1. //
  2. // 5e journée
  3. // PSG/Bordeaux

Ici, c'est NYC !

Ce soir, le PSG reçoit les Girondins de Bordeaux dans son antre du Parc des Princes. Mais à 8000 kilomètres de là, en plein Manhattan, un petit bar peuplé d'irréductibles Gaulois se tient prêt à enflammer Big Apple. Bienvenue au PSG Club New York, celui de l'autre ville lumière.

Modififié
« De notre virage terrible s'élèvent en chœur nos chansons… » N'en déplaise aux courbes d'Auteuil et Boulogne, dans cette hymne au PSG, le virage en question est celui formé par l'intersection entre la très chic 5th avenue et la 33rd street du midtown Manhattan. Un carrefour situé au pied de l'Empire State Building que les yellow cabs de la ville, qu'ils soient serbes, sikhs, philippins, ghanéens, voire haïtiens, connaissent parfaitement. Surtout lorsque l'adresse est prononcée avec un fort accent français. Et pour cause. Dans cette rue typique du décor new-yorkais, où l'asphalte paraît composé principalement de vieux chewing-gums noircis par les gaz d'échappement, une poignée de maillots du Paris Saint-Germain convergent vers un sports bar comme seule la grosse pomme peut en offrir : le Legends. Passés les néons qui ornent l'entrée, l'endroit ressemble pourtant à ses vieux cousins britanniques. Un mélange de boiseries et d'écran plasma, où la Bud light aurait remplacé la Guinness. Du moins en apparence. Car au sous-sol, sous les pieds de ceux qui préfèrent regarder des disciplines où le ballon se caresse avec les mains, l'escalier central débouche sur un panneau on ne peut plus explicite : « The Football Factory » . Un petit bout d'Angleterre donc, mais aussi de France, d'Espagne, d'Italie, d'Argentine, de Brésil

La tour de Babel


Si derrière le zinc, l'accent vient d'Irlande, la déco, elle, semble avoir été pillée sur les murs de la tour de Babel. De Fluminense à Boca, en passant par Milan, Chelsea, Madrid, Dortmund et Lorient, des écharpes venues des quatre coins du monde veillent sur les lieux. Quelques maillots aussi. Comme celui de Pauleta par exemple, qui trône fièrement en face d'une immense bâche portant les armoiries de l'un des seigneurs du coin : le PSG Club New York. Nous sommes à quelques minutes du coup d'envoi de Monaco/PSG, et c'est Pierre Watiez, l'un des fondateurs du groupe, qui accueillent : « Pour te donner une idée de mon âge, disons que je suis un supporter historique, depuis la création du club en 1970. Vers 25 ans, je suis parti aux USA et, à l'époque, il n'y avait pas autant de possibilités de regarder les matchs, donc j'appelais mes potes en France pour qu'ils me les commentent en direct… » La suite, c'est avec Jack Keane, le barman irlandais fan de United que les Frenchy vont l'écrire, dès 2006. Considéré comme le précurseur du foot à New York, Jack officiait alors au Nevada Smith, dans l'East Village. « À l'époque, le foot commençait à être de plus en plus visible ici et des clubs de supporters fleurissaient un peu partout dans les bars, situe Pierre, entre deux gorgées. Julian Stein (l'autre fondateur du groupe, ndlr) y allait régulièrement, et Jack lui a demandé s'il ne voulait pas créer un groupe de supporters du PSG. Sauf qu'il y avait déjà un club de supporters de l'OM au Nevada. Donc Jack leur a demandé si on pouvait également venir et se regrouper là-bas, et Marseille a dit oui. »

Le walk of shame


Une cohabitation vécue dans la joie et la bonne humeur par ce petit groupe d'expats' qui bossent quasi tous dans la finance ou la restauration. Qu'ils soient rouge et bleu ou ciel et blanc. « C'était un bon moyen pour rencontrer des gens et se faire de nouveaux potes, abonde Pierre Watiez, lui-même trader au Crédit Agricole. Ça ne se passait pas si mal que ça avec les Marseillais. On se voyait tous les week-ends, et comme dans nos groupes, il n'y a pas que des "kakous", il y avait une bonne ambiance. Là où on a eu plus de soucis, c'est lors de nos confrontations directes. Le bar était bourré et, au début, les mecs avaient un peu peur, donc nous mettaient à des étages différents. Mais il n'y a jamais eu de friture entre les membres de nos groupes. Le seul truc qu'on avait à gérer, c'étaient les touristes de passage à New-York et qui balançaient des "Paris on t'encule" ou des "Marseille on t'encule" vraiment agressifs. Alors qu'entre nous, on se charriait aussi, mais comme on se connaissait tous, il y avait quand même une forme de complicité. » Dans tous les sens du terme. Pierre encore : « Au Nevada Smith, il y avait un grand écran au fond du bar réservé aux Marseillais, et plein de petits écrans devant pour nous, les Parisiens. Le problème quand t'es au fond, c'est que si tu perds, bah faut traverser tout le bar pour sortir ! Et je me souviens de cette fameuse victoire 4-2 au Vélodrome pour laquelle on leur a fait une belle haie d'honneur… Y a des Marseillais qui ne voulaient même pas sortir du bar et qui ont attendu que tout le monde se casse pour ne pas avoir à subir ce walk of shame. » Après le renvoi en 2010 de Jack et son acolyte, Kieron Slattery, du Nevada, les Parisiens suivent leurs protecteurs jusqu'au Legends. Mais pas les Marseillais, qui préfèrent se trouver un autre bar à pastis loin de leurs rivaux. Comme s'ils avaient pressenti l'arrivée des Qataris et les nombreuses marches de la honte qu'ils allaient devoir affronter.

Alcool, streaming et mégaphone...


Ce jour-là, pendant qu'Ángel Di María désosse tranquillement l'AS Monaco, un bon tiers de la Football Factory est investi par un contingent de Cariocas venu assister à la défaite du Fluminense de Ronaldinho face à son ex, l'Atlético Mineiro (1-2). Résultat, l'insipide première mi-temps parisienne est ponctuée par des cris et des chants en portugais qui vont jusqu'à couvrir Pierre Watiez et son mégaphone de capo new-yorkais. Ce qui n'est pas pour lui déplaire - « Tu vois, quoi qu'il arrive, aujourd'hui on va tous boire à la santé de Ronnie ! » -, mais qui frustre parfois les autres membres ou sympathisants du groupe. Comme Nicolas, un pote de Pierre également trader pour la banque pleine de bon sens et accessoirement fier supporter de l'En Avant Guingamp. Et c'est peut-être parce que son cœur est le seul à battre pour le club de Noël Le Graët qu'il regrette un peu ce melting-pot footballistique. « C'est sûr que c'est sympa d'échanger avec des supporters de plein d'autres clubs, mais quand t'as cinq ou six matchs en même temps dans le bar, c'est le grand n'importe quoi ! Parfois, on ne s'entend même plus chanter… » Et encore, avec l'avènement de beIN Sports, heureusement que la partie est diffusée. Ce qui n'a pas toujours été le cas. « En 2006, on regardait les matchs en streaming. Fallait prendre un ordi et le brancher sur une télé du bar. Parfois ça tombait, parfois non, c'était un peu le bordel, décrypte Pierre. Le truc avec beIN aux USA, c'est que dès qu'il y a un gros match de Liga espagnole, ils vont le passer parce qu'il y a plein d'hispaniques ici. Mais bon, tu peux toujours choper un streaming du PSG sur leur site. Et comme, maintenant, on arrive à voir tous les matchs, le groupe grossit petit à petit. Aujourd'hui, y a un peu de tout. Des anciens abonnés, des mecs qui sont venus après, et on commence à avoir de plus en plus d'étrangers. En gros, c'est 80% de Français et 20% d'étrangers qui sont arrivés avec les Qataris. »

« Les Qataris aussi ont viré le berceau… »


Un rapide coup d'œil à la foule qui pogotte confirme le constat. Au milieu de la grosse cinquantaine d'expats français qui compose le noyau dur du club, de nombreux Sud-Américains arborent fièrement les couleurs de la ville lumière. Mention Di María et Cavani pour les chicanos, David Luiz et Thiago Silva pour les autres. Outre la liquette, l'écharpe siglée « PSG Club New York » fait également office de signe de ralliement. Pourtant, certains piliers du bar préfèrent celle des « Paname Hellfighters » , nettement plus authentique. « Le groupe est un peu plus affilié Auteuil, mais on a quand même des anciens de Boulogne. Y a même le drapeau du KOB affiché dans le bar... Après, je m'en fous, ici t'es à 8 000 kilomètres de Paris, donc moi je veux des mecs qui supportent le PSG. C'est tout ce qui m'intéresse, pose Pierre. Et c'est en partie pour ça qu'on a créé les Paname Hellfighters. Si tu viens nous voir comme ça, juste pour mater les matchs avec nous, tu peux intégrer le PSG Club New York. Aucun problème là-dessus. Mais les Hellfighters, c'est nous, les anciens du groupe, le noyau historique. » À l'origine, le terme Hellfighters renvoie au 369e régiment d'infanterie de l'armée américaine durant la Première Guerre mondiale. Uniquement composé de soldats noirs venus d'Harlem et également surnommé « The Black Rattles » (les serpents à sonnette noirs, en VF). Un emblème lourd de sens que l'on retrouve aussi sur la bâche des Parisiens, positionné entre les guibolles de la tour Eiffel, à la place de l'historique berceau du club. Ce qui ne pose plus aucun problème à Pierre. « Bah quoi ? Les Qataris aussi ont viré le berceau… »

