En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 11e journée
  3. // PSG/St-Étienne (4-1)

Ibra-Cavani et les petits hommes verts

Comme souvent au Parc des Princes, Ruffier a passé une sale soirée. Coté parisien, Ibrahimović et Cavani ont enfin décidé de se faire des passes. Totalement inoffensifs, les Verts peuvent remercier Verratti, qui a allégé l'addition avec un but contre-son-camp.

Modififié

Paris Saint-Germain


Trapp (6) : Les frappes de la soirée se sont toutes dirigées vers sa belle gueule. Ne restait plus qu'à mettre les mains dessus.

Kurzawa (7) : Si Maxwell joue en costard, Kurzawa préfère évoluer en Lafuma. Moins classe, mais avec l'envie de montrer ses couleurs flashy dans tout le stade. Et encore plus devant, où sa paire de requins a ouvert le score.

Marquinhos (7) : Dans les tribunes, David Luiz se gave de petits fours. Sur le terrain, petit marquis régale en l'absence du glouton chevelu. Et si le changement, c'était maintenant ?

Thiago Silva (7,5) : Après avoir muselé Berić dans les airs, TS s'est même permis une ouverture de 60 mètres à l'aveugle sur le second but parisien. Thiago ne domine pas, il survole.

Van der Wiel (5,5) : Greg est plutôt pas mal, mais il reste quand même le plus moche de sa bande de potes. Question de contexte.

Rabiot (6,5) : Membre du gang parisien ce soir, Rabiot a percé les lignes tout en étant solide à la récupération. Les Stéphanois auraient porté plainte pour coups et blessure. Adrien Gallo. Remplacé par Matuidi (69e) pour un décrassage de 18km et une frappe au-dessus.

Verratti (Rotaldo) : Le seul mec capable de vous coûter un but réel et de marquer un MPG dans la même rencontre.

Thiago Motta (7) : Métronome serein, Thiago distribue les passes comme Jack les coups de poing à son sac de frappe. K.O. technique sur les shorts verts.

Di María (7,5) : Malgré son duel raté, Di María a été de tous les bons coups, distribuant caviars et centres parfaits à son duo d'attaquants. Rendez-vous d'ici 10 matchs pour une telle performance.

Cavani (8) : Il n'avait servi qu'au pressing face au Real, il a séché tous ses détracteurs en inscrivant son but avant d'en rendre un à Zlatan. Mais Edinson n'a toutefois pas oublié qui il était, en s'écroulant à deux mètres de Ruffier alors qu'un doublé lui tendait les bras. Putain de schizo. Remplacé par Lavezzi (84e) et un petit footing pour évacuer les vapeurs du samedi soir.

Ibrahimović (8) : On a craint le pire en assistant à son contrôle manqué et ses courses lentes dans les premières minutes. Mais si les jambes semblent un peu plus lourdes, la beauté du geste est intacte. Le Heidi Klum du football. Remplacé par Lucas (68e), plus efficace de la tête que des pieds.

AS Saint-Étienne


Ruffier (4) : « Ruffier pourrait être titulaire au Paris Saint-Germain » affirmait son entraîneur Christophe Galtier, au micro du Canal Football Club. Celui qui refuse le poste de numéro trois en équipe de France lui a d'abord donné tort en se trouant sur la frappe de Kurzawa, puis a sorti une superbe parade face à Cavani. Ruffier a même laissé Lucas et sa calvitie marquer un but de la tête. Ruffier est titulaire à Saint-Étienne. Et ça suffit comme ça.

Clerc (3) : Comme tous les Parisiens, François Clerc attendait le premier bon match de Kurzawa. Du coup, il lui a même filé un petit coup de pouce en le laissant marquer. C'est donc lui le François le plus mou de France.

Sall (4) : « C'est toujours chaud, dur et excitant.  » Bayal Sall ne parlait pas de ses fins de soirée, mais de ses duels avec Zlatan Ibrahimović. Le Sénégalais, qui a rarement croisé la route du Suédois ce soir, a sauvé son équipe sur une tête de Kurzawa. Puis s'est fait punir par son entraîneur après cinquante minutes de jeu. Remplacé par Florentin Pogba et sa coupe balle de tennis.

Perrin (4) : La trentaine, les cheveux poivre et sel, et une classe indéniable. Mais une grosse passivité sur le but de Cavani. Ne Perrin pour attendre.

Assou-Ekoto (5) : Le défenseur camerounais est la preuve qu'on peut trouver du travail en France après un an de chômage. Bon, il galère un peu quand même.

Lemoine (4) : Une grosse frappe captée tranquillement par Kevin Trapp. Puis une offrande à Ibra, qui n'a pas daigné accélérer. Le reste du temps, le milieu stéphanois a passé son temps à servir de toro à Verratti et Motta. Une longue soirée pour lui. Remplacé par Pinheiro, qui n'a pas encore l'étoffe.

Diomande (4) : Lassana Diarra avait donné une leçon aux milieux défensifs de Ligue 1 en contenant Marco Verratti, lors du dernier PSG-OM. Diomandé n'a apparemment pas vu ce match.

Eysseric (6) : Comme Rihanna, l'ancien Niçois a failli faire craquer Kevin Trapp. Par deux fois même. Please don't stop Eysseric. Remplacé à la mi-temps par Bahebeck (3). Plus tortue que lièvre.

Hamouma (3) : « Le petit Romain, vêtu d'un short vert, de chaussures Nike, et coiffé comme le cousin germain de Justin Bieber s'est perdu dans les rues parisiennes. Merci de contacter la police si vous l'apercevez. Vous pouvez même l'approcher, il est a priori inoffensif.  »

Monnet-Paquet (3) : Au Parc, il n'y avait pas de places pour deux Kevin. Du coup, KMP s'est caché. Le fameux Paquet neutre.

Berić (2) : En général, se frotter à deux grands Brésiliens pendant toute une soirée ne finit jamais bien. Un tout petit Robert.


Le compte-rendu du match à lire ici

Par Raphaël Gaftarnik et Ruben Curiel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 1
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17