Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Demies
  3. // France-Allemagne (2-0)

Hugo 2-0 Manuel

Il était sans doute la plus grande crainte des attaquants français avant le match. Mais finalement, Manuel Neuer n’a rien pu faire. Pendant ce temps-là, Lloris dégoûtait les attaquants de la Mannschaft et entrait un peu plus dans la grande histoire des Bleus.

Modififié
Sur les coups de 22h30, bien calé dans son canapé, Karim Benzema a dû esquisser un sourire. Un sourire sans doute un peu amer, un peu vexé de ne pas pouvoir faire partie de la formidable aventure de l’équipe de France en cet été 2016, mais un sourire quand même quand il a vu Antoine Griezmann tromper pour la deuxième fois Manuel Neuer. La dernière fois que K-Benz avait essayé avec le maillot bleu, il s’était heurté à un mur. C’était le 4 juillet 2014 et, à la dernière minute du quart de finale du Mondial Brésilien, la frappe puissante, en coin de l’attaquant madrilène avait été repoussée de manière presque inhumaine par le gardien du Bayern. Benzema avait beau eu mettre tout ce qu’il avait, Neuer était resté impassible, il avait juste levé une main ferme comme pour dire stop. Un arrêt qui symbolisait l’impuissance française face à la grande Allemagne. Comme trop souvent. D’autant qu’en face, Hugo Lloris, lui, n’avait rien pu face à Mats Hummels. Et jeudi soir, la courbe s’est inversée.

Deutsche Qualität... ?

Une horizontale pour finir


Dès le début du match, on l’a senti chaud, concentré. Le regard plus déterminé que jamais au moment des hymnes. Souvent, on a reproché au gardien des Bleus de ne pas avoir joué de match référence au plus haut niveau. Certes, il avait fait des parades déterminantes contre la Roumanie et l’Irlande, mais face à un adversaire d’un autre pedigree, il était attendu au tournant. Ça tombait bien, car Hugo le taiseux a senti que c’était le moment de répondre. Dès sa première intervention, au quart d’heure de jeu, alors que la France commençait à subir les assauts venus d’outre-Rhin, il a parfaitement plongé sur sa droite pour sortir la frappe vicieuse d’Emre Can. Et puis au plus fort de la domination allemande, il a alterné les sorties autoritaires et les arrêts importants, comme sur ce tir brossé de Schweini. Après avoir gardé le cap grâce à lui, la France a obtenu un penalty miraculeux. Le stade était en ébullition, mais il avait peur. Contre l’Italie, il savait que Neuer avait sorti deux tirs au but. Mais cette fois, Manuel n’a rien pu faire. Pas plus qu’en seconde période, quand il a été gêné par Giroud sur le second but. Il a même peut-être fait une erreur : celle de ne pas y aller plus franchement. Et le portier du Bayern a laissé à tout le monde cette impression bizarre : l’homme le plus sûr de lui au monde avait manqué d’autorité, quand en face Hugo le timide n’était qu’assurance et sérénité. Sur les derniers raids allemands, le Niçois s’est même offert le luxe de claquer une magnifique horizontale sur une tête de Kimmich. Peut-être bien l’arrêt du tournoi.

Marseille, ville talisman


C’est à Marseille que naissent souvent les grandes histoires pour les Bleus. Comme le triplé de Platoche lors de la demi-finale mythique face au Portugal en 1984, ou la langue tirée de Duga face à l’Afrique du Sud, un soir de victoire au Vélodrome qui avait idéalement lancé les Bleus vers le titre mondial. Et jeudi soir, Marseille ville talisman a de nouveau fait son effet. La cité phocéenne a peut-être même assisté à la naissance d’un grand capitaine. Après plus de 55 matchs avec le brassard autour du bras, Lloris est le recordman de l’exercice en bleu. Pourtant, sans triomphe marquant, sans match référence, il était loin d’être considéré comme l’égal de Platini ou de Deschamps, des types charismatiques unanimement considérés comme de « grands capitaines » . Un crew que Lloris pourrait bien avoir rejoint ce jeudi soir au stade Vélodrome.



Par Arthur Jeanne, au stade Vélodrome
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 17:53 Action commune et grève des chants dans les stades de Ligue 1 ce week-end 41 Hier à 16:34 Tuto Panini Adrenalyn XL : les points 14 Hier à 16:06 La boulette d'Ali Ahamada lors de Comores-Maroc 25 Hier à 15:31 La surprise de Zlatan aux enfants thaïlandais bloqués dans une grotte cet été 24
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
Hier à 14:32 Le père de Sandro Rosell offre un million d'euros pour libérer son fils 23 Hier à 14:28 Denis Balbir ne veut pas de femmes pour commenter les matchs 203