1. //
  2. // 50 ans de Dario Hübner

Hübner : « Fumer à la mi-temps me détendait »

Dario Hübner fête ses 50 printemps aujourd’hui. Il y a quinze ans, ce bomber à l’ancienne finissait co-meilleur buteur de Serie A, le point d’orgue d’une carrière à plus de 300 pions. Interview sans filtre avec l'homme que l'on surnommait le Bison.

Modififié
Salut Dario. Tu vas fêter ça comment ?
Tranquille, je mangerai un morceau avec mes fils, ma femme, en famille. Une journée tranquille comme toutes les autres.

Tu t’es reconverti dans quoi ?
Pour le moment, je suis free et je passe mes diplômes d’entraîneur à Coverciano. J’ai déjà entraîné des jeunes et des petites équipes du coin, j’essayais de faire comprendre mon football, mais dans le contexte actuel. Un gars d’aujourd’hui doit avoir plus de méchanceté, d’envie d’apprendre, de se sacrifier. Le foot reste un divertissement, mais la volonté de s’améliorer ne doit jamais manquer.

Tu ne tenais pas un bar dans ton bled de Passarera ?
Tout le monde m’en parle, mais il n’est pas à moi. C’est mon beau-frère qui le tient. En quinze ans, j’ai bu une fois un café durant une interview, et du coup, c’est resté.

Disons que c’est surtout cette image de fumeur qui boit sa grappa qui t’est restée collée à la peau. Qu'y a-t-il de vrai et de faux là-dedans ?
Je ne donnais pas l’impression d’être un grand professionnel, mais je l’étais plus que d’autres. Fumer était ma façon de me détendre avant un match ou à la mi-temps. Je le faisais sans aucun problème. Ensuite, j’ai dit un jour dans une interview que je prenais la grappa de temps en temps après les repas, mais c’est quelque chose qui a été exagéré, je ne m’envoyais pas un shot avant une rencontre ni ne mettais de la bière dans ma gourde, hein !

Et il faut dire aussi que les joueurs qui fument ne sont pas si rares que ça.
Exactement. Moi, j’ai eu le défaut de dire que je fumais. Je ne voulais pas m’en cacher comme certains de mes coéquipiers. En semaine, personne ne fumait. Mais en mise au vert, tout le monde s’y mettait. Ça se passait comme ça il y a vingt ans et je suis convaincu que ça continue. »

Personne n’a essayé de te convaincre d’arrêter ?
« Beaucoup d’entraîneurs m’ont dit que la clope me faisait du mal, mais voilà... »
Beaucoup d’entraîneurs m’ont dit que la clope me faisait du mal, mais voilà, c’est mon défaut. Puis en m’entraînant chaque jour, en faisant bosser mes poumons à 100%, ça me m’a jamais vraiment gêné en fait. D’ailleurs, j’ai joué jusqu’à 42 ans.

Qu'est-ce qui est pire : fumer comme toi ou prendre des cuites en boîte tous les week-ends ?
Moi, je fumais. Après le dîner, je m’envoyais de temps en temps une grappa, mais à 20h, j’étais chez moi, je regardais un peu la télé et j’allais me coucher. J’avais toujours mes 8 heures de sommeil. Je menais une vie de pro tandis que d’autres ne fumaient pas, mais tu les retrouvais en boîte à 3 heures du matin.

Tu as exercé des boulots pénibles comme forgeron ou peintre en bâtiment dès l’âge de 15 ans. Ça t’a servi ensuite dans le foot ?
Plus que le travail, c’est la famille qui m’a aidé. Mon papa bossait dans les chantiers navals à Trieste, ma maman était mère au foyer. On était toujours limite à la fin du mois, donc j’ai toujours donné de la valeur à l’argent. Je m’amusais avec peu et j’étais content. Aujourd’hui, je peux me permettre plus que quand j’étais forgeron, mais ça n’a pas tellement changé. J’ai essayé d’enseigner ça à mes fils. Si tu as plus, tant mieux, mais si tu as peu, tâche d’être heureux quand même.

Comment débarques-tu dans le foot pro ?
À 16 ans, je jouais en 7e division et je faisais partie de la sélection régionale Friuli Venezia Giulia. On faisait des tournois dans le nord-est du pays. Un jour, le directeur sportif de Trévise m’a vu et m’a dit de venir faire la préparation estivale. C’était un club de C2 (4e division, ndlr), j’avais 19 ans et c’était parti.

Tu as donc abandonné ton boulot de forgeron ?
Mon entreprise était d’accord pour m’accorder un an de congés sans solde et était prête à me reprendre si jamais ça n’allait pas, car ils étaient contents de mon travail.

Dix années passent entre tes débuts en 5e division et ceux en Serie A en 1997. Et chaque saison, tu plantes ta dizaine de buts...
Personne ne m’a rien offert dans ma carrière. J’ai obtenu toutes mes promotions sur le terrain. De la Serie D avec la Pievigina, à la C2 avec la Pergolettese, à la C1 avec Fano à la B avec Cesena où j’ai fait cinq bonnes années et ensuite à Brescia en A. J'ai atteint ces étapes à chaque fois grâce au terrain et pas parce que je connaissais des sponsors ou je ne sais quoi.

