1. //
  2. // Waasland-Beveren

Ibrahima Seck : « J'ai quand même pris une douche »

Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix, onze, douze, treize, quatorze, quinze, seize, dix-sept, dix-huit, dix-neuf, vingt, vingt et un, merci et au revoir. C'est le résumé de la soirée qu'Ibrahima Seck a vécue dimanche soir dernier lors du match entre son Waasland-Beveren et Anderlecht. Le milieu de terrain défensif a été expulsé au bout de vingt-deux secondes pour avoir retenu Lucasz Teodorczyk en position de dernier défenseur. L'ancien Auxerrois doit retenir une seule leçon de ce match : son équipe a battu les Mauves (2-1) et est donc meilleure sans lui.

Modififié
1k 11
Avais-tu déjà joué une partie de foot aussi courte ?
Non, je n’ai jamais vécu cette situation-là, c’est la première fois que ça m’arrive.

Du coup, tu as pris une douche ?
Ben oui, j'ai quand même pris une douche, je m’étais bien échauffé pour me préparer par rapport au match, j’ai appris que je devais jouer derrière quand je suis arrivé à la collation et d’habitude ce n’est pas mon poste. Je suis milieu défensif et comme il y a un défenseur qui s’est blessé, ils m’ont demandé de reculer, j’ai dit : « Ok y a pas de souci, tant que c’est pour rendre service à l’équipe. »

Est-ce que ça ne t’a pas perturbé d’apprendre juste avant ce gros match face à Anderlecht que tu allais évoluer en défense centrale ?
Non non, même pas, moi je ne me focalise pas sur ça. Je m’étais préparé dans ma tête à faire mon match.

Tu t’es trouvé plutôt bon pendant ces vingt-deux secondes passées sur le terrain ?
Vingt-deux secondes... Déjà, il y a des joueurs qui jouent pendant cinq minutes sans toucher le ballon, donc je peux pas te dire comment ça a été, la seule action que j’ai faite dans le match, c’est l’action où j’ai pris le carton rouge, donc j’ai pas eu le temps de savoir si j’ai été bon ou pas !

Tu as compris la décision de l’arbitre de t’exclure si prématurément ?
« Je n’ai pas contesté la décision de l'arbitre parce que par rapport aux lois du football, j’étais le dernier défenseur, donc carton rouge. »
Non, je suis juste allé le voir pour lui dire qu’il pouvait au moins être un peu pédagogue et mettre un carton jaune. Après, je n’ai pas contesté sa décision parce que par rapport aux lois du football, j’étais le dernier défenseur, donc carton rouge. Et puis je ne conteste jamais les décisions arbitrales.

Mais prendre un carton rouge aussi rapidement, en tant que capitaine, tu ne montres pas le bon exemple...
(Rires)Non, mais quand tu vois l’attaquant partir seul au but, la seule chose qui te vient à l’esprit, c’est d’empêcher l’attaquant de marquer, on était dans une situation plutôt compliquée, et être menés contre Anderlecht au bout d’une minute, on se dit qu’il y a des joueurs qui auraient eu la tête sous l’eau. Il y en a d’autres qui, au contraire, vont lever la tête et combien de buts tu vas prendre à la fin ? Je me suis posé toutes ces questions en une fraction de seconde. On ne va pas se comparer à Anderlecht, mais si on est menés au bout d’une minute, on se dit que la soirée va être très compliquée. Il y en a qui ont pris six buts hier face à Anderlecht (le club bruxellois a atomisé Mayence 6 à 1 en Ligue Europa, ndlr).

Où as-tu regardé le match ?
Je suis tranquillement allé dans la salle de vie du stade pour regarder ça à la télé tout seul, et à la mi-temps, je suis venu voir les joueurs dans les vestiaires pour les encourager.

T’avais de la famille, des proches dans les tribunes qui étaient venus spécialement pour te voir jouer ?
« Le gars qui travaille avec mon agent était venu pour moi. Il est reparti à la mi-temps, un peu déçu. »
Je ne connais pas encore grand monde à Beveren, donc heureusement que des gens ne se sont pas déplacés pour venir me voir jouer. Il y a juste le gars qui s’occupe de moi, qui travaille avec mon agent, qui était venu pour moi. Il est reparti à la mi-temps, un peu déçu.

