1. //
  2. // 26e journée
  3. // AS Roma/Inter Milan

Icardi et Destro, le retour des « Bomber » ?

Après une semaine de débats sur la discrimination territoriale et les erreurs arbitrales, l'Italie retrouve enfin le jeu avec Roma-Inter. La meilleure défense à domicile contre la meilleure attaque à l'extérieur. Et au vu de la forme physique de Milito et de l'absence de Totti, Mauro Icardi et Mattia Destro devraient s'affronter ce soir dans un duel de jeunes numéros 9 à l'ancienne. Pour le meilleur de la Serie A.

Modififié
17 9
L'un est l'héritier de Diego Milito, mais joue à la Roma. L'autre est l'héritier de Gabriel Batistuta, mais joue à l'Inter. L'un a mis ses premiers buts avec le Genoa, l'autre a explosé sous les couleurs de la Sampdoria. Mattia Destro, Mauro Icardi. Numéro 22 d'un côté. Numéro 9 assumé de l'autre. Avant la dernière journée, les deux jeunes hommes étaient les leaders européens d'un classement bien particulier : le nombre de ballons touchés nécessaires pour marquer un but. Une moyenne de seulement 22,3 ballons pour l'Argentin, et 23,3 pour l'Italien, devant le Madrilène Morata (40,3). Un classement qui, forcément, excite tout tifoso italien avide d'efficacité. Tout comme le romantisme de la Serie A, le mythe du « Bomber » n'est pas mort. Après Balotelli, Higuaín et Gómez, voilà Destro et Icardi.

Mauro Icardi, buteur à plein temps

Comme Messi, Icardi est né à Rosario avant d'être formé à la Masia. Comme Messi, Icardi aime déclarer que « le bonheur, c'est un steak grillé » . Mais Icardi n'a rien à voir avec Leo. « Messi est bon, mais mon idole est Batistuta » , annonce le bruyant numéro 9. Un Hummer H2 doré, un but contre la Juve cinq minutes après son entrée en jeu. Une Volvo, un but contre Cagliari. Et enfin une Lamborghini, et le but de la victoire à Florence il y a deux semaines. Trois caisses, trois buts. Tout un symbole pour le gamin de 21 ans qui avait quitté le Barça à 18 ans, victime du « feeling » de Pep Guardiola pour les numéros 9. Après 10 buts avec la Sampdoria la saison dernière, Icardi n'a joué que dix matchs de Serie A avec l'Inter, tout en faisant énormément parler de lui en Italie. De sa présence sur les réseaux sociaux ( « les réseaux sociaux, c'est comme une drogue » ) au scandale lié à sa relation avec la femme de Maxi López, Wanda Nara, en passant par des pépins physiques à répétition, Icardi en a mis partout.

Et s'il a joué si peu, ce n'est sûrement pas à cause de la concurrence, puisque Mazzarri n'a pas pu compter sur un avant-centre jusqu'au retour de Milito. D'après le Mister, « ce n'était pas une question de confiance, mais d'entraînements » . À Milan, donc, tout le monde l'attend impatiemment depuis des mois. De la Curva Nord – qui a accueilli très chaleureusement le remplacement Milito-Icardi à la mi-temps d'Inter-Cagliari dimanche dernier – à Erick Thohir, qui affirmait cette semaine : « Cela me plairait de voir Icardi dès la première minute » . C'est contre la Roma qu'il devrait enfin être titulaire tout en haut du 3-5-2 noir et bleu. À Rome, on en parle déjà. Max Tonetto confirme : « Il peut mettre en difficulté n'importe quelle défense, il me rappelle Vieri. » Sur le terrain et en dehors : un buteur à plein temps.

Mattia Destro, tueur discret et efficace

S'il fait aussi parler de lui pour sa copine, Ludovica Caramis, le Romaniste est bien plus discret. Les buteurs sud-américains sont appelés « matadores » , tueurs. Quand Batistuta tue à coups de bicyclettes pour le plaisir de tuer bruyamment, Milito, lui, étouffe ses victimes froidement d'une feinte d'homme invisible, tel un tueur à gages qui ne se pose plus vraiment la question de la vie. Destro fait partie de cette deuxième catégorie de numéros 9. Le but est son métier, et cela fait déjà cinq ans qu'il occupe la scène italienne. Formé à l'Inter époque Mourinho, il est alors le meilleur buteur de la Primavera des Nerazzurri en 2009-2010. Prêté au Genoa, il n'attend que six minutes pour ouvrir son compteur en Serie A à 19 ans. Précoce, Destro souffre de la concurrence avec Toni, Floro Flores et Palacio, et finit avec seulement deux buts en seize matchs. Direction la Toscane, et Sienne pour une première saison complète : 12 buts à 20 ans, pan ! Au terme d'une interminable bataille de copropriété digne des scènes les plus dramatiques du théâtre italien, Destro signe enfin à la Roma au cours de l'été 2012.

En concurrence avec Pablo Osvaldo, autre « héritier spirituel » de Batigol, Destro est victime de malchance. Après des débuts prometteurs, Destro marque le 23 janvier contre une autre ex – l'Inter –, mais se blesse dans la foulée. Retour le 17 avril à San Siro pour un doublé. Puis, alors que la forme est de retour, vient l'Euro des moins de 21 ans. Là, c'est crac. Opération au genou, plus de six mois d'absence, et un retour le 8 décembre contre la Fiorentina pour un autre but décisif. En raison des absences de Totti, Destro habite depuis l'axe offensif de Rudi Garcia. Le 16 février dernier, numéro 22 de Diego Milito sur les épaules, Mattia Destro punissait la Sampdoria d'une lourde frappe sous la barre. Son deuxième but de la soirée. Pour un total de six buts en dix matchs de Serie A. Et la conviction que Rudi Garcia peut avancer cette saison sans Francesco Totti dans l'axe de son trident. Avec un goût de revanche ce soir contre l'Inter. « C'est eux qui ont voulu que je parte » , disait-il ce matin dans la Gazzetta.

