1. // Angleterre – Premier League – 14e journée – Arsenal/Hull City

Hull City, c'est quoi ce drôle de pataquès ?

Un président sans tact qui décide du jour au lendemain de bouleverser l’identité d’un club qu’il a sauvé de la faillite, des supporters entêtés qui protestent contre ce changement brutal pris sans concertation, des invectives qui viennent gâcher d’inespérées performances sportives… Bienvenue à Hull City, futur Hull Tigers, où se joue en ce moment même un combat hautement symbolique entre tradition et modernité.

Modififié
72 15
Depuis le mois d’août dernier en Angleterre, mais pas seulement, Hull City est sous le feu des projecteurs médiatiques. Ce club n’a pourtant pas grand-chose de sexy ni de rock’n’roll. Il fêtera ses 110 ans d’existence l’an prochain et son palmarès reste pour l’instant désespérément vierge. Sans grand intérêt au-delà des frontières du Yorkshire, il était néanmoins parvenu à se faire remarquer une première fois dans sa longue histoire en 2008, lorsque l’équipe alors emmenée par l’entraîneur Phil Brown était parvenue à obtenir une montée historique en Premier League. Le maintien en élite durera péniblement deux saisons, avec notamment un certain Bernard Mendy dans l’effectif. Au printemps 2010, c’est l’inévitable relégation en Championship. Et avec elle, des soucis financiers qui durent quelques mois, jusqu’à ce qu’un généreux bienfaiteur vienne injecter de la fraîche dans la comptabilité et de l’espoir dans le cœur des supporters. D’autant plus que le gazier est connu dans le coin : il s’agit d’Assem Allam, un Égyptien septuagénaire arrivé dans le Yorkshire pour les études et qui n’en est jamais reparti, faisant fortune dans l’industrie manufacturière. Après deux saisons relativement décevantes qui se terminent dans le ventre mou de la D2 anglaise, Hull City décroche la remontée en Premier League, la troisième, au printemps dernier, sous les ordres du nouvel entraîneur Steve Bruce (ex-Wigan et Sunderland).

Les supporters « peuvent mourir quand ils veulent »

On en est donc là cet été à Kingston-upon-Hull, tout à la joie de fêter ce retour parmi les grands, quand le boss déclare publiquement en août vouloir changer le nom du club. Il souhaite passer de « Hull City Association Football Club » – appellation existant depuis les débuts en 1904 – à « Hull City Tigers » d’abord, puis à « Hull Tigers » par la suite. Littéralement, les Tigres de Hull. Un terme qui sonne plus sports ricains que football, mais qu’il justifie par une stratégie visionnaire et ambitieuse. « Le terme Tigers donne une image de puissance et sera utilisé sur les marchés internationaux pour attirer intérêt et attention » , explique-t-il alors. D’après lui, l’ancien nom est trop commun, trop fade. D’ailleurs, toujours selon lui, ces changements devraient se généraliser dans les années à venir. Assem Allam va même jusqu’à suggérer aux dirigeants de Manchester City de renommer le club en « Manchester Hunter » – le chasseur de Manchester… La déclaration choque, même si le changement de nom ne doit intervenir qu’à l’issue de l’actuelle saison. Elle choque d’abord et surtout car elle a été prise sans aucune concertation ni consultation. Personne ne doit venir interférer dans les décisions du boss, il gère son business comme il l’entend et il se moque complètement des protestations d’une partie des supporters, réunis autour du slogan « City till we die » (City jusqu’à ce que nous mourrions). Dimanche, lors de la victoire à domicile face à Liverpool (3-1), une partie des tribunes a chanté ce même slogan, qui apparaissait aussi sur une banderole, provoquant la furie d’Assem Allam. « Ils peuvent mourir quand ils veulent, du moment qu’ils quittent le club et laissent la majorité du public profiter du bon football que nous leur proposons » , a-t-il réagi, traitant les protestataires de « hooligans » , bien que la démarche ait jusqu’ici toujours été pacifique.

À quand les Lionceaux de Sochaux ?

L’attitude de l’homme d’affaires égyptien manque clairement de tact. Pourquoi agit-il avec autant de mépris vis-à-vis des propres supporters du club ? Pourquoi refuse-t-il d’admettre que ce changement de nom vient bousculer la tradition et l’identité même du club ? Par méconnaissance, certainement, a répondu lundi Steve Bruce en conférence de presse. Un peu gêné par la situation actuelle, l’entraîneur s’est engagé à discuter avec son supérieur pour essayer de lui faire comprendre qu’on ne bouscule pas comme ça plus de 100 ans d’histoire. C’est vrai que c’est dommage d’avoir à ce point froissé les fans par cette absence totale d’écoute et de compréhension, alors qu’il n’y a pas non plus de drame immense à vouloir appuyer sur le côté « Tigers » , étant donné que c’est le surnom de l’équipe depuis plusieurs décennies déjà, rapport aux couleurs orange et noire du maillot. En gros, c’est un peu comme si Loïc Féry voulait renommer son club les Merlus de Lorient, Michel Seydoux les Dogues de Lille ou Laurent Pernet les Lionceaux de Sochaux. Un choix pas très heureux, mais pas non plus totalement hors-sujet. Et puis c’est aussi dommage qu’Hull City fasse actuellement surtout l’actu pour ce pataquès, alors que les joueurs se démènent pour obtenir d’inespérés bons résultats en Premier League. Annoncée parmi les favoris à la descente en fin de saison, la bande à Steve Bruce – composée pour majorité d’anonymes d’où émergent quand même l’ex-Spurs Tom Huddlestone et l’ex-ETG Yannick Sagbo – occupe actuellement une belle 10e place, avec 7 points d’avance sur la zone rouge. Victorieuse de Liverpool dimanche à la maison, elle aimerait profiter ce soir de ce match face au leader Arsenal pour essayer de créer un nouvel exploit. Ce serait autant l’occasion de continuer à gratter des points qu’une manière d’oublier un peu la polémique actuelle.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Toute ressemblance avec des faits existants ou ayant existé ne serait que pure coincidence
Regis je t'aimeuh!