Ton entraîneur aussi devait être déçu. Il t’a dit quelque chose après le match ?
Non, il ne m’a rien dit.

Heureusement qu'il y a eu la victoire au bout...
« À dix, tout le monde sait qu’on s’organise pour faire plus d’efforts pour les partenaires. »
J’avoue que ça fait bizarre au début, mais avec le recul, avec la victoire, ça devient moins compliqué dans ma tête. Ça aurait été plus dur si on avait perdu, je me serais dit que j’avais abandonné l’équipe. Mais là du coup, comme on a gagné, je me dis que je les ai boostés à faire plus d’efforts ! À dix, tout le monde sait qu’on s’organise pour faire plus d’efforts pour les partenaires.

C’est déjà ton deuxième carton rouge cette saison. Te définirais-tu comme un joueur agressif ?
Non, je suis pas agressif, je n’aime pas blesser les gens sur le terrain. C’est juste que je mesure 1,94 m, donc tout ce que je fais sur le terrain, ça se voit plus que les autres, c’est la seule chose. Si je fais 1,94 m et que je suis imposant sur le terrain, je ne peux rien y faire, c'est la nature. Quand un mec d’1,70 m soulève la jambe, ça ne se voit pas de la même manière que si moi, je soulève la jambe.

Donc tu es à deux buts, deux cartons rouges cette saison, tu t’es fixé un petit défi ? Plus de buts ou plus de cartons rouges ?
« Les cartons rouges, j’espère que c’est terminé. Je m’étais déjà dit ça quand j’en avais pris un à Ostende. »
Ah non, ça va être de marquer plus de buts, et ça va arriver. Les cartons rouges, j’espère que c’est terminé. Je m’étais déjà dit ça quand j’en avais pris un à Ostende. Je vais pour récupérer la balle et derrière, je glisse. Sur la vidéo, on voit bien que j’ai glissé. J’en ai discuté avec l’arbitre après le match, je suis pas venu pour faire mal.

Et comment tu vois la suite, si tu fais une bonne saison en Belgique, tu espères faire comme ton pote Cheikh N’Doye (les deux hommes se sont côtoyés à Épinal puis à Créteil) et venir prendre quelques cartons rouges en Ligue 1 ?
Avec Cheikh, on a joué ensemble pendant six ans, mais je ne peux pas faire le même parcours que lui. Quand on est venus en France, on s’est mis en tête qu’un jour, on allait devoir se séparer. Si la Ligue 1 s’ouvre, eh ben pourquoi pas. Et si la Ligue 1 ne s’ouvre pas, peut-être qu’il y aura d’autres opportunités.

Propos recueillis par Romuald Gadegbeku
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Ce gars a toute ma sympathie, il m'a donné une des plus grosses barres de rire footballistique de mon existence. Franchement t'as à peine le temps de te poser et d'ouvrir ta bière que le mec prend déjà la rouge, juste hilarant.
Boxe-to-Bosse Niveau : District
"Tu t’es trouvé plutôt bon pendant ces vingt-deux secondes passées sur le terrain ?"

Qu'on offre un pullitzer à Romuald pour cette question.
Blind Boy Grunt Niveau : Loisir
J'ai bien ri à celle-là aussi : " Donc tu es à deux buts, deux cartons rouges cette saison, tu t’es fixé un petit défi ? Plus de buts ou plus de cartons rouges ? "
Voilà une bonne question.
1 réponse à ce commentaire.
PierreFanFanJoséKarl Niveau : CFA2
Ibrahima Seck "J'ai quand même pris une douche"

Du coup il s'appelle Ibrahima Mouillé...
GovouLegend Niveau : CFA2
Et dire que je m'emmerdais à chercher une blague avec Ivan Hasek, alors que la réponse était là, sous mes yeux.
2 réponses à ce commentaire.
Boxe-to-Bosse Niveau : District
Et en plus le mec s'appelle Ibrahima Seck. L'humour, une tradition familiale.
read my nullitay Niveau : DHR
Ibra i m'a suck ?
1 réponse à ce commentaire.
GovouLegend Niveau : CFA2
"Ton entraîneur aussi devait être déçu. Il t’a dit quelque chose après le match ?
Non il m’a rien dit."

Heu, c'est peut-être pas une bonne nouvelle ça, Ibrahima.
Avec un nom pareil, il doit se faire traité d'enc*** à chaque match.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 11