Mazzarri osera-t-il faire le jeu à Rome ?

« Dans une équipe, il faut de l'équilibre si l'on ne veut pas perdre de points » , disait hier Walter Mazzarri pour répondre à la question tactique suivante : « Verra-t-on une Inter avec deux pointes ce samedi soir ? » Cette citation de Walter Mazzarri résume à elle seule les derniers mois de son Inter et de ce 3-5-1-1 si têtu. Résultat : des matchs nuls. Dix au total, leader ex-aequo avec Parme et Cagliari. En 2014, l'Inter a marqué six buts en huit matchs, dont quatre par des défenseurs (Rolando x2, Nagatomo, Samuel). Si Mazzarri peut se lamenter contre la malchance et les blessures, le courage tactique de sa formation dépend avant tout de ses choix.

Des choix qui ont conduit Kuzmanović et Taïder à avoir un temps de jeu plus important que le talentueux Mateo Kovačic, très décevant sous les ordres du Toscan. Des choix qui ont laissé Icardi sur le banc à Turin, malgré son statut de « bête noire » de la Juve (quatre buts en trois matchs). Si Mazzarri reproduit le schéma utilisé contre la Juve pour affronter cette Roma, l'Inter coulera certainement sans ses armes. Comme si, en l'absence de Totti, Garcia changeait de système et renonçait à la qualité. Alors, que les armes résonnent fort ce soir dans cet Olimpico administrativement vide. Pour le meilleur de la Serie A.

Par Markus Kaufmann À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 7
Mazzari est train de foutre en l'air Kovacic au profit de son soit disant "équilibre". Le 4511 faut pas se foutre de la gueule du monde, en plus de ne pas fonctionner c'est vraiment un système de fiotte.


Icardi, gros potentiel, mais con comme un balai. Pour son anniversaire sa michetoneuse a réalisé une vidéo de lui dans lequel ses proches vantent son talent, notamment son agent qui déchire une photo de Milito évoquant "le nécessaire changement de génération".
En plus de ça il a pris du poids et peine à tenir plus d'une heure sur le terrain. Comme si ça ne suffisait pas, après son but contre la Fiorentina il répondu à ses détracteurs sur twitter par un "qu'est ce que vous avez encore à dire?" (auquel Mazzari a d'ailleurs répondu). Bref, ça s'annonce difficile..

http://video.repubblica.it/sport/tanti- … 545/155037
Juventus Veneto Niveau : District
Article très intéressant, la stat sur le nombre de ballons nécessaire pour marquer un but est vraiment surprenante!

Après concernant le match de ce soir, je pense que la Roma devrait disposer sans trop de difficultés de cette Inter. Mazzarri persiste avec son 3511 alors que tout le monde voit que ça ne marche pas. Il a oublié ses couilles à Naples je crois. Je veux dire, l'équilibre de l'équipe et tout ça, bien sur c'est crucial, mais au bout d'un moment quand un système ne fonctionne pas il faut savoir évoluer.. Et puis sacrifier le talent de Kovacic, c'est vraiment un gâchis
Nerazzurro Niveau : CFA2
Article très intéressant sinon. Destro est un tout bon, et c'est dommage qu'on ne l'ait pas gardé. C'était le successeur idéal de Milito.

Icardi mérite d'avoir sa chance, et je pense qu'il serait complémentaire avec Palacio. Kovacic doit jouer c'est clair, avec Hernanes on aurait deux créateurs au milieu, et ça ne nous ferait vraiment pas de mal.
Mazzarri me déçoit par sa frilosité, après un bon départ.

Pour ce soir, je pense que ça va pas faire un pli, comme à l'aller, malheureusement.
J aime les gens qui jugent sans vraiment connaître les personnes à croire qu ils ont grandis ensemble ....
Tiens, Kovacic je le pensais blessé, j'aurais jamais imaginé que Mazzarri le laisse volontairement sur le banc.
L'histoire de la photo déchirée a dû beaucoup plaire aux vrais tifosi de l'Inter... Il est vraiment très bien entouré ce petit Icardi.

A part ça, quand je lis que "tout comme le romantisme de la Serie A, le mythe du «Bomber» n’est pas mort. Après Balotelli, Higuaín et Gómez, voilà Destro et Icardi", j'ai envie d'ajouter que Luca Toni est actuellement deuxième meilleur buteur de Serie A (à égalité avec Higuain mais avec 3 pénos de moins que lui).
Trois pénos de moins, mais aussi quelques années de plus au compteur et le fait d'évoluer dans une formation théoriquement plus faible et donc moins susceptible de le fournir en bons ballons. Tu as raison de mettre en avant l'excellente saison de toni qui pourrait être la surprise de dernière minute de prandelli sur sa liste pour le brésil.
Europa pourquoi "qui pourrait être" ? Il sera LA surprise de l'Italie au Brésil. Des ballons dans la surface et il se régalera.
Icardi finira au Qatar ou une saloperie* du genre et destro sera le nouveau gilardino donc BOF bof
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
17 9