Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // JO 2012
  2. // Présentation
  3. // Groupe A
  4. // Grande-Bretagne

Hunger games

Champions olympiques en 1900, 1908 et 1912, l'équipe de football de la Grande-Bretagne n'existait plus depuis 1972. Les jeux de Londres ont ravivé la flamme et la faim des insulaires.

Modififié
Des Anglais et des Gallois (les Écossais ont rejeté cette idée d'équipe britannique, ndlr) pour défendre l'honneur des sujets de Sa Majesté, c'est plutôt inattendu. Pourtant, entre 1900 et 1972, une sélection des meilleurs joueurs britanniques représentait la Grande-Bretagne lors des tournois olympiques. Pour braquer la médaille d'or à ceux de Londres, les Britanniques ont oublié leurs différents et misent tout sur l'amour de la patrie. Dans un élan patriotique, ça peut marcher.

La star

Ryan Giggs. Qui d'autre ? Même à 38 berges, le Mancunien demeure une légénde. Avec le Pays de Galles, il n'a jamais foutu les pieds dans une compétition internationale. Et ça, ça le marque, le gaucher. Dans sa chair. Dans son corps. Alors, quand la Fédération anglaise de football décide, en octobre dernier, de mettre sur pied cette partouze sportive entre insulaires, Ryan Giggs sait que le train ne repassera sans doute jamais et dit oui à l'inceste (une habitude de la famille). Cette fois, c'est pour sa gueule. Le brassard au bras. La barbe de trois jours grisonnante et la calvitie très prononcée, Ryan sera beau dans le maillot Adidas dessiné par Stella McCartney. Son pote Paul Scholes trouve l'idée extrêmement bonne également. Il n'a pas manqué de le faire savoir sur la chaîne MUTV. « J'ai discuté avec Ryan et je peux vous dire qu'il est impatient de jouer les JO. Je sais que Ryan saura diriger cette équipe. Ryan n'a pas eu de chance, car le Pays de Galles ne s'est jamais qualifié (pour une Coupe du monde ou un Championnat d'Europe, ndlr) pendant qu'il jouait avec l'équipe nationale. Donc, c'est l'occasion pour lui de disputer une grande compétition. J'espère qu'ils joueront bien et qu'ils iront jusqu'au bout. » Et finir sur une médaille d'or, on a connu sortie plus dégueulasse pour le plus beau palmarès britannique de l'Histoire.

L'absent

« C'est honteux d'avoir écarté Becks. C'est une décision surprenante. Après tout ce qu'il a fait pour que Londres obtienne ces Jeux... Je suis désolé pour David, qui aurait aimé disputer cette compétition. » Comme Beckham, Scholes est issu de la génération 92 de United. Paul est donc peiné pour son pote. Pour le Spice Boy, natif de Londres, la décision est une gifle, lui qui avait porté la flamme et, surtout, donné de sa personne pour l'obtention des JO. Mais Stuart Pearce, le sélectionneur, en a décidé autrement et Becks l'a joué fair-play. « Tout le monde sait à quel point j'accordais de l'importance au fait de représenter mon pays lors de ces Jeux. J'aurais été honoré de faire partie de cette équipe olympique. Malheureusement, ce ne sera pas le cas et je suis évidemment très déçu. Mais il n'y aura pas de plus grand supporter de l'équipe que moi. Et comme tout le monde, j'espère qu'ils remporteront la médaille d'or. » Pearce avait prévenu, son groupe serait sélectionné en fonction des critères de forme. Sauf que, pour les JO, seuls trois joueurs de plus de 23 piges ont le droit de se frayer un chemin dans le groupe. Et Pearce a opté pour le trio Ryan Giggs-Craig Bellamy-Micah Richards, ce dernier étant vraisemblablement celui avec qui Beckham était en balance. C'est con, ça, se faire gicler par un mec de City quand on a fait le bonheur de United. Le destin, sans doute... Becks ne sera pas le seul grand absent de la sélection de Grande-Bretagne aux Jeux Olympiques de Londres cet été. Gareth Bale ne sera pas des Olympiades non plus, mais, lui, pour blessure. L’international gallois de Tottenham a déclaré forfait pour un problème au dos. C'est moins vendeur, mais plus préjudiciable sportivement.

Le joueur à suivre

Tom Cleverley joue à MU. Et Sir Alex Ferguson ne manque pas d'éloges à propos de son petit milieu de terrain créateur : « Ce n'est pas le plus fort physiquement, mais il est robuste, a une excellente connaissance du jeu, une rapidité de passe et de bons yeux. C'est un bon footballeur. » Dans la bouche du vieil Écossais, cela vaut tous les compliments du monde. Souvent blessé cette saison alors qu'il avait débuté l'exercice dans la peau d'un titulaire, Cleverley est un formidable box-to-box. Avec Ramsey (Arsenal), il peut former un duo très sexy dans l'entrejeu britannique. Un mec à garder en mémoire.

L'inconnu

Daniel Sturridge sera-t-il de la partie ? Tout le monde flippe pour le fantasque attaquant de Chelsea. En effet, depuis une dizaine de jours, Sturridge souffre d'une saloperie de méningite virale et squatte l'hôpital. Interrogé par Sky Sports, Stuart Pearce a indiqué qu'il attendrait la fin de la semaine pour décider si son joueur serait du voyage. « On saura probablement vendredi s'il sera prêt physiquement pour encaisser un tournoi de cette intensité. Si ce n'est pas le cas, nous prendrons un joueur pour le remplacer. Nous croisons les doigts pour lui. Je connais le caractère du garçon et j'ai bon espoir qu'il soit prêt, a-t-il avancé. J'ai jusqu'au 25 juillet pour prendre une décision, mais je vais être honnête, je trancherai avant. Je dois être sûr à 100% que Daniel est apte au service et capable de faire la différence si je fais appel à lui. » Auteur d'une belle saison en club, Sturridge est un sacré atout dans un tournoi de ce genre. Un mec fou et imprévisible, capable d'ouvrir quelques défenses en trois crochets. Pour le remplacer, Pearce pourrait faire appel à Jordan Rhodes (Huddersfield) ou Wilfried Zaha (Crystal Palace). Pas vraiment le même level...

Le coach


Stuart « Psycho » Pearce. Un mec fan des Stranglers - qu'il a déjà rencontré une trentaine de fois - et qui possède le même épi que Laurent Fournier. Bah ouais, on l'aime forcément.

Le groupe

Gardiens : Jack Butland (Birmingham City), Jason Steele (Middlesbrough)
Défenseurs : Ryan Bertrand (Chelsea), Steven Caulker (Tottenham Hotspur), Craig Dawson (West Bromwich Albion), Micah Richards (Manchester City), Danny Rose (Tottenham Hotspur), Neil Taylor (Swansea City), James Tomkins (West Ham United)
Milieux : Joe Allen (Swansea City), Tom Cleverley (Manchester United), Jack Cork (Southampton), Ryan Giggs (Manchester United), Scott Sinclair (Swansea City), Aaron Ramsey (Arsenal)
Attaquants : Craig Bellamy (Liverpool), Marvin Sordell (Bolton Wanderers), Daniel Sturridge (Chelsea)

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur