1. //
  2. // 19e journée

Icardi souhaite une bonne année à la Juve

Pour son premier match de l'année 2013, la Juventus a été battue à domicile par la Sampdoria (1-2, doublé d'Icardi), alors que les Génois ont joué à 10 pendant une heure. La Lazio revient donc à cinq points. Derrière, personne n'en profite : la Fiorentina et l'Inter ont perdu aussi.

Modififié
3 19
C'est pour cela que l'on aime le football. Parce que l'on ne peut jamais rien prévoir. À la mi-temps du match entre la Juventus et la Sampdoria, celui qui aurait osé prédire une victoire de la Sampdoria aurait été conduit à l'asile. Les Génois étaient alors menés 1-0, un score flatteur puisque la Juve avait eu de nombreuses occasions pour inscrire au moins deux ou trois buts. Mais surtout, l'équipe de Delio Rossi était réduite à dix à cause de l'expulsion à la demi-heure de jeu de son défenseur Berardi. Cela sentait le match qui allait se terminer 3-0 pour la Juve. Oui. Ça, c'est ce que la logique aurait voulu. Mais le football connaît bien peu cette notion. En début de seconde période, la Sampdoria, qui semble résignée, se crée une occasion par le jeune Argentin Icardi. Le joueur, un peu excentré, frappe fort en direction des filets. En face de lui, il y a Gigi Buffon, peut-être le meilleur gardien de la dernière décennie. Le ballon semble facile, mais le portier juge mal sa trajectoire. Ses gants jouent au jeu de la savonnette, le ballon est freiné, mais s'élève et vient terminer lentement sa course au fond des filets.

Le Juventus Stadium, serein depuis l'ouverture du score de Giovinco sur pénalty, est tout à coup plongé dans le silence. Un silence qui va devenir angoissant quelques minutes plus tard. Icardi, encore lui, hérite d'un ballon dans la surface, se met sur son pied droit et expédie un missile sous la barre d'un Buffon qui, ce coup-ci, ne peut rien faire. 2-1. La sensation. La Juve se rue à l'attaque, tête baissée. Impossible de perdre ce genre de match. Vučinić croit égaliser, mais sa frappe puissante heurte la barre avant de rebondir sur la ligne. Le Monténégrin rate ensuite le cadre à un mètre du but. Quand rien ne va... L'après-midi cauchemar se dessine et se concrétise avec la blessure de Marchisio à quelques minutes du terme. Non, la Vieille Dame ne reviendra pas. La Sampdoria s'impose 2-1 à Turin, là où elle n'avait plus gagné depuis 2005. La Juve, pour sa part, voit la Lazio revenir à cinq longueurs. À force de se croire intouchable...

Perin éteint la Fiorentina

La Juve ne laisse quasiment jamais de points en chemin. Alors, lorsqu'elle en laisse, ses poursuivants doivent en profiter. Or, hormis la Lazio, personne n'est parvenu à grappiller des points aujourd'hui. Les Laziali, hier soir, se sont imposés 2-1 face à Cagliari. Une victoire compliquée, puisque le deuxième du championnat était mené 1-0 à dix minutes du terme. Mais un but de Konko et un pénalty transformé par Candreva (longuement contesté par les Sardes) ont permis à l'équipe de Petković d'aligner un huitième match sans défaite en Serie A et de conforter sa deuxième place. Une deuxième place qui, du coup, s'éloigne pour la Fiorentina et l'Inter. Les deux formations se sont en effet inclinées, cet après-midi. La défaite la plus surprenante, c'est probablement celle de la Fiorentina. Les Florentins recevaient Pescara, équipe de bas de tableau. Un match à sens unique, où Pescara n'est parvenu à retarder l'échéance que grâce aux miracles de son jeune gardien, Mattia Perin. À la fin de la rencontre, le portier comptera 15 parades, soit le record, cette saison, en Serie A. 15 arrêts qui, au final, vont permettre à Pescara d'empocher trois points inespérés. Le Delfino ouvre le score en milieu de seconde période par Jonathas, avant de doubler la mise dans les arrêts de jeu, en contre, par Celik. Coup de tonnerre : il s'agit là de la première défaite de la Fiorentina à domicile cette saison. Et elle intervient clairement au moment où il ne le fallait pas.

En revanche, la chute de l'Inter à Udine était plus prévisible. Les Nerazzurri avaient terminé 2012 sur les rotules, avec des contre-performances face à la Lazio (0-1) et au Genoa (1-1). Sur le terrain de l'Udinese, les joueurs de Stramaccioni, privés de Ranocchia et Milito, ont longtemps fait jeu égal. Mais là encore, le football a réservé un drôle de destin à la rencontre. En quelques minutes, tout bascule. L'Inter rate d'abord deux occasions colossales par Palacio et Jonathan, qui tire à côté à trois mètres des cages. Dans la foulée, l'Udinese ouvre le score par Di Natale. Enfin, l'Inter est réduite à dix pour l'expulsion de Juan Jesus. À partir de là, les Nerazzurri sombrent. L'Udinese tue tout suspense dans le dernier quart d'heure, avec un but de Muriel (quel diamant brut !), puis grâce au doublé de Toto Di Natale, qui en est désormais à 12 pions au classement des buteurs. L'Udinese se rapproche du wagon de tête, et l'Inter laisse filer la Lazio. Pire : Interisti et Florentins sont désormais à portée de tir du Napoli et de la Roma, qui s'affrontent ce soir au San Paolo.

Bonne journée pour les équipes de Gênes

Des émotions à n'en plus finir, il y en a également eu sur d'autres pelouses. Sur celle de Parme, par exemple. Les Parmesans recevaient Palerme, relégable. Un match fermé, où aucune des deux équipes n'avait réellement envie de se livrer. Finalement, la formation de Donadoni parvient à débloquer la situation par le sixième but cette saison de Belfodil, de plus en plus essentiel au dispositif gialloblù. Parme croit tenir sa victoire, mais à cinq minutes du terme, Palerme égalise par Budan, un ancien... de Parme. 1-1, score final ? Non. Il y a encore mieux. Au bout du temps additionnel, à la 93e minute, devinez qui vient crucifier les Siciliens ? L'ancien de Palerme, Amauri, qui profite d'une intervention peu convaincante de Benussi, le gardien palermitain. Palerme reste dans la zone de relégation en compagnie, désormais, de Cagliari et Sienne. Sienne, justement. La lanterne rouge du classement a été battue à San Siro par un Milan AC encore sous le choc de la claque reçue à Rome juste avant la trêve. Les Rossoneri ont peiné avant de faire sauter le verrou toscan, par Bojan. Oui oui, Bojan. Et de la tête, s'il vous plaît. Derrière, Pazzini inscrit le second but sur pénalty, avant que Paolucci, en fin de rencontre, ne vienne redonner un peu d'espoir à Sienne. Espoir vain. Milan s'impose 2-1 et réalise, du coup, une excellente opération, grâce aux défaites de la Fiorentina et l'Inter. Même s'il faudra faire beaucoup mieux (et se renforcer ?) pour aller chercher une place européenne.

La bonne nouvelle du jour, c'est que le Genoa n'est plus relégable. Les Génois se sont imposés 2-0 face à Bologne, grâce à un doublé de Marco Borriello. Drôle de coïncidence : Borriello avait déjà inscrit un doublé le 6 janvier 2010 (Milan-Genoa 5-2) et le 6 janvier 2011 (Roma-Catania 4-2). Un homme qui aime bien l'Épiphanie, visiblement. Le Griffon sort donc la tête de l'eau et se retrouve 17e, à seulement un point de sa victime du jour. Espérons pour eux que 2013 soit plus heureuse que l'année qui vient de s'écouler. La stat est dure : en 2012, le Genoa n'a pris que 38 points en Serie A. Personne n'a fait pire en Italie. Enfin, le Chievo continue son petit bonhomme de chemin. Les Veronesi ont gagné 1-0 contre l'Atalanta, grâce à un but du Ghanéen Cofie, son premier but en Serie A. Un succès qui permet au Chievo de passer devant l'Atalanta et de grimper à la 11e place du podium. Vraiment, un jour, il faudra expliquer le fonctionnement de cette équipe qui ne joue jamais franchement bien, qui a des joueurs pour la plupart inconnus et qui réussit toujours à se retrouver dans le ventre mou du classement. Un mystère à l'italienne.

Les résultats :

Catania - Torino 0-0
Lazio - Cagliari 2-1
Konko 79', Candreva 86' / Sau 62'
Udinese - Inter 3-0
Di Natale 63' et 79', Muriel 75'
Chievo - Atalanta 1-0
Cofie 37'
Fiorentina - Pescara 0-2
Jonathas 57', Celik 91'
Genoa - Bologna 2-0
Borriello 58' et 73'
Juventus - Sampdoria 1-2
Giovinco 24' / Icardi 54' et 69'
Milan - Siena 2-1
Bojan 67', Pazzini 80' / Paolucci 87'
Parma - Palermo 2-1
Belfodil 62', Amauri 93' / Budan 85'
Napoli - AS Roma, ce soir 20h45

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Exactement le même match que contre l'Inter: une première période où la Juve doit les enterrer, et une seconde où elle s'arrête de jouer, beaucoup d'approximations (cf passe ratée de Pirlo associée à la cagade de Buffon qui offrent le premier but) et gros manque de concentration.
Beaucoup de réalisme et un peu de chance pour de la Samp mais bravo à eux et surtout à Icardi, Obiang, Poli et Romero.

Sinon je préfèrerais voir Peluso sur la gauche (De Ceglie vraiment inutile) et Caceres dans l'axe. Choix un peu risqué d'aligner Peluso d'entrée dans la défense à trois.
Rien d'alarmant si ce n'est une sale blessure à craindre pour Marchisio.
Non mais la Vucinic et Matri c'est de la pure folie , grosse dinguerie ,il faut arreter .. Un il fusille le goal comme un chien alors qu'il est a 2 mètres des cages et casse la barre , ensuite il me loupe une balle immanquable a 1 mètres des cages , et le Matri c'est le même délire , il simule alors quil est en face a face et il loupe a 50 cm des cages, presque pire. Meme Mamadou Samassa les aurait mises ..

J'espere voir au plus vite un Llorente, un Higuain, Dzeko, Lewandowski , Jovetic , Gomez ou peu importe débarquer dans le Piemont parce que ca m'enerve que la Juve empile les milieux de même profil , Pepe/Giacherini/Isla/Asamoah.
Il faut un tueur dans la surface , bordel Demba Ba était a 9millions de $.
Eh merde je me suis lacher.
Des compliments pour tout le monde en conférence de presse, des changements curieux, une composition d'équipe bizarre, c'est pas Conte qui a le plus foiré son match coté Juventus ?
Avant de latter Capello, faudrait voir à gagner encore quelques titres, pour l'instant y a pas photo.
Espérons que la mandale reçue remette les idées de tout le monde en place parce que derrière, ils ne feront pas tous des cadeaux comme la Fio aujourd'hui.
Et ben... Bravo à la Samp pour ce match au courage avec certains joueurs très bons (Icardi bien sûr mais aussi Tissone et Poli par exemple). J'espère pour eux qu'ils vont remonter au classement. Concernant la Juve rien de très inquiétant, il manquait tout de même 4 cadres de l'équipe, on rejoue 10 fois le match, la Juve gagne 10 fois. On constate néanmoins que les remplaçants sont à des années lumière des titulaires. Heureusement que la Fio et l'Inter ont fait une craquette. Par contre la
lazio je ne sais toujours pas quoi en penser. Et puis comme le dit mon confrère plus haut, Matri qui simule alors qu'il peut sans problème tirer, no comment.

Mention spéciale à Stramaccioni par sa réaction pitoyable après le match, qui ose parler de penalty et expulsion sur la caresse (et encore sur certains ralentis on voit qu'il le touche même pas) où Palacio s'écroule. Encore un guignol qui j'espère va vite pointer au chômage.
Note : 1
Ben voilà, le syndrome Nordsjaelland a encore frappé. La Juve rassasiée qui s'endort et sous-estime son adversaire vient à nouveau de lâcher des points bêtement. Ce qui n'est pas grave, effectivement, vu le rythme de ses poursuivants, mais quel triste spectacle offert en première mi-temps ! C'est simple, en 45 minutes on a vu un "worst of Juve", du très mou, de l'approximatif (Giovinco, joueur emblématique), en gros du Romero vs. des zombis. Pas de Lichtsteiner, pas de Vidal, pas d'Asamoah égale pas d'énergie. Je suppose que le match de coupe de mercredi prochain explique un peu ça. J'espère.
Message posté par Trap
Des compliments pour tout le monde en conférence de presse, des changements curieux, une composition d'équipe bizarre, c'est pas Conte qui a le plus foiré son match coté Juventus ?


Si, clairement. D'habitude Conte fait trois fois le tour du terrain quand la Juve marque et là il a à peine sursauté quand Giovinco a mis le péno au fond. Il se voyait déjà avec les trois points à mon avis.
Pas sûr que cela ait été très malin de laisser Marchisio sur le terrain non plus.

Au passage, merci à SoFoot d'avoir amélioré le système des réponses. Et bonne année Trap !
Ah putain Bologne sont vraiment pitoyables... J'étais surmotivé cet été après un mercato bien plus que correct, mais là c'est n'importe quoi, heureusement qu'il y a plus nul encore, comme Palerme par exemple, et que Sienne est pénalisé, parce que sans ça il seraient de loin dans le rosso
Joli avatar Re_David, on n'en attendait pas moins! Mais comment fait-on?
Perso j'ai trouvé la seconde période bien pire que la première. Et je trouve qu'on manque de prise de risque sur la percussion et les 1/1 en attaque, trop de passes en retrait, c'était trop prévisible. Les décalages se font aussi grâce à la technique individuelle et on en manque.
Note : 1
Message posté par Tato
Joli avatar Re_David, on n'en attendait pas moins! Mais comment fait-on?
Perso j'ai trouvé la seconde période bien pire que la première. Et je trouve qu'on manque de prise de risque sur la percussion et les 1/1 en attaque, trop de passes en retrait, c'était trop prévisible. Les décalages se font aussi grâce à la technique individuelle et on en manque.


La seconde période, c'est celle où la Juve prend 2 buts, je comprends que tu n'aies pas aimé. Mais je reste persuadé qu'avec plus d'envie le match pouvait être tué en 30 minutes.

Pour l'avatar, je l'avais collé sur mon profil il y a longtemps, j'ai été surpris de le voir apparaître. Tu vas sur "Mon compte" et tu trouveras un lien pour envoyer une image.
declaubianco Niveau : CFA2
Je vous rejoins les gars plus haut...
Défaite pas trop pénalisante mais ô combien utile !
- coaching de Conte très surprenant
- des cadres absents, remplacés par des joueurs très moyen (de ceglie, padouin...) .
De plus dans le 3-5-2 ,ils (padouin, de ceglie) occupent des rôles offensifs (dribbles, percussion...) qu'ils n'ont clairement pas .
- suffisance et prévisibilité dans le jeu alors qu'une bonne moitié de l'équipe n'a pas les qualités technique, physique pour ça (de ceglie, giacherini,padouin,peluso,matri).
Bel avatar Re-David ! Bonne année à toi également !
Je note que tu as choisis une référence cinématographique en noir et blanc...

Pour Marchisio tu as raison, il y a intérêt à croiser les doigts.
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
c'est pour ca aussi qu'on aime la Samp
Forza_Milano Niveau : CFA2
Honnêtement le Milan fait une bonne opération aujourd'hui mais mon dieu, quelle purge à regarder ! Passes ratées, transversales ratées, Pazzini qui gagnait que des coup-francs au milieu de terrain, un Boateng qui s'est un peu réveillé en seconde et 1 frappe en première mi-temps, sans oublier l'arrêt d'Abbiatti pour la balle de 0-1
Non vraiment j'ai failli pleurer aujourd'hui...
DeanWinchester Niveau : CFA2
la Juve a été nullissime et la victoire de la samp est mérité, je rejoins globalement les commentaires du dessus.

en revanche faut pas oublier de signaler comme l'a fait Conte en conférence sans forcement s'attarder dessus (prescritti style) que sur matri il y a bien faute et donc expulsion + péno normalement (expulsion car 2eme jaune pour Palombo )

et il y a également faute sur bonucci en fin de 1ere période dans la surface.

je sais bien que faut pas le dire toussa, que la sampdoria a fais un gros Match etc .. mais les 2 pénos sont bien la et 1 sur 2 minimum tu le siffle.
On s'en branle* des deux pénos, Matri il tombe au moindre contact alors qu'il devrait imposer son physique aux défenseurs. Et Bonucci, bien que ceinturé, est assez grossier (encore une fois) dans sa chute.
Evidemment qu'on peut siffler ces fautes, mais s'il y avait juste un peu plus de détermination et de concentration dans le geste final il y avait 3-0 à la mi-temps et on en parlait plus, comme face à l'Atalanta.

La bonne nouvelle c'est que Marchisio n'a rien de grave apparemment. Mais c'est rageant de balancer 3 points faciles à la poubelle...
DeanWinchester Niveau : CFA2
je suis d'accord avec toi Tato et dans le fond je m'en fous des 2 pénos vu a quel point la juve a été nulle

en revanche j'en veut a ses putains de médias corrompus (je parle pas des médias francais hein) qui essayent de faire croire partout que la juve est aider alors qu'on voit le contraire chaque week-end

et les adversaires le savent ça (la verité je veut dire) , la sampdoria aujourd'hui fais un gros match mais si ils se permettent de ceinturer comme des oufs des mecs dans la surface c'est aussi car ils savent que 3 fois sur 4 l'arbitre sifflera pas, alors que si ils font ca contree des équipes milanaises l'arbitre sifflera.
Ah c'est net que les erreurs en défaveur de la Juve ne sont jamais exposées dans les médias comme les erreurs pro Juve.
Mais bon, c'est une habitude...
C'est clair. Si bien qu'au bout de 30 minutes de jeu, après le but refusé à Iccardi pour la poussette sur Buffon (pour moi elle y est bien, un attaquant ne doit jamais toucher le gardien) et l'expulsion du defenseur Génois, j'étais complètement blasé. Je me suis dit "ça y'est, la Juve va en predre encore plein la tronche". Il y avait pourtant 1-0 pour la Juve et tout allait très bien. J'en venais même à espérer une erreur arbitrale en défaveur de la Juve pour ne pas avoir à entendre des conneries de la part des médias et autres...

C'est vraiment grave d'en arriver là. Cet acharnement, cette jalousie. Bref, je pensais que la haine du plus fort était une spécificité Française, mais finalement non.

A part ça, faut arrêter de taper sur Giovinco, je l'ai trouvé très bon, on sent qu'il a l'envie, la gnac. Si les autres attaquants se bougeaient un peu plus le cul, on en serait pas là.
Godfather Niveau : CFA
Merde*, Matt Moussilou quoi...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 19