Dinamo Moscou. Marquinhos, lui, n'ira pas en Russie. Leonardo le veut au PSG et n'a pas l'intention de lâcher l'affaire. Une affaire qui a un coût, certes, mais qui représente un sacré pari pour l'avenir. Car Marquinhos n'est pas encore celui qui peut arrêter Messi ou Cristiano Ronaldo, mais, avec du taf, il détient en lui les capacités pour le devenir. Le PSG le sait. Mais la Roma le sait aussi. Il est là, le dilemme.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall lundi 16 juillet La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)