Comment encaissais-tu chaque changement de division ?
J’avais mes caractéristiques qui étaient celles d’un gars qui jouait avec les grands à 16 ans et qui n’est passé par aucun centre de formation. L'instinct est resté le même, mais je me suis amélioré en vitesse, en anticipation, en lecture du jeu. Quand un joueur est fort, il doit le démontrer à chaque fois. Moi, j’ai toujours bossé et je suis arrivé au top à 35 ans quand j’ai fini meilleur buteur de Serie A.

Pérouse (2003/04) : Zalayeta, Kadhafi et Hübner

Raconte-nous un peu le jour où tu es sacré co-capocannoniere avec David Trezeguet.
Dernière journée du championnat 2001-2002, match décisif pour le maintien entre Piacenza, mon équipe, et le Hellas. C’était eux ou nous. On gagne 3-0 et je plante un doublé. Et ce n’est pas fini : dans la foulée, je suis parti faire une tournée avec le Milan en Amérique du Sud.

Justement. Tu n’as jamais été proche d’un top club ?
De ce que je sais moi, quand j’étais à Cesena, à l’âge de 28 ans, je devais aller à l’Inter si Delvecchio faisait le chemin inverse. Finalement, il choisit la Roma et ça se finit en échange avec Marco Branca. Concernant le Milan, lorsque j’étais en tournée avec eux en 2002, il y avait des négociations avec Piacenza qui demandait un jeune défenseur en échange, mais ils ne l’ont pas trouvé et ça a capoté...

Et avec la Nazionale ?
Je n’ai jamais parlé avec personne.
« Ne pas avoir joué avec la Nazionale reste mon grand regret. »
L’année où je finis meilleur buteur, j’étais convaincu de disputer au moins un match amical, car je marchais bien. Je ne pensais pas aller au Mondial, car il y avait des gars plus forts, mais au moins une petite sélection. Or, nada. Ne pas avoir joué avec la Nazionale reste mon grand regret d’ailleurs.

Avec Schwoch, Protti et compagnie, tu faisais partie de la catégorie des buteurs de province, des buteurs racés et en voie d’extinction. Pourquoi ?
Parce qu’aujourd’hui, l’attaquant doit faire partie intégrante du collectif, il doit se replier, effectuer des mouvements, se mettre à disposition. L’avant-centre statique qui reste devant et attend les centres, ça n’existe plus.

Le gars « nature » que tu étais se trouvait-il vraiment à l’aise dans le monde du foot ?
Toujours. Je n’ai jamais eu de hauts et de bas, j’ai toujours vécu d’une manière tranquille. Je ne m’enflammais jamais et je ne perdais jamais le moral. J’étais très linéaire. Ma principale satisfaction était de pouvoir me regarder dans la glace sous la douche et de savoir que j’avais tout donné. Peu importe si j’avais marqué ou pas, j’avais la conscience tranquille.

Vidéo


Propos recueillis par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Ibn Khaldoun Niveau : Loisir
Ça c'est du titre. "Hübner : « Fumer à la mi-temps me détendait ". (je suis ironique).
gaucherforever Niveau : CFA2
DaRio Hubner!!
A une époque où je regardais l Équipe du dimanche il tournait à 2 buts par matchs!
Vivement le renouveau du Calcio.
Finir meilleur buteur en serie A, à cet âge avancé, en évoluant aux côtés de Roberto Baggio, cela compense largement la frustration de ne jamais avoir porté le maillot national.
il y a déjà un certain renouveau du Calcio depuis quelques années, bien sûr loin de ses années magnifiques 1980-2006 mais il ne faut pas avoir une vision trop idéale et voir du déclin partout et le servir à toutes les sauces. Le calcio n'est plus d'en un déclin qu'on a pu connaître entre 2011 et 2014...

Les résultats européens s'améliorent , la formation des jeunes s'aiguise et l'Italie reste sur un quart de finale à l'Euro avec plus de 3/4 des joueurs jouant en Italie. On peut entrevoir la lumière qu'on avait perdu il y a 3 ans de cela.
Il n'y aura de renouveau effectif que lorsque les formations Italiennes regagneront fréquemment la C1 et la C3; le reste n'est que débat stérile entre les détracteurs et les partisans du calcio.
A force de vivre dans le passé, je m'aperçois, après coup, que j'ai intitulé C3 la compétition désormais connue sous le nom d'Europa league. Je pense que cela ne se fait plus depuis l'abolition de la coupe des coupes.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  17:15  //  Aficionado de l'Argentine
Moi aussi je l'appelle C3 hein, ça reste quand même la continuité de l'ancienne Coupe UEFA. ;)
3 réponses à ce commentaire.
valeureux liégeois 74 Niveau : Ligue 1
C'est vrai qu'il plantait + que régulièrement le Dario. Par contre, vu la consonance de son nom, j'ai tjs cru qu'il était autrichien. Et il me semble qu'il a joué à Brescia en mm temps que Gilbert Bodart.
Ah ce bon vieux Hubner et Pazienza ça fait des souvenirs de la série A des 1990-2000.
Aujourd'hui Pellessier du Chievo me fait penser à lui
Ce commentaire a été modifié.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  16:05  //  Aficionado de l'Argentine
Note : 2
Putain Dario Hubner, une légende du calcio des années 1990-2000 !
L'un des grands buteurs de "clubs provinciaux" qu'a connus le foot italien à cette époque, avec les Miccoli, Di Natale ou Lucarelli (bien que le premier nommé soit passé furtivement par la Juve).