« Torchés dès huit heures du mat'... »


D'ailleurs, lors de la dernière tournée américaine du Paris Saint-Germain, ces joyeux drilles étaient de tous les déplacements. Du Yankee Stadium à Toronto, en passant par Charlotte et Chicago, ils n'en ont pas perdu une miette et se sont même vu récompenser par le club. Avant de repartir, la bande à Nasser leur a ouvert les portes d'un entraînement avant de leur offrir un maillot dédicacé qui illumine les murs de leur QG. « Pour services rendus, ironise Pierre. Pour panser les blessures aussi. On a eu pas mal d'ennuis en Ligue des champions avec les fans de Chelsea qui ont également leurs habitudes ici. Disons que dans le tas, t'as pas mal de "nouveaux" supporters de Chelsea qui se prennent pour des hooligans et qui étaient venus pour jouer des coudes avec nous. Il y a deux ans par exemple, au match retour, juste après nous avoir éliminés sur le but de Ba, les mecs ont arraché toutes nos bannières avant de marcher et de cracher dessus. Ça avait un peu chauffé, à tel point que j'ai été obligé de demander aux gérants de prévoir des videurs pour le match retour l'année dernière. Et quand Thiago Silva a marqué en prolongation, les mecs voulaient vraiment en découdre, mais la situation a été parfaitement gérée…  » Ce qui tend à confirmer qu'au soir du 11 mars 2015, malgré le décalage horaire, il n'y a pas qu'à Stamford Bridge qu'une nouvelle rivalité est née.


En attendant de retrouver les Blues, la pendule de l'entrée affiche presque 17h, et le big game du jour vient de se terminer sur le score de trois à zéro. D'un bout à l'autre du match, le groupe n'a cessé de hurler à pleine gorge le répertoire complet du Parc des Princes. Alors, pendant que les Parisiens quittent la pelouse de Louis-II, le PSG Club New York, lui, se ressert une dernière pinte. « T'imagines dans quel état on est quand Paris joue à 17 heures en France ?, coupe Nicolas. Et les Anglais alors, quand leur club joue à midi ? Bah ils sont torchés dès huit heures du mat' ! » C'est peut-être ça, au fond, le secret de la Football Factory : avoir réussi à mettre tout le monde sur le même fuseau horaire.



Par Paul Bemer, à NYC.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Mouai, pour avoir passé 4 ans à NY et donc des journées entières au Nevada Smith, s'il n'y a jamais eu aucun problèmes entre supps marseillais et parisiens c'est surtout parceque les supps marseillais étaient autrement plus chauds et nombreux.
Grand max t'avais 20 pélos parisiens pour PSG-OM contre 100 enragés marseillais qui marchaient d'Union Square au bar en groupe pour revivre l'ambiance de la marche vers le stade.

La bise à Pierre s'il lit l'article et ses commentaires (et à Nico son acolyte à lunettes si mes souvenirs sont bons), un super mec et un vrai passionné (tu me l'avais déjà raconté l'histoire des matchs au téléphone :).

Un fan bordelais dont tu te souviendras peut être :)
Dale Cooper en scrèd à droite de la photo avec Lucas et Trapp.
PedroMiguel Niveau : DHR
J'habites dans la région de NYC depuis peu et il n'y a rien à dire, ce groupe est génial. Le PSG-Fiorentina au Red Bull Stadium m'a permis de me casser la voix comme je l'avais pas fait depuis le plan Leproux.
bobbilicious Niveau : Loisir
Très bon. J'étais aux deux matchs dans ce bar. Fallait pas chambrer à l'aller, les gars...
J'ai assisté à quelques matchs de Paris avec cette fine équipe : super bonne ambiance ! Bravo les gars, continuez ! Par contre c'est pas facile à expliquer à son boss américain pourquoi les mardis ou mercredis tu prend 2h de pause dej, il ne connait pas la champions league :)
il y a 20 minutes Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) il y a 36 minutes Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 1 il y a 1 heure Bagarre générale lors d'un match de charité 6
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:45 Sergio Ramos acrobate en vacances 4 Hier à 13:31 Pogba marque en dabant 57 Hier à 13:11 Le central de Kansas met une bicyclette 5 Hier à 09:33 Crivelli à Angers 14
samedi 24 juin City remporte le derby de New York 8 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 10 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 18 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12