1. //
  2. // Racing-Independiente

Hugo Moyáno, de la CGT à Independiente

Secrétaire général de la CGT et proche du pouvoir politique en Argentine, Hugo Moyáno, 71 ans, est aussi devenu président d'Independiente l'année dernière, quand le club remontait de D2 et croulait sous les dettes. Sur le papier, El Rojo, qui joue ce soir le retour du Clásico d'Avellaneda contre Racing, va nettement mieux aujourd'hui. Les conditions du renouveau sont toutefois particulièrement troubles. À l'image du personnage.

Modififié
« Quels barras ? Je ne sais pas s'il y a des barrabravas à Independiente. » La réponse - osée - est celle offerte par Hugo Moyáno, élu président du Club Atlético Independiente le 6 juillet 2014 avec près de 70% des voix, au journal La Nacion. Quelques jours avant l'interview, El Bebote (Pablo Álvarez, le très médiatique chef de la barrabrava d'El Rojo) et ses hommes avaient reçu de Moyáno les clés du Libertadores de América, le stade du club argentin aux sept Copa Libertadores, pour un asado et un petit foot entre eux. Dimanche dernier, Independiente recevait dans ce même stade le voisin, l'ennemi juré : le Racing de Diego Milito (suspendu pour l'occasion). L'été approchait dans l'hémisphère sud, Boca Juniors avait déjà été sacré champion, mais Rojo et Academia s'affrontaient à l'occasion de la manche aller de la Liguilla Pre-Libertadores, des plays-offs dont le vainqueur décroche son ticket pour la plus prestigieuse des coupes latino-américaines. Pour assister au match, les supporters s'étaient pointés au stade dès 5h du matin le jeudi précédent. Ouverture des guichets à 11h. Officiellement. La queue, interminable, ne commençait finalement à bouger qu'à 12h30. « Des centaines de billets sont d'abord distribués aux barrabravas, explique José, socio du club arrivé à 6h de Wilde, quelques kilomètres plus au sud de la banlieue de Buenos Aires. Nous, on passe après eux. C'est scandaleux, mais on s'y est presque habitués. »

Une histoire de balais


Dans les clubs argentins, les barras font ce qu'ils veulent. À Independiente, un homme a pourtant essayé de changer les choses. Élu président en 2011, Javier Cantero a fait son premier discours un balai à la main. Il assurait qu'il ferait le ménage dans le club, pour mettre fin à la corruption. Son prédécesseur, Julio Comparada, soutenu et accompagné par Hugo Moyáno et El Bebote, avait fait disparaître des caisses du club une bonne partie de l'argent des ventes d'Agüero (20 millions d'euros à l'Atlético), de Germán Denis (9 millions à Naples) et d'Ustari (8 millions à Getafe). Comment ? Entre autres en rénovant le stade, pour lequel des fausses factures exorbitantes se sont enchaînées. Les travaux ont commencé en 2007. L'inauguration a eu lieu en 2009, dans un stade à moitié construit. Aujourd'hui, il n'est toujours pas terminé. En arrivant à la tête du club, Cantero a pris des mesures drastiques : plus un peso pour la barrabrava, des interdictions de stade pour El Bebote et les siens. Malheureusement pour lui, sa gestion sportive a été moins efficace. En 2013, Independiente est descendu pour la première fois de son histoire en deuxième division. Un affront pour les supporters. Endetté jusqu'au cou, le club n'arrivait plus à payer ses employés et à nourrir les gamins du centre. Hugo Moyáno, 71 ans, secrétaire général de la CGT, dans le syndicalisme depuis ses 18 ans, supporter et proche du club depuis des années, sent l'aubaine. Agressé chez lui par la barrabrava et lors d'une assemblée générale par les hommes de Moyáno qui lui lancent des chaises, Javier Cantero finit par démissionner. De nouvelles élections sont organisées en pleine Coupe du monde brésilienne. Moyáno l'emporte et El Bebote dépose un balai au siège du club, avec une pancarte : « Cantero, n'oublie pas ton balai. »

