En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2012
  2. // Groupe B
  3. // Pays-Bas/Portugal
  4. // Notes

Huntelaar et Robben, les fantômes

Sans un très grand Stekelenburg, auteur de parades incroyables, les Pays-Bas auraient pris une valise. Bah ouais, il ne fallait pas compter sur Robben, Sneijder, Huntelaar et Van Persie. Les mecs avaient simplement décidé de ne pas peser. Et même de ne pas jouer?

Modififié
Stekelenburg (7) : Pas serein depuis le début de la compétition, le portier de la Roma s'est rattrapé avec quatre parades de très grande classe. Des parades, toutefois, qui n'ont fait que retarder l'échéance. CR7, c'est plus fort que toi.

Mathijsen (5) : Celui que Christian Jeanpierre a rebaptisé Mike Tyson n'a pas fait honneur au boxeur. Il aurait au moins pu mordre l'oreille de Nani, merde.

Vlaar (5) : Il a le blase d'un chevalier dans un jeu de rôles. Bon, par contre, il n'a rien de chevaleresque, sur la pelouse. À part, peut-être, la carrure...

Van der Wiel (4) : Son Euro pourra malheureusement se résumer à ce « Je me retrouve sur le cul sur le crochet de Ronaldo » , qui met un terme définitif aux espoirs bataves. Valence le voulait avant l'Euro. Ça ferait une sacrée paire avec Rami...

Willems (5,5) : À la rue contre l'Allemagne, le latéral de 18 ans a semblé plus serein, même si ses montées n'ont jamais été très fructueuses. En fait, on se souviendra surtout de son match pour cet énorme tacle les deux pieds décollés sur Moutinho. Si Pepe fait le même, il prend rouge et six matches de suspension.

Robben (3,5) : Depuis ce soir de juillet 2010, où il perd deux duels face à Casillas, Robben n'a rien gagné et a toujours échoué en finale. Après le péno raté en finale de C1, il pensait avoir atteint le summum de la lose. Non. Il en avait gardé un peu sous la semelle pour l'Euro. Ballon d'Or de la tristesse.

Sneijder (5,5) : Quelques éclairs de génie, mais comme tout le reste de son équipe, il semble ne jamais savoir où se positionner ni quoi faire. Il repart à la maison avec, peut-être, la plus belle passe de l'Euro à son actif (cf. l'ouverture pour Huntelaar contre le Danemark). Ouais, c'est vraiment une consolation en carton.

De Jong (5) : Sage depuis le début de la compétition, il a fini par craquer à quelques minutes de la fin, en démontant Raul Meireles. Perdu pour perdu, hein, autant se faire plaiz'...

Van der Vaart (6,5) : Un beau but, une magnifique frappe sur le poteau... Voilà sa réponse à Van Marwijk, qui l'avait fait débuter du banc les deux premiers matches.


Huntelaar (4) : Pas de beau but, pas de magnifique frappe sur le poteau... Voilà sa réponse à Van Marwijk, qui l'avait fait débuter du banc les deux premiers matches. Nulos.

Van Persie (5,5) : Van Persie sur l'aile, c'est un peu comme Samuel Eto'o arrière latéral. Quand c'est pour la bonne cause, ça va, mais quand c'est pour perdre un troisième match consécutif, on se dit que c'est vraiment une belle connerie. Allez, Robin, console-toi : la Juve t'attend quand même...

REMPLAÇANTS :

Afellay (non noté) : N'a servi à rien. Ni plus ni moins.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 8
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 26 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17