Pour la petite histoire, Hubner a côtoyé Baggio et Pirlo avec le Brescia 2000-2001. Belle équipe qui finira 7e de Serie A cette saison-là...
Les années 90/2000 ont connu de sacrés buteurs italiens:

Outre les Miccoli, Di Natale ou Lucarelli que tu cites, il y avait des mecs comme Alessandro Melli quand Parme débarquait en Serie A, Igor Protti et Sandro Tovalieri à Bari, Francesco Baiano période Foggia, Giuseppe Signori (Foggia aussi, Lazio puis Bologne), Maurizio Ganz et Pippo Inzaghi durant leurs périodes Atalanta, Andrea Silenzi au Torino, Marco Branca à l'Udinese (et plus tard à l'inter), Ruggiero Rizzitelli à la Roma et Torino, Marco Negri à Pérouse, Filippo Maniero à Venise, Roberto Muzzi à Cagliari et Udinese, Marco Ferrante au Torino, Mauro Esposito à Cagliari, Francesco Flachi à la Sampdoria, Francesco Tavano à Empoli ...

Dis-moi si j'en ai oublié, haha !
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  17:30  //  Aficionado de l'Argentine
Note : 2
Héhé très belle liste (j'avais justement la flemme de me lancer dans un recensement exhaustif) !

Mais oui, je pensais également à Signori, Melli, Protti, Baiano, Flachi, Branca, Silenzi, etc...
Je pense pas que t'en aies oublié beaucoup. ^^
A la rigueur, on pourrait ajouter Enrico Chiesa mais à l'époque où il y jouait, la Samp, Parme et la Fio étaient loin d'être de "petits clubs italiens".
On peut éventuellement inclure aussi Nicola Amoruso qui a bien roulé sa bosse dans la Botte, marquant à peu près partout, notamment à la Reggina dans les années 2000.
Et c'était pas un attaquant pur (il pouvait jouer milieu offensif) mais petite pensée pour Roberto Rambaudi, qui formait le trio offensif du Foggia de Zeman avec Signori et Baiano, au début des 90's.
Note : 1
Co-capoc...co-copacan...co-meilleur buteur de Serie A en 2002 à égalité avec notre Roi David, n'est-ce pas ?
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  22:10  //  Aficionado de l'Argentine
Note : 1
Exact ! On peut dire qu'ils étaient "co-capocannoniere" en 2002 ^^
4 réponses à ce commentaire.
Si toi aussi tu as fait "wow, je l'avais oublié celui là !" en lisant le nom d'Igor Protti cité par Hübner dans l'article
goozigooze Niveau : DHR
Ahah Dario hübner... Que de souvenirs.
Cafu crème Niveau : Ligue 2
Note : 1
J'aime beaucoup l'appellation buteur de province, c'est buccolique.
Moi aussi entre les 2 tours de la présidentielle je fume, ça me calme.
Le Grand Milan Niveau : District
Le mythique tank Dario Hubner. Igor Protti et ce bon vieux Dario, détiennent un record phénoménal: ce sont les deux seuls joueurs de l'histoire ayant fini capocannoniere des 3 premières divisions italiennes: Serie A B et C . Des monstres!
Le Dario de la grande époque fumait jusqu'à trois paquets par jour. Inimaginable aujourd'hui pour un footballeur professionnel...

Et puis tant qu'on y est, un petit mot sur Piacenza, club avec qui il termine meilleur buteur à égalité avec Trezeguet : aujourd'hui les Lupi évoluent en Lega Pro (anciennement Serie C) et sont relativement bien placé pour parvenir à disputer les barrages potentiellement synonymes de montée en Serie B en cas de succès. Dans l'effectif actuel, on retrouve notamment deux grands noms de la Serie A des années 2000, avec Ivan Pelizzoli et Andrea Dossena !
Toto Quilachie Niveau : District
Salvatore Squillaci..
1 réponse à ce commentaire.
luigidibiagio Niveau : DHR
Nostalgie de quand je regardais le teletexte le lundi matin et que je voyais que ce bon vieux Dario Hubner avait encore marqué... Sinon je viens d'apprendre que Delvecchio avait joué à l'Inter o_O
Hier à 19:38 Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 22
Hier à 16:06 Le fils de Pelé retourne en prison 5 Hier à 15:15 La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 18 Hier à 14:32 Le beau geste de Boateng pour Nouri 8
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 10:17 Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 13 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 9
vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14