Il empêche sa femme d'aller à un tournoi de futsal

Modififié
9 45
La culture plus forte que le sport ?

Lundi prochain, ce sera le début du championnat de futsal, organisé par la Fédération féminine de football asiatique. Plusieurs Mondiaux de futsal féminin ont déjà eu lieu, notamment au Portugal en 2012, et pour la première fois, c'est en Malaisie que se déroulera la compétition.

Mais cette fois, une joueuse risque de ne pas en voir la couleur. Niloufar Ardalan, joueuse iranienne et véritable star de son équipe, ne devrait pas participer à la compétition. Sélectionnée et apte à jouer, celle qu'on surnomme Lady Goal a été interdite de tournoi par son mari, révèle le Mirror.

L'homme aurait refusé de lui donner son passeport pour qu'elle ne puisse pas quitter son pays. Les lois islamiques en vigueur relatent que Niloufar Ardalan a besoin de la permission de son époux pour voir son passeport renouvelé, ce que ce dernier aurait formellement refusé.

D'autant plus que son mari, Mehdi Toutounchi, est journaliste sportif, un comble pour la joueuse qui accepte tout de même la décision malgré la déception. Un combat perdu d'avance : « Mon mari ne m'a pas donné mon passeport pour que je puisse participer aux matchs parce qu'il ne veut pas que je voyage à l'étranger. Donc je manquerai ces matchs. J'aurai aimé que les autorités trouvent une solution qui permette aux athlètes féminines de défendre leurs droits dans de telles situations. En tant que femme musulmane, je voulais défendre les couleurs de mon pays pour voir mon drapeau flotter pendant ce tournoi. »

Triste.

BA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le Photographe Niveau : District
Alors là, je suis curieux de voir si quelqu'un trouve un argument pour défendre le mari (en partant du principe qu'il a pris sa décision tout seul).
Message posté par Le Photographe
Alors là, je suis curieux de voir si quelqu'un trouve un argument pour défendre le mari (en partant du principe qu'il a pris sa décision tout seul).


"ce sont leurs traditions et leur manière de vivre, qui sommes-nous pour juger ?"
"pas d'ingérence, nous on mange bien des grenouilles "
j'ai bon ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
9 45