Depuis le temps que la plèbe réclame un peu plus d'infos sur les gunners...

Regis président! Regis président!
OK la prochaine fois je lis l'article et pas juste le chapeau avant de commenter...
Régis Delanoë Niveau : DHR
Ah ah, désolé max29. Mais avoir des news de l'adversaire d'Arsenal, c'est bien aussi, non ? ;)
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : 8
Désormais, Hull City fait partie du paysage de la Premier League anglaise. Ce serait super dommage qu'ils redescendent en Championship.

Si c'est le cas, lors de la prochaine saison, on pourra dire qu'il manque-Hull.

Désolé
Quand ils ont modifié le logo à Paris c'est plutôt bien passé, parce qu'ils mettent de l'argent et il y a des résultats. Là face à des gars anglais, il va falloir qu'il fasse venir des joueurs et qu'il pose des sous quand même pour les convaincre. Les supporters veulent des résultats. Ou au moins que l'équipe les fasse vibrer comme contre Pool. S'il change le nom et que c'est pour redescendre, c'est pas la peine.
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : 1
Message posté par ohman!
Quand ils ont modifié le logo à Paris c'est plutôt bien passé, parce qu'ils mettent de l'argent et il y a des résultats. Là face à des gars anglais, il va falloir qu'il fasse venir des joueurs et qu'il pose des sous quand même pour les convaincre. Les supporters veulent des résultats. Ou au moins que l'équipe les fasse vibrer comme contre Pool. S'il change le nom et que c'est pour redescendre, c'est pas la peine.


Euh c'est vrai le changement de logo du PSG n'a pas vraiment ému les Parisiens. Par contre les lascars du 7-8 sont très en colère et préparent leur vengeance..
En fait Assem Allam est en conflit avec la municipalité de Hull. Il voudrait racheter le stade mais la mairie s'y oppose, d'une part parce qu'elle l'a en partie financé mais aussi parce que le club de rugby de la ville (le Hull FC, allez comprendre) y joue ses matches.
Du coup c'est en partie pour les emmerder qu'il voudrait faire disparaître toute référence à la municipalité (le Hull City Council) du nom se "son" club.
cheikhidaout Niveau : Loisir
Pas mal cette idée Assem Allam!
Je verrais bien les Lynx de Paris.

Pour le logo de Paris sérieux faut pas déconner, ça se fait de moderniser les logos, Marseille et Lille l'ont fait (pour un résultat sympa d'ailleurs je trouve) y'a pas si longtemps et le nouveau de Paris est qd même pas mal non plus. Il est dans la continuité, c'est pas un truc qui a rien à voir.
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : 1
C'est bien là une remarque de Parisien.. Tu t'es trahi avec ton commentaire !

Tu dis "le logo de Paris".. Aux dernières nouvelles, ce club s'appelle le Paris Saint-Germain ! Et justement, St Germain a quasiment disparu du logo. Autant pisser à la gueule des Yvelinois..

Don't mess with 7-8, qataris bastards will learn it the hard way..
cheikhidaout Niveau : Loisir
Vraiment pas zinczinc78!!! J'ai écrit "Paris" pour aller plus vite mais il faut que ça reste "PSG", je trouverais le contraire vraiment abusé.
Le Paris FC bientôt racheté, renommé et transfiguré dans un derby parisien sans histoire. 115cm celle-ci...
francis_kuntz Niveau : Loisir
Depuis quand les Arabes ont-ils le droit de changer les traditions des pays civilisés ? Qu'il retourne en Arabie fonder les Chameaux d'Alger ou les Couscoussières de Marrasketch s'ils veut diriger un club de football !

Francis Kuntz, en direct du kop des Ornithorynques de Mufflins
DoutorSocrates Niveau : CFA
Ah yeah. Les commentaires de Francis Kuntz me manquaient.
Dieudoquenelle Niveau : CFA
Mouais un tel entêtement pour balayer 110 ans d'histoire, c'est qu'il doit y avoir un truc derrière !! Merci pour l'article Régis et merci pour les précision olaff !!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
72 15