1. //
  2. // Groupe A
  3. // Dynamo Kiev/Dinamo Zagreb

Ideye dynamite Kiev

Surclassé par le PSG lors de la première journée, le Dynamo Kiev n'a déjà plus le droit à l'erreur s'il veut entrevoir les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Face au Dinamo Zagreb, supposée plus faible équipe du groupe, les hommes d'Oleg Blokhine doivent s'imposer. Ils pourront pour cela compter sur Brown Ideye. Encore inconnu en 2007, ce jeune Nigerian est désormais l'attaquant vedette du club ukrainien.

Modififié
2 3
La vie de Brown Ideye bascule un jour d'automne 2007. Arrivé en Europe en provenance des Ocean Boys, club nigérian de l'État de Bayelsa, il passe un test à Neuchâtel en Suisse. Malgré une grosse appréhension, le test s'avère concluant. Le 16 décembre, il signe à Xamax. « J’avais la trouille, explique-t-il dans Libération. Je me rappelle le froid. J’avais bien dormi la veille, mais pas beaucoup. La plupart de ceux qui viennent ne signent nulle part. Et ces joueurs-là ne sont pas moins forts que moi. » Les premiers mois sont difficiles. La langue, la culture... Tout est différent. Ideye ne joue pas, ou peu, et son pays lui manque. Résultat, il claque ses salaires dans ses quatre ou cinq coups de téléphone quotidien à sa famille, tandis que sa maison reste désespérément vide. Mais il s'accroche. Après une saison 2008-2009 encourageante (33 matchs, 10 buts et 9 passes décisives), il explose enfin aux yeux de tous. En seulement dix matchs, il inscrit dix buts et délivre cinq passes décisives. Ses performances ne passent pas inaperçues : il tape dans l'œil de plusieurs recruteurs dont ceux de Sochaux.

Duo de choc avec Maïga

La décision est prise, il débarque à Montbéliard en janvier 2010 pour 4 millions d'euros. Ses débuts sont fracassants puisqu'il inscrit un doublé et provoque un pénalty pour son premier match à Bonnal contre Le Mans en Coupe de France. Moins en réussite par la suite (seulement deux buts en championnat), le Nigerian confirme les espoirs placés en lui la saison suivante, grâce notamment à l'arrivée de Modibo Maïga. Les deux joueurs se trouvent les yeux fermés et forment un duo très complémentaire qui marque but sur but (15 chacun en Ligue 1). Malgré leur complémentarité sur le terrain, les deux hommes ne se ressemblent pas du tout. Si Maïga est très ouvert, ce n'est pas le cas d'Ideye. « Ideye est différent, confirme Alain Bénédet, adjoint de Francis Gillot à Sochaux à l'époque. Déjà, il y a la barrière de la langue. Parfois, j’ai l’impression qu’il est dans la lune. Je ne sais pas s’il écoute. Mais l’exercice suivant montre qu’en fait, il a écouté. En match, il doit travailler la conservation du ballon. Ideye, c’est celui qui met des buts compliqués et qui en rate de plus simples. Tout le charme de l’attaquant, si l’on peut dire. » Réservé, l'ancien attaquant de Bayelsa n'est pas du genre à aller en boîte après l'entraînement. « Ce n’est pas un comportement professionnel, et je n’aime pas ça non plus » , justifie-t-il simplement dans Libé.

Objectif Super Eagles

Ideye fait ses premiers pas avec la sélection du Nigeria en août 2010 contre la Corée du Sud. Rappelé à seulement trois reprises depuis, il sait qu'il doit encore franchir un palier pour devenir l'attaquant numéro un des Super Eagles. Très convoité à l'été 2011, il décide de rejoindre le Dynamo Kiev pour environ 8 millions d'euros. Dès son premier match, il inscrit un doublé et offre une passe décisive. Homme de base de l'ex-coach Yuri Semin, il s'installe en pointe aux côtés d'un certain Andreï Shevchenko. Imprévisible, Ideye est avant tout un joueur d'espaces, capable de prendre la profondeur mais également de jouer dos au but grâce à sa carcasse imposante et à son bon jeu de tête. Sa philosophie ? Marquer pour garder sa place. « Si on te sort, on met quelqu’un d’autre. Et si ce quelqu’un d’autre marque, c’est fini pour toi (...) À chaque fois que je manque une occasion de but, je me dis : "C’était peut-être la dernière que j’aurai ce soir." Tu ne peux pas ne pas y penser. » Shevchenko retraité, c'est désormais Ideye le patron de l'attaque du Dynamo. Déjà auteur de onze buts cette saison, il doit encore prouver sur la scène européenne. Inexistant à Paris lors de la première journée de la phase de poules de la LDC, il a l'occasion de se montrer contre Zagreb. Avant peut-être de devenir un joueur majeur du Nigeria.

Par Quentin Moynet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dr. Balotelli Niveau : District
L'entraineur c'est Oleg Blokhine au dernières nouvelles.
L'article me l'a rendu sympathique. ça source uniquement sur une interview donné à Libé mais bon pas grave. je connaissais mal ce joueur.
Note : 1
Encore un que Sochaux doit bien regretter...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 3