Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options

Icardi offre le derby à l'Inter

L'Inter remporte un nouveau derby milanais complètement dingue (3-2). Si les Nerazzurri n'ont pas brillé tout au long de la rencontre, ils ont pu compter sur leur capitaine. Auteur d'un triplé, on a nommé Mauro Icardi.

Modififié

Inter 3-2 Milan

Buts : Icardi (28e, 63e, 90e) pour l'Inter // Suso (56e) et Bonaventura (81e) pour le Milan

Il n'avait pas marqué dans le jeu depuis le 26 août, à ce qu'il paraît. Mais Mauro Icardi a bien montré ce soir, à un moment ô combien important et opportun, dans un derby, ce qu'était un véritable avant-centre. Autrement dit, le type capable de rentrer les occasions dont il dispose. Il en a eu trois, l'Argentin les a toutes converties. Toutes. Une demi-volée, une volée en extension complète, un penalty à la dernière minute. Des gestes compliqués. Mais par trois fois, le cuir était très loin des gants de Donnarumma. Et ces trois buts valent un derby milanais et une deuxième place de Serie A. Milan n'est pas Interiste ce soir, c'est Icardi qui règne sur Milan.

Première période à la sauce interiste


L'Inter avait bien tracé la voix grâce au choix rossonero de l'attentisme. De fait, la tactique du Diavolo consiste dans un premier temps à laisser le cuir dans les pieds adverses pour mieux jaillir en contre. Mais les ballons sont rares et mal négociés. Et très vite, les Nerazzurri surpassent la tension pour se montrer sous leur meilleur jour. Symbole du constat, Antonio Candreva : après deux centres proprement scandaleux, l'ailier règle la mire pour offrir le premier frisson au Meazza en touchant la barre. Puis, en délivrant une offrande exceptionnelle depuis son côté droit à Icardi, qui en bon avant-centre, ne manque pas son geste face à Donnarumma. Derrière, le Milan ne parvient pas à réagir. Gênés par le pressing adverse – et le positionnement très haut de Vecino prenait tout son sens –, les Rossoneri n'arrivent pas à se projeter. Passé un Bonaventura volontaire, il faut une étincelle de Kessié pour récupérer un ballon et servir en profondeur Borini afin d'entrevoir une unique occasion juste avant la pause.

Icardi pour contrecarrer le retour rossonero


Solution de Montella pour inverser la tendance... sortir Kessié. Et il est fou de constater à quelle vitesse le changement tactique lui donne raison. Un but de Musacchio à la suite d'un poteau de Silva n'est pas validé pour cause de hors-jeu, mais le ton est donné. Le Milan s'est transformé, et ne va pas cesser d'apporter le danger devant Handanović. Lequel s'interpose devant Suso une première fois, avant de s'incliner : le même Espagnol, laissé étonnamment libre de ses mouvements à l'entrée de la surface, a tout le temps d'ajuster le portier slovène d'un enroulé parfaitement collé au poteau. Tout s'accélère alors.

Milan semble prendre le dessus. Mais Handanović est intraitable. Et c'est finalement l'Inter qui frappe à nouveau, encore par Icardi à la suite d'un magnifique travail de Perišić. Pas anéanti pour autant, Milan repart de l'avant. Handanović résiste encore. Une parade, deux parades, puis l'égalisation malheureuse, sur une reprise au second poteau de Bonaventura. On voyait l'Inter s'enfoncer, une faute sur D'Ambrosio dans la surface et Icardi ont surgi. Le derby est nerazzurro, gageons qu'il laissera des traces.

Inter (4-2-3-1) : Handanović – D'Ambrosio, Škriniar, Miranda, Nagatomo – Gagliardini, Valero (Eder 85e) – Candreva (Cancelo 73e), Vecino, Perišić – Icardi. Entraîneur : Luciano Spalletti.
AC Milan (3-5-2) : Donnarumma – Musacchio, Bonucci, Romagnoli (Locatelli 78e) – Borini, Kessié (Cutrone 45e), Biglia, Bonaventura, Rodríguez – Suso, André Silva. Entraîneur : Vincenzo Montella.


  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Alexandre Pauwels
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 16:41 Ligue des champions : des matchs le week-end dès 2024 ? 50 Hier à 12:40 Rooney à la Maison-Blanche 22
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE