Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2012
  2. // Gr.B
  3. // Allemagne/Portugal
  4. // Notes

Hummels le pilier, Gómez le filou

Match compliqué pour les Allemands face à de solides Portugais. Certains joueurs ont été en-dessous de leurs prestations habituelles (Özil, Lahm). Gómez n'a pas été bon non plus, mais il plante. Le meilleur ? Matt Hummels, véritable colosse de la défense. Beeindruckend (ça veut dire "impressionnant").

Modififié
Neuer (7) : Ses poings sont en fer (cf. ses sorties sur corner), ses chevilles sont en fer (cf. le tacle de Postiga), ses cuisses sont en fer (cf. ses dégagements) et son mental est en fer (cf. la parade sur Varela à deux minutes du terme). Conclusion : Neuer, c'est Robocop.

Lahm (5,75) : On a l'habitude de le voir plus fringant. Peut-être parce qu'il a parcouru 2 762 kilomètres au cours de la saison. Il s'est même fait déborder par Nani. Dur.

Badstuber (6) : Le mauvais Stuber a fait un match correct. Il faut dire que le danger, côté portugais, venait surtout de l'autre côté du terrain. Lui, il a dû se coltiner Hélder Postiga. Autant dire rien à faire.

Hummels (8) : De loin le meilleur Allemand. Il a été monstrueux en défense, et s'est même permis quelques montées pleines de classe. C'est quand même drôle : il est le seul représentant du Borussia Dortmund, champion d'Allemagne, et il est le patron.

Boateng (5,5) : Très en difficulté en début de match face à Cristiano Ronaldo, il s'est peu à peu adapté à ce rôle de latéral. Il termine son match par une intervention prodigieuse sur le même CR7. Bon, après, il a le dixième de la classe de son frangin. Mais ça, c'est une autre histoire...

Özil (5) : On l'a vu largement plus flamboyant avec le Real, cette année. En dedans lors de la première période, il a offert quelques jolis gestes en seconde, mais n'a pas pesé comme il le devrait. Tout ça, de toute façon, c'est de la faute de ses gros yeux.

Schweinsteiger (6,25) : Costaud. C'est l'adjectif qui convient à la plupart des matches de Schweini. La rencontre face au Portugal ne fait pas exception à la règle. Le milieu de terrain bavarois a tenu la baraque. Mais ses grosses frappes de poney, elles sont où ?

Khedira (6,75) : Le meilleur au milieu. Il s'est beaucoup battu. Son jeu n'est jamais très propre, mais cela finit toujours par passer. C'est de son initiative, avec ce centre dévié, qu'est né le seul but du match. Et rien que pour ça, Löw lui doit une fière chandelle.

Müller (6,25) : C'est bizarre, il semble avoir pris 10 ans depuis la dernière Coupe du monde. Alors, certes, il est devenu plus combatif et est toujours aussi imprévisible, mais pour le réalisme, on préférait sa version sud-africaine.

Podolski (5,5) : Très remuant en début de match, il a réussi une bonne frappe, puis a tué un pigeon qui volait au-dessus du stade de Lviv sur sa deuxième occasion. Après quoi, il a peu à peu disparu du terrain. Tonton Arsène, présent au stade, est sûrement allé lui toucher deux mots à la fin. Faut pas déconner.


Gómez (6,5) : Il avait raté tout ce qu'il avait tenté (deux coups de tête, en l'occurence). Son coach lui signifie qu'il va être remplacé par Klose. « Ah ouais ? Bah, si c'est comme ça, je marque ! » Et pan ! Y'a plus de respect pour les anciens, ma bonne dame.

REMPLAÇANTS :

Klose (non noté) : Le temps où il a été sur la pelouse, il a juste eu l'occasion d'humilier deux défenseurs portugais avec un dribble. Puis il s'est fait démonter par Pepe. Normal.

Kroos (non noté) : Avec un tel nom, il pourrait être l'un des boss dans Donkey Kong Country, sur Super Nes. C'est tout ce que l'on peut dire sur lui, puisqu'il n'a pas vu le cuir.

Bender (non noté) : Entrer et ne pas toucher le ballon, c'est quand même dur, pour un joueur professionnel.

Eric Maggiori, avec la bénédiction d'Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68 Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge dimanche 15 juillet Rooney inspire DC United 3
À lire ensuite
La sensation danoise !