1. //
  2. // Aston Villa/Birmingham City

Houllier sur le grill

Avant de s'affronter, les deux clubs de Birmingham se tiennent en un point, en plein ventre mou de Premier League. Si cela semble logique pour City, on était en droit d'attendre un peu mieux de la part d'Aston Villa. Mais Gérard Houllier, en poste depuis un peu plus d'un mois, bricole à défaut de trouver la formule adéquat.

Modififié
0 0
Un peu plus d'un mois après l'arrivée de Gégé Houllier à Villa Park, l'heure du premier bilan est arrivée. Si les supporters attendront très certainement le résultat du derby de dimanche face à Birmingham City pour se faire une première idée de la méthode Houllier, les résultats du Français sont pour le moment moyens. Sa moyenne de points se situe dans la lignée du début de saison des Villains, qui portent d'ailleurs bien leur surnom quant à la qualité du jeu qu'ils proposent. Mais comme l'a attesté le match face à Chelsea il y a deux semaines, lorsque les Blues et leur attaque prolifique ont dû se contenter d'un match sans but à Villa Park, l'ancien DTN a instauré une certaine discipline chez les Claret and Blue. S'ils peinent toujours autant au niveau offensif, au moins ont-ils fermé les valves derrière. Dans la semaine, l'ancien manager de Liverpool a fait savoir qu'il verrait d'un bon œil que cette nouvelle rigueur se traduise également hors du terrain : « Les joueurs doivent vivre pour leur job. L'alcool et les discothèques, ce sont parfois les raisons de leurs divorces. Ils se marient à des filles jeunes qui veulent sortir et aller au restaurant. Mais la vie d'un joueur, c'est de jouer tous les trois jours, d'être à la maison et de se reposer. Tu ne peux réussir autrement » . Une manière de faire comprendre à ses ouailles qu'il ne tolérerait pas des masses d'écarts de conduite cette saison.

Mais le problème d'Aston Villa se situe ailleurs que dans l'implication de ses supposés cadres. L'effectif manque de talent, tout simplement. Effectivement, difficile de faire peur quand les atouts offensifs se nomment Emile Heskey ou John Carew. Et si Ashley Young, longtemps présenté comme un phénomène, évolue encore dans le club qui l'a révélé au haut niveau, c'est bien la preuve qu'il n'est pas si fort que ça. Avec seulement neuf buts inscrits au compteur, le classement des Villains est même plutôt flatteur. Actuellement douzième, Aston Villa est à sa place. Gérard Houllier le sait et, fidèle à l'ambition qu'on lui connaît, ne saurait s'en contenter. Contrairement à ce que l'on a voulu faire croire dans l'Hexagone, Houllier n'a pas franchi la Manche dans l'unique but d'encaisser un gros chèque. Le manageur a des plans pour les fêtes. « Nous allons essayer de recruter un ou deux joueurs pendant le mercato d'hiver. Je n'aime pas janvier parce que ce n'est pas une bonne période, mais il faudrait être aveugle pour ne pas voir que dans certains secteurs de jeu, nous n'avons pas beaucoup d'options » , a-t-il déclaré vendredi.

Reste qu'il y a urgence au niveau comptable. Voir Villa se faire dépasser par son voisin au classement ferait un peu désordre pour un club abonné aux places d'honneur et qui rêve secrètement de bousculer la hiérarchie de la Premier League à moyen terme. Birmingham City se pointe en effet à Villa Park ce dimanche, avec seulement un point de retard sur son hôte du week-end. Les (autres) Blues sortent d'une saison magnifique, qui les a vus déjouer les pronostics en finissant à la neuvième place de Premiership en mai dernier, bien que promus. Délesté de son meilleur joueur cet été, son portier Joe Hart, de retour de prêt à City, l'autre club de Birmingham a retrouvé cette saison des ambitions plus en accord avec son statut : le maintien. Devenir le premier club de la ville ne semble pas encore être à l'ordre du jour. Même Alex Mc Leish, l'entraîneur des Blues, nourrit un léger complexe d'infériorité par rapport à son homologue et adversaire français. L'Ecossais a en effet avoué au Telegraph qu'il avait appris beaucoup de choses aux côtés de Gérard Houllier lors de son année sabbatique. Rendez-vous aux alentours de 15h, pour savoir si l'élève a dépassé le maître.

Aston Villa/Birmingham City, aujourd'hui à 13 heures

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Hermine & dauphin
0 0