Hugo Leal : « Je ne penche pour personne »

Il a porté le maillot de Benfica, du FC Porto et du PSG. Pour Hugo Leal, le week-end ne sera pas classique mais clássico. Encore que...

0 2
Que devient Hugo Leal ?


J'ai signé au Vitória Setúbal, cette saison. Je suis très content. Les choses se passent bien même si là je suis blessé pour une quinzaine de jours. Hier (vendredi), je suis allé voir le nul de mes coéquipiers contre Rio Ave (3-3). C'est dommage on aurait pu gagner ce match.



Le FC Porto reçoit Benfica, dimanche. Deux clubs dans lesquels tu as joué...


(Il coupe) Aujourd'hui, je suis un joueur du Vitória. Je ne vais pencher pour personne. Je me dis juste que pour l'intérêt du championnat, il serait mieux que Benfica l'emporte.



Lequel de ces deux clubs t'a laissé le meilleur souvenir ?


J'ai passé plus de temps à Benfica et je n'ai jamais caché ma passion pour le SLB mais j'ai beaucoup de respect pour le FC Porto. J'ai été très bien accueilli, très bien traité à Porto. Je ne veux pas prendre parti.



Comment expliques-tu les sept points de différence entres les deux équipes au classement ?


Porto a été plus régulier alors que Benfica a connu un début de saison difficile. Lors de leurs premiers matches, les Aigles n'ont pratiquement pas marqué de points. Mais là, ils vont beaucoup mieux et traversent une phase positive.



Le même jour, il y a PSG/OM. Tu vas le suivre ?


Ah bon ? Je ne savais même pas. J'avoue que je ne suis pas beaucoup la Ligue 1, ces derniers temps. Je ne connais plus grand monde du club. Les amis que j'avais n'y sont plus. Curieusement j'ai plus d'infos sur Marseille puisque mon pote Heinze est à l'OM.



Mais quelle image gardes-tu de ces clasicos ?


Un bon souvenir puisque en six confrontations entre le PSG et l'OM, je n'en ai jamais perdu aucune. Ce que j'ai surtout en mémoire, c'est l'ambiance extraordinaire du Vélodrome. Pour moi, les OM/PSG étaient plus intenses que les PSG/OM. Ne serait-ce que par l'architecture même du stade. Quand les supporters ne débordent pas, c'est un match de folie.



Quel est le plus intense : le clássico portugais ou le « clasico » français ?


Si on parle d'ambiance, curieusement, je dirais le duel français. En termes de rivalité et de symbolisme, c'est bien plus fort au Portugal. Ici, le match est plus armé. Les récents épisodes des caillassages de bus sont là pour en témoigner.

Propos recueillis par Nicolas Vilas

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
"Les choses se passent bien même si là je suis blessé pour une quinzaine de jours"

Il a fait que ça durant toute sa carrière!

Il a eu aussi la malchance d'arriver à Porto juste après le départ de Mourinho et c'était une période de révolution. Mais bon ensuite ses perfs l'ont confirmé dans un statut de joueur moyen, bon pour un p'tit club de 1ère division Portugaise, pas plus. Son erreur est d'avoir signé à l'Atlético sans avoir confirmé les gros espoirs placés en lui à Benfica. D'ailleurs les supporters de Benfica le déteste. Ensuite pour ce qu'il en est de l'ambiance tout a été dit, le classico Portugais on en parle quelques semaines avant, les journalistes scrutent les blessures et éventuels suspensions, les 2 Présidents se voue une haine mutuelle (le président de Benfica a été socio de Porto et continuait à l'être jusqu'il y a quelques mois uhuhuh ça fait tâche). Puis les supporters foutent le bordel peu près partout où il y a des représentations officielles des clubs ("Casas"). Sinon Porto gagne dimanche, meilleure équipe, meilleurs joueurs, meilleur coach, meilleur club!
Sinon Nicolas, t'as pas envie de faire un article pour le mag' sur la relation entre Joao Vieira Pinto et Paulinho Santos ?

Y'a de quoi faire !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 2