En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 33e journée

Icardi pour l'Europe, Totti pour l'honneur, Consigli pour l'horreur

L'Inter s'est farci le Napoli, la Juve court vers son Scudetto, Consigli a merdé, et comme il faut, Totti a sauvé (un peu) la Roma d'un naufrage, et le maintien se jouera certainement entre Carpi et Frosinone. Ce qu'il faut retenir de la 33e journée.

L'équipe de la journée : l’Inter


On aura beau dire ce que l’on veut - le Napoli n’est pas la même équipe sans Higuaín, c’est une passe à vide, l’Inter ne fait pas rêver, c’est très pragmatique -, mais Mancini n’aura pas tout raté avec l’Inter cette saison. La preuve ce week-end, avec cette belle claque 2-0 contre le Napoli. Icardi et Handanovič ont encore tout cassé. Et à quatre points de la Roma, à cinq journées de la fin de la saison, le Mancio a des étoiles plein les yeux.


L'analyse définitive : Frosinone et Carpi, c’est pas fini


Bien aidé par une équipe de Palerme qui patauge plus que jamais, Carpi a pris une belle option pour le maintien, grâce à un instinct de survie remarquable. Menés au score face au Genoa, les Carpigiani ont su relever la tête en toute fin de première période grâce à un carton rouge d'Izzo et à un retourné de Di Gaudio.


Trois buts en cinq minutes, pour une victoire finale 4-1. Le seul danger, désormais, s'appelle Frosinone, qui a pris les trois points dans les derniers instants grâce à Alessandro Frara. Ça devrait donc se jouer entre promus jusqu'à la fin. Petit avantage pour Carpi qui a encore un point d'avance et un calendrier légèrement plus favorable.

Le joueur de la journée : Andrea Consigli


Gardien de but est un métier à risques et le plus ingrat qu'il soit. Ce week-end, celui de Sassuolo nous l'a prouvé par A + B. D'abord fautif sur l'ouverture du score de Gonzalo Rodríguez, où il nous fait une air sortie du poing.


Il remet ça en fin de match puissance 10, sans l'aide de personne, de manière franche et directe.


Il pourra toujours se consoler en se disant que, malgré la réduction du score de Berardi, ses coéquipiers n'étaient pas vraiment au niveau non plus. Quoi qu’il en soit, Sassuolo, avec cette défaite 3-1 contre la Fiorentina, perd de précieux points sur le Milan dans la course à la C3. Non, le prénom Andrea n'est pas forcément un gage de qualité et une assurance tout risque.

Vous avez raté Atalanta 3-3 Roma (et vous n’auriez pas dû)


Ce n’était rien à côté du Liverpool-Dortmund en Ligue Europa, de son scénario et de son enjeu, mais ça restait quand même un beau match du dimanche matin. (Oui, 12h30 le dimanche, c’est le matin.) Très vite, la Roma prend l'avantage grâce à un but pied droit de Digne. Dingue. Puis croit faire le break sur un plat du pied de Nainggolan. Mais D'Alessandro et Boriello passent par là. 3-2 à la 50e.


La Roma a la tête sous l'eau, pas aidée par un Džeko au fond du trou. D'ailleurs, Spalletti devient fou sur son banc et se fait expulser.


Heureusement pour la Louve, la défense de l'Atalanta a ses limites, et Francesco Totti en a encore dans le pantalon. Score final : 3-3.


Mais ce n'est pas fini. En rentrant aux vestiaires, Totti et Spalletti se clashent. Selon le Corriere dello Sport, le chauve engueule sévèrement ses joueurs : « Vous n'en avez pas marre de faire ces prestations de merde ? Cela fait dix ans que vous ne gagnez rien ! » Avant de flinguer l'idole en conférence de presse : « Nous avons gagné neuf matchs en jouant sans Totti. Aujourd'hui, Totti n'a rien sauvé du tout, c'est l'équipe qui a sauvé le match. » Forcément, el Capitano s'est rebellé, et les deux hommes sont montés dans les tours et ont envenimé une relation déjà pas vraiment saine. Bref, un dimanche comme on les aime.

Les actions de la journée


- Frapper le plus fort possible à un mètre des cages, par Adrian Russo.


- La protection de balle, par Paul Pogba. L’amorti-reprise de volée, par Sami Khedira.


- L'humiliation, par Juan Guillermo Cuadrado.


- L'équilibre parfait, par Josip Iličić.


- Le une-deux, par Ogenyi Onazi et Miroslav Klose.


L'image polémique de la journée


- Encore et toujours des erreurs d'arbitrage, des buts refusés, des hors-jeu non sifflés. Entre la Samp et le Milan, ça aurait pu permettre aux premiers de prendre l'avantage, le but de Dodô était visiblement valable, mais l'arbitre en a décidé autrement, et c'est finalement le Milan qui l'a emporté. À peu près la même controverse du côté de San Siro, le premier but d'Icardi n'aurait pas dû être accepté. Mais c'est ce qui fait le charme du football, paraît-il. Pas vrai, Michel ?

Ils l’ont dit


- Radja Nainggolan : « Spalletti est plus attentif aux détails. De plus, les entraînements sont plus longs, et dans les matchs, on se sent mieux physiquement. » Prends ça, Rudi.

- Gigi del Neri, entraîneur du Hellas Vérone : « Luca Toni est de retour dans le groupe. Il sera certainement en colère et c’est bien. » Ou l’art de la psychologie inversée.

- Fabrizio Castori, entraîneur de Carpi : « On ne cherche pas forcément la passe compliquée. On a surtout du caractère et un bel esprit d’équipe. En quelque sorte, on partage la même philosophie que l’Atlético. » Mais pas encore le même rendement.

La stat inutile : 6


- Comme le nombre de buts inscrits dans les cinq dernières minutes ou arrêts de jeu. Sabelli, Totti pour son second de la saison - son dernier remontait au 20 septembre - Consigli, Padoin, Belotti et Frara. La fin, c'est toujours mieux que la majeure partie de la saison.

Et sinon...


- Marchisio s'est fait les croisés et manquera l'Euro. Dur. Très dur.

- Avec sa nouvelle victoire, la septième d'affilée, la Juve peut prétendre à un cinquième Scudetto d'affilée dès dimanche prochain.

- Presque autant de tirs cadrés que de cartons rouges sur la pelouse de l'Udinese. Autant dire que ce n'était pas franchement très passionnant entre Frioulans et joueurs du Chievo.

- Grâce à sa victoire 2-1 face à Rovigo, Parme est déjà promu en Lega Pro, la Serie C. Une bien belle nouvelle venant des bas-fonds de l'Italie.

Résultats et classement de la Serie A

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



Dans cet article


il y a 4 heures La double fracture de McCarthy 2 il y a 5 heures Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 il y a 5 heures Un gardien espagnol marque de 60 mètres 5
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
À lire ensuite
Monaco étouffe Marseille