Un club relooké


Avec River-Boca et Central-Newell's, le Clásico d'Avellaneda est l'un des plus importants d'Argentine. Le match aller est programmé à 18h15, mais dès 16h, le stade se remplit. La rue Alsina, qui longe le Libertadores de América, est envahie par les banderoles « Bebote Presidente » . Le chef de la barrabrava, qui traîne autour du stade avec ses yeux rougis par la drogue et qui réclame « un gros chèque » pour accepter de parler à la presse, a désormais d'autres ambitions : la présidence du club (les prochaines élections auront lieu en 2017). Au croisement des rues Alsina et Bochini, ses hommes entrent sans passer par les contrôles, la plupart porte des tee-shirts « Camioneros, Moyáno Conduccion » (Hugo Moyáno vient du syndicalisme du transport). Un policier leur ouvre une porte latérale. Les bétonneuses et les ouvriers sont au repos, mais les travaux ont bien avancé : la partie haute de la « Bochini » est terminée et la quatrième garganta del diablo, drôle de tribune qui sépare popular (kop) et platea (tribune latérale), est montée. À Wilde, Villa Dominico, le centre d'entraînement, a aussi été repeint et équipé, tout comme le siège du club sur l'avenue Mitre, au centre d'Avellaneda. « Tous les salariés du club sont payés en début de mois, se jacte Hugo Moyáno. On m'a dit que cela n'arrivait plus depuis 15 ans. » Et ce n'est pas tout : l'équipe, remontée il y a un an, est redevenue compétitive, avec des renforts de qualité, comme le Cebolla Rodríguez, qui n'empêchera toutefois pas Racing de s'imposer 2-0 lors de cette première manche.

Alliances politiques stratégiques


La question qui se pose est : d'où vient l'argent ? À la fin de l'ère Cantero, Hugo Moyáno, déjà, payait via son groupe Agrupacion Independiente des salaires en retard au club. De quoi montrer les muscles et s'assurer la victoire aux élections. « Regardez aussi comment ils ont gagné ces élections, avec des faux carnets de socios, assure Florencia Arietto, chef de la sécurité du club sous Cantero et en campagne contre les barrabravas. Dans la barra se trouve le chauffeur personnel et le garde du corps de Moyáno. Avec Grondona (président de la fédé jusqu'à sa mort le 30 juillet 2014), ils ont foutu le bordel à Independiente pour après pouvoir jouer aux sauveurs et s'assurer tous les droits. » Interrogé sur la provenance de l'argent, Moyáno assure avoir renégocié les contrats avec tous les sponsors. Fin politicien, l'homme sait s'entendre avec tout le monde : longtemps dans le clan des Kirchner (centre-gauche), il est passé dans l'opposition et s'est affiché dans la campagne avec Mauricio Macri (droite), tout juste élu président d'Argentine. Le leader de la CGT a déplacé l'argent du syndicat vers Banco Ciudad, banque qui dépend de Macri et... sponsor maillot d'Independiente depuis l'arrivée de Moyáno à la tête du Rojo. Il a aussi intégré Cristian Ritondo, du camp Macri, dans la direction du club, où l'on trouve également Pablo Moyáno, son fils. Facundo, un autre de ses fils, est lui député national du Frente Renovador, le parti de Sergio Massa, « le troisième homme » de la dernière campagne présidentielle, aussi un ancien du camp Kirchner et en position politique idéale pour l'avenir. En Argentine, partout où il y a du pouvoir, les Moyáno ont leurs pions. Sur le terrain, Independiente pourrait rapidement en profiter. À condition de ne pas trop enquêter sur les coulisses.

Par Léo Ruiz, à Buenos Aires
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Andrea Pirlo Niveau : District
Peut-on savoir ce que sont des barrabravas ?
mardi 22 août Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! il y a 1 heure L'instant Giovinco du jour 1 il y a 1 heure Quand les supporters de Galatasaray imitent Bafé Gomis 3
Hier à 14:33 Berbatov s'aventure en Inde 13 Hier à 14:26 Un stadier sur le terrain en plein match de Coupe de Turquie 4
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:42 Benzema encore écarté de l'équipe de France ? 132 Hier à 08:19 Keisuke Honda déjà buteur avec Pachuca 6 mardi 22 août Callejón calme les Niçois 3
mardi 22 août Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 109 mardi 22 août Le rap des ultras de Genk 8 mardi 22 août Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 5 mardi 22 août Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 18 mardi 22 août Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT) lundi 21 août Le 200e but en Premier League de Rooney 16 lundi 21 août Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 lundi 21 août Le CSC gênant de Wycombe 12 lundi 21 août Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 lundi 21 août Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 16 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 10 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 43 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 9 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT)